L’abcès de pieds (sabots) chez le cheval : une affection douloureuse à ne pas négliger

Article rédigé par le 2 mars 2024

L’abcès de pied chez le cheval est une affection courante, qui se caractérise par la formation d’une poche de pus, suite à une infection bactérienne dans le sabot. Il s’agit d’une cause majeure de boiterie très douloureuse, qui peut être très handicapante pour le cheval. 

L’abcès de pied chez le cheval peut avoir différentes origines, mais il est souvent lié à une blessure du sabot, à une mauvaise hygiène ou à une ferrure inadaptée. Le diagnostic et le traitement nécessitent l’intervention d’un professionnel, qui doit percer l’abcès et nettoyer la plaie. 

La prévention de l’abcès de pied chez le cheval repose sur des mesures simples, comme le contrôle régulier du sabot, le parage et la ferrure appropriés, et l’adaptation de l’environnement. Dans cet article, nous allons vous présenter les causes, les symptômes, le diagnostic, le traitement et la prévention de l’abcès de pied chez le cheval.

Abcès de pieds chez le cheval : les 5 points à retenir

  • 1. L’abcès de pied est une affection courante et douloureuse du sabot du cheval, causée par une infection bactérienne
  • 2. L’abcès de pieds chez le cheval se manifeste par une boiterie, un pouls digité, un pied chaud et douloureux, ou une fistule. 
  • 3. L’abcès de pieds chez le cheval peut avoir des complications locales ou générales, comme une extension de l’infection à d’autres structures du pied, une septicémie, une endotoxémie ou une fourbure
  • 4. Il faut donc traiter rapidement et efficacement, en perçant l’abcès, en le nettoyant, et en administrant des anti-inflammatoires, des antibiotiques et des compléments alimentaires. 
  • 5. Il faut également prévenir les abcès de pied, en assurant une bonne hygiène du pied, un parage et une ferrure adaptés, un contrôle régulier du sabot, et une adaptation de l’environnement. 

Qu’est-ce que l’abcès de pieds chez le cheval ?

Un abcès de pied chez le cheval est une accumulation de pus à l’intérieur du sabot, causée par une infection bactérienne qui pénètre dans les tissus internes sous la corne. Il provoque une douleur intense et une boiterie sévère chez le cheval.

C’est une affection à ne pas négliger car elle perturbe en premier le bien-être du cheval qui utilise presque 90% de son temps à se mettre debout. 

Un bref rappel anatomique de la structure du pieds du cheval

Le pied du cheval correspond à la partie terminale de chaque membre. Il est composé de deux parties : la partie externe, qui est le sabot, et la partie interne, qui contient les os, les tendons, les cartilages et les tissus mous. 

Le sabot est une boîte cornée qui protège les structures internes du pied. Il est formé par la paroi, la sole, la fourchette, le bourrelet périoplique et la ligne blanche.

Quelles sont les causes de l’abcès de pieds chez le cheval ?

L’abcès de pieds chez le cheval peut avoir plusieurs origines.

Les origines traumatiques 

Il s’agit de blessures du sabot causées par des corps étrangers, comme des clous, des cailloux, des épines, etc. Ces corps étrangers peuvent pénétrer dans le sabot et créer une porte d’entrée pour les bactéries, qui vont provoquer une infection et la formation de pus. 

Les origines liées à l’environnement 

Des facteurs environnementaux peuvent favoriser le développement des bactéries dans le sabot, comme l’humidité, la boue, le fumier, etc. Ces facteurs peuvent altérer la qualité de la corne du sabot et rendre le cheval plus sensible aux infections. 

Les origines liées à la ferrure 

Les problèmes de ferrure peuvent entraîner des lésions du sabot, comme une ferrure mal ajustée, trop serrée, trop longue, etc. Ces problèmes peuvent comprimer le sabot, provoquer des fissures, des hématomes, des bleimes, etc. Ces lésions peuvent ensuite s’infecter et former un abcès. 

La fourbure

La fourbure peut favoriser l’apparition d’un abcès du pied. En effet, la fourbure peut entraîner des modifications de la structure du sabot, comme un décollement de la sole ou une rotation de la troisième phalange. 

Ces lésions peuvent créer des portes d’entrée pour les bactéries, qui vont infecter le pied et former un abcès. Les chevaux souffrant de fourbure chronique sont donc plus exposés aux abcès de pied, qui peuvent aggraver leur état.

Selon une étude réalisée en 2019 sur 1 000 cas d’abcès de pied chez le cheval, les causes les plus fréquentes étaient les traumatismes (40 %), les infections par la ligne blanche (30 %), les clous brochés (15 %) et les autres causes (15 %).

RECOMMANDÉ :  Le stress chez le cheval : comment le reconnaître et bien le gérer ?

Quelles sont les bactéries pouvant causer l’abcès de pieds chez le cheval ?

Les bactéries responsables de l’abcès du pied chez le cheval sont principalement :

  • Streptococcus equi equi  (elle provoque aussi la gourme)
    Streptococcus equi zooepidemicus (C’est une bactérie opportuniste,c’est-à-dire, présente dans la flore normale du cheval, mais peut devenir pathogène en cas de baisse de l’immunité ou de blessure du sabot.)
    Corynebacterium pseudotuberculosis 
  • Rhodococcus equi
    Staphylococcus spp 
  • Fusobacterium sp
  • Les actinomyces.

Ces bactéries sont souvent présentes dans le sol ou les crottins, et peuvent pénétrer dans le sabot par des blessures ou des fissures de la corne.

Comment reconnaître l’abcès de pieds chez le cheval ? 

Les symptômes qui permettent de suspecter un abcès de pied chez le cheval sont :

La boiterie 

C’est le signe le plus évident et le plus fréquent d’un abcès de pied. 

Le cheval boite de façon soudaine et sévère, parfois au point de ne pas poser le pied au sol. La boiterie peut varier en intensité selon le stade de l’abcès, la localisation de la lésion, et la sensibilité du cheval.

Le pouls digité 

C’est le pouls que l’on peut sentir au niveau des artères digitales, qui irriguent le pied du cheval. En cas d’abcès de pied, le pouls digité est augmenté, ce qui traduit une inflammation et une congestion du pied. Le pouls digité peut être palpé au niveau du paturon, du boulet, ou du canon.

La chaleur et la douleur du pied 

Le pied atteint d’un abcès est plus chaud que le pied sain, ce qui indique une réaction inflammatoire. Le pied est également très douloureux à la pression, surtout au niveau de la sole, de la fourchette, ou de la couronne. 

Le cheval peut réagir violemment quand on touche son pied, ou se mettre en appui sur le talon pour soulager la douleur.

L’engorgement du membre 

Le membre porteur de l’abcès peut être gonflé, du fait de l’accumulation de liquide dans les tissus. L’engorgement peut toucher le paturon, le boulet, le canon, ou le genou. Il peut être accompagné d’une :

  • baisse de la température du membre, 
  • diminution de la mobilité, 
  • sensibilité au toucher.

La fistule 

C’est une ouverture cutanée qui permet l’évacuation du pus hors du pied. La fistule peut se former au niveau de la couronne, de la paroi, ou de la sole du sabot. 

Elle se manifeste par un écoulement purulent, parfois malodorant, qui peut être teinté de sang. La fistule est le signe que l’abcès a percé, ce qui soulage généralement la douleur et la boiterie du cheval.

Comment se fait le diagnostic de l’abcès de pieds chez le cheval ?

Le diagnostic d’un abcès de pied chez le cheval peut être réalisé par un vétérinaire ou un maréchal-ferrant.

Le test de la réaction à la pression 

C’est une méthode qui consiste à faire marcher le cheval sur un sol dur et irrégulier, comme:

  • du gravier,
  • des cailloux,
  • ou des copeaux de bois.

Le test de la réaction à la pression est utilisé pour évaluer le degré de boiterie du cheval, et pour identifier le pied affecté par l’abcès. Un cheval qui a un abcès de pied va éviter de poser son sabot sur le sol, ou va le poser avec précaution, en appuyant sur le talon plutôt que sur la pointe.

Le test à la pince à sonder 

La pince à sonder est un instrument métallique qui permet de tester la sensibilité du sabot, en exerçant une pression sur différentes zones. Elle est utilisée pour localiser la zone la plus douloureuse, qui correspond généralement à l’emplacement de l’abcès. 

Le cheval réagit à la pince à sonder en retirant son pied, en manifestant son inconfort, ou en donnant des signes de douleur.

La thermométrie

Elle permet de mesurer la température du sabot, en plaçant le thermomètre au niveau de la sole ou de la couronne. Le thermomètre est utilisé pour comparer la température du pied atteint et du pied sain, mais aussi pour détecter une éventuelle fièvre du cheval. 

Bon à savoir : Un abcès de pied provoque une augmentation de la température du sabot, qui peut atteindre 40°C ou plus. La chaleur du pied peut donc être sentie manuellement sans détermination de la température exacte. 


L’examen radiographique 

C’est une technique d’imagerie médicale qui permet de visualiser les structures internes du sabot, en utilisant des rayons X. L’examen radiographique est utilisé pour confirmer la présence et la taille de l’abcès, et pour vérifier s’il y a des complications, comme une atteinte de l’os, du cartilage, ou du tendon. 

La culture bactérienne 

Il est envisageable de réaliser une culture bactérienne pour identifier les bactéries responsables de l’abcès de pied chez le cheval. Elle consiste à prélever un échantillon de pus et à le mettre en contact avec différents milieux de culture, afin de favoriser la croissance des bactéries et de déterminer leur type et leur sensibilité aux antibiotiques

La culture bactérienne peut être utile pour adapter le traitement en cas d’abcès récidivant ou résistant, ou pour confirmer la présence de bactéries particulières. Elle n’est donc pas systématiquement réalisée en pratique courante, sauf indication spécifique du vétérinaire.

RECOMMANDÉ :  Douleur cervicale chez le chien : Guide complet

Comment traiter efficacement l’abcès de pieds chez le cheval ?

Le traitement d’un abcès de pied chez le cheval comprend 4 étapes.

Percer l’abcès 

C’est l’étape la plus importante, qui consiste à ouvrir le sabot pour libérer le pus et soulager la pression. Le perçage de l’abcès doit être réalisé par un professionnel. Mais pour drainer l’abcès, il faut qu’il soit mûr, c’est-à-dire qu’il soit localisé et entouré d’une capsule. 

Si la douleur est diffuse, c’est que l’abcès n’est pas encore mûr. Il faut alors le faire mûrir en appliquant des cataplasmes humides qui contiennent des médicaments. Ces cataplasmes vont ramollir la corne et aider l’abcès à se former.

Des extraits de végétaux peuvent être efficaces en étant utilisés comme cataplasme pour faire murir l’abcès, tels : les graines de lin (en les faisant bouillir dans de l’eau, puis en les écrasant pour former une pâte), les gousses d’ail (en les écrasant pour en extraire le jus), la fleur de souci (en les faisant macérer dans de l’huile végétale, puis en filtrant le mélange pour le massage de la zone atteinte).

Désinfecter la plaie 

C’est l’étape qui consiste à nettoyer la plaie et à éliminer les débris et les bactéries. La désinfection de la plaie doit être faite avec un antiseptique doux, comme la chlorhexidine ou la bétadine, en utilisant une seringue ou un tuyau d’arrosage, pour rincer abondamment le sabot. 

La désinfection de la plaie doit être répétée plusieurs fois par jour (au moins trois fois), jusqu’à ce que le pus soit complètement évacué.

Protéger le pied avec un pansement 

Elle consiste à couvrir le pied avec un matériau absorbant et imperméable, pour éviter la contamination et favoriser la cicatrisation. Le pansement du pied doit être changé régulièrement, au moins une fois par jour, et vérifié pour détecter d’éventuels signes d’infection, comme une mauvaise odeur, une rougeur, ou une chaleur excessive.

Surveiller l’évolution 

Il faut contrôler l’état du cheval et de son pied, pour évaluer l’efficacité du traitement et prévenir les complications. La surveillance de l’évolution doit inclure la mesure :

  • de la température du cheval, 
  • de la boiterie, 
  • du pouls digité, 
  • et de la température du sabot. 

La surveillance de l’évolution doit également comporter l’examen du pus, qui doit devenir plus clair et moins abondant au fil des jours. 

La mise en place des hipposandales

Les hipposandales, qui sont des chaussures adaptées au sabot du cheval, peuvent avoir plusieurs fonctions :

  • Protéger le pied du cheval contre les agressions extérieures
  • Soulager la douleur du cheval en amortissant les chocs et en répartissant la pression sur le sabot
  • Favoriser la cicatrisation du pied en maintenant un environnement propre et humide

Administration de médicaments par voie générale 

  • Des anti-inflammatoires qui permettent de réduire la douleur et l’inflammation du pied. 
  • Des antibiotiques permettent de lutter contre l’infection bactérienne à l’origine de l’abcès. 
  • Des compléments alimentaires qui favorisent le soutien du système immunitaire du cheval et la cicatrisation du pied (la vitamine C, le zinc, le soufre ou la biotine). 

Remarque : Seul le vétérinaire doit prescrire ces médicaments selon son jugement de l’état de santé du cheval. 

Quelles sont les complications possibles de l’abcès de pieds chez le cheval ?

Les complications de l’abcès du pied chez le cheval sont rares mais possibles. 

Des complications locales 

C’est l’extension de l’infection à d’autres structures du pied, comme l’os, le cartilage, le tendon ou l’articulation. Cela peut entraîner des lésions irréversibles et des boiteries chroniques

Par exemple, un abcès mal soigné peut provoquer :

  • une ostéomyélite (infection de l’os), 
  • une arthrite septique (infection de l’articulation), 
  • une tendinite (inflammation du tendon) 
  • ou une kératite (infection du cartilage). 

Des complications générales 

Il s’agit de la diffusion de l’infection dans tout l’organisme, par le biais du sang ou de la lymphe. Cela peut entraîner :

  • une septicémie (infection généralisée), 
  • une endotoxémie (intoxication par les toxines bactériennes), 
  • une fourbure (inflammation du pied) 
  • ou des abcès internes (dans les organes). 

Selon une étude réalisée en 2021 sur 100 cas d’abcès de pied chez le cheval, les complications les plus fréquentes étaient la fourbure (10 %), l’ostéomyélite (5 %), l’arthrite septique (3 %) et les abcès internes (2 %)

Nos conseils vétérinaires pour la prévention de l’abcès de pieds chez votre cheval

L’abcès de pieds chez le cheval perturbe sa carrière sportive, mais trouble également son bien-être et santé. Il est mieux ainsi d’adopter des mesures préventives comme :

  • Une bonne hygiène du pied 
  • Un parage et une ferrure adaptés fait par un pareur ou un maréchal-ferrant régulièrement 

Remarque : Il faut éviter de déferrer les chevaux lors des saisons très humides, car cela augmente le risque d’abcès.

  • Un contrôle régulier du sabot
  • Un soutien du pied avec des compléments alimentaires (le soufre, la biotine, la prêle, l’ortie, le thym, l’ail, …)

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut