Alimentation du cheval âgé : tout savoir

Article rédigé par le 15 avril 2024

L’alimentation du cheval âgé représente un aspect crucial de sa prise en charge et de son bien-être. Avec l’avancée en âge, les besoins nutritionnels des chevaux évoluent et nécessitent des ajustements pour maintenir leur santé et leur qualité de vie. 

Dans cet article rédigé par une vétérinaire, nous aborderons les défis spécifiques liés à l’alimentation du cheval âgé. Parmi, nous allons voir la gestion de la perte de poids, la prévention des maladies chroniques et le maintien d’une bonne condition dentaire

Nous explorerons également les stratégies alimentaires adaptées. Elles incluent le choix des fourrages, l’utilisation judicieuse des concentrés et des suppléments, ainsi que les meilleures pratiques pour garantir une hydratation adéquate. 

Alimentation du cheval âgé : les 7 points clés à retenir

  • 1. Avec l’âge, les chevaux subissent des changements qui affectent leur digestion et leur métabolisme. Il est crucial d’adapter leur alimentation pour répondre à ces changements.
  • 2. Les fourrages doivent être de bonne qualité, faciles à mâcher et à digérer, pour compenser les éventuels problèmes dentaires et maintenir une bonne santé digestive.
  • 3. Les concentrés doivent fournir une énergie facilement accessible, surtout si le cheval a du mal à maintenir son poids.
  • 4. Une attention particulière doit être portée à l’apport en protéines de haute qualité et en nutriments essentiels pour soutenir la masse musculaire et les fonctions corporelles.
  • 5. Une hydratation adéquate est vitale. Les chevaux âgés doivent avoir un accès constant à de l’eau propre et fraîche.
  • 6. Une alimentation appropriée peut aider à prévenir les coliques, les ulcères gastriques, et les carences nutritionnelles.
  • 7. Un suivi régulier par un vétérinaire est recommandé pour ajuster l’alimentation en fonction de l’état de santé et des besoins évolutifs du cheval.

Comprendre les besoins du cheval âgé

Les chevaux âgés subissent une série de changements physiologiques qui peuvent influencer considérablement leurs besoins nutritionnels. 

Changements physiologiques liés à l’âge

Avec l’âge, le système digestif d’un cheval peut devenir moins efficace, réduisant sa capacité à absorber les nutriments. Les problèmes dentaires peuvent rendre la mastication difficile, affectant ainsi l’ingestion et la digestion des aliments.

Un métabolisme plus lent peut aussi affecter la façon dont le cheval traite les calories et les nutriments. 

Bon à savoir : La sarcopénie, ou perte de masse musculaire, est courante chez les chevaux âgés, nécessitant une attention particulière à l’apport en protéines.

Impact sur les besoins nutritionnels

Les chevaux âgés peuvent nécessiter moins de calories en raison de leur métabolisme ralenti, mais ils ont besoin d’une énergie facilement digestible pour maintenir leur poids.

Pour contrer la perte de masse musculaire, un apport en protéines de haute qualité est essentiel. Une alimentation riche en fibres est en outre importante pour soutenir la fonction digestive et prévenir la constipation.

Bon à savoir : Des suppléments peuvent être nécessaires pour s’assurer que les chevaux âgés reçoivent tous les micronutriments nécessaires pour maintenir leur santé osseuse et leur fonction immunitaire.

Les défis de l’alimentation du cheval âgé

L’alimentation du cheval âgé présente plusieurs défis qui nécessitent une attention particulière pour assurer leur santé et leur bien-être.

Perte de poids et maintien de la masse musculaire 

Avec l’âge, les chevaux peuvent expérimenter une perte de poids due à divers facteurs, y compris une diminution de l’efficacité digestive et une capacité réduite à assimiler les nutriments

Le maintien de la masse musculaire est également un défi, car les chevaux âgés sont sujets à la sarcopénie. Pour y remédier, il est important d’offrir une alimentation riche en protéines de haute qualité et en calories digestibles pour soutenir le poids et la masse musculaire.

Problèmes dentaires et leur gestion 

Les problèmes dentaires sont courants chez les chevaux âgés et peuvent rendre difficile la mastication et l’ingestion de nourriture, ce qui affecte leur état nutritionnel. Une gestion régulière des soins dentaires est essentielle, et il peut être nécessaire de fournir des aliments plus mous ou trempés pour faciliter la mastication et l’ingestion.

Risque accru de maladies chroniques

Les chevaux âgés sont plus susceptibles de développer des maladies chroniques telles que la maladie métabolique équine, l’arthrite, et les troubles rénaux ou hépatiques. Une alimentation adaptée peut aider à gérer ces conditions. 

Par exemple, une alimentation faible en sucres non structuraux (NSC) peut être bénéfique pour les chevaux avec des troubles métaboliques, tandis qu’une alimentation riche en acides gras oméga-3 peut aider à gérer l’inflammation associée à l’arthrite.

Besoins journaliers du cheval âgé

Les besoins journaliers d’un cheval âgé peuvent varier en fonction de son poids, de son état de santé, de son niveau d’activité et de son environnement.

RECOMMANDÉ :  Euthanasier son chat par soi-même : conseils et procédure

Pour un cheval au repos, les besoins d’entretien sont d’environ 16,5 à 17,5 UFC (unité fourragère cheval) par jour. Sachant que 1 UFC équivaut à 2250 Kcal, cela représente environ 37 125 à 39 375 Kcal par jour. Un cheval âgé a besoin d’environ 300 g de protéines par jour pour un poids adulte de 500 kg. Cela correspond à une alimentation qui doit contenir environ 8 à 10% de protéines en termes de pourcentage de la ration totale.

Les besoins en vitamines et minéraux doivent être ajustés en fonction des apports fournis par le fourrage et les concentrés. Par exemple, pour la vitamine A, un cheval de 500 kg a besoin de 25 000 à 50 000 UI par jour, et pour la vitamine D, de 5 000 à 10 000 UI par jour.

Concernant les minéraux, il est important de respecter un bon équilibre entre le calcium et le phosphore, avec un rapport Ca/P compris entre 1,5 et 2, et de fournir des quantités adéquates de sodium, potassium, et d’autres oligo-éléments comme le fer, le cuivre, le zinc, le manganèse, le cobalt, le sélénium et l’iode.

Les grains et concentrés sont riches en énergies, les légumineuses sont les principales sources protéiques et la luzerne est spécifiquement riche en protéines, vitamines et minéraux.

Composants clés d’une alimentation équilibrée chez le cheval âgé

Les composants clés d’une alimentation équilibrée pour les chevaux âgés sont essentiels pour répondre à leurs besoins nutritionnels spécifiques et pour maintenir leur santé globale.

Fourrages adaptés aux chevaux âgés 

Les fourrages sont la base de l’alimentation équine et doivent être choisis avec soin pour les chevaux âgés. Fournissez des fourrages faciles à mâcher et à digérer, comme le foin de haute qualité coupé jeune ou les fourrages complets spécialement conçus pour les chevaux âgés. 

Bon à savoir : Ces fourrages aident à maintenir une bonne fonction digestive et à fournir les fibres nécessaires sans surcharger le système digestif.

Concentrés et leur rôle dans l’apport énergétique 

Les concentrés, tels que les grains et les mélanges commerciaux, jouent un rôle important dans l’apport énergétique, surtout si le cheval a du mal à maintenir son poids. Pour les chevaux âgés, il est préférable de choisir des concentrés faciles à digérer et faibles en sucres non structurés (NSC) pour éviter les pics de glycémie et soutenir les chevaux avec des conditions métaboliques.

Bon à savoir : Le foin de qualité, notamment celui récolté à un stade précoce, contient généralement moins de sucres non structuraux.

Suppléments et nutriments essentiels 

Les suppléments peuvent être nécessaires pour s’assurer que les chevaux âgés reçoivent tous les nutriments essentiels. Cela peut inclure des vitamines, des minéraux, des acides gras oméga-3, et des antioxydants

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaires pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

KERBL Delizia Bronchial Bloc à Lécher pour Cheval 6 kg
  • Mélange de minéraux, vitamines et oligoéléments avec de l’huile à base d’herbes pour couvrir tous les besoins de votre cheval
  • Idéal pour une utilisation au pré, au box ou au paddock
  • L’administration de compléments alimentaires minéralisés ou de concentrés minéraux devient superflue
  • Emballé dans un bac réutilisable
  • Alimentation recommandée : 300 g par animal et par jour

Bon à savoir : Les suppléments doivent être utilisés en fonction des besoins individuels de chaque cheval, souvent après avoir consulté un vétérinaire ou un nutritionniste équin.

Stratégies alimentaires spécifiques pour cheval âgé

L’élaboration de stratégies alimentaires spécifiques est essentielle pour répondre aux besoins des chevaux âgés et pour leur assurer une retraite confortable.

Fréquence et quantité des repas 

Les chevaux âgés bénéficient de repas plus fréquents et plus petits, ce qui aide à maintenir une digestion régulière et à éviter les surcharges du système digestif. La quantité de nourriture doit être ajustée en fonction de l’état corporel du cheval, de son niveau d’activité et de ses besoins énergétiques spécifiques.

Hydratation et importance de l’eau 

Une hydratation adéquate est cruciale pour la santé des chevaux âgés, car elle aide à prévenir les problèmes digestifs et à maintenir la fonction rénale. Il peut être nécessaire de surveiller leur consommation d’eau pour s’assurer qu’ils s’hydratent suffisamment.

Gestion des pâturages pour les chevaux en retraite 

Les pâturages doivent être gérés pour fournir une nutrition adéquate tout en évitant les risques de blessures ou d’accidents dus à un terrain inégal ou à des obstacles. La rotation des parcelles et l’entretien régulier des pâturages aident à maintenir une herbe de qualité et à prévenir le surpâturage.

Prévention des problèmes de santé chez le cheval âgé par l’alimentation

La prévention des problèmes de santé chez les chevaux âgés par le biais de l’alimentation est un aspect fondamental de leur gestion quotidienne. 

RECOMMANDÉ :  Ataxie chez le chat : quelles prise en charge ? (conseils vétérinaire)

Coliques et ulcères : prévention par la diète

Pour prévenir les coliques, fournissez une alimentation riche en fibres, comme le foin de bonne qualité, assurez des repas réguliers pour éviter les surcharges gastriques. L’accès continu à de l’eau propre est également crucial.

Les ulcères gastriques peuvent être prévenus en évitant de laisser le cheval à jeun pendant de longues périodes et en fournissant un accès constant au fourrage, ce qui stimule la production de salive et protège la muqueuse gastrique.

Gestion du surpoids et de l’obésité

La gestion du poids est essentielle pour la santé des chevaux âgés. Une alimentation équilibrée avec une surveillance régulière du poids et de la condition corporelle peut aider à prévenir le surpoids et l’obésité, réduisant ainsi le risque de maladies métaboliques et de fourbure.

Surveillance des carences et des toxicités

Une alimentation équilibrée doit fournir tous les nutriments nécessaires en quantités appropriées. Des analyses régulières de la diète et des suppléments peuvent aider à détecter et à corriger les carences ou les excès de certains nutriments, comme les vitamines et les minéraux, pour éviter les toxicités.

Alimentation du cheval âgé : conseils vétérinaires

Nous vous donnons ci-après un exemple de planning d’alimentation quotidien pour un cheval âgé de 500 kg, en prenant en compte ses besoins spécifiques et en assurant une bonne digestibilité.

Selon Nicola G. Jarvis, les chevaux âgés maigres, mais par ailleurs en bonne santé, peuvent bénéficier d’une alimentation contenant 12 à 16 % de protéines brutes et des aliments hautement digestibles.

Chez les chevaux souffrant de graves problèmes dentaires irréversibles, les fibres à longues tiges (foin) doivent être remplacées par des cubes de foin trempés, du foin haché court ou de la pulpe de betterave sucrière fortement trempée. Les signes de maladies endocriniennes, hépatiques ou rénales chroniques imposent des modifications alimentaires.

Pour un cheval âgé au repos :

  • Foin de prairie : 7 à 10 kg par jour, divisé en plusieurs repas
  • Granulés pour chevaux âgés : 1 à 2 kg par jour, selon les besoins énergétiques
  • Compléments : Minéraux et vitamines selon les recommandations du fabricant

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaires pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Mühldorfer Senior, 20 kg, Muesli Complet, Aliment pour Chevaux âgés, Facile à digérer, Sans Granulés, Sans Avoine, Digestion accrue des Céréales
  • Conçu pour répondre aux besoins de nutrition spéciaux : nourriture pleine de grains pour nourrir les chevaux plus âgés
  • Facilite la mastication et la digestion grâce à une haute capacité de céréales, un maintien optimal de la protéine grâce à la graine complète et aux huiles végétales comme support énergétique, pour les personnes allergiques et les chevaux souffrant de maladies respiratoires grâce à la structure sans poussière et sans pellets
  • Le meilleur de la nature : préserve la vitalité naturelle des substances nutritives sans conservateurs chimiques grâce à l’utilisation de la sucre, parfum agréable grâce à la haute qualité des matières premières
  • Composition : osier (teinté et laminé), maïs (poppé et laminé), sucre, graines de lin, huile de soja, extrait de Topinambur, protéines digestives : 7,2 %, énergie digestive : 13,1 MJ DE/kg
  • Contenu de la livraison : 1 sac de 20 kg de nourriture pour chevaux, Senior, 5042, recommandation pour l’alimentation : poney 0,8-1,3 kg, cheval grand format : 1,3-2,3 kg, puissance élevée : 2,3-4,3 kg

Pour un cheval âgé avec activité légère :

  • Foin de luzerne : 6 kg par jour, pour apporter des protéines supplémentaires
  • Avoine : 1 kg par jour, pour l’énergie facilement digestible
  • Granulés spécifiques : 1,5 kg par jour, pour les nutriments essentiels
  • Huile végétale : 100 à 200 ml par jour, pour les acides gras essentiels

Pour un cheval âgé ayant des difficultés à mâcher :

  • Mash pour chevaux : préparé avec de l’eau chaude, 1 à 2 kg par jour, pour faciliter la mastication et l’hydratation

Le mash est généralement composé de céréales comme l’avoine, l’orge, ou le maïs, qui sont cuites pendant plusieurs heures. Il contient souvent du son de blé et des graines de lin, qui contribuent à une bonne digestion et ont un effet légèrement laxatif.

  • Foin haché ou ensilé : 5 kg par jour, pour les fibres sans la difficulté de mâcher du foin long
  • Purée de carottes ou de betteraves : 1 kg par jour, pour les vitamines et la variété

N’oubliez pas que chaque cheval est unique et que les quantités peuvent varier selon l’état de santé, le niveau d’activité et les conditions climatiques. Il est donc fortement recommandé de consulter un vétérinaire ou un nutritionniste équin pour personnaliser le régime alimentaire de votre cheval âgé.

Alimentation du cheval âgé : quand consulter un vétérinaire ?

Il est recommandé de consulter un vétérinaire si : 

  • vous observez une perte de poids, une fonte musculaire, ou tout autre changement dans l’état général de votre cheval
  • des difficultés à mâcher, perte de dents, ou douleurs buccales affectent la capacité de votre cheval à se nourrir correctement
  • votre cheval présente une baisse de la salivation, digestion paresseuse, ou tout autre trouble qui pourrait impacter l’assimilation des nutriments
  • votre cheval a des difficultés à se déplacer, notamment en cas d’arthrose, qui pourraient limiter son accès à sa nourriture
  • votre cheval est atteint des  maladies telles que la maladie de Cushing ou des problèmes hépatiques qui nécessitent un ajustement de la ration alimentaire

Bon à savoir : Profitez des visites annuelles de santé, comme lors des vaccinations, pour faire le point sur l’alimentation et ajuster la ration aux besoins de votre cheval.
En outre, avant d’ajouter un complément alimentaire à la ration de votre cheval, consultez un vétérinaire ou un nutritionniste équin pour obtenir des conseils adaptés à l’état de santé de votre cheval.

Si vous cherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Références

Articles et ressources utilisés dans la création de cet article
Alimentation vieux cheval : toutes nos astuces pour l’aider
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut