Alimentation du cheval en surpoids: ce que vous devez savoir

Article rédigé par le 22 avril 2024

L’alimentation du cheval en surpoids est un sujet d’une importance capitale dans le domaine de l’équitation et de la médecine vétérinaire. Souvent négligée, la gestion du poids chez les chevaux est pourtant cruciale pour leur santé et leur bien-être. 

Un cheval en surpoids est exposé à divers risques pour sa santé, notamment les troubles métaboliques, les problèmes articulaires et une diminution de ses performances. Cet article rédigé par une vétérinaire se propose de vous guider dans l’alimentation d’un cheval en surpoids

Nous explorerons ensemble comment ajuster l’alimentation d’un cheval en surpoids pour répondre à ses besoins spécifiques, tout en veillant à leur apporter tous les nutriments nécessaires à leur santé sans excéder les apports caloriques recommandés.

Alimentation du cheval en surpoids : les 9 points essentiels à retenir

  • 1. Déterminez régulièrement l‘état corporel du cheval pour surveiller son poids et ajuster son alimentation en conséquence.
  • 2. Chez un cheval en surpoids, diminuez progressivement l’apport calorique sans compromettre l’apport en nutriments essentiels.
  • 3. Privilégiez pour un cheval en surpoids les fourrages de qualité inférieure mais riches en fibres pour favoriser la satiété et la digestion.
  • 4. Choisissez des aliments et des fourrages à faible teneur en sucres non structuraux et en amidon.
  • 5. Intégrez un programme d’exercice régulier adapté pour aider à la perte de poids.
  • 6. Utilisez des compléments alimentaires adaptés aux besoins des chevaux en surpoids, en évitant ceux qui sont riches en calories.
  • 7. Consultez régulièrement un vétérinaire pour suivre la santé du cheval et ajuster le régime alimentaire si nécessaire.
  • 8. L’obésité chez le cheval lui expose à plusieurs problèmes de santé, notamment les maladies métaboliques
  • 9. La perte de poids doit être un processus graduel et régulier, avec des ajustements basés sur la réponse individuelle du cheval.

Comprendre le surpoids chez le cheval

Le surpoids peut s’identifier par différents moyens et peut avoir plusieurs causes possibles.

Définition et identification du surpoids

Le surpoids chez les chevaux se définit par une accumulation excessive de graisse corporelle, qui peut être évaluée à l’aide de l’indice de condition corporelle (ICC). Cet indice se base sur une échelle de 1 à 9, où un score supérieur à 7 indique un surpoids

L’identification visuelle et palpatoire des dépôts de graisse, notamment autour du cou, de la croupe et des côtes, est aussi essentielle pour déterminer si un cheval est en surpoids.

Causes courantes du surpoids chez les chevaux

Les causes du surpoids chez les chevaux sont multiples et peuvent inclure :

  • Une ration calorique excédant les besoins énergétiques du cheval, souvent due à une suralimentation en céréales et en fourrages riches.
  • Un mode de vie sédentaire contribuant à une moindre dépense énergétique et favorise l’accumulation de graisse.
  • Des facteurs génétiques (Certaines races de chevaux sont prédisposées à prendre du poids plus facilement).
  • Des conditions telles que l’insulino-résistance ou le syndrome métabolique équin, qui  peuvent influencer le métabolisme et le stockage des graisses.

Risques pour la santé associés au surpoids

Le surpoids chez les chevaux n’est pas qu’une question esthétique ; il est associé à des risques pour la santé.

Troubles métaboliques 

Le syndrome métabolique équin peut mener à une résistance à l’insuline. Cette condition peut aussi augmenter le risque de fourbure.

Problèmes articulaires et musculosquelettiques

Le surpoids augmente la pression sur les articulations, les tendons et les ligaments. Cette situation va entraîner de l’arthrite et d’autres problèmes locomoteurs.

Diminution des performances

Un cheval en surpoids peut avoir des difficultés à réaliser des exercices physiques, ce qui affecte ses performances et sa capacité à répondre aux demandes de travail.

Complications lors de la reproduction 

Les juments en surpoids peuvent rencontrer des difficultés à concevoir et à mener à terme une gestation.

Évaluation de l’état corporel du cheval

L’évaluation de l’état corporel du cheval est cruciale pour déterminer s’il est en surpoids, en sous-poids ou à un poids idéal. 

L’indice de condition corporelle (ICC) 

Cette méthode utilise une échelle de notation, généralement de 1 à 9, où 1 représente un cheval extrêmement maigre et 9 un cheval extrêmement gras. Les scores de 4 à 6 sont considérés comme idéaux.

Bon à savoir: Les scores ICC supérieurs à 6 indiquent que le cheval a des réserves de graisse excessives et peut être considéré en surpoids.

RECOMMANDÉ :  Cheval Selle Français : Idole du sport équestre

La palpation et l’observation visuelle 

Elles consistent à évaluer les réserves de graisse au niveau de points clés du corps du cheval, tels que le cou, les côtes, le dos et la croupe. La présence de dépôts de graisse proéminents autour des zones clés mentionnées précédemment suggère également un surpoids.

L’utilisation de rubans de pesée 

Bien qu’ils ne fournissent pas une mesure directe de la graisse corporelle, ils peuvent aider à estimer le poids du cheval et à suivre les changements de poids au fil du temps.

Il est à noter que le surpoids peut avoir des effets négatifs sur la santé du cheval, et toute indication d’un score ICC élevé ou de dépôts de graisse visibles devrait inciter à une action pour réduire le poids du cheval.

Principes de l’alimentation du cheval

Les chevaux ont besoin d’une alimentation équilibrée comprenant des hydrates de carbone, des protéines, des lipides, des vitamines, des minéraux et de l’eau. Les fourrages, comme le foin et l’herbe, doivent constituer la majorité de leur régime, fournissant l’énergie nécessaire sous forme de fibres

Les concentrés (céréales, granulés) sont utilisés pour compléter les besoins énergétiques, surtout pour les chevaux ayant des exigences accrues en raison de l’exercice, de la croissance ou de la reproduction.

Impact de l’alimentation sur le poids

L’alimentation joue un rôle crucial dans la gestion du poids des chevaux. Une consommation excessive de calories, souvent due à un apport trop important de concentrés ou à un fourrage de haute qualité en grande quantité, peut entraîner un surpoids

À l’inverse, une alimentation insuffisante en calories peut mener à un sous-poids. Il est donc essentiel de mesurer précisément l’apport alimentaire et de l’ajuster en fonction de l’activité et du métabolisme de chaque cheval.

Différences entre alimentation du cheval en surpoids et cheval à poids normal

Les chevaux en surpoids nécessitent une réduction de leur apport calorique tout en s’assurant qu’ils reçoivent tous les nutriments essentiels. Cela peut impliquer de limiter les concentrés et de choisir des fourrages avec une teneur plus faible en calories mais toujours riche en fibres

Les chevaux à poids normal doivent maintenir un équilibre entre l’énergie consommée et celle dépensée pour éviter le surpoids ou le sous-poids. Travaillez avec un vétérinaire ou un nutritionniste équin pour élaborer un plan alimentaire adapté.

Bon à savoir : Les ajustements alimentaires doivent toujours être effectués progressivement pour éviter les perturbations du système digestif du cheval.

Stratégies d’alimentation du cheval en surpoids

Pour aider votre cheval en surpoids à retrouver une condition physique idéale, plusieurs stratégies d’alimentation peuvent être mises en place. Ces stratégies doivent toujours être appliquées progressivement et sous surveillance vétérinaire pour assurer la santé et le bien-être du cheval.

Réduction des apports caloriques

La première étape consiste à réduire l’apport calorique total sans compromettre l’apport en nutriments essentiels. Vous pouvez la réaliser en diminuant la quantité de concentrés énergétiques comme les céréales et en augmentant la proportion de fourrages de qualité mais moins caloriques dans la ration.

Selon Megan Shepherd  et al, la limitation de l’apport quotidien total en matière sèche à 2% du poids corporel actuel par jour d’un régime à base de fourrage pauvre en calories peut entraîner une perte de poids corporel adéquate.

Les plans de perte de poids et de gestion du poids doivent être surveillés pour évaluer leur succès et les éventuelles complications gastro-intestinales, métaboliques et/ou comportementales.

Choix des aliments à faible densité énergétique

Optez pour des aliments à faible densité énergétique permettant de fournir un volume alimentaire satisfaisant tout en limitant les calories. Par exemple, choisissez un foin avec une teneur plus faible en sucres solubles et en amidon pour contrôler le poids tout en maintenant une bonne ingestion de fibres.

Fréquence et taille des repas

Fractionnez la ration quotidienne en plusieurs petits repas plutôt que de donner deux gros repas. Cette pratique favorise une meilleure digestion et aide à contrôler la sensation de faim chez le cheval. De plus, cela permet de maintenir une activité digestive constante, ce qui est bénéfique pour le métabolisme.

Rôle de l’exercice dans la gestion du poids du cheval

En complément de ces stratégies alimentaires, l’exercice physique régulier est un élément clé de la gestion du poids.

Importance de l’activité physique régulière

Un programme d’exercices réguliers est crucial pour aider un cheval en surpoids à brûler des calories excédentaires et à stimuler sa masse musculaire. Cela aide également à améliorer l’efficacité de l’utilisation des nutriments et à prévenir les maladies associées à l’obésité, telles que la fourbure ou le syndrome métabolique équin.

RECOMMANDÉ :  Chien énervé : Comment le calmer ? (conseil vétérinaire)

Exemples d’exercices adaptés au cheval en surpoids

Pour un cheval en surpoids, il est important de commencer lentement et d’augmenter progressivement l’intensité et la durée de l’exercice pour éviter les blessures. 

  • Commencez par des séances de marche sur terrain plat, puis augmentez progressivement la durée avant d’introduire des terrains variés et des pentes douces.
  • Intégrez de courtes périodes de trot entre les phases de marche, en veillant à ce que le cheval soit toujours confortable et à l’écoute.
  • Utilisez la longe pour contrôler l’intensité de l’exercice et permettre au cheval de travailler sans le poids du cavalier.
  • Si possible, la natation est un excellent exercice pour les chevaux en surpoids car elle permet un travail musculaire intense sans impact sur les articulations.

Bon à savoir : Consultez un vétérinaire avant de commencer tout programme d’exercice, surtout si le cheval n’a pas été actif depuis un certain temps ou présente des problèmes de santé. 

Alimentation du cheval en surpoids: conseils vétérinaires

Lorsqu’il s’agit de gérer l’alimentation d’un cheval en surpoids, il est essentiel d’adopter une approche équilibrée et réfléchie.

  • Commencez par évaluer l’état corporel de votre cheval avec l’aide d’un vétérinaire ou d’un nutritionniste équin pour déterminer le degré de surpoids et fixer des objectifs de perte de poids réalistes.
  • Diminuez lentement l’apport calorique pour éviter le stress et les problèmes de santé. Cela peut impliquer de réduire les concentrés et de choisir un foin de qualité inférieure mais toujours nutritif.
  • Assurez-vous que la ration de base est riche en fibres, comme le foin ou les cubes de foin, qui favorisent la satiété sans apporter trop de calories.
  • Privilégiez les aliments à faible indice glycémique et faible en amidon pour éviter les pics de glycémie. 
  • Choisissez un foin récolté à un stade de maturité avancé, car il est plus fibreux et a une valeur nutritive plus faible, notamment en sucres et en protéines.
  • Intégrez un programme d’exercice adapté à l’état de santé de votre cheval pour augmenter la dépense énergétique et favoriser la perte de poids.
  • Encouragez une bonne hydratation en fournissant un accès constant à de l’eau fraîche et propre, ce qui est essentiel pour la santé générale et peut aider à contrôler l’appétit.
  • Utilisez des compléments alimentaires spécifiques pour les chevaux en surpoids, comme ceux qui soutiennent le métabolisme, mais évitez les suppléments énergétiques.
  • Faites suivre votre cheval régulièrement par un professionnel pour ajuster le régime alimentaire et l’exercice en fonction de sa réponse au programme de perte de poids.
  • La perte de poids chez les chevaux doit être un processus lent et régulier. Soyez patient et cohérent dans l’application de votre plan de gestion du poids.
  • Gérez l’environnement social de votre cheval pour éviter le stress lié à l’isolement, qui peut parfois conduire à des comportements alimentaires excessifs.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaires pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Bio-Cheval FourbureMix – Aliment complémentaire équin – 100 % Bio – Soutien métabolique – Mélange de Plantes séchées – Cheval, Poney, Âne
  • 🌿 Aliment complémentaire équin à base de plantes séchées.
  • 🌱 100% naturel – Bio – Sans mélasse – Sans sous-produits.
  • 👍 Expédition rapide – Service client gratuit en français
  • 🐴 Favorise l’élimination des toxines, le confort et la mobilité.

Voici un exemple de planning d’alimentation journalière pour un cheval en surpoids

DistributionMatin Midi Soir 
Foin de prairie (faible en énergie et riche en fibre)2 kg2 kg3 kg
Granulés allégés pour chevaux en surpoids (vérifiez l’étiquette pour les valeurs énergétiques spécifiques)1kg0,5 kg0,5 kg

Il est important de noter que ces quantités sont des estimations générales et doivent être ajustées en fonction de la réponse individuelle du cheval au régime.

Alimentation du cheval en surpoids : quand consulter un vétérinaire ?

Il est recommandé de consulter un vétérinaire pour l’alimentation d’un cheval en surpoids :

  • Pour élaborer un régime alimentaire adapté et sûr
  • Pour évaluer d’autres causes possibles et ajuster le plan de perte de poids
  • En cas de symptômes de maladies liées au surpoids comme la fourbure, le syndrome métabolique équin (SME), ou des problèmes cardiovasculaires
  • Pour un suivi régulier : il est conseillé de faire contrôler l’état corporel de votre cheval environ une fois par mois pour suivre sa remise en forme

Si vous cherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Références

Articles et ressources utilisés dans la création de cet article
Comment calculer la ration de son cheval ?
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut