Allergie aux chats : Tout savoir (explication vétérinaire)

Article rédigé par le 9 juin 2024

Les chats sont parmi les animaux de compagnie les plus aimés au monde, apportant joie et compagnie à leurs propriétaires. Cependant, pour des millions de personnes, ces créatures affectueuses sont aussi la source d’un malaise invisible mais omniprésent : l’allergie aux chats

Cette réaction allergique est causée par des protéines présentes dans la salive, l’urine et les squames des chats, qui peuvent déclencher une variété de symptômes allant de légers à sévères chez les personnes sensibles. 

Dans cet article rédigé par une vétérinaire, nous explorerons les mécanismes de l’allergie aux chats, les traitements et la gestion de cette condition courante mais souvent sous-estimée.

Les 10 points essentiels à retenir

  • 1. L’allergène qui provoque l’allergie aux chats le plus courant est la protéine Fel d 1, présente dans la salive, l’urine et les squames des chats.
  • 2. En se léchant, le chat met ces allergènes sur ses poils.
  • 3. Vous pouvez alors contracter les allergènes en touchant votre chat, en étant en contact avec un endroit où il a été en contact, ou via sa litière.
  • 4. Ces allergènes se dispersent également facilement dans l’environnement sous forme de particules dans l’air.
  • 5. Les symptômes de l’allergie aux chats peuvent inclure des éternuements, une congestion nasale, des démangeaisons oculaires, des éruptions cutanées et de l’asthme.
  • 6. Une proportion significative de la population est allergique aux chats, avec des réactions allant de légères à sévères.
  • 7. Les allergies peuvent être diagnostiquées par des tests cutanés ou sanguins effectués par un allergologue.
  • 8. Les options incluent des médicaments antihistaminiques, des corticostéroïdes et l’immunothérapie.
  • 9. Des stratégies comme l’utilisation de purificateurs d’air HEPA (High Efficiency Particulate Air), le nettoyage régulier et l’évitement des contacts directs avec les chats peuvent aider pour gérer l’allergie aux chats.
  • 10. Il est possible de vivre avec des chats en adoptant des mesures préventives et en choisissant éventuellement des races hypoallergéniques.

Qu’est-ce que l’allergie aux chats ?

L’allergie aux chats est une réaction anormale du système immunitaire face à des protéines spécifiques présentes chez les félins, principalement la glycoprotéine Fel d 1. Cette protéine est sécrétée par les glandes salivaires et sébacées du chat et se retrouve sur leur peau et leurs poils.

Fel d 1 est l’allergène principal responsable des réactions allergiques chez les individus sensibles. D’autres protéines, telles que Fel d 4 et Fel d 7, peuvent également provoquer des allergies chez certaines personnes.

Bon à savoir : L’allergène est un antigène qui provoque des réactions immunitaires excessives chez certains individus. Et les réactions allergiques ne se déclenchent qu’au deuxième contact de l’allergène, c’est-à-dire quand la personne est déjà sensibilisée.

Lorsqu’une personne allergique entre en contact avec ces allergènes, son système immunitaire les identifie à tort comme une menace et déclenche une réaction allergique.

Les allergies aux chats sont assez courantes.

Selon une étude, la prévalence de la sensibilisation aux chiens et aux chats varie selon le pays, le temps d’exposition et la prédisposition à l’atopie. On estime que 26 % des adultes européens qui se rendent en clinique pour une suspicion d’allergie aux allergènes inhalés sont sensibilisés aux chats et 27 % aux chiens.

Comment contracter les allergènes ?

La cause principale de l’allergie aux chats n’est pas les poils eux-mêmes, mais plutôt une protéine appelée Fel d 1. Cette glycoprotéine est sécrétée par les glandes salivaires et sébacées du chat.

Lorsque le chat se lèche, il dépose sa salive, qui contient le Fel d 1, sur ses poils. Ces allergènes peuvent ensuite se disséminer dans l’environnement et provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes.

Ces allergènes sont facilement dispersés dans l’environnement à travers les poils et les squames des chats.

En caressant ou en manipulant un chat, vous pouvez entrer en contact avec sa salive ou ses poils, qui peuvent porter l’allergène.

L’allergène peut se déposer sur les vêtements, les meubles, ou d’autres surfaces après que le chat se soit léché ou ait perdu des poils. Ces allergènes peuvent ensuite être transférés à une personne lorsqu’elle touche ces surfaces.

RECOMMANDÉ :  Diarrhée féline : que faire pour soigner mon chat ?

Les allergènes peuvent être transportés sur les vêtements ou les objets personnels par des personnes ayant été en contact avec des chats, même si elles ne possèdent pas de chat elles-mêmes.

Important à savoir : Les allergènes de chat sont très légers et peuvent rester en suspension dans l’air, ce qui les rend particulièrement tenaces et difficiles à éliminer.

Ils peuvent également s’accumuler dans les maisons et les espaces fermés, augmentant ainsi le risque de réaction allergique même sans la présence immédiate d’un chat.

Comment reconnaître l’allergie aux chats ?

Si vous suspectez une allergie aux chats, voici les symptômes et signes courants à surveiller :

  • Des éternuements fréquents et soudains peuvent être un signe d’allergie aux chats.
  • Un écoulement nasal clair et constant ou une sensation de nez bouché sont typiques.

Ces symptômes peuvent indiquer une conjonctivite allergique.

  • Des réactions cutanées comme l’urticaire ou l’eczéma peuvent survenir après un contact avec un chat ou ses poils.
  • Des problèmes respiratoires peuvent être un signe d’allergie, surtout s’ils s’aggravent en présence de chats.
  • Chez les personnes allergiques, l’exposition aux chats peut déclencher ou aggraver les symptômes de l’asthme.

Ces symptômes peuvent varier en intensité et en durée d’une personne à une autre et peuvent apparaître immédiatement après l’exposition ou se développer progressivement.

Si vous présentez ces symptômes, il est conseillé de consulter un allergologue pour un diagnostic précis et des conseils de gestion adaptés.

Comment diagnostiquer l’allergie aux chats ?

Pour diagnostiquer une allergie aux chats, un médecin allergologue effectue généralement des tests cutanés, aussi connus sous le nom de prick-tests.

Le médecin commencera par une évaluation des symptômes et de l’historique d’exposition aux chats de la personne. Il va ensuite effectuer le prick-test. 

Sur la peau du bras, le médecin dépose une goutte d’un extrait contenant l’allergène Fel d 1. Si une réaction se produit, comme une rougeur ou un gonflement au site de test, cela indique une allergie au Fel d 1 présent dans la salive et les glandes sébacées des chats.

Dans certains cas, des tests sanguins peuvent également être utilisés pour mesurer les niveaux d’anticorps spécifiques aux allergènes de chat dans le sang.

Comment traiter l’allergie aux chats ?

Le traitement de l’allergie aux chats vise à soulager les symptômes et à réduire l’exposition aux allergènes. Le médecin peut vous prescrire :

  • Médicaments antihistaminiques : Ils aident à soulager les symptômes tels que les éternuements, les démangeaisons ou les yeux qui piquent.
  • Corticostéroïdes par voie nasale : Utilisés pour diminuer l’inflammation dans les voies respiratoires et soulager la congestion nasale.
  • Collyres : En cas de conjonctivite allergique, des collyres peuvent être prescrits pour réduire les démangeaisons et les rougeurs oculaires.
  • Décongestionnants : Ils peuvent aider à soulager la congestion nasale et sont souvent utilisés en combinaison avec d’autres traitements.
  • Immunothérapie : Aussi connue sous le nom de désensibilisation, cette approche consiste à exposer progressivement le système immunitaire à l’allergène pour diminuer la sensibilité à long terme.
  • Épreuves fonctionnelles respiratoires et bronchodilatateurs : En cas de crise d’asthme, ces traitements peuvent être nécessaires pour gérer les symptômes respiratoires.
  • Des remèdes naturels tels que l’huile de saumon, riche en oméga-3, peuvent aider à renforcer l’immunité de la peau et réduire les infections secondaires.

Il est important de consulter un allergologue pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement personnalisé. 

De plus, des mesures préventives pour réduire l’exposition aux allergènes de chat, comme l’utilisation de purificateurs d’air HEPA et le nettoyage régulier de la maison, sont également recommandées pour aider à gérer les symptômes.

Vous aimez les chats alors que vous en êtes allergique ?

Si vous êtes allergique aux chats mais souhaitez en avoir un, voici quelques conseils qui pourraient vous aider à gérer votre allergie tout en profitant de la compagnie d’un chat.

Choisissez une race de chat hypoallergénique 

Certaines races de chats sont connues pour produire moins d’allergènes. Les races comme le Sibérien, le Sphynx, le Devon Rex ou le Balinais sont souvent recommandées pour les personnes allergiques.

Traitements médicaux 

Consultez un allergologue pour discuter des options de traitement, telles que les antihistaminiques, les corticostéroïdes ou l’immunothérapie, qui peuvent aider à contrôler vos symptômes.

RECOMMANDÉ :  Colite chez le chien : causes, symptômes et traitements efficaces

Lavez votre chat régulièrement 

Bien que cela puisse sembler contre-intuitif, laver votre chat peut aider à réduire la quantité d’allergènes présents sur son pelage.

Utilisez des produits antiallergiques  

Il existe des lotions et des sprays spécialement conçus pour réduire les allergènes sur les chats. Ces produits peuvent être appliqués sur le pelage de votre chat pour diminuer les allergènes.

Maintenez une bonne hygiène de l’habitat 

Utilisez des purificateurs d’air avec des filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air). C’est un appareil qui utilise un filtre à haute efficacité pour capturer au moins 99,97 % des particules aériennes de diamètre supérieur ou égal à 0,3 µm, améliorant ainsi la qualité de l’air intérieur.

Nettoyez régulièrement votre maison et évitez les tapis et les meubles qui retiennent les allergènes.

Bon à savoir : Les sols durs sont plus faciles à nettoyer et ne retiennent pas les allergènes comme les tapis ou la moquette.

Couvrez les meubles avec des housses qui peuvent être lavées régulièrement pour éliminer les allergènes accumulés.

Créez des zones sans chat 

Délimitez des zones de votre maison, comme la chambre à coucher, où le chat n’est pas autorisé à entrer pour réduire votre exposition aux allergènes pendant que vous dormez.

En plus de ces mesures, il est conseillé de maintenir une bonne hygiène en se lavant les mains après avoir touché un chat.

Si vous avez un chat et que vous êtes allergique, des mesures supplémentaires comme brosser le chat à l’extérieur et changer la litière fréquemment peuvent également aider.

Dans certains cas, une désensibilisation peut être envisagée, mais cela dépend de la sévérité de l’allergie et doit être discuté avec un médecin allergologue.

Quel rôle joue le vétérinaire?

Dans le cas d’une allergie aux chats, le rôle du vétérinaire est indirect mais important. Bien que le vétérinaire ne traite pas directement les allergies humaines, il peut contribuer à réduire les symptômes allergiques en vous conseillant sur les soins et l’hygiène du chat.

Il peut suggérer l’utilisation de shampoings ou de produits de toilettage spécifiques qui peuvent aider à diminuer les allergènes. Il peut également vous informer sur la fréquence de bains et de brossages adaptée à votre chat pour minimiser votre risque.

Si vous cherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Témoignages

Bonjour,

Je vais d’abord corriger les fautes de grammaire et d’orthographe dans votre message :

« Bonjour,

J’aimerais avoir votre avis. Depuis que mon chaton est arrivé, j’ai des allergies (nez bouché, yeux qui grattent et gonflés). Je suis allergique à plusieurs choses, mais l’antihistaminique que je prends habituellement ne fait rien 🙁

J’ai déjà vécu avec des chats, cela remonte à deux ans. Est-ce qu’une allergie au chat peut arriver comme ça, un peu du jour au lendemain ?

Je sais que l’allergie vient de la salive et des allergènes qu’elle transporte et non du poil. Peut-on être plus ou moins allergique selon le chat ? (La question paraît bête, mais tous les chats ne portent pas les mêmes allergènes ?!)

Est-ce que certains d’entre vous sont allergiques ? Comment y remédier ? La désensibilisation est-elle efficace ?

Je compte aller voir mon docteur pour avoir l’avis d’un professionnel, mais je n’ai pas trop le temps cette semaine, donc je vous demande.

Et dans aucun cas je compte me séparer de mon chat !

Voir la suite de la conversation sur Wamiz.

Références

Articles et ressources utilisés dans la création de cet article

https://www.biocanina.com/allergie-chat

https://wamiz.com/chats/conseil/point-desensibilisation-allergie-chat-17351.html

https://www.santevet.com/articles/allergie-au-chat-quels-traitements-pour-en-venir-a-bout

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-allergene-1656

https://oxygenix.fr/purificateurs-air-filtre-hepa

Dávila I, Domínguez-Ortega J, Navarro-Pulido A, Alonso A, Antolín-Amerigo D, González-Mancebo E, Martín-García C, Núñez-Acevedo B, Prior N, Reche M, Rosado A, Ruiz-Hornillos J, Sánchez MC, Torrecillas M._Juin 2018_Le document de consensus sur les allergies aux chiens et aux chats. sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29318625/ _ doi: 10.1111/all.13391. Epub 2018 Feb 13.PMID: 29318625

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut