Amygdalite : Est-ce contagieux ?

Article rédigé par le 22 mai 2024

L’amygdalite, souvent appelée “angine” ou “mal de gorge”, est une inflammation des amygdales causée principalement par des infections virales ou bactériennes. Cette maladie est particulièrement courante en hiver et touche fréquemment les enfants en âge scolaire.

La transmission de l’amygdalite se fait par les sécrétions respiratoires lors de la toux, des éternuements ou même en parlant. Pour limiter la propagation, il est important d’adopter des mesures de précaution.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de santé, nous explorons la contagiosité de l’amygdalite, les modes de transmission et d’autres informations essentielles pour mieux comprendre cette maladie et protéger votre entourage.

Les 5 points importants à retenir

  • 1- L’amygdalite est une inflammation des amygdales, principalement causée par une infection virale.
  • 2- Elle se guérit généralement rapidement sans laisser de séquelles, mais peut parfois évoluer vers des formes compliquées et graves.
  • 3- L’amygdalite se transmet à partir des sécrétions respiratoires issues de la cavité nasale et/ou du pharynx.
  • 4-La transmission peut être directe, par projection de gouttelettes, ou indirecte, via des objets contaminés par le malade (mouchoirs, linges, etc.).
  • 5- Cependant, cette transmission dépend de la période de contagiosité de la maladie, qui varie en fonction de l’agent causal.

Pour commencer, parlons de l’Amygdalite

L’amygdalite, souvent perçue comme un simple mal de gorge avec une difficulté à avaler, peut facilement être confondue avec la grippe. Cette inflammation des amygdales est généralement causée par des infections virales, mais elle peut aussi être d’origine bactérienne, notamment due au streptocoque.

Fréquente en hiver et touchant principalement les enfants et les adolescents, l’amygdalite virale est souvent bénigne et guérit spontanément.

En revanche, l’amygdalite bactérienne, surtout celle causée par le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (SGA), peut entraîner des complications graves si elle n’est pas traitée rapidement.

Les infections virales responsables incluent divers agents, tandis que les bactéries comme Corynebacterium diphteriae, Treponema pallidum, Fusobacterium necrophorum, et Borrelia vincentii peuvent aussi être en cause.

Les symptômes varient selon l’agent causal : une angine virale présente une fièvre modérée, une toux, une rhinorrhée, et des adénopathies cervicales, tandis qu’une angine bactérienne se manifeste par une fièvre élevée, une douleur pharyngée intense, des adénopathies sous-digastriques, et une absence de symptômes nasaux.

Enfin, les formes cliniques de l’amygdalite peuvent différer, allant des angines érythémateuses aux angines ulcéro-nécrotiques, en passant par les angines pseudomembraneuses.

Pour en savoir davantage, visitez « L’amygdalite : Guide Complet ».

Bon à savoir !
L’angine bactérienne à SGA est particulièrement grave du fait de ses complications qui peuvent entrainer la mort, dans la mesure où l’angine n’a pas été traitée rapidement et convenablement.
C’est pour cela que des techniques plus sophistiquées ont été conçues afin de dépister ces angines dans les officines et en ambulatoire, de manière à ajuster le traitement, notamment la prescription des antibiotiques inutiles ; il s’agit du Test de diagnostic rapide streptococcique (TDR).

RECOMMANDÉ :  Laryngite : Guide complet

L’Amygdalite est-elle contagieuse ?

L’amygdalite se transmet principalement par les sécrétions respiratoires (issues de la cavité nasale et du pharynx), suivant plusieurs mécanismes.

Contagiosité

Maintenant que vous savez que l’amygdalite est causée par des bactéries ou des virus, il est essentiel de comprendre comment cette maladie se transmet.

L’amygdalite se propage d’une personne à l’autre via les sécrétions naso-pharyngées chargées de microbes. Cependant, même en contact avec ces sécrétions, il est possible de ne pas contracter la maladie immédiatement. Pourquoi ? Cela dépend de la période de contagiosité, qui varie selon l’agent pathogène.

  • Virus : la période de contagiosité commence juste avant l’apparition des symptômes et dure jusqu’à la fin de la maladie.
  • Bactéries (SGA) : la contagiosité diminue significativement 24 heures après le début de l’antibiothérapie.

Modes de transmission

L’amygdalite se transmet principalement par :

  • Contact direct : lors de la discussion, par projection de gouttelettes de salive.
  • Contact indirect : en touchant des objets contaminés (comme des mouchoirs) et en portant ensuite les mains à la bouche ou au visage.

Il est donc crucial de suivre certaines mesures de prévention pour éviter la propagation de la maladie.

Quelques mesures préventives

Pour limiter la transmission de l’amygdalite, adoptez ces gestes simples :

  • Hygiène des mains : lavez-vous les mains après avoir touché des objets contaminés et utilisez des solutions hydroalcooliques.
  • Hygiène respiratoire : utilisez des mouchoirs jetables, jetez-les immédiatement après usage, et couvrez votre bouche avec le coude lorsque vous toussez.
  • Aération : aérez régulièrement votre maison pour renouveler l’air et réduire la concentration de microbes.

En suivant ces conseils, vous pouvez réduire le risque de transmission et protéger votre entourage.

Traitements médical et chirurgical

Les angines virales régressent spontanément en quelques jours sans nécessiter de traitement spécifique. En revanche, les angines bactériennes requièrent une prise en charge médicamenteuse rapide pour éviter les complications.

Les objectifs du traitement sont de :

  • Guérir le patient
  • Prévenir les complications immunologiques, suppuratives ou toxiques
  • Réduire le risque de transmission à l’entourage
  • Améliorer plus rapidement les symptômes

Pour les angines bactériennes, des antibiotiques sont prescrits pour éradiquer l’agent pathogène. En complément, des antalgiques et des antipyrétiques sont utilisés pour soulager la douleur et réduire la fièvre.

Dans les cas extrêmes où les voies aériennes sont obstruées par des amygdales hypertrophiées, une amygdalectomie peut être nécessaire.

Traitements naturels

Des remèdes naturels peuvent aussi apaiser la douleur et limiter les désagréments causés par les microbes.

Le miel

Le miel est apaisant pour la gorge. Une cuillère à café de miel avec une goutte d’huile essentielle de thym peut améliorer les symptômes. Le miel aide à :

  • Combattre les virus et les bactéries
  • Réchauffer les cordes vocales
  • Protéger la muqueuse de la gorge
  • Apaiser les voies respiratoires
RECOMMANDÉ :  Amygdalite : Combien de temps ça dure ?

Attention, l’huile essentielle de thym est déconseillée aux enfants de moins de 3 ans et aux femmes enceintes.

Les tisanes

La tisane de thym, grâce à ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, est efficace contre les angines. Le thym peut être infusé pendant 5 minutes et pris avec un peu de jus de citron.

D’autres plantes comme le plantain, l’aigremoine, les feuilles de ronces et les guimauves sont également d’excellents remèdes.

L’ail

L’ail est un antibiotique naturel, particulièrement utile contre les angines bactériennes.

Il peut être consommé cru, ajouté aux repas ou pris sous forme de complément alimentaire.

Le gingembre

Le gingembre est un puissant anti-inflammatoire et peut booster l’immunité.

Le gargarisme avec de l’eau saline

Ce remède ancien nettoie la bouche et élimine les microbes.

L’oignon

L’oignon, coupé en deux et placé sous la couverture, libère du soufre qui apaise l’angine grâce à sa vapeur.

Les pommes de terre

L’amidon des pommes de terre a un pouvoir anti-inflammatoire.

Astuces pour favoriser la guérison

  • Prendre quotidiennement une douche froide de courte durée, suivie de frictions ou de massages
  • Éviter les irritants locaux et les nettoyages fréquents de la bouche et de la gorge

Adopter ces mesures peut grandement aider à gérer les symptômes et accélérer la guérison de l’amygdalite.

Avis du professionnel de santé

Oui, l’amygdalite est contagieuse !

Elle se transmet par les gouttelettes de salive émises en parlant, en toussant ou en éternuant. Les virus sont contagieux dès le début des symptômes, tandis que les bactéries, comme le streptocoque, cessent de l’être 24 heures après le début des antibiotiques.

Pour vous protéger et protéger les autres, lavez-vous les mains régulièrement, utilisez des mouchoirs jetables et évitez de partager des objets personnels.

Si vous avez des symptômes, consultez rapidement un médecin pour éviter la propagation de l’infection.

Prenez soin de vous et de votre entourage !

Références

Les articles et ressources utilisés dans la rédaction de cet article
Le processus d’élaboration d’article chez le Groupe SANTEPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut