Anaplasmose chez le chien : quelle prise en charge pour une guérison complète ?

Article rédigé par le 5 octobre 2023

Les parasites externes qui infestent les animaux peuvent être porteurs de maladies se transmettant aux hôtes par l’intermédiaire de leur sang. Parmi ces maladies figure l’anaplasmose chez le chien, une maladie transmise par les tiques, dangereuse si elle n’est pas traitée à temps.

L’anaplasmose chez le chien est une maladie causée par une bactérie présente chez une variété de tiques et se transmettant aux chiens qu’ils parasitent lors de la morsure. Elle cause de sérieux dommages aux globules blancs du chien dont le diagnostic est très difficile à cause du temps d’incubation longue ainsi qu’une multitude de symptômes non spécifiques.

L’anaplasmose chez le chien se traite par des antibiotiques et des traitements de soutien selon les symptômes qui surviennent. Cependant, la prévention reste la solution la plus optimale pour éviter une issue fatale.

Découvrons l’anaplasmose chez le chien et tout ce qui touche cette maladie à tique afin de protéger nos amis à quatre pattes.

5 points à ne pas manquer sur l’anaplasmose chez le chien

  • 1. L’anaplasmose chez le chien est une maladie présente chez des tiques qu’elles transmettent aux chiens par l’intermédiaire du sang qu’elles aspirent lors de la morsure.
  • 2. L’Anaplasma phagocytophilum est la bactérie responsable de l’anaplasmose chez le chien. Elle s’attaque aux globules blancs du chien.
  • 3. L’anaplasmose chez le chien peut causer diverses symptômes généraux (léthargie, perte de poids, fièvre, …) mais aussi des symptômes spécifiques (boiterie, signes neurologiques, …) qui apparaissent généralement longtemps après le contact de la bactérie avec l’organisme du chien infesté.
  • 4. L’anaplasmose chez le chien peut être traitée par des antibiotiques dont la posologie dépend de l’état de l’animal malade.
  • 5. L’anaplasmose chez le chien est une maladie qui peut être prévenue en évitant l’infestation de votre chien par les tiques.

Une petite révision sur ce qui compose le sang de votre chien

Le sang de votre chien est constitué de divers composants :

  • Le plasma qui constitue 55 % du volume du sang total. Formé d’eau à 90 %, de sels, de lipides et d’hormones, le plasma est surtout un liquide riche en protéines, dont l’albumine, sa protéine principale ; les immunoglobulines ; ainsi que les facteurs de coagulation et le fibrinogène.
  • Les globules rouges ou qui sont de petits disques biconcaves sans noyau dont la couleur rouge est due à une protéine appelée hémoglobine, une protéine contenant du fer. Les globules rouges ont pour fonction le transport de l’oxygène.
  • Les plaquettes sanguines ou thrombocytes qui ont pour fonction de contribuer à la coagulation sanguine et à la cicatrisation des plaies.
  • Les globules blancs ou leucocytes qui combattent les infections (bactériennes, virales, fongiques, …) qui comprennent les granulocytes ou polynucléaires (neutrophiles, éosinophiles, basophiles), les monocytes et les lymphocytes.
RECOMMANDÉ :  Calculs urinaires chez le chat : Comprendre la maladie, prévenir et traiter

L’anaplasmose du chien : qu’est-ce exactement ?

L’anaplasmose chez le chien est une maladie infectieuse bactérienne transmise par les tiques. En effet, lorsqu’un chien et infesté par des tiques, ces dites tiques se nourrissent du sang des chiens en les mordant et en aspirant son sang ; c’est au moment de cette morsure que la bactérie présente dans la salive des tiques se transmet au chien.

Cette bactérie qui cause l’anaplasmose chez le chien est l’Anaplasma phagocytophilum, une bactérie intracellulaire qui fait partie de la même famille que les rickettsies. Les principales cibles de cette anaplasme sont les granulocytes ou polynucléaires neutrophiles.

Une infection par l’Anaplasma phagocytophilum peut passer inaperçu pendant des mois après la morsure, ce qui peut rendre le diagnostic difficile.

Les signes cliniques qui caractérisent l’anaplasmose chez le chien

Selon : BOUZOURAA et al. « Les signes cliniques de l’anaplasmose chez le chien sont assez peu spécifiques […] La plupart des chiens naturellement infectés ne semblent pas exprimer la maladie (infections inapparentes ou infracliniques). Lorsque la maladie s’exprime, elle évolue sur un mode aigu, aucune forme chronique n’ayant été documentée actuellement »

Les symptômes de l’anaplasmose chez le chien ne se manifestent qu’après plusieurs mois suivant la morsure de la tique. Ils sont directement liés à la destruction des globules blancs de votre chien. Ils peuvent comprendre des :

Symptômes généraux :

  • Anémie (pâleur des muqueuses)
  • Hyperthermie (augmentation de la température corporelle au-delà de 39°C)
  • Abattement (léthargie et dépression)
  • Perte de poids (anorexie)
  • Vomissement et/ou diarrhée
  • Pétéchies (petites hémorragies sous la peau)
  • Toux

Symptômes spécifiques :

  • Boiterie
  • Douleurs articulaires.
  • Polyarthrite.
  • Incoordination motrice
  • Convulsions
  • Ganglions lymphatiques hypertrophiés.

Comment confirmer que mon chien est atteint d’anaplasmose ?

Étant donné que les symptômes n’apparaissent qu’après plusieurs mois, le diagnostic de l’anaplasmose chez le chien reste assez difficile. Les symptômes sont très variés et correspondent à ceux de nombreuses autres maladies. Même s’il est essentiel, un examen clinique n’est pas suffisant ; divers examens complémentaires sont nécessaires, comme :

  • Un bilan sanguin
  • Une sérologie
  • Un frottis sanguin sous microscope
  • Une PCR (amplification en chaîne par polymérase).

Peut-on traiter une anaplasmose chez le chien ? Peut-on la prévenir ? Quelles sont les chances survie de votre chien ?

Il est tout à fait possible de soigner et de guérir complètement l’anaplasmose chez le chien. Le principal traitement est à base d’antibiotique :  la doxycycline ou la tétracycline. Elle doit être adaptée :

  • Au poids de votre chien
  • À l’âge de votre chien
  • Son état général
RECOMMANDÉ :  Chat noir angora : une race de chat bien particulière

Une amélioration doit être observée dans les 48 à 72 heures après l’administration du traitement. Un traitement de soutien est également nécessaire afin d’aider l’animal et de pallier aux symptômes, avec :

  • Des antiinflammatoires
  • Des fortifiants
  • Des protecteurs gastriques
  • Des anticonvulsivants
  • Des perfusions

Le pronostic d’une anaplasmose est généralement bon quand il est traité dans les moindres délais. Toutefois, la prévention est le meilleur des traitements, il faudrait donc que vous preniez les précautions suivantes :

  • Surveillez quotidiennement le pelage de votre chien à la recherche de tiques, surtout après une promenade. Retirez la tique à la seconde où vous en observez avec une tire-tique ou un élément qui peut enlever totalement la tique, puis désinfectez la plaie le jour même et les jours qui suivent.
  • Éviter de promener votre chien dans les endroits probablement infestés par les tiques
  • Mettre en place un calendrier de lutte contre les tiques selon le mode de vie de votre chien (produits externes ou comprimés)

Références

https://www.hema-quebec.qc.ca/sang/savoir-plus/composants.fr.html

https://www.researchgate.net/profile/Tarek-Bouzouraa/publication/305769794_Granulocytic_anaplasmosis/links/57a077a608ae94f454eaf648/Granulocytic-anaplasmosis.pdf

https://www.animo-petfood.com/blog/l-anaplasmose-chez-les-chiens-n408

https://www.planeteanimal.com/anaplasmose-du-chien-symptomes-et-traitement-2788.html

https://www.mouss-le-chien.com/conseils/soins/anaplasmose-chien.html

https://lemagduchien.ouest-france.fr/dossier-262-anaplasmose-chien.html

https://www.cesaretfelix.com/dossier-158-anaplasmose-chien.html

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut