Anxiété de séparation chez l’adulte : Tout savoir

Article rédigé par le 20 février 2024

L’anxiété de séparation n’est pas réservée à l’enfance ; elle peut également toucher les adultes. Si vous ressentez une appréhension intense liée à la séparation d’êtres chers, sachez que vous n’êtes pas seul.

Cette condition peut avoir des répercussions sur votre vie quotidienne et vos relations. Il est essentiel de comprendre ce trouble pour un diagnostic précoce et des interventions efficaces, afin d’améliorer votre qualité de vie.

Cet article rédigé par une professionnelle de santé vous aidera à comprendre cette pathologie, à la façon de la gérer, que vous soyez patient ou proche !

Les 5 points importants à retenir

  • 1. L’anxiété de séparation chez l’adulte est caractérisée par une préoccupation excessive et une détresse émotionnelle lors de la séparation d’êtres chers.
  • 2. Les symptômes incluent des inquiétudes excessives face à la solitude, des préoccupations constantes pour la sécurité des proches en leur absence, ainsi que des manifestations physiques et émotionnelles.
  • 3. L’anxiété de séparation chez l’adulte peut être causée par des antécédents de traumatismes, des modèles d’attachement insécurisés, des changements de vie majeurs, des facteurs génétiques ou des troubles anxieux préexistants.
  • 4. La nécessité de consulter en cas d’anxiété de séparation chez l’adulte réside dans la recherche d’une évaluation professionnelle et d’un soutien adapté pour comprendre, traiter et surmonter les facteurs sous-jacents contribuant à ce trouble
  • 5. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé mentale, tel qu’un psychiatre, un psychologue, un psychothérapeute, un travailleur social clinicien ou un conseiller en santé mentale.

C’est quoi l’anxiété de séparation ?

Dans son ouvrage « Inhibition, symptôme et angoisse », Freud explore l’origine de l’angoisse en la liant à la crainte de la séparation, en particulier à la peur de perdre l’objet de désir, généralement l’amour maternel.

Selon Freud, l’angoisse représente une détresse psychique face à une menace imminente, rappelant la détresse vécue par l’enfant en l’absence de sa mère.

La crainte de la séparation est considérée comme le prototype de l’angoisse.

Freud suggère que la recherche de nouveaux objets vise à retrouver l’objet originel perdu, souvent décrit comme un « paradis perdu » procurant une satisfaction réelle.

Dans les relations interpersonnelles, l’angoisse de séparation normale se manifeste par la crainte d’interruption d’une relation affective avec une personne importante, que ce soit temporaire ou permanent.

Bien que la séparation soit généralement associée à une perte temporaire et la perte à une absence définitive, les fantasmes de séparation tendent à se confondre avec ceux de perte, conduisant à vivre la séparation comme une perte.

Pourquoi le trouble d’anxiété de séparation survient-il chez l’adulte ?

Le trouble d’anxiété de séparation peut survenir chez l’adulte pour diverses raisons, et son origine peut être multifactorielle.

Voici quelques facteurs potentiels qui peuvent contribuer à l’apparition de ce trouble chez les adultes :

  • Antécédents de troubles anxieux dans l’enfance : les individus qui ont déjà souffert de troubles d’anxiété de séparation pendant leur enfance, peuvent être plus susceptibles de développer ce trouble à l’âge adulte.
  • Expériences traumatisantes ou perturbatrices : telles que la perte d’un être cher, un divorce, un décès ou d’autres événements stressants, peuvent déclencher le trouble d’anxiété de séparation chez les adultes.
  • Attachement insécurisé : par exemple, celles qui ont connu des relations parent-enfant difficiles dans leur enfance, peuvent être plus enclines à développer ce trouble à l’âge adulte.
  • Changements de vie significatifs : des transitions importantes comme un déménagement, une perte d’emploi, des changements relationnels ou tout autre événement majeur peuvent déclencher des symptômes d’anxiété de séparation.
  • Facteurs génétiques : des prédispositions génétiques peuvent également jouer un rôle dans la vulnérabilité à développer des troubles anxieux.
  • Troubles psychiatriques coexistant : Le trouble d’anxiété de séparation peut également être associé à d’autres troubles anxieux, troubles de l’humeur ou troubles psychiatriques tels que la dépression.
  • Stress chronique : un niveau élevé de stress chronique, que ce soit d’origine professionnelle, personnelle ou sociale, peut contribuer au déclenchement ou à l’aggravation du trouble d’anxiété de séparation.
RECOMMANDÉ :  Les pensées suicidaires en forte hausse chez les jeunes Français

Il est important de noter que chaque individu est unique, et plusieurs de ces facteurs peuvent interagir de manière complexe pour influencer le développement du trouble d’anxiété de séparation chez les adultes.

Ce que disent les études !
Cette étude de cas se concentre sur Sabine, une jeune femme de 30 ans, confrontée à une anxiété de séparation intense depuis le décès de son père. Cette anxiété la pousse à s’isoler par peur d’être éloignée de sa mère, créant une dépendance qui entrave sa vie professionnelle et sociale. L’étude démontre une interconnexion entre la personnalité dépendante, l’anxiété de séparation et la nomophobie, soulignant leur harmonie intrinsèque.

Comment se manifeste une angoisse de séparation chez l’adulte ?

Les individus souffrant d’angoisse de séparation bénéficient de la connaissance des symptômes associés à ce trouble obsessionnel.

L’objectif est de comprendre que ces manifestations ne sont pas objectivement liées à la réalité, mais plutôt à des déclencheurs émotionnels intimes. Il est important que vous soyez attentif aux signes suivants :

  1. Des crises d’angoisse lorsque vous êtes éloignés de vos proches.
  2. Des crises de panique irrationnelles liées à la crainte que quelque chose de mal arrive à vos proches.
  3. Une phobie sociale ou un malaise à quitter le domicile.
  4. Des attaques de panique, des changements d’humeur et des épisodes de larmes.
  5. Des symptômes physiques tels que l’insomnie, les palpitations, les maux de ventre fréquents, les maux de tête et les nausées.

Bien que tous ces symptômes ne se manifestent pas simultanément, leur coexistence suggère une angoisse de séparation chez l’adulte.

Bon à savoir ! Ce trouble se déclenche parfois lors de nouvelles relations amoureuses. En établissant un lien avec un partenaire perçu comme comblant des besoins affectifs, le sujet peut développer un attachement excessif, entraînant une peur de l’abandon dès que le partenaire s’éloigne.

Quand consulter ?

Il est recommandé de consulter un professionnel en cas d’anxiété de séparation chez l’adulte lorsque les symptômes perturbent considérablement la vie quotidienne, les relations interpersonnelles ou le bien-être émotionnel.

Voici quelques signes indiquant la nécessité d’une consultation :

  • Impact sur la vie quotidienne : si l’anxiété de séparation entrave votre capacité de mener une vie normale, affectant votre travail, vos études, vos activités sociales ou d’autres aspects importants, il est conseillé de consulter.
  • Relations interpersonnelles affectées : lorsque l’anxiété de séparation crée des problèmes dans vos relations personnelles, amoureuses, familiales ou amicales.
  • Symptômes physiques persistants : si des symptômes physiques liés à l’anxiété de séparation, tels que troubles du sommeil, maux de tête ou palpitations, persistent, une consultation médicale est recommandée.
  • Isolation sociale : si l’anxiété vous conduit à un retrait social significatif, à l’évitement constant de situations de séparation ou à une détérioration de vos relations sociales.
  • Impact sur la santé mentale globale : dépression, pensées négatives persistantes ou à d’autres problèmes de santé mentale.
  • Difficulté à fonctionner seul : si la peur de la solitude est si intense qu’elle rend difficile votre vie quotidienne en l’absence d’autres personnes, une intervention professionnelle peut vous être bénéfique.
RECOMMANDÉ :  Hypochondrie : Comment s’en sortir ? (conseils et solutions)

Qui consulter ?

Si vous faites face à des symptômes d’anxiété de séparation, il est conseillé de solliciter l’expertise d’un professionnel de la santé mentale afin de bénéficier d’une évaluation adéquate et de conseils adaptés.

Voici quelques spécialistes vers lesquels vous pouvez vous orienter :

  • Psychiatre : les psychiatres sont des médecins spécialisés dans le diagnostic et le traitement des troubles mentaux, y compris l’anxiété. Ils peuvent prescrire des médicaments si nécessaire et fournir une évaluation globale.
  • Psychologue clinicien : les psychologues cliniciens sont des professionnels de la santé mentale qui se spécialisent dans l’évaluation et le traitement des troubles émotionnels et comportementaux. Ils peuvent proposer des thérapies cognitivo-comportementales (TCC) et d’autres approches psychothérapeutiques.
  • Psychothérapeute : un psychothérapeute est un professionnel formé pour fournir une variété de thérapies, notamment la thérapie individuelle, la thérapie de groupe ou la thérapie familiale. Ils peuvent aider à explorer les causes sous-jacentes de l’anxiété de séparation et à développer des stratégies pour la gérer.

Avant de consulter un spécialiste, discuter de vos symptômes avec votre médecin de famille peut être utile. Celui-ci pourra vous orienter vers la ressource appropriée et effectuer des examens médicaux si nécessaire.

Avis du professionnel de santé

Les sentiments liés à l’angoisse de séparation sont si familiers qu’il faut parfois un effort conscient pour en prendre conscience.

Cette anxiété se manifeste fréquemment dans vos interactions quotidiennes, comme lorsque vous accueilliez ou quittez des amis, exprimant ainsi un besoin fondamental de relations affectives et une nostalgie face à l’idée de se séparer d’une personne chère.

L’anxiété de séparation révèle une émotion douloureuse, parfois inconsciente, liée à la perception de la fugacité des relations humaines, de l’existence d’autrui et de notre propre existence.

Cependant, elle joue également un rôle structurant en vous faisant prendre conscience de votre existence individuelle par rapport à autrui, soulignant la différence entre vous et les autres.

Ainsi, elle contribue à la formation de votre identité et à votre compréhension des autres.

Lorsque maîtrisée, l’angoisse de séparation devient une source d’élan vital.

Apprivoiser la solitude ne signifie pas éliminer l’angoisse, mais plutôt apprendre à y faire face et à l’utiliser pour enrichir la vie.

Se sentir seul devient alors une prise de conscience de notre unicité et de celle des autres, rendant le lien relationnel avec vous-même et autrui infiniment précieux.

Références

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article

https://www.pascalcouderc.com/les-troubles/langoisse/langoisse-de-separation/

https://www.anxietycanada.com/fr/troubles/separation-anxiety-in-adults/

http://cresh.ul.edu.lb/wp-content/uploads/ush/no6/%D8%B1%D8%A8%D8%A7%D8%A8%20%D8%A8%D9%88%20%D8%AF%D8%A8%D8%B3.pdf

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut