Apelka pour chat : Un médicament révolutionnaire pour vos amis félins

Article rédigé par le 30 juin 2024

L’hyperthyroïdie féline est une affection courante mais complexe qui touche de nombreux chats à travers le monde. Heureusement, la science vétérinaire a fait des avancées significatives avec le développement d’Apelka.

L’Apelka est un médicament innovant conçu spécifiquement pour stabiliser l’hyperthyroïdie chez le chat avant une intervention chirurgicale et pour le traitement à long terme.

Dans cet article rédigé par une vétérinaire, nous explorerons le mécanisme d’action et l’efficacité clinique de l’Apelka, une solution buvable contenant du thiamazole, qui promet d’améliorer la qualité de vie de vos compagnons félins.

Les 07 points essentiels à retenir

  • 1. L’Apelka est une solution buvable contenant du thiamazole, utilisée pour traiter l’hyperthyroïdie chez les chats.
  • 2. Le thiamazole agit en inhibant la synthèse des hormones thyroïdiennes, aidant ainsi à réguler le métabolisme accéléré causé par l’hyperthyroïdie.
  • 3. L’Apelka doit être administré directement dans la bouche du chat, à raison de 5 mg (1 mL) par jour, divisé en deux prises.
  • 4. Il est crucial de surveiller les niveaux de T4 sérique et d’ajuster la dose d’Apelka en fonction de la réponse du chat au traitement.
  • 5. Bien que généralement légers et transitoires, des effets secondaires peuvent survenir et doivent être surveillés.
  • 6. L’Apelka ne doit pas être utilisé chez les chats avec certaines conditions médicales, comme des troubles hépatiques ou du diabète sucré, et chez les chattes gestantes ou allaitantes.
  • 7. Vous devez être attentifs aux symptômes de l’hyperthyroïdie et suivre les instructions de votre vétérinaire pour l’administration d’Apelka.

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie ?

L’hyperthyroïdie est une condition endocrinienne courante chez les chats, en particulier ceux d’âge moyen à âgé. Elle est caractérisée par une production excessive d’hormones thyroïdiennes (T3 et T4), ce qui entraîne une accélération du métabolisme

Les symptômes les plus fréquents incluent :

  • une perte de poids malgré un appétit accru,
  • une augmentation de la consommation d’eau et de la miction
  • de l’hyperactivité, des vomissements, 
  • de la diarrhée, 
  • et parfois un changement de comportement comme l’irritabilité ou l’agressivité.

Apelka : un espoir pour les chats hyperthyroïdiens

Apelka offre une option de traitement prometteuse pour les chats atteints d’hyperthyroïdie, avec un mécanisme d’action bien compris et une méthode d’administration pratique pour les propriétaires d’animaux.

Description détaillée de l’Apelka

Apelka est une solution buvable conçue spécifiquement pour les chats souffrant d’hyperthyroïdie. 

Chaque millilitre de cette solution contient 5 mg de thiamazole comme principe actif, ainsi que d’autres excipients tels que le benzoate de sodium, le glycérol, et l’arôme miel pour améliorer l’acceptabilité par les chats.

Le médicament se présente sous une forme opaque de couleur blanc cassé à jaune pâle et est administré par voie orale directement dans la bouche du chat, sans être mélangé à la nourriture.

Mode d’administration

La posologie initiale recommandée pour le traitement de l’hyperthyroïdie féline est de 5 mg de thiamazole (1 mL de produit) par jour, répartie en deux prises administrées matin et soir. 

Il est important de respecter les mêmes moments d’administration chaque jour par rapport à la prise alimentaire pour améliorer la stabilisation de l’hyperthyroïdie.

Mécanisme d’action du thiamazole

Le thiamazole agit en inhibant la thyroperoxydase, une enzyme clé dans la synthèse des hormones thyroïdiennes T3 et T4. En bloquant cette enzyme, le thiamazole empêche l’iodation et le couplage des résidus tyrosyl dans la thyroglobuline, ce qui conduit à une diminution de la synthèse de T3 et T4. 

RECOMMANDÉ :  Aliments toxiques pour les lapins : liste et conseils vétérinaires

Cette action permet de contrôler efficacement les symptômes de l’hyperthyroïdie et de réguler la fonction thyroïdienne.

Efficacité dans la régulation de la thyroïde

Le thiamazole est efficace pour réduire les niveaux élevés d’hormones thyroïdiennes et pour maintenir un état d’euthyroïdie chez les chats hyperthyroïdiens. Il est souvent utilisé comme traitement à long terme ou comme préparation à une intervention chirurgicale plus définitive.

Avantages de l’Apelka

Apelka est un traitement innovant pour l’hyperthyroïdie féline, et il présente plusieurs avantages par rapport aux autres traitements disponibles.

  • Apelka est la première solution buvable de thiamazole, ce qui peut améliorer l’observance du traitement chez les chats.
  • Apelka est indiqué pour la stabilisation de l’hyperthyroïdie féline, aussi bien avant une thyroïdectomie chirurgicale que pour le traitement à long terme.
  • Apelka doit être administré directement dans la bouche du chat, ce qui évite les problèmes d’efficacité liés à l’administration avec la nourriture.

Autres traitements de l’hyperthyroïdie

Selon l’étude faite par Peterson ME chez les chats, l’hyperthyroïdie peut être traitée de quatre manières : la gestion médicale avec du méthimazole ou du carbimazole, la gestion nutritionnelle (régime pauvre en iode), la thyroïdectomie chirurgicale et l’iode radioactif.

Chaque forme de traitement présente des avantages et des inconvénients qui doivent être pris en compte lors de l’élaboration d’un plan de traitement pour le chat hyperthyroïdien individuel.

L’iodothérapie radioactive est considérée comme le traitement de référence mais peut être coûteuse et nécessite une hospitalisation du chat sans visite possible pendant une semaine.

Les antithyroïdiens oraux sont les plus couramment proposés, mais ils peuvent ne pas être aussi pratiques à administrer que la solution liquide d’Apleka.

Conseils sur l’utilisation de l’Apelka

En suivant les recommandations suivantes, vous aiderez à assurer l’efficacité du traitement d’Apleka et à maintenir la santé de votre chat. 

Comment reconnaître l’hyperthyroïdie chez le chat ?

La surveillance attentive des symptômes est essentielle pour détecter et gérer l’hyperthyroïdie chez les chats. Les signes à surveiller incluent :

  • Perte de poids malgré un appétit accru.
  • Augmentation de la consommation d’eau et de la miction.
  • Hyperactivité ou changements de comportement tels que l’agressivité ou l’irritabilité.
  • Vomissements et diarrhées.
  • Un pelage moins soigné ou une perte de poils.

Il est recommandé de consulter un vétérinaire si ces symptômes sont observés, car un diagnostic précoce et un traitement approprié peuvent améliorer significativement la qualité de vie du chat.

Comment devez-vous administrer l’Apelka ?

Pour administrer correctement Apleka, suivez ces étapes :

  • La dose initiale recommandée est de 5 mg de thiamazole (1 mL de produit) par jour, répartie en deux prises administrées matin et soir.
  • Administrez Apleka directement dans la bouche du chat, sans mélanger avec la nourriture, pour garantir l’efficacité du traitement.
  • Effectuez des contrôles réguliers des paramètres hématologiques, biochimiques et du taux de T4 sérique total avant le début du traitement et à intervalles réguliers par la suite.
  • Ajustez la dose en fonction des résultats des tests et de la réponse clinique du chat, en visant la posologie la plus faible possible.
  • Assurez-vous que le chat ait toujours accès à de l’eau potable, car le thiamazole peut provoquer une hémoconcentration.

Y a-t-il des effets secondaires associés à l’Apelka ?

Des effets indésirables peuvent survenir, mais dans la plupart des cas, ils sont légers et transitoires

Les effets indésirables les plus graves sont généralement réversibles à l’arrêt du traitement. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés incluent les vomissements, inappétence/anorexie, la léthargie, le prurit sévère et les excoriations sur la tête et le cou.

RECOMMANDÉ :  Alimentation du cheval en surpoids: ce que vous devez savoir

Cependant, des effets de type immunologique tels que l’anémie, la thrombocytopénie et la présence d’anticorps antinucléaires sériques peuvent survenir et nécessiter l’interruption du traitement.

En cas de signes cliniques d’hypothyroïdie iatrogène, comme la léthargie ou l’inappétence, une diminution de la dose quotidienne ou de la fréquence d’administration doit être envisagée.

Quelles sont les contre-indications de l’Apelka ?

L’Apelka ne doit pas être utilisé chez les chats atteints d’une affection hépatique ou de diabète sucré, chez ceux présentant des signes d’affection auto-immune, des anomalies sanguines de la lignée blanche, des troubles plaquettaires ou une coagulopathie, et chez les chattes gestantes ou allaitantes.

Les excipients dans l’Apelka incluent le benzoate de sodium, le glycérol, la povidone K30, la gomme xanthane, le phosphate disodique dihydraté, le phosphate monosodique dihydraté, l’acide citrique anhydre, arôme miel, l’émulsion de siméticone et l’eau purifiée.

Une attention particulière doit être alors prise si votre chat est allergique à un de ces composants.

Comment surveiller l’efficacité du traitement avec l’Apelka ?

Il est recommandé d’évaluer les paramètres hématologiques, biochimiques et le taux de T4 sérique total avant le début du traitement et à intervalles réguliers par la suite.

La dose doit être ajustée en fonction du taux de T4 total et de la réponse clinique au traitement.

Quand consulter un vétérinaire ?

Il est important de consulter un vétérinaire pour votre chat si vous suspectez une hyperthyroïdie ou si vous utilisez déjà l’Apelka pour traiter cette condition :

  • Si des symptômes d’hyperthyroïdie apparaissent ou persistent.
  • Pour confirmer le diagnostic d’hyperthyroïdie et déterminer la posologie appropriée d’Apelka.
  • Pour des contrôles réguliers afin d’ajuster la dose d’Apelka et surveiller les effets secondaires potentiels.
  • Si vous observez des signes d’intolérance ou des effets indésirables chez votre chat sous Apelka.
  • Pour des contrôles annuels pour évaluer l’état de santé général et la fonction thyroïdienne (Même si votre chat semble bien se porter sous traitement)
  • Si votre chat développe de nouveaux symptômes ou si son état de santé se modifie.

Si vous cherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Témoignages

Il y a 6 mois, on a découvert que mon chat souffrait d’une légère hyperthyroïdie. Il maigrit régulièrement. Ma vétérinaire lui a prescrit de l’Apelka. Mais je m’étais trompée, je lui donnais en mg ce qu’il fallait lui donner en ml. On a donc rectifié à 1,25 ml 2 fois par jour. Sauf qu’à cette dose, pourtant faible, il mange beaucoup moins et dort beaucoup plus. J’aurais souhaité savoir comment vos chats supportent l’Apelka, je ne veux pas que le remède soit pire que le mal. Merci à tous pour vos réponses, je suis complètement paniquée.

Voir la suite de la conversation sur forum-chat

Références

Articles et ressources utilisés dans la création de cet article

https://med-vet.fr/produits/medicament/apelka-r-5-mgml-solution-buvablechats/8ba0ba3c-24a1-49c7-81f2-677a21bc0532

https://medicines.health.europa.eu/veterinary/en/documents/download/7de8d5ee-61f7-4b28-8fd4-4b13454d2d34

https://www.zooplus.fr/magazine/chat/sante-et-bien-etre-du-chat/hyperthyroidie-chat

https://fr.virbac.com/home/toutes-les-maladies/hyperthyroidie-chat.html

https://www.woopets.fr/chat/guide/hyperthyroidie-chat

Peterson ME_2020 Sep_Hyperthyroïdie chez les chats : Considérer l’impact de la modalité de traitement sur la qualité de vie des chats et de leurs propriétaires_ sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32665137/ doi: 10.1016/j.cvsm.2020.06.004

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut