Appendicectomie : tout comprendre sur la chirurgie de l’appendice

Article rédigé par le 24 mars 2024

L’appendicectomie est une intervention chirurgicale courante qui consiste à retirer l’appendice, une petite excroissance rattachée au bout du côlon droit.

Il arrive que cet appendice soit exposé aux germes de l’intestin et est vulnérable aux infections, on parle alors d’appendicite (douleurs abdominales, fièvre, nausées…).

L’appendicite constitue un cas fréquent en pathologie digestive, mais elle constitue une véritable urgence chirurgicale.

Dans cet article, rédigé par un professionnel de santé, nous allons explorer en détail la chirurgie de l’appendice, ses indications, ses techniques et ses implications sur la santé.

Les 6 points essentiels à retenir :

  1. L’appendicite aiguë est l’urgence abdominale la plus fréquente.
  2. La pathologie se caractérise par une douleur abdominale brutale, une fièvre avec des nausées voire des vomissements.
  3. Le diagnostic de l’appendicite aiguë doit se faire de façon précoce.
  4. Le seul traitement est l’appendicectomie en urgence.
  5. L’appendicectomie peut être réalisée par laparoscopie moins invasive ou par incision plus large.
  6. La récupération après l’opération est rapide et le pronostic est favorable.

Appendicite aiguë : définition et symptômes

L’appendicite est une inflammation aiguë de l’appendice généralement due à une obstruction.

Parfois, des débris alimentaires ou des selles s’accumulent dans l’organe et favorisent son infection.

Symptômes

Les manifestations d’une appendicite aiguë ne sont pas spécifiques, mais la douleur est très fréquente.

  • Douleur d’intensité variable du côté inférieur droit de l’abdomen
  • Des nausées et des vomissements
  • Troubles du transit (type diarrhée, ou constipation)
  • Fièvre souvent modérée de 38 à 38,5 °C
  • Une perte d’appétit éventuellement

Important : la précocité du diagnostic détermine le pronostic et la mise en route du traitement au cours d’une appendicite aiguë.

Comment se fait le diagnostic d’une appendicite ?

Le diagnostic de l’appendicite est suspecté après un interrogatoire sur l’apparition des signes, notamment de douleur abdominale exagérée à la palpation et les signes digestifs accompagnateurs, la présence ou non de fièvre au moment de la crise.

Examens de confirmation

Vous ne devez pas négliger les symptômes douloureux avec fièvre surtout quand ils sont localisés au niveau de l’abdomen, il est primordial de consulter.

Votre médecin vous fera ensuite passer des examens complémentaires pour confirmer s’il s’agit bien d’une appendicite aiguë ou non pour pouvoir agir en conséquence.

Analyses sanguines

Une augmentation anormale du taux sanguin de la CRP (protéine C-réactive) témoigne la présence et la gravité de l’inflammation

Une hyperleucocytose (augmentation du nombre de globules blancs) sera également détectée après NFS (numération formule sanguine)

Ce qui signifie que les globules blancs dans le sang se multiplient après l’infection, il s’agit d’une réponse naturelle en guise d’autodéfense.

Imagerie

Le diagnostic se pose à la clinique, mais toutefois, une échographie abdominale est demandée pour évaluer la localisation et l’état de l’appendice.

Il est important d’affirmer avec certitude l’inflammation suspectée avant de retirer l’organe (l’échographie va retrouver une distension appendiculaire). 

Le scanner est souvent demandé pour visualiser la distension appendiculaire et le niveau de l’obstruction.

Appendicectomie : l’intervention est-elle obligatoire ?

Une appendicectomie est indiquée lorsqu’il a été prouvé que l’appendice est enflammé, ou quand l’inflammation se complique.

Il n’existe aucun traitement médical pour soulager les symptômes d’une appendicite aiguë.

La prise en charge est impérativement chirurgicale et doit être réalisée en urgence.

Bon à savoir : la principale complication est la survenue d’une péritonite aiguë généralisée qui va considérablement altérer votre état général, et pourrait entraîner la mort in extremis.

Les risques à prévenir au cours d’une appendicite aiguë

Si l’appendicite est négligée ou n’est pas traitée correctement, cela peut vous exposer à plusieurs risques et complications potentiellement graves.

RECOMMANDÉ :  Anesthésie générale : tout savoir (guide complet)

Appendicite perforée 

L’appendice enflammé peut se rompre, ce qui entraîne une libération de bactéries et de matières fécales dans la cavité abdominale, dans ce cas on parle de péritonite par perforation appendiculaire.

La péritonite elle-même est une complication, il s’agit d’une inflammation d’emblée sévère de la membrane qui tapisse la cavité abdominale.

Elle peut provoquer une douleur abdominale diffuse et intense, associée à une fièvre, des vomissements voire même une défaillance d’organes entraînant rapidement la mort (état de choc)

Abcès intra-abdominal 

C’est une infection non contrôlée de l’appendice, elle peut conduire à la formation d’un amas de pus qui pourrait nécessiter un drainage chirurgical corrélé à l’appendicectomie.

Sepsis

Comme toute infection, celle au cours d’une appendicite pourrait se propager dans le sang, provoquant un état infectieux généralisé (sepsis)

Le sepsis peut entraîner un état médical grave (choc septique) et mettre la vie en danger.

Les manifestations du choc incluent :

  • Une accélération des battements cardiaques 
  • Une baisse de la tension artérielle 
  • Une fatigue générale
  • Des sueurs profuses
  • Des respirations rapides et superficielles
  • Et parfois une perte de connaissance

La prise en charge nécessite une hospitalisation et des soins intensifs en extrême urgence.

Préparation à l’appendicectomie

Dans la majorité des cas, l’appendicectomie s’opère immédiatement après mise en évidence du diagnostic puisqu’il s’agit d’une urgence.

Mais, des bilans préopératoires sont prescrits avant la chirurgie proprement dite. 

Les tests comprennent en général l’évaluation de la fonction hépatique ou rénale, et un ECG (électrocardiogramme) pour évaluer la fonction cardiaque.

Toutefois, les résultats ne sont pas immédiats, mais cela ne devrait pas retarder l’intervention chirurgicale.

Consultation préanesthésique

Cette étape est indispensable avant tout acte invasif, elle porte sur vos antécédents médicaux ainsi que sur votre état de santé en général.

La consultation pré-anesthésique renseigne notamment l’existence d’éventuelles allergies médicamenteuses, ou l’existence d’une autre maladie connue associée (diabète, maladie cardiaque, hépatique, respiratoire)

La procédure a pour but de déterminer la technique opératoire et d’anticiper un suivi médical approprié.

Important : votre chirurgien peut opérer dès qu’il a la certitude que c’est bien une appendicite aiguë, seulement après votre consentement et après une échographie abdominale au préalable. 

Appendicectomie : comment se déroule l’intervention ?

Après une anesthésie locale ou générale selon la décision de votre chirurgien, il existe deux voies d’abord principales pour retirer l’appendice.

Laparoscopie

L’appendicectomie peut être réalisée par laparoscopie via de petites incisions dans lesquelles le chirurgien va insérer un laparoscope (petit tube équipé de mini caméra)

C’est la pratique la plus courante de nos jours, car tout étant moins invasive, elle permet une visualisation claire et précise de l’intérieur de l’abdomen.

Laparotomie

L’appendicectomie par laparotomie est la pratique classique pour atteindre l’appendice, le chirurgien va procéder par une large incision abdominale dans sa partie inférieure droite.   

Le choix de la technique dépend de divers facteurs, notamment la gravité de l’appendicite et de votre état général.

Selon une étude réalisée par Aurélien Venara et ses collègues, il a été prouvé que la douleur postopératoire est moins importante et la reprise d’une activité normale est plus précoce pour les malades opérés par laparoscopie. Toutefois, l’appendicectomie par incision large fournit de bons résultats esthétiques avec une satisfaction des patients égale à la cœlioscopie et ne devrait pas être abandonnée.

Convalescence après une appendicectomie

La récupération après une appendicectomie est rapide, avec un excellent pronostic, vous pouvez reprendre vos activités après quelques semaines de l’opération.

Vous devez suivre des soins postopératoires comprenant :

  • La gestion de la douleur
  • La surveillance des signes d’infection (Fièvre, malaise, douleur), si vous présentez un de ces symptômes, veuillez notifier votre médecin
  • Le respect des instructions médicales (date de contrôle, médicaments à prendre)
RECOMMANDÉ :  Réparation de la fistule anale : tout savoir

La sortie de l’Hôpital est possible même après trois jours dès la reprise normale du transit et après que vous soyez informé des éventuelles complications.

Gestion de la douleur

Pour assurer votre confort et afin de favoriser une bonne récupération, votre médecin va vous recommander et prescrire des médicaments analgésiques tels que le paracétamol ou l’un de ses dérivés.

Votre positionnement peut influencer l’intensité de la douleur, il serait bénéfique que vous soyez bien à l’aise et dans une position qui vous est confortable.

Il serait préférable que vous dormiez sur le côté gauche pendant la récupération, afin de réduire la pression sur votre plaie.

Vous pouvez progressivement vous appuyer du côté droit, dès que la plaie ne vous fait plus mal, écoutez votre corps.

Régime alimentaire

Après la chirurgie, commencez par des aliments légers et faciles à digérer (des purées ou des compotes de fruits)

Ensuite, pour une récupération optimale, optez pour une alimentation riche en fibres (fruits et légumes) et évitez les aliments gras et épicés.

N’oubliez pas de vous hydrater en buvant beaucoup d’eau, et en évitant les boissons gazeuses.

Vous pourriez reprendre le sport de façon progressive, quand vous ne ressentez plus de gêne ni de douleurs.

Autres soins nécessaires

Il vous faut une dose adéquate d’antibiotiques afin de diminuer le risque de survenue d’une infection postopératoire.

Les médicaments vous seront prescrits lors de votre sortie.

Vous devez également suivre l’évolution de la plaie et faire changer votre pansement.

Complications

Les suites opératoires sont souvent simples, toutefois une suppuration pourrait survenir au niveau de la membrane recouvrant la plaie.

Après lâchage du moignon appendiculaire, une fistulisation (issue de sécrétion ou de matières fécales) pourrait se produire.

À long terme, il pourrait y avoir des adhérences internes par cicatrisation.

Important : les complications ne surviennent que très rarement, en cas de pathologies associées, ou en cas de mal observance thérapeutique. Une appendicectomie bien suivie n’engendre pas généralement des complications graves.

Avis du professionnel

Pour une récupération optimale après une appendicectomie, vous devez vous hydrater convenablement afin d’éviter la survenue d’une constipation.

Vous devez préconiser une alimentation équilibrée, éviter les situations stressantes et accordez-vous suffisamment de repos.

Si possible, évitez de fumer du tabac, et diminuez la consommation d’alcool pendant la convalescence.

Quand consulter ?

Après une appendicectomie, il est indispensable de reconnaître les signes qui devraient vous alerter.

Si vous présentez ces symptômes, informez immédiatement votre médecin.

Signes infectieux

  • Une fièvre élevée qui pourrait survenir dans les premiers jours suivant l’opération
  • Rougeur et chaleur autour de la plaie qui pourrait indiquer une infection locale
  • Un écoulement de pus peut également témoigner d’une infection
  • Un gonflement et une sensation douloureuse au niveau de la plaie
  • Une fatigue générale, des nausées et des vomissements

 Si vous cherchez un médecin dans votre région, consultez notre répertoire.

Références 

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut