Arthroscanner de la hanche : Guide complet

Article rédigé par le 17 novembre 2023

L’arthroscanner de la hanche ou arthro-CT est un examen d’imagerie médicale qui permet de visualiser avec une précision optimale l’articulation de la hanche et ses différentes structures de soutien.

Cet examen constitue un outil essentiel aux médecins pour diagnostiquer de façon précoce les lésions au sein de l’articulation et des tissus mous adjacents. Il constitue également un bon outil pour le suivi de l’évolution d’une pathologie dégénérative de la hanche déjà présente.

Dans cet article, nous allons voir en détails le principe d’un arthroscanner de la hanche, ses indications les plus fréquentes, son déroulement et ses principaux avantages et limites.

Arthroscanner de la hanche : 5 points à retenir

  • 1- L’arthroscanner de la hanche est une procédure d’imagerie médicale qui permet d’obtenir des images en coupes fines de l’articulation de la hanche en utilisant les propriétés des rayons X.
  • 2- Les principales indications de l’arthroscanner de la hanche incluent le diagnostic et le suivi de pathologies telles que l’arthrose de la hanche, l’ostéochondromatose, les déchirures du cartilage du labrum, la tendinite calcifiante de la hanche, ainsi que pour des bilans préopératoires avant des interventions chirurgicales.
  • 3- Cet examen est contre-indiqué en cas de grossesse, d’allergie connue au produit de contraste iodé, d’insuffisance rénale sévère ou d’asthme, entre autres. Des mesures préventives peuvent être envisagées pour certaines contre-indications si l’examen est absolument nécessaire.
  • 4- Avant l’examen, des analyses de fonction rénale peuvent être nécessaires, et l’arrêt de certains médicaments peut être recommandé. Un repos de l’articulation est conseillé 2 jours avant l’intervention. Après l’examen, un suivi médical est recommandé en cas de symptômes persistants ou de complications.
  • 5- En cas de douleurs récurrentes et persistantes de la hanche, n’hésitez surtout pas à consulter votre médecin traitant ou un rhumatologue afin de bénéficier d’une prise en charge efficace.

Rappels anatomiques de la hanche

L’articulation de la hanche est considérée comme l’une des plus grosses articulations du corps humain. Elle relie le bassin aux membres inférieurs.

Elle est composée de l’acétabulum et de la tête du fémur qui est reliée au corps fémoral par le col du fémur.

La tête du fémur se loge dans l’acétabulum qui est une cavité concave située à la partie latérale du bassin. Ces deux structures sont engainées dans une capsule articulaire et maintenues en place par plusieurs ligaments.

C’est une articulation multiaxiale très sollicitée dans notre vie quotidienne qui nous procure la stabilité nécessaire à la station debout et à la mobilité (autrement à la marche ou à la course).

Elle nous permet aussi le port de charge lourd par les membres inférieurs, de monter et descendre les escaliers, etc.

L’arthroscanner de la hanche : Définition

L’arthroscanner hanche encore appelé arthro-CT ou arthro-TDM de la hanche est une procédure d’imagerie médicale entièrement non invasive qui utilise les rayons X afin d’obtenir des images en coupes fines de l’articulation de la hanche.

C’est un examen qui se déroule en deux étapes : dans un premier temps, on procède à une opacification de l’articulation par une injection de produit de contraste qui se déroule sous guidage radiographique qui se poursuit ensuite par un scanner de l’articulation.

L’arthroscanner permet d’étudier finement les structures de l’articulation de la hanche notamment :

  • Le cartilage (revêtement de la surface de l’os)
  • Les ligaments (structure qui assure la stabilité des os entre eux)
  • Les os
  • Les muscles
  • Les tendons (éléments d’insertion des muscles)
  • La membrane synoviale (couche tapissant l’intérieur d’une cavité articulaire et qui sécrète le liquide synovial)
  • Le labrum de l’acétabulum, spécifiquement pour la hanche

L’arthroscanner de la hanche aide au diagnostic d’éventuelles fractures, déchirures ou d’arrachement au sein de l’articulation de la hanche.

Arthroscanner de la hanche : Quelles sont les indications ?

Les indications les plus courantes pour un arthroscanner de la hanche comprennent :

Arthrose de la hanche ou coxarthrose

L’arthrose de la hanche ou coxarthrose est une dégradation puis une destruction de l’articulation de la hanche appelée articulation coxo-fémorale. Elle s’étend ensuite progressivement à l’os et à la membrane synoviale.

Elle doit être suspectée devant :

  • Une douleur soutenue et récurrente de la hanche à la marche, à la montée et descente des escaliers avec une radiographie normale ou peu concluante ;
  • Un enraidissement matinal de l’articulation de la hanche.

A un stade tardif, l’arthrose de la hanche devient une maladie chronique invalidante rendant difficile les gestes du quotidien.

L’arthroscanner de la hanche permet alors de diagnostiquer la coxarthrose à un stade précoce ou débutant afin de limiter l’évolution de la maladie vers une désintégration totale de l’articulation, ce qui est démontré par une étude menée par Cécile Alvarez et al. dans leur article intitulée « Intérêt de l’arthroscanner hélicoïdal dans la coxarthrose débutante ».

Ostéochondromatose de la hanche

L’ostéochondromatose est une maladie caractérisée par la formation de nodules cartilagineux (chondromes) qui se calcifient secondairement (ostéochondromes) au sein du tissu synovial ou en suspension dans la cavité synoviale.

Lorsque les chondromes ne sont pas encore ossifiés, ils ne sont pas décelés à la radiographie standard.

RECOMMANDÉ :  Transit Œsogastroduodénal : Guide complet

L’arthroscanner de la hanche permet alors d’établir le diagnostic d’une ostéochondromatose à la phase débutante afin d’instituer le traitement adéquat.

Déchirure du cartilage du labrum

La déchirure du cartilage du labrum est une lésion fréquente de l’articulation de la hanche suite à un traumatisme aigu ou des microtraumatismes répétés ou une activité sportive à l’origine d’une douleur de la hanche.

L’arthroscanner de la hanche aide dans l’évaluation de l’importance de la déchirure ainsi que dans le choix du traitement.

Tendinite calcifiante de la hanche

Une tendinite calcifiante de la hanche est une tendinopathie dégénérative due à des dépôts de calcium sur le tendon. Ces dépôts calciques peuvent causer des douleurs et des raideurs au niveau de la hanche.

L’arthroscanner de la hanche permet de poser le diagnostic d’une tendinite calcifiante de la hanche et de déterminer l’étendue des lésions.

Bilan préopératoire

L’arthroscanner de la hanche est demandé en bilan préopératoire pour un conflit antérieur de la hanche (conflit fémoro-acétabulaire), surtout chez le sportif pour apprécier les lésions cartilagineuses. L’intervention visant ainsi à réduire voire à éviter l’évolution vers une coxarthrose.

L’arthroscanner de la hanche est aussi prescrit avant la mise en place d’une prothèse la hanche afin de cerner avec précision la position exacte de la prothèse et ainsi éviter des complications secondaires.

Bon à savoir !
Une prothèse de la hanche doit être contrôler au moins tous les 5 ans pour s’assurer que tout va bien avec la prothèse. Pour cette vérification, on peut avoir recours à l’arthroscanner.

Quelles sont les contre-indications d’un arthroscanner de la hanche ?

Un arthroscanner de la hanche est contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante, comme pour tout examen radiologique utilisant des rayons X qui nuisent au bon développement du bébé.

L’examen est également contre-indiqué s’il existe des risques liés à l’injection de produit de contraste iodé en l’occurrence :

  • Une allergie connue à l’iode
  • Un asthme
  • Une atopie ou prédisposition : eczéma, urticaire, allergies alimentaires, etc.
  • Une insuffisance rénale sévère connue ou une altération sérieuse de la fonction rénale après un dosage de la créatininémie avant l’examen. Cette dernière constitue une contre-indication absolue à l’utilisation de produits de contraste.

Toutes fois pour certains cas, si l’arthroscanner s’avère vraiment indispensable, des mesures préventives peuvent être prises pour permettre la réalisation de l’examen comme la prescription d’un traitement prévenant une éventuelle réaction allergique (antihistaminiques ou stéroïdes) 3 jours avant l’intervention.

D’une manière générale, n’hésitez pas à informer votre médecin pour tout état de santé particulier (allaitement, atopie, diabète…) afin d’éviter la survenue de complications.

Comment se préparer à un arthroscanner de la hanche ?

Voici quelques recommandations afin de vous préparer au mieux pour votre arthroscanner de la hanche et éviter toute surprise désagréable.

Avant l’examen

  • Le médecin vous prescrira un examen biologique qui est la créatininémie, souvent couplée à l’urémie afin d’évaluer votre fonction rénale et aussi de déceler toute début d’insuffisance rénale.
  • Votre médecin prescrira également les produits de contraste à acheter à la pharmacie pour réaliser l’examen.
  • Il convient d’arrêter les exercices physiques sollicitant la hanche 2 jours l’examen pour éviter les complications articulaires (épanchement).
  • Il n’est pas nécessaire de venir à jeun pour un arthroscanner.
  • La peau située au niveau de l’articulation de la hanche doit être propre. Ainsi, éviter d’appliquer de la crème ou de la lotion à cet endroit avant l’examen.

L’idée d’entrer dans une imposante machine à scanner peut susciter une certaine appréhension et une certaine anxiété surtout pour les personnes claustrophobes.

Pour vous rassurez au maximum, n’hésitez pas à poser des questions au technicien qui vous prendra en charge le jour de l’examen.

Quoi ramener ?

Le jour du rendez-vous, n’oublier pas de ramener :

  • Votre ordonnance originale 
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez habituellement en particulier si vous êtes sous anticoagulants 
  • Les résultats récents de vos analyses sanguines et autres bilans 
  • Les examens radiologiques antérieurs et les comptes-rendus d’opération ou d’hospitalisation en votre possession 
  • Votre carte VITALE de sécurité sociale et son attestation afin de bénéficier des remboursements et permettre le suivi 
  • Votre carte de mutuelle ou autre assurance privée 
  • Les produits de contraste que le médecin vous a prescrit

Comment se déroule un arthroscanner de la hanche ?

A votre arrivée dans le service d’imagerie, vous serez accueilli par un technicien ou un médecin qui vous questionnera sur votre état de santé (prédisposition ou atopie, grossesse, allaitement, maladies chroniques…) afin de déceler d’éventuels contre-indications à l’examen en question ou aux produits de contraste iodé.

En cabine

  • Le technicien vous guidera ensuite vers la cabine où vous serez amené à vous déshabiller pour revêtir la blouse d’hôpital et ôter vos bijoux (montre, bague, boucles d’oreilles, collier, lunettes et tout autres objets métalliques)

En salle de radiographie

  • Vous serez invité à vous allonger sur la table d’examen
  • Le praticien désinfecte le site d’injection pour injecter dans un premier temps un anesthésique local pour éviter que l’examen soit douloureux.
  • Puis dans un second temps, il va injecter à l’aide d’une aiguille fine, sous guidage radiographique, le produit de contraste dans l’articulation de la hanche à examiner.
  • Une radiographie de la hanche va ensuite être effectuée pour obtenir des clichés de l’articulation dans plusieurs angles. Cette étape va durer environ 5 à 10 minutes.

Parfois, une infiltration d’anti-inflammatoire peut être pratiquer selon les besoins de l’examen.

En salle d’examen pour le scanner

  • Vous passez enfin dans la salle de scanner.
  • Vous aurez à vous allonger sur la table amovible où vous serez positionné de façon à être couché sur le dos, les bras croisés au-dessus de la tête ou placés le long du corps.
  • La table glissera ensuite pour s’arrêter lorsque l’articulation pathologique se retrouve dans l’anneau du scanner.
  • Vous devez rester immobile en retenant votre respiration quelques secondes pendant la prise de clichés qui permettront de donner des images nets et claires de l’articulation en trois dimensions.
  • L’arthroscanner dure en moyenne 10 minutes.
RECOMMANDÉ :  Radiographie de la clavicule : Guide complet

Après l’examen

  • Veillez à boire suffisamment d’eau (au moins 1.5 litres) afin d’éliminer rapidement le produit de contraste.
  • Eviter de trop solliciter l’articulation pathologique dans les 24 heures qui suivent l’examen.
  • Toute activité physique doit être suspendu dans les 2 jours après l’examen pour éviter les complications.
  • Toutefois, si des douleurs surviennent dans la journée, n’hésitez pas à avoir recours aux antalgiques et anti-inflammatoire que le médecin vous a prescrit. Vous pouvez aussi appliquer une poche de glace sur l’articulation en association aux médicaments.
  • Si des douleurs persistantes, un gonflement de l’articulation ou une fièvre apparaît dans les jours suivants l’examen, n’hésitez surtout pas à appeler votre médecin dans les plus brefs délais.

Arthroscanner de la hanche : effets indésirables et complications

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions optimales, comporte un risque de complication. Mais les complications de l’arthroscanner de la hanche restent tout de même exceptionnelles :

  • Réaction allergique voire choc anaphylactique dû au produit de contraste iodé injecté ;
  • Infection articulaire suite à une mauvaise asepsie lors de l’injection. Chez les personnes à risque (diabétique, immunodépressif…), le médecin peut prescrire des antibiotiques quelques jours avant l’examen pour prévenir l’apparition d’une éventuelle infection.
  • Epanchement articulaire
  • Risque hémorragique si le patient est sous anti-coagulant.

 Arthroscanner : compte-rendu et résultats

Une première interprétation vous sera donnée juste après l’examen. Il ne s’agira là que d’une première approche, car les clichés doivent ensuite être étudiés méticuleusement par le médecin radiologue afin de poser un diagnostic ou du moins émettre une hypothèse.

Le compte-rendu écrit sera ensuite transmis ultérieurement à votre médecin traitant par courrier accompagné des clichés imprimés, et souvent avec un CD-ROM d’images.

Ce sera donc votre médecin qui vous communiquera officiellement les résultats de votre examen ainsi que la suite de la prise en charge.

Quels sont les avantages d’un arthroscanner de la hanche ?

L’arthroscanner est une procédure d’imagerie qui possède plusieurs avantages :

  • L’arthroscanner offre une vue générale du revêtement cartilagineux ce qui permet de déceler facilement les chondropathies (pathologies du cartilage)
  • Cet examen procure une excellente résolution spatiale pour l’étude de l’interligne articulaire par rapport aux autres techniques d’imagerie.
  • L’arthroscanner permet d’étudier le liquide articulaire avec aisance.
  • C’est un examen rapide, accessible et plus ou moins bien toléré par les patients.
  • Un examen assez onéreux si on se réfère à la qualité des images obtenus.

Quels sont les limites d’un arthroscanner de la hanche ?

Malgré ses nombreux avantages, l’arthroscanner de la hanche rencontre aussi quelques limites :

  • L’existence des risques liés à l’injection de produit de contraste constitue une limite à la performance de l’arthroscanner.
  • Les complications (infection, épanchement…) liées à l’injection du produit opacifiant dans l’articulation.
  • Le caractère irradiant de l’examen limite l’exploration au niveau de l’articulation de la hanche du fait de la proximité par rapport aux gonades (appareil reproducteur).
  • L’interprétation des clichés peut parfois s’avérer être très longue ce qui entraîne un retard de diagnostic et donc un retard de prise en charge.

Arthroscanner de la hanche : coût

En France, les prix moyens peuvent varier entre 100 et 200 € en fonction divers facteurs dont la localisation du centre d’imagerie, la clinique ou l’hôpital proprement dit, ainsi que de votre politique d’assurance santé.

Il est donc important de vérifier les tarifs réels auprès de votre clinique ou assureur de santé afin d’éviter une mauvaise surprise.

Assurez-vous également de vérifier si vous êtes bénéficiaire d’un remboursement en totalité ou en partie si vous disposez d’une mutuelle.

Finalement, il est indispensable d’apporter votre carte vitale et attestation lors de votre rendez-vous pour justifier de vos droits.

Où puis-je faire un arthroscanner de la hanche près de chez moi ?

Si vous recherchez où réaliser un arthroscanner de la hanche près de chez vous, la première étape consiste à contacter le centre d’imagerie médicale le plus proche. C’est un examen proposé dans de nombreux hôpitaux et cliniques de santé.

Voici un site qui pourra vous aider dans votre quête, Cliquez ici.

Quelles sont les alternatives d’un arthroscanner de la hanche ?

A défaut d’un arthroscanner de la hanche pour une quelconque raison, le médecin peut avoir recours à :

  • Une radiographie standard de la hanche sous plusieurs incidences :
  • Incidence de face ou antéro-postérieure
  • Incidence de profil : de Cochin, de Ducroquet, de Dunlap
  • Faux profil de Lequesne
  • Profil chirurgical d’Arcelin
  • Incidences obliques : ¾ obturateur, ¾ alaire.
  • Une échographie de l’articulation de la hanche
  • Une Arthro-IRM
  • Un scanner de la hanche (sans préparation de l’articulation)

Foire aux questions

L’arthroscanner de la hanche est-il douloureux ?

L’examen en lui-même n’est pas douloureux. Par contre, l’étape de l’injection du produit de contraste au sein de l’articulation peut être assez désagréable malgré une injection d’anesthésique locale au préalable.

Quelle différence entre un arthroscanner et un arthro-IRM ?

L’arthroscanner une résolution plus fine par rapport à l’arthro-IRM ce qui permet de déceler plus facilement les anomalies.

Toutefois, à défaut d’un arthroscanner, on peut retrouver les mêmes performances dans l’arthro-IRM.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article
  1. Pathologie synoviale de la hanche – ScienceDirect
  2. OA42 Le conflit anterieur de hanche chez le sportif, quelles imageries, pour quels traitements – ScienceDirect
  3. [Imaging of chronic hip pain in adults] – PubMed (nih.gov)
  4. Intérêt de l’arthroscanner hélicoïdal dans la coxarthrose débutante : étude sur 18 patients – ScienceDirect
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 6

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut