Arthroscanner de l’épaule : Indication (dans quel cas ?)

Article rédigé par le 28 décembre 2022

L’arthroscanner de l’épaule est un examen radiologique qui permet d’obtenir une image de la structure interne de l’épaule. Il est majoritairement utilisé pour le diagnostic des pathologies de la coiffe des rotateurs (instabilité, rupture transfixiante, omarthrose), mais peut également être utile en pré-opératoire pour évaluer les risques d’une intervention chirurgicale sur cette articulation.

Anatomie de l’épaule

L’anatomie de l’épaule est complexe et compliquée, mais elle est également essentielle au fonctionnement quotidien. L’articulation de l’épaule, qui comprend les os de l’humérus, de l’omoplate et de la clavicule ainsi que de nombreux ligaments, muscles et tendons, nous offre une incroyable amplitude de mouvement qui nous permet de lever le bras, de l’étendre vers le bas ou vers l’extérieur.

Sans cette articulation, nous ne pourrions effectuer aucun de ces mouvements qui sont extrêmement importants dans notre vie quotidienne, qu’il s’agisse de se brosser les cheveux ou de lancer une balle de baseball. Il est essentiel de faire attention à la santé de notre épaule pour conserver une mobilité sans douleur ni gêne pendant des années.

La compréhension de l’anatomie de l’épaule et la pratique régulière d’exercices de renforcement peuvent nous aider à rester forts et réactifs à toutes les tâches que nous pouvons rencontrer.

Arthroscanner de l’épaule : C’est quoi ?

Il est important que les médecins aient accès à la meilleure technologie d’imagerie disponible pour diagnostiquer les blessures de l’épaule. C’est là qu’intervient l’arthroscanner de l’épaule, un appareil d’imagerie révolutionnaire qui offre une précision inégalée dans l’analyse des blessures de l’épaule.

L’arthroscanner est essentiellement une forme d’imagerie radiologique de haute technologie. Il utilise la technologie des ultrasons pour créer des images détaillées des os, des tendons et des ligaments de l’articulation de l’épaule. En effectuant plusieurs scans sous différents angles, les médecins peuvent obtenir une vue incroyablement précise de votre articulation de l’épaule et des structures environnantes, sans vous exposer à des radiations potentiellement dangereuses. 

Les avantages de l’utilisation d’un arthroscanner

L’utilisation d’un arthroscanner de l’épaule présente plusieurs avantages par rapport aux radiographies ou IRM traditionnelles.

Tout d’abord, l’arthroscanner est beaucoup plus rapide que les autres techniques d’imagerie, il faut en général environ 10 minutes par scan de l’épaule, contre 30 minutes ou plus pour les IRM. De plus, comme il n’y a pas de rayonnement ionisant dans le processus de balayage, il est assez sûr pour les femmes enceintes et les enfants qui ne peuvent pas recevoir de radiographies traditionnelles en raison de leur âge ou de leur état de santé.

Enfin, comme les arthroscanners fournissent des images très détaillées avec des mesures et des angles précis, ils peuvent aider les chirurgiens à prendre des décisions plus éclairées sur les options de traitement pour des blessures ou des conditions spécifiques.

Arthroscanner de l’épaule : Indication

Les arthroscanners sont particulièrement utiles pour diagnostiquer des pathologies tels que les déchirures de la coiffe des rotateurs, car ils peuvent détecter même les petites déchirures qui ne sont pas visibles sur les radiographies ou les IRM traditionnelles. Cela permet aux médecins de diagnostiquer les problèmes plus tôt et de recommander des traitements avant que des dommages supplémentaires ne se produisent.

En outre, grâce à leurs images à haute résolution et à leurs mesures précises, les arthroscanners peuvent être utilisés pendant une intervention chirurgicale pour guider l’emplacement des instruments afin de réparer certaines blessures ou affections plus rapidement et avec moins de complications que jamais. En voici quelques pathologies qui peuvent être à l’aide de l’arthroscanner de l’épaule :

RECOMMANDÉ :  Conflit sous-acromial : arrêt de travail (maladie professionnelle ?)

1) Déchirures de la coiffe des rotateurs

Comme nous l’avons déjà mentionné, les déchirures de la coiffe des rotateurs sont l’un des types les plus courants de pathologies de l’épaule qui peuvent être diagnostiquées avec précision à l’aide d’un arthroscanner. Cette technique d’imagerie permet une visualisation supérieure de toute déchirure qui pourrait s’être produite dans cette structure importante responsable du mouvement et de la stabilité de l’articulation de l’épaule.

2) Déchirures labrales

Les déchirures labrales sont un autre type de pathologie qui peut être détecté à l’aide d’un arthroscanner grâce à sa capacité à capturer des détails dans les profondeurs de l’articulation de l’épaule que les autres techniques d’imagerie ne peuvent pas voir. Les déchirures labrales se produisent lorsqu’un dommage ou une blessure a été causé à votre labrum, la pièce de cartilage en forme d’anneau qui entoure votre cavité glénoïde – et nécessitent des plans de traitement spécifiques en fonction de la gravité et de la cause pour des raisons de récupération.

3) Instabilité de l’articulation de l’épaule

L’arthroscanner permet également de détecter l’instabilité de l’articulation de l’épaule, car il saisit les différences subtiles d’angle ou de position qui peuvent indiquer une instabilité causée par une affection sous-jacente comme l’arthrite ou la bursite. En détectant ces changements à un stade précoce, vous pouvez commencer le traitement plus tôt que prévu, ce qui se traduira par un rétablissement plus rapide ! 

4) Syndrome d’impaction

Le syndrome d’impaction se produit lorsqu’il y a une inflammation autour de votre coiffe des rotateurs en raison d’un frottement excessif contre les structures adjacentes telles que les os ou les ligaments ; cette condition est souvent difficile à diagnostiquer sans tests approfondis mais peut facilement être repérée grâce aux images détaillées de l’arthroscanner sous plusieurs angles !

5) Tendinite du biceps

Enfin, la tendinite du biceps (également connue sous le nom de tendinose bicipitale) est un autre type de pathologie qui peut être diagnostiquée à l’aide d’un arthroscanner en raison de sa capacité à montrer une inflammation profonde dans le tendon du biceps, ce qui pourrait indiquer un cas nécessitant une attention médicale plus poussée s’il est présent !

Arthroscanner de l’épaule : Procédure

La procédure commence par le placement du bras du patient dans un boîtier en forme de manchon doté d’une tête de scanner et de capteurs à une extrémité. Pendant le balayage, des images sont produites sur un moniteur qui permet au spécialiste de les observer et de les analyser.

Une fois la gravité ou la cause de la blessure déterminée, des plans de traitement peuvent être créés en fonction des résultats de l’exercice. L’arthroscanner offre véritablement un large éventail d’avantages pour un processus de diagnostic plus rapide et plus précis des douleurs ou des blessures à l’épaule.

Arthroscanner de l’épaule : Quels risques ?

Il s’agit d’un examen radiologique effectué en position allongée, à l’aide d’un liquide iodé injecté dans l’articulation, qui peut être très utile pour diagnostiquer des problèmes tels que mentionnés plus haut. Cependant, il comporte également certains risques. Nous allons aborder cinq des risques (même s’ils sont très rares) associés à cet examen :

RECOMMANDÉ :  Luxation acromio-claviculaire : Définition et prise en charge

Douleur pendant l’injection

L’injection du liquide iodé dans l’articulation par le radiologue peut dans certains cas provoquer une douleur qui restera modérée et très temporaire. La taille de l’aiguille utilisée pour la procédure peut également contribuer à l’inconfort pendant et après l’injection. Pour réduire la douleur pendant l’injection, les patients doivent informer leur médecin de leurs éventuelles allergies avant de commencer la procédure. Certaines personnes trouvent utile de prendre des analgésiques en vente libre avant leur rendez-vous pour aider à réduire toute gêne qu’elles pourraient ressentir pendant et après l’injection.

Réaction allergique

Le liquide iodé utilisé dans les arthroscanners peut provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes, allant de légères éruptions ou démangeaisons à un choc anaphylactique plus grave. Si vous avez des allergies ou des sensibilités connues, vous devez vous assurer que votre médecin en est informé avant de commencer la procédure afin que les précautions appropriées soient prises pour réduire le risque de réaction allergique.

Risque d’infection

Comme pour toute intervention médicale invasive, il existe toujours un risque d’infection au niveau du site de ponction ou à l’endroit où une substance étrangère a été introduite dans votre corps. Pour réduire le risque d’infection, vous devez vous assurer que tous les instruments utilisés pendant l’arthroscanner sont correctement stérilisés avant leur utilisation et que vous suivez toutes les instructions données par votre médecin après l’intervention concernant le soin des plaies et les pratiques d’hygiène.

Risque d’exposition aux radiations

Les arthroscanners impliquent une exposition aux radiations qui comporte ses propres risques, notamment un risque accru de cancer avec le temps en cas d’exposition répétée et des dommages aux fœtus en développement chez les femmes enceintes qui subissent des scanners trop rapprochés dans le temps. Votre médecin discutera de ces risques avec vous avant d’effectuer un arthroscanner. Assurez-vous de bien les comprendre avant de décider si ce type de test vous convient. De plus, si vous êtes enceinte, informez-en votre médecin à l’avance afin qu’il puisse prendre des précautions supplémentaires lors de l’examen.

Risque de faux résultats (très rare)

Il y a toujours un risque que l’arthroscanner produise de faux résultats, ce qui pourrait conduire à un diagnostic inexact et à la prescription de traitements inutiles. Cela dit, ce type de test est très précis lorsqu’il est effectué correctement, à condition que le radiologue expérimenté interprète les résultats correctement. Il est important de parler des risques potentiels liés à tout type de test diagnostique, y compris les arthroscanners de l’épaule.

Arthroscanner de l’épaule : Prix

En France, le prix d’un arthroscanner de l’épaule peut dépendre du tarif utilisé. Pour ceux qui ont besoin du plein tarif, il est probable que le coût soit compris entre 100 et 200 euros, selon le type d’examen requis. Ceux qui ont besoin d’un tarif réduit peuvent payer entre 25 € et 70 € par examen, ce qui permet à ceux qui ne peuvent pas payer le plein tarif d’y avoir accès. Quel que soit le tarif que vous utilisez, un arthroscanner peut aider à révéler des blessures potentielles et à fournir les images importantes nécessaires à un traitement et à un rétablissement approprié.

https://www.lelynx.fr/mutuelle-sante/soins/hospitalisation/imagerie-medicale/#:~:text=Le%20forfait%20technique%20du%20scanner,€%20pour%20un%20taux%20réduit.

https://www.ch-voiron.fr/uploads/CHV_ARTHROSCANNER.pdf

ARTHROSCANNER DE L’EPAULE

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut