Arthroscanner du coude : Guide complet

Article rédigé par le 20 août 2023

L’arthroscanner du coude est une technique d’imagerie médicale qui permet de visualiser les tissus mous et les os du coude avec une précision optimale. Cet examen est particulièrement indiqué en cas de suspicion d’arthrose ou de lésions des tendons, des ligaments ou du cartilage. Il constitue également un bon outil pour le suivi thérapeutique des patients souffrant de pathologies du coude.

Bref rappel anatomique

Le coude est une articulation complexe qui joue un rôle essentiel dans le fonctionnement des bras et des mains. L’articulation est constituée de trois os de la partie supérieure du bras :

  • L’humérus,
  • Le cubitus
  • Et le radius

Ainsi que de plusieurs muscles, ligaments et tendons. Le muscle biceps traverse l’avant du coude, tandis que deux autres muscles majeurs (le triceps et le brachial) s’étendent vers le bas pour se connecter à l’arrière du coude. Les principales structures ligamentaires que l’on trouve au niveau du coude sont appelées ligaments annulaires, qui aident à maintenir les os en place.

Arthroscanner du coude, c’est quoi ?

L’arthroscanner est un outil médical utile et avancé qui fournit des images détaillées des zones de tissus sensibles comme les ligaments, les tendons et le cartilage. Il utilise la technologie des rayons X pour créer une image tridimensionnelle interactive du tissu ciblé, ce qui permet aux médecins de diagnostiquer et de rechercher avec précision les pathologies articulaires.

Pour réaliser cet examen, un produit de contraste doit être injecté dans l’articulation, ce qui permet de le différencier de la tomodensitométrie (TDM) standard.

En fin de compte, le besoin d’une imagerie médicale plus précise a augmenté de façon exponentielle au fil des ans et, à ce titre, les praticiens ont adopté l’utilisation d’arthroscanners pour mieux identifier et traiter les problèmes articulaires en temps opportun.

Arthroscanner du coude : Indication

Les arthroscanners du coude sont des procédures non invasives pour créer des images détaillées du coude et diagnostiquer certaines maladies assez facilement. Cela permet aux médecins d’identifier tout problème ou anomalie au sein même de l’articulation ou une autre partie du coude.

L’arthroscanner peut être indiqué pour détecter des dommages au cartilage, notamment des déchirures ou un amincissement dû à l’usure du temps.

Il peut également être utilisé pour détecter les déchirures des tendons et des ligaments qui ont pu se produire à la suite d’une blessure ou d’une maladie. En outre, il peut être utilisé pour identifier l’accumulation de liquide dans l’articulation, souvent causée par une inflammation ou une infection.

Bon à savoir : L’imagerie par résonance magnétique (IRM) a, dans une large mesure, remplacé le scanner comme outil d’imagerie standard du coude. Ceci inclut la douleur du coude chez les athlètes, les lésions chondrales et ostéochondrales du coude, les corps étrangers intra-articulaires, etc.

L’arthroscanner peut être également être indiqué pour détecter les pathologies suivantes :

RECOMMANDÉ :  Arthroscanner de l’épaule : Guide complet

Arthrose

L’arthroscanner peut être utilisé pour diagnostiquer l’arthrose, une maladie dégénérative qui affecte les articulations au fil du temps. L’arthrose se caractérise généralement par une douleur et une raideur des articulations et peut entraîner des difficultés de mouvement et de mobilité.

L’arthroscanner du coude aide à diagnostiquer cette affection en détectant toute irrégularité au sein de l’articulation, comme des éperons osseux ou l’épaississement de certaines zones du cartilage.

Tendinite ou bursite

L’arthroscanner est souvent indiqué pour une tendinite ou une bursite, qui sont deux causes courantes de douleur au coude. La tendinite est causée par une inflammation des tendons, tandis que la bursite se produit lorsqu’il y a une inflammation dans un ou plusieurs des petits sacs remplis de liquide situés près des articulations, appelés bourses séreuses.

Ces deux affections peuvent provoquer des douleurs et des difficultés de mouvement et de mobilité si elles ne sont pas traitées.

Lésion de la coiffe des rotateurs

L’arthroscanner du coude peut également être indiqué pour diagnostiquer les lésions de la coiffe des rotateurs ainsi que le syndrome d’impaction, qui se produit lorsqu’il y a compression de certains nerfs autour de l’épaule, provoquant des douleurs dans les mouvements de l’épaule, comme le fait de tendre la main au-dessus de la tête ou derrière le dos. 

Bien que ces scanners ne puissent pas toujours confirmer un diagnostic, ils fournissent suffisamment d’informations pour permettre aux médecins d’écarter d’autres causes possibles de douleur avant de prendre leur décision finale sur les options de traitement pour leurs patients.

Quelle est la procédure ? (comment ça se passe)

L’arthroscanner du coude commence par le patient étant allongé sur la table d’examen. Une petite injection de produit de contraste est ensuite administrée pour que l’examen se déroule sans douleur. Ensuite, un produit de contraste tel que l’iode ou le sulfate de baryum est injecté sous radiographie guidée au niveau articulaire du coude afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

Une fois cette étape franchie, il est temps de passer à la deuxième phase : l’imagerie.

À l’aide de scanners, des images sont prises des tissus mous et de la structure osseuse à l’intérieur et autour de l’articulation. Ces images sont ensuite introduites dans un ordinateur qui crée des modèles tridimensionnels de chaque aspect de l’articulation afin que les médecins puissent mieux comprendre ce qui se passe à l’intérieur.

Pour garantir l’exactitude et la précision de l’analyse de ces images, un logiciel spécial est utilisé pour mesurer divers aspects de chaque image, tels que la taille et la forme, ce qui aide les médecins à déterminer si le coude de leurs patients présente des anomalies.

Une fois que toutes les images ont été prises et analysées, elles sont envoyées à un radiologue qui les interprétera de manière plus approfondie avant de vous envoyer vos résultats. En fonction du diagnostic posé par votre médecin sur la base de ces résultats, il se peut que vous deviez subir d’autres tests ou traitements, tels qu’une thérapie physique (kinésithérapie) ou une intervention chirurgicale, pour résoudre les problèmes constatés lors de l’intervention par arthroscanner.

RECOMMANDÉ :  Scanner lombaire : Guide complet

Quels sont les risques ?

Si cette procédure présente de nombreux avantages, elle comporte également certains risques. Nous allons examiner ces risques afin que vous soyez mieux informé lorsque vous prenez des décisions concernant vos soins de santé.

Réactions allergiques

Il est très rare que le liquide iodé injecté dans une articulation lors d’une arthroscopie déclenche des réactions allergiques. Cependant, si cela se produit, cela peut provoquer des démangeaisons ou un gonflement autour du site d’injection. Le plus souvent, ces réactions sont sans conséquence et peuvent être traitées avec des antihistaminiques ou des stéroïdes, mais dans certains cas, elles peuvent nécessiter une attention médicale. Il est important d’informer votre médecin si vous avez des allergies avant de subir une arthroscopie afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires pour éviter toute réaction indésirable.

Risque d’infection

Comme pour toute ponction ou incision de la peau, il existe un très faible risque d’infection après l’intervention. Pour réduire le risque d’infection, votre médecin prendra toutes les précautions nécessaires, comme l’utilisation d’instruments stériles et de solutions antiseptiques sur le site d’injection avant de commencer la procédure. Il est également important de suivre les instructions de votre médecin concernant le soin de la plaie après l’intervention afin de réduire davantage ce risque.

Risque de douleur, gonflement, et fièvre

En cas de forte douleur, de gonflement de l’articulation ou de rougeur et de chaleur autour de celle-ci, accompagnés de fièvre, dans les jours qui suivent l’intervention, il est important d’appeler votre médecin dès que possible car un traitement peut être nécessaire en urgence. Les médicaments antidouleur peuvent aider à gérer les douleurs légères, mais les cas plus graves doivent être pris en charge par votre médecin afin d’éviter l’apparition de complications supplémentaires. 

Arthroscanner du coude : Prix

Cette technologie est utilisée dans de nombreux pays du monde, dont la France. Le prix d’un tel examen varie en fonction de la complexité et du type d’examen, mais à titre indicatif, vous pouvez vous attendre à payer entre 150 et 200 euros pour un examen standard de moyenne résolution d’une durée d’environ 45 minutes. En plus de ce coût, certaines interventions médicales ou chirurgicales peuvent être nécessaires et entraîneront des prix supplémentaires.

Retrouvez les centres d’imagerie médicale près de chez vous

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
  Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut