Arthroscanner du poignet : Guide complet

Article rédigé par le 20 août 2023

Le poignet est une articulation très complexe qui peut être sujette à de nombreuses blessures et maladies. Si vous ressentez des douleurs au poignet, votre médecin pourra vous prescrire un arthroscanner du poignet.

Cette technique d’imagerie permet de visualiser les tissus qui entourent le poignet avec une grande précision. Elle est utilisée pour diagnostiquer les blessures et les maladies des tendons, des ligaments et du cartilage. Dans cet article, nous allons voir en détail quand un arthroscanner du poignet est indiquée.

Rappel anatomique du poignet et de la main

La main est constituée :

  • Du carpe (région du poignet) ;
  • Du métacarpe (paume) ;
  • Et des phalanges (doigts).

Le carpe est constitué de huit petits os. Ceux-ci sont reliés au radius et au cubitus, les os de l’avant-bras. Le métacarpe est constitué de cinq os longs, appelés métacarpiens. Ces os relient les doigts au poignet.

Chaque doigt possède trois petits os, appelés phalanges. Le pouce n’a que deux phalanges. Les muscles de la main et du poignet permettent une grande amplitude de mouvement, notamment :

  • La flexion ;
  • L’extension ;
  • La pronation ;
  • La supination ;
  • L’abduction.
  • Et l’adduction.

Les tendons de la main et du poignet assurent la stabilité et la force tout en permettant des mouvements fluides. Les ligaments de la main sont de solides bandes de tissu conjonctif qui stabilisent les articulations.

Les nerfs de la main et du poignet procurent des sensations et permettent une motricité fine. Ensemble, ces structures permettent une large gamme de mouvements au niveau de la main et du poignet.

C’est quoi , un arthroscanner du poignet ?

L’arthroscanner est un type d’appareil à rayons X utilisé pour produire des images de l’intérieur du poignet. Ce procédé d’imagerie médicale est utilisé pour diagnostiquer avec précision les problèmes liés aux os, aux ligaments et aux tendons du poignet.

L’arthroscanner est une procédure indolore et non invasive qui peut être utilisée pour diagnostiquer différentes affections du poignet. Il constitue donc une aide précieuse dans la recherche et l’identification des pathologies articulaires.

Cette nouvelle technologie utilise des ondes ultrasonores pour créer une image en 3D des tissus ciblés. L’examen nécessite l’injection d’un produit de contraste, ce qui le différencie du scanner : en effet, un produit de contraste injecté dans une articulation permet de visualiser :

  • Sa forme ;
  • Sa taille ;
  • Et son contenu.

La partie ciblée est ainsi plus facilement mise en évidence. L’arthroscanner est donc un outil important dans le diagnostic et le traitement des troubles articulaires.

Bon à savoir : Bien que l’arthroscanner soit utile dans le diagnostic de douleurs chroniques du poignet, l’arthroscopie du poignet s’est révélée être une procédure plus sensible et précise selon une étude.

RECOMMANDÉ :  IRM cérébrale : Guide complet

Indications de l’arthroscanner au poignet

L’arthroscanner du poignet est généralement indiqué lorsqu’un patient présente une douleur ou une instabilité suite à un traumatisme. Il peut également être utilisé pour surveiller les maladies articulaires, telles que :

Arthrose

L’arthrose est une maladie qui provoque une inflammation des articulations. Les principaux symptômes de l’arthrite sont la douleur et la raideur articulaires. L’arthrose peut endommager le cartilage, les os et les muscles autour des articulations. L’arthroscopie peut être utilisée pour évaluer les dommages causés par l’arthrose et pour déterminer le meilleur traitement.

Fracture

Une fracture du poignet peut survenir à la suite d’un traumatisme tel qu’une chute ou un coup porté au poignet. Les arthroscanners sont utilisés pour évaluer les fractures et peuvent aider à déterminer si une intervention chirurgicale est nécessaire pour remettre les os en place.

Tendinite

La tendinite du poignet survient lorsque les tendons autour du poignet s’enflamment en raison d’une surutilisation ou de mouvements répétitifs. Un arthroscanner peut identifier les zones où l’inflammation a provoqué des déchirures et des dommages aux tendons.

Déformation du poignet

Dans certains cas, une déformation du poignet peut entraîner des douleurs et une limitation des mouvements. L’arthroscanner est un outil précieux pour diagnostiquer les déformations du poignet et aider les médecins à déterminer les meilleures options de traitement.

Syndrome du canal carpien

Le canal carpien est un passage étroit dans le poignet qui transporte les tendons et les nerfs de l’avant-bras à la main. Lorsqu’une pression est exercée sur ces nerfs, elle peut provoquer des douleurs, des picotements et des engourdissements dans les doigts. Un arthroscanner peut aider à diagnostiquer cette affection.

Lésion des ligaments

Les ligaments du poignet assurent la stabilité et le soutien. Un arthroscanner peut évaluer toute blessure de ces ligaments, comme une entorse ou une déchirure.

Ce que disent les études :
Selon une étude du Dr. Elen Mrose, l’arthroscanner du poignet peut également détecter des déchirures des ligaments interosseux, des déchirures capsulaires, des lésions du TFCC (complexe fibrocartilagineux triangulaire), des défauts cartilagineux, des corps libres et anomalies synoviales. L’arthroscanner peut également être utile dans l’évaluation des non-unions scaphoïdiennes.

Au niveau des doigts, un arthroscanner peut révéler des blessures capsulaires, des déchirures de ligaments, des tendinites, des ruptures de la plaque palmaire, des anomalies cartilagineuses, de l’ankylose fibreuse, des synovites et des ganglions.

Procédure pour l’arthroscanner du poignet

La procédure pour un arthroscanner du poignet dure généralement environ 30 minutes, en fonction de l’étendue de l’examen et du temps nécessaire à la préparation du patient. Les étapes de la procédure comprennent :

  • La préparation du patient : On demandera au patient de retirer les bijoux ou autres objets de son poignet et de sa main avant l’examen. Il peut également être amené à enfiler une blouse d’hôpital si nécessaire ;
  • Injection de produit de contraste : Le produit de contraste sera injecté dans l’articulation pour aider à mettre en évidence les zones d’intérêt ;
RECOMMANDÉ :  Scanner du cou : Guide complet

Bon à savoir : Outre l’injection standard de produit contraste au niveau de l’articulation radio-carpienne, il est également recommandé d’infiltrer au niveau des articulations radio-ulnaire et intercarpiennes pour une évaluation plus complète.

  • Positionnement : Le patient et le poignet sont ensuite positionnés de manière à permettre la réalisation des clichés radiographiques ;
  • Imagerie : Des images de l’articulation et des tissus environnants sont alors prises. Cela prend généralement 10 minutes environ.

Les risques associés à l’arthroscanner

Bien que l’arthroscanner du poignet soit généralement considéré comme une procédure sûre, quelques risques potentiels y sont associés.

  • Premièrement, il existe un faible risque d’infection au niveau du site d’injection ;
  • Deuxièmement, il existe un très faible risque d’endommager les nerfs ou les vaisseaux sanguins de la région. ;
  • Troisièmement, dans de rares cas, les patients peuvent avoir une réaction allergique au produit de contraste utilisé pendant l’intervention ;
  • Enfin, il existe un très faible risque de développer un caillot sanguin.

Cependant, dans l’ensemble, les risques associés à l’arthroscanner du poignet sont très faibles et la plupart des patients ne rencontrent aucun problème.

Arthroscanner du poignet : Prix

Le coût d’un arthroscanner du poignet peut varier considérablement en fonction de la clinique ou de l’hôpital où il est pratiqué, ainsi que du type et de la complexité de l’examen. Toutefois, en règle générale, la plupart des cliniques et des hôpitaux facturent l’intervention entre 70 et 90 euros.

Certaines cliniques peuvent offrir des réductions pour des scans multiples ou pour les patients qui paient en espèces. Il est important de vérifier auprès de votre assureur si la procédure est couverte. Certains régimes d’assurance peuvent ne couvrir qu’une partie du coût ou exiger un co-paiement.

Si vous prévoyez de passer un scanner, il est important de prendre en compte le coût afin de prévoir un budget en conséquence.

Retrouvez les centres d’imagerie médicale près de chez vous

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut