Arthrose digitale et alimentation : Quel lien ? (Conseils)

Article rédigé par le 4 mars 2024

L’arthrose digitale est une pathologie dégénérative qui touche principalement les sujets âgées. Ces dernières années, les études menées sur l’arthrose digitale ont été accélérées du fait de sa grande prévalence.

Les études ont pu démontrer le lien étroit entre l’arthrose digitale et l’alimentation. L’adoption d’une bonne habitude alimentaire est essentielle afin d’entretenir l’articulation interphalangienne et limiter ou prévenir la douleur.

Arthrose digitale et alimentation : Quel lien ? (Conseils) Découvrez dans cet article tous les conseils diététiques sur le sujet.

Rappel anatomique

Les phalanges sont les petits os qui s’articulent pour former le doigt de la main. Le pouce en compte deux tandis que les quatre autres doigts en compte trois.

Les phalanges s’articulent entre eux par l’intermédiaire de l’articulation interphalangienne. On en distingue deux sortes :

  •  Articulation interphalangienne distale
  • Articulation interphalangienne proximale

Rappel sur l’arthrose digitale

L’arthrose digitale se traduit par la dégénérescence du cartilage des articulations interphalangiennes entraînant leurs déformations.

Des tuméfactions nodulaires appelées nodules d’Heberden s’observent au niveau des articulations interphalangiennes distales.

Les nodosités de Bouchard qui sont les tuméfactions des articulations interphalangiennes proximales peuvent également apparaître. Mais leurs apparitions sont plus rares.

La plupart des motifs d’hospitalisation pour une arthrose digitale sont les poussées douloureuses ou les raisons d’ordre esthétique.

No post found!

Arthrose digitale et alimentation : Quel lien ?

Avant tout, il est utile de préciser que la douleur est un signe inconstant de l’arthrose digitale. En effet, le développement des tuméfactions nodulaires au niveau des articulations interphalangiennes peut être douloureux ou complètement indolore.

La survenue de la douleur dépend surtout du mode de vie de la personne. Et par mode de vie, on entend par : les habitudes au quotidien, les occupations professionnelles (métiers à risque) et surtout l’alimentation.

Ainsi, il existe bel et bien un lien entre l’arthrose digitale et alimentation. Il existe des aliments à bannir et d’autres à favoriser.

Arthrose digitale et alimentation : Les aliments à éviter

Les aliments inflammatoires 

L’arthrose digitale, comme tous les autres types d’arthroses, peut entraîner des poussées inflammatoires au niveau des articulations interphalangiennes. À part la douleur qu’elle occasionne, des signes locaux peuvent également apparaître (chaleur, rougeur, œdème).

Il existe bel et bien des aliments dits « inflammatoires » qui favorisent la survenue de cette poussée inflammatoire. On cite :

  • Les graisses animales

L’abus de graisses animales est le principal facteur favorisant de l’inflammation. En effet, quand la graisse animale est décomposée par l’organisme, elle libère plusieurs éléments acides qui vont se déposer dans les muscles et les articulations.

RECOMMANDÉ :  Plexus brachial : Anatomie et pathologies (tout savoir)

Ces éléments acides exercent ensuite un effet érosif sur l’articulation interphalangienne, d’où l’inflammation (réponse de l’organisme) et la douleur de l’arthrose digitale.

D’autre part, le métabolisme (transformation) de ces graisses animales est assuré par le foie. Afin de venir à bout de ce processus, la foie sécrète aussi des acidités formant ainsi un cercle vicieux.

  • Les aliments riches en protéines

Les protéines sont des éléments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, certes. Mais quand on présente une arthrose digitale, il faut limiter son apport en protéines au risque de déclencher une inflammation.

En effet, qui dit protéine dit essentiellement : acide urique. D’après les explications du naturopathe français André Passebecq, l’acide urique est à l’origine des arthropathies en général et pas seulement la goutte.

Quand ils sont présents en excès dans l’organisme, les cristaux d’acides uriques vont se déposer au niveau des articulations et entraînent également une inflammation.

Arthrose digitale : Liste des aliments poisons

À part les aliments inflammatoires, il existe une liste d’aliments à ne pas manger en excès quand on a une arthrose digitale. Ce sont :

  • L’alcool, à part le vin qui est un bon antioxydant
  • Les amidons : farine blanche, riz blanc…
  • Le sel et le sucre raffiné (préférez le sucre brut) à cause de leurs effets corrosifs sur les os
  • Les abats qui sont riches en purine, ce dernier qui produit aussi de l’acide urique une fois métabolisé
  • Les charcuteries
  • Les épices et les condiments, à remplacer si possible par des herbes du potager
  • Les fruits acides comme l’ananas, la prune, la fraise ou encore les agrumes
  • Les aliments à effet excitant : café, thé, chocolat, cola

Arthroses digitales et alimentations : Les aliments à favoriser

Bien sûr, tous les aliments ne sont pas à bannir, il existe même des aliments bons pour l’articulation quand on présente une arthrose digitale.

Les aliments anti-inflammatoires

S’il existe des aliments inflammatoires, alors il existe certainement des aliments anti-inflammatoires. Ces derniers sont à favoriser en présence de douleur due à l’arthrose digitale.

  • Les poissons gras

Maquereau, anchois, hareng, saumon, sardine et thon. Toutes ces espèces de poissons sont bonnes pour vous si vous avez une arthrose digitale.

Pourquoi ? Car la viande de ces poissons contiennent de l’oméga-3, un acide gras célèbre pour ses multiples bienfaits. L’oméga-3 est reconnu comme étant un puissant anti-inflammatoire.

Comment ? Il inhibe la synthèse de l’hormone de l’inflammation, qui n’est rien d’autre que la prostaglandine.

  • Les huiles riches en AGL

L’acide Gamma-linoléique (AGL) est un composé connu pour calmer la douleur grâce à son action anti-inflammatoire. Normalement, elle est produite naturellement par l’organisme. Mais avec l’avancée de l’âge, sa production décline.

Ce composé donne d’assez bons résultats concernant les traitements des maladies inflammatoires en général. D’où sa place dans cette section.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour kyste synovial : indication et risques

On la retrouve en abondance dans l’huile d’onagre (Oenethera biennis), de primevère officinale ( Primula veris) et de bourrache ( Borago officinalis).

  • L’huile d’olive

Selon une étude menée à l’université d’Oxford en 1998, l’huile d’olive serait capable de limiter l’apparition d’un processus inflammatoire.

En effet, ses composés agissent directement contre l’hormone de l’inflammation et limitent sa synthèse.

Les autres aliments à privilégier  

  • Aliments riches en vitamine D

La vitamine D est l’allié des articulations, plus précisément des os.

L’arthrose digitale entraine la déformation des os. Un surplus d’apport en vitamine D n’empêche pas ce processus, mais permet à coup sûr de ralentir l’évolution de cette déformation.

Parmi les meilleures sources de vitamine D, il y a : l’huile de foie de morue, le saumon frais, les sardines, l’œuf de poule entier et le lait.

À part cela, les rayons de soleil sont également des bons dispensateurs de vitamine D. Mais il ne faut pas en abuser non plus.

  • Aliments riches en vitamines E (Anti-oxydants)

Savez-vous que la vitamine E est un antioxydant par excellence ? Les antioxydants, tout le monde en a entendu parlé : ce sont les substances organiques qui freinent le vieillissement précoce du tissu, en luttant contre les radicaux libres.

Comme mentionnée précédemment, l’arthrose digitale est une maladie de vieillesse. Un apport régulier en antioxydant permet ainsi d’entretenir l’articulation de vos doigts et de freiner l’évolution de l’arthrose digitale.

Quelques exemples d’aliments riches en antioxydants : Ail cru, oignon, légume verts et huile d’olive.

En résumé : La bonne habitude alimentaire avec une arthrose digitale

Résumé tout simple pour l’arthrose digitale et l’alimentation : surveiller vos habitudes alimentaires. Eviter de tomber dans l’excès, surtout concernant les aliments inflammatoires et ceux qui sont des poisons pour les articulations digitales.

En bref, le plus important c’est de :

  • Limiter la consommation de graisse animale et de sucre raffiné.
  •  Manger plus de fruits et légumes (Attention aux fruits acides)
  • Remplacer la consommation de viande par du poisson gras
  • Eviter si possible la consommation excessive des aliments poison

Avec une arthrose digitale, une bonne alimentation c’est :

  • 60 % d’aliments alcalinisant, surtout les fruits et légumes.
  • 20 % seulement d’aliment protidique
  • 20 % de glucides
  • Beaucoup d’eau

Outre l’alimentation, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé pour une prise en charge adaptée. Il existe également des praticiens qui pourront vous proposer des traitements naturels. Assurez-vous d’avertir votre médecin de tout produit consommé.

Références

https://groupesantepourtous.com/arthrose-digitale/

https://groupesantepourtous.com/arthrose-interphalangienne/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine

https://www.arthrocoach.com/fr/tout-sur-arthrose/arthrose-digitale

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut