Arthrose du coude : Définition et prise en charge (tout savoir)

Article rédigé par le 2 mars 2024

Savez-vous ce qu’est l’arthrose du coude ? Cette pathologie dégénérative qui touche la surface cartilagineuse du coude est de plus en plus courante, surtout chez les personnes âgées.

Si elle n’est pas prise en charge à temps, elle peut entraîner une perte de mobilité et des douleurs importantes.

Elle se caractérise par une inflammation et une usure progressive des tissus cartilagineux.

Dans cet article, nous allons tout vous expliquer sur l’arthrose du coude : sa prise en charge, les symptômes à surveiller et les traitements envisageables.

Anatomie du coude

Pour bien comprendre le coude, il est essentiel d’en connaître l’anatomie. L’articulation du coude est constituée de trois os :

  • L’humérus ;
  • Le cubitus ;
  • Et le radius.

Des tissus conjonctifs et plusieurs muscles contribuent également à l’anatomie de cette articulation, ainsi qu’une bourse séreuse qui amortit les mouvements.

Deux ligaments principaux maintiennent l’articulation stable et lui permettent de se balancer avec une grande force :

  • Le ligament collatéral ulnaire sur le coin médial ;
  • Et le ligament collatéral radial sur le coin latéral.

La capsule du coude est composée de tissus fibreux résistants qui agissent comme une enveloppe protectrice autour d’une membrane interne.

De plus, le liquide synovial aide à remplir des fonctions telles que la réduction des forces de friction pendant le mouvement tout en fournissant des nutriments essentiels aux tendons et au cartilage.

Tous ces composants se combinent en parfaite harmonie pour favoriser notre capacité à fléchir, étendre, tourner et propulser nos bras vers l’avant.

Arthrose du coude : Définition

L’arthrose est un état d’usure du cartilage articulaire qui peut avoir un impact important sur la mobilité d’une personne.

Elle se produit en raison de la perte naturelle de cartilage dans une articulation, qui, lorsqu’il est en bonne santé, est remplacé par des cellules qui se régénèrent.

Dans une articulation touchée par l’arthrose, la dégénérescence se produit plus rapidement que la régénération, ce qui entraîne un frottement entre les extrémités des os et provoque des douleurs.

Aux stades avancés de l’arthrose, comme dans le cas de l’arthrose du coude, des trous se forment dans le cartilage articulaire en raison de l’usure. Ces couches ne peuvent pas être réparées par l’organisme et sont remplies de tissu cicatriciel, au lieu du cartilage articulaire lisse et amortissant.

Ainsi, la mécanique du mouvement peut être gravement affectée, entraînant un gonflement chronique et une réduction de la force des articulations.

Symptômes de l’arthrose du coude

L’arthrose du coude peut provoquer un large éventail de symptômes. Lorsque la maladie progresse, la personne peut constater des douleurs, une raideur des articulations et une amplitude de mouvement réduite. Ce sont des signes fréquents qui indiquent que quelque chose ne va pas avec votre coude.

Les autres signes et symptômes sont les suivants :

  • Augmentation de la température de l’ensemble du corps et dans la zone de l’articulation ;
  • Une douleur lors de toute forme de mouvement du coude ;
  • Fatigue, surtout le matin ou après des périodes d’inactivité ;
  • Bruits de grincement ou de craquement lors des mouvements du coude ;
  • Faiblesse et instabilité de l’articulation du coude ;
  • Réduction de l’amplitude des mouvements ;
  • Rougeur de la peau dans la région du coude ;
  • Sensibilité et gonflement autour du coude.

En outre, des signes tels qu’une sensibilité à la pression exercée sur l’articulation et une diminution de la force de préhension peuvent également indiquer que l’arthrose s’est installée. Dans les cas graves, des éperons osseux peuvent se former et provoquer une irritation supplémentaire.

RECOMMANDÉ :  Traitement naturel de l’épitrochléite : les huiles essentielles

Causes de l’arthrose du coude

La cause la plus fréquente de l’arthrose du coude est le vieillissement. L’usure naturelle qui accompagne l’âge peut affecter gravement le cartilage d’une articulation, entraînant sa dégradation.

Parmi les autres causes principales de l’arthrose du coude, citons :

  • Caractéristiques congénitales et héréditaires de la structure du coude – faiblesse de l’appareil ligamentaire, alignement incomplet des surfaces articulaires ;
  • Blessures du coude – fractures intra-articulaires, luxations, déchirures ligamentaires, contusions ;
  • Les microtraumatismes dus à une activité régulière, les joueurs de tennis, les haltérophiles, les chargeurs, les pianistes, etc ;
  • Les modifications articulaires liées à l’âge, qui perturbent les processus métaboliques dans le tissu cartilagineux ;
  • Les troubles hormonaux, plus fréquents chez les femmes dans la seconde moitié de leur vie, car la concentration d’œstrogènes dans le sang diminue ;
  • Intoxications et risques professionnels (sels de métaux lourds, herbicides, etc.), tabagisme, abus d’alcool ;
  • L’obésité ou l’excès de poids – le stress supplémentaire imposé à l’articulation du coude par le port d’un poids supplémentaire augmente l’usure ;
  • Certaines conditions médicales – comme la polyarthrite rhumatoïde et la goutte ;
  • Conditions après une arthrose aiguë purulente.

Le risque de maladie est le plus élevé chez les personnes suivantes :

  • Les personnes âgées de 40 ans et plus ;
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d’arthrose ou d’autres maladies articulaires ;
  • Les personnes exposées à des activités répétitives à fort impact ;
  • Les patients présentant une pathologie de longue date des tissus mous du coude (épicondylite).

Diagnostic de l’arthrose du coude

Le diagnostic de l’arthrose du coude commence généralement par un examen physique et un examen des antécédents médicaux. Des radiographies peuvent être utilisées pour évaluer la gravité des changements articulaires et le degré d’arthrose.

D’autres examens d’imagerie, comme une échographie ou une IRM, peuvent être nécessaires pour obtenir des images détaillées permettant des mesures précises.

Pendant l’évaluation, des tests d’amplitude de mouvement et de force, ainsi que certains tests de performance douloureuse, peuvent être utilisés pour évaluer l’état d’une personne.

À l’occasion, des scanners osseux ou des tests de laboratoire peuvent également être suggérés par les experts médicaux en fonction des besoins individuels du patient.

Les patients recevront un plan de traitement individualisé après avoir obtenu un diagnostic clair tenant compte de l’ensemble des symptômes, des causes sous-jacentes et des résultats de laboratoire détaillés associés à leur cas unique.

Traitement de l’arthrose du coude

Le traitement de l’arthrose du coude se présente sous deux formes : les options conservatrices et chirurgicales.

Traitement conservateur

Le traitement de l’arthrose du coude commence généralement par des mesures conservatrices, telles que :

Mesures anti-inflammatoires et analgésiques

En cas d’arthrose du coude, il est important de se rappeler que les mesures anti-inflammatoires et analgésiques constituent généralement la première étape de la prise en charge de la douleur.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont souvent la solution à privilégier pour soulager la gêne et réduire l’inflammation. Ces médicaments peuvent être pris par voie orale ou appliqués localement sous forme de crèmes et de pommades, selon votre préférence et l’avis médical.

Utilisation de dispositifs orthopédiques spécifiques pour l’arthrose du coude

L’utilisation de produits orthopédiques spéciaux, tels que des attelles, des manchons et des bandes de coude, est recommandée pour traiter l’arthrose du coude. Ces dispositifs sont conçus pour apporter un soutien et prévenir tout stress supplémentaire sur l’articulation tout en maintenant le membre dans une position sûre.

  • Les attelles aident à réduire le déplacement et à éviter certaines classes de mouvements ;
  • Les manchons servent à immobiliser et à amortir les tendons ;
  • Et les muscles autour du coude lors des mouvements, tandis que les bandes de coude peuvent être utilisées pour réduire la pression ou le gonflement qui peuvent survenir lors d’une activité physique ou de mouvements quotidiens.
RECOMMANDÉ :  Coude qui craque durant les pompes (musculation) : faut-il s’inquiéter ?

Chondroprotecteurs

Les chondroprotecteurs sont largement utilisés pour traiter l’arthrose de l’articulation du coude. Ces médicaments fournissent des nutriments essentiels au cartilage et peuvent contribuer à améliorer les processus métaboliques au sein de l’articulation, ce qui entraîne une plus grande stabilité et une plus grande force.

Il existe un large éventail de chondroprotecteurs différents, par exemple Artra, Proteka, Dona et Teraflex. Les chondroprotecteurs se présentent généralement sous forme d’injections, de comprimés ou de produits externes tels que des gels, des pommades et des crèmes.

Relaxants musculaires

L’arthrose du coude peut être traitée efficacement avec des relaxants musculaires qui réduisent la tension des muscles autour de l’articulation.

Il en résulte un soulagement significatif de la douleur, permettant aux personnes de poursuivre des activités qu’elles ne pourraient pas faire autrement.

La tolpérisone est un myorelaxant couramment prescrit pour cette affection et peut être administrée par voie orale ou intramusculaire par injection, généralement en association avec de la lidocaïne.

Injections intra-articulaires pour l’arthrose du coude

Les injections intra-articulaires pour l’arthrose du coude offrent une méthode de traitement précise et moderne. Des préparations d’acide hyaluronique très visqueuses sont injectées dans l’articulation pour remplacer les fluides perdus et améliorer les propriétés d’amortissement.

Il en résulte une réduction de l’irritation mécanique au niveau des surfaces articulaires et une prévention de la dégradation du cartilage au fil du temps.

Kinésithérapie (physiothérapie)

Les kinésithérapeutes (physiothérapeutes) peuvent utiliser plusieurs procédures de traitement pour gérer les symptômes de l’arthrose du coude.

L’électrophorèse et la phonophorèse avec de la novocaïne ou de l’hydrocortisone peuvent aider à réduire la douleur et le gonflement, tandis que les thérapies de réchauffement comme le kérosène ou l’ozocérite sont utilisées pour améliorer la circulation périphérique et stimuler le métabolisme.

La magnétothérapie et la thérapie au laser peuvent également être employées pour tenter de réparer les tissus cartilagineux endommagés.

Le type de traitement choisi varie en fonction des besoins de l’individu, que le médecin évalue avant de formuler le plan de kinésithérapie (physiothérapie) adapté.

Traitement chirurgical

La chirurgie de l’arthrose du coude est une option lorsque les traitements et interventions non chirurgicaux ne parviennent pas à soulager la douleur et les autres symptômes. Les opérations couramment pratiquées comprennent l’ablation des tissus enflammés, la reconstruction de l’articulation, et la fusion.

  • Lors d’un remplacement partiel du coude, l’os endommagé est remplacé par des matériaux artificiels tandis que l’os restant est préservé. Cette procédure peut contribuer à atténuer la douleur et à restaurer les mouvements perdus à cause de l’arthrose.
  • Par contre, dans le cas d’un remplacement total du coude, les deux os de l’articulation du coude sont remplacés par des pièces artificielles. Contrairement à un remplacement partiel, cette opération permet non seulement de réduire la douleur, mais aussi d’améliorer la stabilité et la fonctionnalité du bras.
  • La fusion articulaire est une autre méthode qui consiste à joindre deux os formant une articulation au moyen d’une plaque ou d’une vis afin d’apporter plus de stabilité à l’articulation arthritique.

Dans tous les cas, des exercices de rééducation seront prescrits après l’opération afin de garantir une utilisation complète du membre après un traitement réussi de l’arthrose du coude.

Références

http://www.orthosudmontpellier.com/media/fichier/arthrose-du-coude.pdf

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S187862271200032X

https://www.em-consulte.com/article/1048326/arthrose-du-coude

https://www.arthrolink.com/sites/www.arthrolink.com/files/fiches-exercices/exercices_coude_arthrose_installee.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut