Arthrose du genou : traitements naturels

Article rédigé par le 4 mars 2024

Comme toute arthrose, la médecine conventionnelle n’a pas encore de traitement curatif pour l’arthrose du genou ou “la gonarthrose”. Néanmoins, plusieurs options thérapeutiques existent pour soulager les symptômes et maintenir la mobilité de l’articulation.

Dans cette perspective, la médecine douce n’est pas en reste. Divers traitements naturels ont fait leur preuve pour remédier aux maux et inconforts du patient qui souffre de l’arthrose du genou.

Découvrez-les dans cet article rédigé par une médecin.

Les 6 points essentiels

  • 1. L’alimentation et les activités physiques sont les premiers moyens naturels pour combattre l’arthrose du genou.
  • 2. L’harpagophytum, le curcuma et le piment sont des plantes médicinales scientifiquement démontrées efficaces contre l’arthrose du genou.
  • 3. L’huile essentielle d’eucalyptus citronné et l’huile de moutarde sont des huiles de choix pour traiter l’arthrose du genou.
  • 4. La glucosamine et la chondroïtine sont des molécules naturelles utilisées en compléments alimentaires dans la prise en charge de l’arthrose du genou.
  • 5. L’application de la chaleur et du froid : une thérapie simple pour soulager la douleur, réduire l’inflammation et détendre les muscles  au cours d’une arthrose du genou.
  • 6. L’électrostimulation remédie aux symptômes de l’arthrose du genou et procure du bien-être.

Petit rappel sur ce qu’est une arthrose du genou

L’arthrose du genou désigne la dégénérescence du cartilage qui protège l’articulation. C’est une maladie dégénérative chronique.

Elle peut avoir une origine physiologique, des facteurs qui limitent la capacité de renouvellement du cartilage. Elle peut aussi être d’origine  mécanique : des facteurs qui provoquent des contraintes et des pressions au niveau du genou accélérant le vieillissement naturel du cartilage.

Les symptômes de l’arthrose du genou

Les symptômes de l’arthrose du genou se manifestent par poussées successives.

Douleur articulaire de l’arthrose du genou

La douleur est,d’abord, intermittente ; elle apparaît à l’appui ou à la mobilisation du genou. Puis, elle devient régulière et gêne l’exécution des activités quotidiennes. Enfin, elle devient constante avec des pics douloureux à chaque mouvement du genou.

Raideur articulaire de l’arthrose du genou

La raideur du genou survient généralement quelques années après la première apparition de la douleur articulaire. Elle s’observe le plus souvent le matin, au réveil : le patient a l’impression d’avoir un genou rouillé. Puis, la raideur tend à limiter peu à peu la capacité d’extension ou de flexion du genou.

Autres symptômes de l’arthrose du genou

Trouvez plus de détails sur l’arthrose du genou dans notre guide complet.

Manger et bouger pour bien prendre en charge l’arthrose du genou

Adopter une alimentation équilibrée et pratiquer des activités physiques permettent de contrôler le poids. En effet, comme dit précédemment la surcharge pondérale augmente la pression exercée sur le cartilage du genou. Ce qui peut aggraver la gonarthrose.

Arthrose du genou : quels sont les aliments à privilégier ? (Et les aliments à éviter ?)

L’alimentation : premier remède de l’arthrose du genou

Les aliments riches en antioxydants sont appréciés pour leur faculté à lutter contre le stress oxydatif, responsable du vieillissement de l’organisme (notamment du cartilage).

Il s’agit entre autres :

  • des épices et des aromates : curry, clou de girofle, l’ail, le thym, le basilic, le romarin, l’origan séché, le gingembre, le safran, etc ;
  • des baies particulièrement des baies de cassis et les baies de Goji ;
  • des fruits secs : les cranberries, les pruneaux ou les raisins secs ;
  • des fruits oléagineux : les amandes, les noix, les noix du Brésil, les noix de Pécan ou encore les noisettes.

D’un autre côté, il y a les aliments aux propriétés anti-inflammatoires qui permettent de réduire à l’inflammation liée à l’arthrose du genou.

RECOMMANDÉ :  Douleur au genou quand je monte les escaliers : Explications

Ce sont :

  • les volailles ;
  • les légumes à feuilles vertes : les épinards, le brocoli, le cresson, les choux, etc.
  • l’huile d’olive et l’huile de colza pour la cuisson ou l’assaisonnement,
  • les poissons bleus : sardines, maquereau, saumon, hareng, etc.
  • les fruits.

Les aliments à éviter en cas d’arthrose du genou 

Certains aliments ne sont pas bons pour la santé de l’organisme. Ils augmentent les risques de maladies métaboliques et se répercutent négativement sur l’articulation du genou.

Ce sont :

  • les produits transformés : plats congelés, chips, gâteaux, biscuits, pizza, etc ;
  • les graisses animales saturées, en particulier les viandes grasses et le beurre ;
  • les sucres ;
  • les sodas ;
  • l’alcool.

Arthrose du genou : comment bouger sans risquer d’aggraver la maladie ?

Bouger permet d’entretenir l’articulation. Les activités physiques stimulent la circulation sanguine améliorant ainsi la vascularisation du cartilage et freine sa dégénérescence. Ceci dit, il ne faut pas bouger n’importe comment.

Bien se chausser pour bien se déplacer avec une arthrose du genou

Pour ne pas aggraver l’arthrose du genou, il est essentiel de limiter les chocs et les contraintes exercées sur l’articulation. Pour ce faire, il est recommandé de  porter des chaussures qui maintiennent correctement les chevilles avec des semelles épaisses pour amortir les chocs.

En cas d’arthrose du genou associée à des affections du dos ou du bassin, un bilan postural auprès d’un podologue est nécessaire car les déséquilibres posturaux accentuent les pressions sur les genoux. Des semelles spéciales seront prescrites au besoin.

Les activités physiques recommandés pour l’arthrose du genou

La marche, la natation et le vélo sont des activités douces pour l’arthrose du genou. La durée quotidienne des activités physiques doit être de 30 à 40 minutes.

Du reste, ne pas négliger les exercices de renforcement musculaire dans la prise en charge de l’arthrose du genou. Des conseils kinés vous sont livrés dans notre article « spécial exercices »

Les bonnes plantes médicinales pour l’arthrose du genou

Harpagophytum

L’harpagophytum, aussi appelé “griffe du diable”, est une plante originaire de l’Afrique du Sud. Ses racines sont dotées d’acide cinnamique, de harpagoquinone et de harpagosides ; des principes actifs capables d’inhiber les substances impliquées dans les réactions inflammatoires.

Plusieurs études ont démontré l’efficacité de l’harpagophytum dans le traitement des pathologies rhumatologiques. Par exemple, en 2007, le Pr Mary Warnock et ses collaborateurs à l’Université Queen Margaret d’Edimbourg, en Ecosse, ont observé une nette baisse de la douleur articulaire et une amélioration de la mobilité de l’articulation chez les patients atteints d’arthrose traités au harpagophytum.

Curcuma

Principal ingrédient du curry, le curcuma est un condiment de choix dans la gastronomie indienne. Mais ce n’est pas seule vertu, il est largement utilisé dans la médecine traditionnelle.

Et pour cause, cette racine contient de la curcumine, un pigment jaune orangé aux propriétés inflammatoires et antioxydatives. En 2011, le Chercheur NJ Olsen de l’Université de Pennsylvanie, aux Etats-Unis, a rapporté des résultats probants sur l’utilisation de la curcumine dans la prise en charge de l’arthrose.

Piment

La  capsaïcine, la molécule qui donne le goût piquant au piment, a des pouvoirs antalgiques. En 2012, les rhumatologues américains ont salué l’efficacité des applications locales à base de capsaïcine sur les douleurs articulaires de l’arthrose du genou. Depuis, l’utilisation de solutions injectables à infiltrer directement à l’articulation est en cours d’étude.

Les huiles à avoir chez soi quand on souffre d’une arthrose du genou

Huile essentielle d’eucalyptus citronné

Riche en citronellal, un puissant anti-inflammatoire, l’huile essentielle d’eucalyptus citronnée est littéralement essentielle pour traiter l’arthrose du genou.

Comment l’utiliser ?

Diluez 5 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné dans 20 gouttes d’huile végétale (huile de colza, d’olive, d’amande douce ou autres) et massez le genou avec ce mélange 3 à 4 fois par jour.

Bon à savoir : avant toute application d’une huile essentielle, il faut procéder au test cutané pour déceler une éventuelle allergie. Pour ce faire, mettez 1 goutte d’huile essentielle diluée au pli de votre coude et massez bien pour la faire pénétrer. Le test est positif si une réaction cutanée (brûlures, démangeaisons, picotements, rougeurs) apparaît dans les 15 minutes à 48 heures qui suivent l’application. Dans ce cas, ne pas utiliser l’huile essentielle.

RECOMMANDÉ :  Blocage du genou : causes possibles (et que faire ?)

Huile de moutarde associée au camphre

Cocorico ! Le mélange huile de moutarde-camphre est un remède de grand-mère français. L’huile de moutarde est connue pour ses effets stimulants notamment sur la circulation sanguine. Quant au camphre, il a des vertus inflammatoires et cicatrisantes. La synergie de ces deux substances ne peut faire que du bien à l’arthrose du genou.

Comment l’utiliser ?

Mettez 10 g de camphre dans 200 ml d’huile de moutarde et bien mélanger. Utilisez en massage sur l’articulation 3 à 4 fois par jour.

Les compléments alimentaires indiqués pour l’arthrose du genou

Glucosamine

La glucosamine est une substance naturellement produite par l’organisme. Elle participe à la synthèse du cartilage.

Utilisée en compléments alimentaires, la glucosamine freine l’évolution de l’arthrose du genou et réduit grandement les douleurs articulaires. La recommandation est de l’ordre de 1200 mg à 1500 mg par jour pendant au moins deux semaines.

Chondroïtine

Substance naturelle également impliquée dans la synthèse du cartilage, la chondroïtine a, comme la précédente, la faculté de freiner l’évolution de l’arthrose du genou et soulage la douleur. En complément alimentaire, il est recommandé de prendre de 800 à 1200 mg par jour pendant au moins deux semaines.

La thérapie chaud/froid pour soulager l’arthrose du genou

Selon l’adage, « le chaud est l’ennemi du froid, et inversement ». Mais les deux agissent bien sur l’arthrose du genou.

Le chaud est vasodilatateur : il stimule la circulation sanguine et détend les muscles. De son côté, le froid est vasoconstricteur : il réduit l’œdème et soulage la douleur.

Comment les utiliser ?

Au cours d’une poussée inflammatoire, notamment lors d’un gonflement du genou, appliquez une poche de glace soigneusement enveloppée dans une serviette propre (pour ne pas brûler la peau) pendant une vingtaine de minutes, trois fois par jour.

Poche de Glace Cheville Genou, 3 PCS Sac de Glace Réutilisable Blessé [15Cm, 23Cm, 28Cm], Pain de Glace Anti-Douleur pour le Cou Pour enfants, Tête, Dos, Cou, Paule, Sportives Soulagement Douleur
  • MATÉRIAUX DE HAUTE QUALITÉ — Nos packs de glace sont fabriqués à partir de matériaux en polyester de haute qualité, avec une longue durée de vie et une résistance à l’usure, et l’extérieur est recouvert de PVC pour éviter les fuites.
  • FACILE À UTILISER — Pendant la thérapie par le froid, remplissez simplement le sac de glace avec les deux tiers de glace et d’eau pour soulager les maux de tête, les ecchymoses, les migraines, les douleurs musculaires et les gonflements. Pendant l’hyperthermie, veuillez ajouter de l’eau tiède pour soulager les maux d’estomac, les migraines, les sinus et les douleurs articulaires.
  • SAC DE GLACE PORTABLE — La conception compacte et confortable du sac de glace vous permet de transporter le sac de glace dans votre bureau, votre voiture et votre maison, ce qui est pratique à transporter et évite la douleur.

En cas de douleurs articulaires ou de contractures musculaires après l’effort, appliquez une bouillotte ou une poche de gel chaude sur le genou durant une vingtaine de minutes, trois fois par jour.

5 sacs de gel pour chaud et froid. 29x12cm. Avec 1 housse en tissu avec bande de compression. Idéal pour le traitement de la douleur et des blessures. Réutilisable pour réfrigérateur et micro-ondes.
  • Avantages : Les compresses de gel chaud et froid sont un produit de thérapie thermique qui peut être utilisé pour soulager la douleur, l’inflammation et la raideur musculaire. Grâce à sa conception, il s’adapte facilement à n’importe quelle partie du corps. Facilite la récupération des muscles, du cartilage, des tendons et du ménisque. De plus, il est idéal pour la méthode RICE.
  • Bienfaits du froid : L’application de compresses froides a des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires. Appliqué sur une zone blessée, le froid aide à réduire l’inflammation et la douleur. Cela peut également aider à réduire l’enflure et l’accumulation de sang. Ils sont plus efficaces et plus sûrs que l’utilisation de glace carbonique.
  • Bienfaits de la chaleur : L’utilisation de sacs chauffants a des propriétés relaxantes et stimulantes de la circulation sanguine. Lorsqu’elle est appliquée sur une zone douloureuse, la chaleur aide à détendre les muscles et à améliorer la circulation. Cela peut également aider à soulager la douleur et la raideur.

Quid de l’utilisation de l’électrostimulation sur l’arthrose du genou ?

L’électrostimulation est un procédé naturel visant à reproduire le processus de contraction naturelle des muscles grâce à des impulsions électriques envoyées au cerveau à travers des électrodes placées sur la peau. Outre ses effets sur la contraction musculaire, elle bloque la transmission des signaux de la douleur et procure un sentiment de bien-être en libérant les endorphines, les hormones du bonheur.

Selon une étude publiée dans l’Europe PMC, les bienfaits de l’électrostimulation sur l’arthrose du genou sont :

  • le soulagement des douleurs articulaires ;
  • le renforcement musculaire ;
  • l’augmentation de la mobilité de l’articulation.

Quand consulter ?

Consultez un médecin si :

  • vous avez un genou qui craque régulièrement ;
  • votre articulation est douloureuse et enflée ;
  •  vous ressentez une raideur de votre genou notamment le matin au réveil.

Si vous souffrez d’une arthrose, rappelez-vous que rares sont les traitements naturels dont l’efficacité est prouvée scientifiquement : 

  • ne négligez pas vos prescriptions médicales : ne changez ni la dose ni la durée du traitement de vos médicaments ;
  • les traitements naturels peuvent avoir des intéractions avec les médicaments. Prenez un avis médical avant de les utiliser ;
  • consultez un médecin si vos symptômes augmentent d’intensité malgré vos traitements, quels qu’ils soient.

Vous cherchez un professionnel de santé pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
L’arthrose du genou : 10 solutions naturelles
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut