Asthénozoospermie : cause silencieuse d’infertilité masculine 

Article rédigé par le 26 mai 2024

L’asthénozoospermie est une affection du sperme due à une anomalie de la mobilité des spermatozoïdes. Ses causes sont multiples, incluant tout ce qui interfère avec la spermatogenèse, un processus complexe de production des spermatozoïdes. 

L’asthénozoospermie est une cause fréquente d’infertilité masculine. Toutefois, beaucoup de couples ayant eu un problème de fertilité due à cette pathologie ont réussi à obtenir une grossesse après une prise en charge adéquate.

Dans cet article, rédigé par un médecin, vous trouverez tout ce qu’il y a à savoir sur cette pathologie : sa définition, son moyen de diagnostic, ses causes, son traitement et la place de la procréation assistée devant une asthénozoospermie. 

Les 5 points importants à retenir 

  1. L’asthénozoospermie désigne une condition où la mobilité des spermatozoïdes est anormale, ce qui peut conduire à l’infertilité masculine.
  2. La production de spermatozoïdes, appelée spermatogenèse, prend environ 3 mois et peut être affectée par divers facteurs comme la température, les substances toxiques et le stress.
  3. Le diagnostic de l’asthénozoospermie se fait par un spermogramme, qui analyse la quantité, la mobilité, la forme et la vitalité des spermatozoïdes.
  4. Les causes peuvent inclure des facteurs génétiques, des infections, des déséquilibres hormonaux, des toxines environnementales, des mauvaises habitudes de vie, et des traitements médicaux.
  5. Le traitement peut inclure des changements de mode de vie, des traitements médicaux ciblés, et dans certains cas, la procréation médicalement assistée (PMA) comme la fécondation in vitro (FIV) ou l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI).

Petit rappel sur les spermatozoïdes et la spermatogenèse

La spermatogenèse est le processus de production des spermatozoïdes qui débute à la puberté et se poursuit presque toute la vie. Elle augmente jusqu’à 20 ans, puis diminue progressivement avec l’âge. 

Ce processus se déroule généralement sur une période de 74 jours, plus 2 à 15 jours de transit dans l’appareil génital, soit environ 3 mois au total. Il comprend trois phases : 

  • la multiplication
  • la maturation,
  • et la différenciation

Des spermatozoïdes de bonne qualité doivent avoir des caractéristiques essentielles :

  • Morphologie normale : La forme des spermatozoïdes détermine leur capacité à féconder ;
  • Mobilité : La faculté des gamètes masculins à se déplacer conditionne leur pouvoir fécondant ;
  • Vitalité ou espérance de vie : Les spermatozoïdes doivent rester vivants et actifs dans l’appareil génital masculin (avant l’éjaculation) et dans le liquide séminal (après l’éjaculation) pour rencontrer l’ovocyte.

Point important : tout facteur affectant la spermatogenèse (température, substances toxiques, polluants, stress, etc.) a des effets visibles pendant le cycle de 3 mois. Il est nécessaire d’attendre un nouveau cycle de production pour retrouver des spermatozoïdes normaux.

Qu’est-ce que l’asthénozoospermie ?

L’asthénozoospermie ou asthénospermie désigne une affection du sperme caractérisée par une anomalie de la mobilité des spermatozoïdes. C’est l’une des anomalies des spermatozoïdes associée à l’infertilité masculine.

Les spermatozoïdes sont généralement classés en quatre catégories

  • Mobiles progressifs rapides (a) : avancent rapidement ;
  • Mobiles progressifs lents (b) ; avancent lentement ; 
  • Mobiles non-progressifs (c) : n’avancent pas, bougent sur place ;
  • Immobiles (d) : aucun mouvement. 

On parle d’asthénozoospermie quand le pourcentage de spermatozoïdes mobiles (issus des groupes a et b) est inférieur à 32 %. Or, la capacité des spermatozoïdes à se déplacer vers l’ovule est cruciale pour réussir une fécondation. Si les spermatozoïdes ne parviennent pas à se déplacer correctement, la conception devient plus difficile à atteindre.

Comment diagnostiquer une asthénozoospermie ?

L’asthénospermie ne provoque pas de symptômes spécifiques. Si vous et votre partenaire avez essayé de concevoir sans succès pendant une période prolongée, il est préférable de consulter un spécialiste. Seule la réalisation d’un spermogramme permet de poser le diagnostic. 

Un spermogramme est une analyse biologique qui permet d’analyser les différentes caractéristiques du sperme. Il permet de déterminer la normalité du sperme en analysant le nombre de spermatozoïdes, leur mobilité ainsi que leur forme et leur vitalité

Qui consulter ?

Pour rechercher une asthénozoospermie, il est conseillé de consulter un urologue (un spécialiste des voies urinaires et du système reproducteur masculin) ou un andrologue (un spécialiste des problèmes liés à l’appareil génital et reproducteur masculin). Souvent, un même médecin cumule ces deux spécialités. 

Vous pouvez également consulter un généraliste (votre médecin traitant) qui va vous orienter vers le spécialiste adéquat. Si vous n’avez pas encore de médecin traitant ou si vous souhaitez chercher un médecin proche de chez vous, n’hésitez pas à consulter notre répertoire.

RECOMMANDÉ :  Éjaculation précoce : Guide complet (solutions)

Conditions nécessaires pour la réalisation d’un spermogramme

Pour assurer la conformité des résultats, certaines conditions doivent être respecté :

  • Le sperme doit être recueilli dans un récipient stérile (exempt de germe) par masturbation et au laboratoire ;
  • Un délai de 3 à 4 jours d’abstinence est indispensable. Le non-respect de ce délai rend l’examen ininterprétable.

À noter : il est préférable de ne pas pratiquer l’examen après une infection récente, de la fièvre, une prise de médicaments, ou une irradiation récente (radiographie, radiothérapie), car les résultats peuvent être temporairement altérés.

Résultats obtenus après un spermogramme 

Au cours d’un spermogramme, la mobilité des spermatozoïdes se mesure à deux reprises : à 1 heure et à 4 heures après l’éjaculation.

Une mobilité totale supérieure à 32 % à 1 heure est normale, et une réduction de moins de 50 % après 4 heures est acceptable. On parle d’asthénozoospermie si les résultats ne remplissent pas ces critères.

L’asthénozoospermie est dite :

  • initiale : si l’anomalie est détectée 1 heure après l’éjaculation, suggérant un problème testiculaire ;
  • secondaire : si la valeur est normale à 1 heure, mais anormale à 4 heures. Ce résultat évoque une infection des glandes annexes, telles que les vésicules séminales (glandes qui produisent le liquide qui, avec les spermatozoïdes, constitue le sperme) ou la prostate.

Toujours d’après le spermogramme, vous pouvez distinguer : 

  • L’asthénospermie sévère : avec un pourcentage très élevé de spermatozoïdes à mobilité faible ou nulle ; 
  • L’asthénospermie modérée : avec un fort pourcentage de spermatozoïdes lents, mais qui se déplacent de façon rectiligne permettant ainsi une progression.

Point essentiel : les paramètres peuvent varier chez une même personne au cours de certaines périodes (comme le stress, la fièvre, …). Il faut donc réaliser au moins 2 spermogrammes à 3 mois d’intervalle (la durée du cycle de la spermatogenèse) pour confirmer le diagnostic.

Quelles sont les causes de l’asthénospermie ? (8 causes)

L’asthénozoospermie peut être causée par divers facteurs qui interagissent et peuvent aggraver la condition :

  • Facteurs génétiques : Des anomalies chromosomiques, telles que la perte de fragments chromosomiques ou la présence de chromosomes sexuels supplémentaires, ou des mutations génétiques peuvent impacter sur la qualité du sperme ;
  • Infections : Les maladies sexuellement transmissibles (MST), comme la gonorrhée ou la chlamydia, et certaines infections systémiques peuvent affecter directement les organes de reproduction et la qualité du sperme ;
  • Déséquilibres hormonaux : L’hypogonadisme (une diminution de la production de testostérone) et l’hyperprolactinémie (un taux élevé de l’hormone prolactine dans le sang) peuvent nuire à la production de spermatozoïdes ;
  • Cryptorchidie (testicule non descendu) : La position intra-abdominale du testicule influence la qualité des spermatozoïdes, car la chaleur corporelle est trop élevée pour une spermatogenèse optimale ;
  • Toxines environnementales : Les contaminants chimiques, tels que les pesticides, les produits chimiques industriels et les métaux lourds, et les radiations pour être néfastes les spermatozoïdes ;
  • Mauvaises habitudes de vie : L’obésité, une mauvaise alimentation, l’alcool, le tabac et les drogues peuvent tous nuire à la santé reproductive ;
  • Traitements médicaux : Certains médicaments, la Salazopyrine, la chimiothérapie et la radiothérapie peuvent affecter la fertilité ;
  • Varicocèle : Une dilatation des veines testiculaires peut également être en cause.

Bon à savoir : l’asthénospermie peut être liée à l’âge du patient (baisse significative de la mobilité des spermatozoïdes à partir de 45 ans), ou à des déficiences nutritionnelles (carence en vitamines D, en calcium ou en oligo-éléments).

Comment traiter une asthénozoospermie ?

Le traitement de l’asthénozoospermie dépend de plusieurs facteurs :

  • La cause de la maladie, 
  • La sévérité de l’asthénozoospermie et le pourcentage de spermatozoïdes immobiles, 
  • Votre âge
  • Vos antécédents familiaux et médicaux, 
  • Vos préférences personnelles.

Traitement de la cause

Les options de traitement pour l’asthénozoospermie varient en fonction de son origine. Par exemple, votre médecin peut recommander :

  • Une embolisation en cas de varicocèle ;
  • Un traitement antibiotique ou anti-inflammatoire en cas d’infection ;
  • Un traitement hormonal en cas de déficit hormonal ;
  • Une cure à base de vitamines, de minéraux, d’oligoéléments et d’antioxydants.

Changement de mode de vie

Pour améliorer la qualité de votre sperme et la mobilité de vos spermatozoïdes, il est également important d’adapter votre mode de vie :

  • Maintenir une bonne température corporelle : Évitez les sources de chaleur excessive comme les saunas, les fourneaux et les vêtements serrés pour garder les spermatozoïdes à une température idéale ;
  • Adopter une alimentation équilibrée : Consommez des aliments riches en antioxydants (légumes verts, fruits, huiles végétales, fruits à coque, thé vert, chocolat noir) et en nutriments essentiels (magnésium, vitamine B9, sélénium, zinc, oméga 3). Les aliments trop gras sont à proscrire ;
  • Adapter son hygiène de vie : Réduisez la consommation d’alcool et de tabac, évitez les drogues, et maintenez un poids normal et stable par une alimentation équilibrée et une activité physique régulière ;
  • Gérer son stress : Pratiquez des activités relaxantes comme le sport, le yoga, la méditation, le dessin ou le jardinage pour réduire l’impact du stress sur la fertilité ; 
  • Dormir suffisamment : Assurez-vous de dormir au moins huit heures par nuit pour améliorer la qualité du sperme.
RECOMMANDÉ :  Épididymite : guide complet

À souligner : lorsqu’il n’est pas possible de traiter la cause de la pathologie, ou lorsque les traitements et les diverses précautions ne donnent pas de résultats satisfaisants, il est nécessaire de recourir à la procréation médicalement assistée (PMA).

Quelle est la place de la PMA devant une asthénozoospermie ?

Dans la plupart des cas d’asthénozoospermie, la procréation médicalement assistée (PMA) est la méthode la plus efficace pour obtenir une grossesse. 

Deux options sont possibles : 

  • la fécondation in vitro (FIV) classique
  • la FIV avec injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI). 

En fonction de la cause et de la gravité de l’asthénozoospermie et après avoir analysé les antécédents médicaux du couple, les spécialistes recommanderont le traitement le plus approprié. 

Fécondation in vitro classique 

La FIV classique consiste à prélever des ovocytes dans les ovaires de la femme et à les mettre en contact avec des spermatozoïdes dans un laboratoire de biologie de la reproduction. Les embryons obtenus sont ensuite transférés dans l’utérus de la femme deux jours plus tard.

Ce type de FIV est généralement utilisé lorsque l’asthénozoospermie est modérée, c’est-à-dire lorsque les spermatozoïdes ont une mobilité suffisante pour féconder l’ovocyte naturellement.

Fécondation in vitro avec ICSI

Particulièrement recommandée pour traiter l’asthénozoospermie, la FIV avec injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) implique l’introduction manuelle d’un seul spermatozoïde, même lent, à l’intérieur de l’ovocyte pour favoriser la fécondation.

Elle est en général recommandée :

  • pour les cas d’asthénozoospermie sévère où les spermatozoïdes ont une très faible motilité ;
  • si les tentatives de FIV classique n’ont pas réussi.

Une étude menée par Valérie Mitchell et ses collaborateurs a d’ailleurs démontré que l’ICSI offre une solution pour les patients infertiles atteints d’asthénozoospermie sévère. Elle permet une fécondation avec vos propres spermatozoïdes, même lorsque ceux-ci présentent des anomalies significatives.

Témoignages

Je viens vous demander de l’aide car c’est un peu le flou. Aujourd’hui, nous avons reçu les résultats du spermogramme de mon chéri et le verdict est : asthénozoospermie. Y a-t-il quand même un espoir de concevoir un bébé naturellement ou le gynécologue va-t-il directement nous orienter vers la PMA ? Pour l’instant, je n’ai pas eu son verdict car je dois aussi faire des analyses hormonales et j’appellerai pour tout en même temps.
Je précise que les résultats étaient :

  • Mobilité après 1 heure : 25 %
  • Spermatozoïdes normaux : 40 %
  • Spermatozoïdes anormaux : 60 %

J’attends vos témoignages très vite.

Lire la suite de la conversation sur Enciente.com.

Références

Les ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut