Biopsie du trophoblaste : Guide complet

Article rédigé par le 27 juin 2023

La santé et le bien-être de votre futur bébé sont d’une importance primordiale, et c’est pourquoi il est crucial de se tenir informé des différentes procédures médicales disponibles pour assurer un suivi prénatal approprié.

Avec la biopsie de l’utérus et de l’endomètre, la biopsie du trophoblaste occupe une place significative en tant qu’outil de diagnostic prénatal.

Dans cet article, nous allons explorer en détail ce qu’est la biopsie du trophoblaste, comment elle est réalisée et les raisons pour lesquelles elle peut être recommandée.

Biopsie du trophoblaste : de quoi s’agit-il ?

La biopsie du trophoblaste, également connue sous le nom de prélèvement de villosités choriales (PVC), est une procédure médicale spécialisée, généralement réalisée au cours du premier trimestre de la grossesse.

Elle vise à prélever un échantillon de tissu provenant du trophoblaste, la couche de cellules qui entoure et nourrit l’embryon en développement, et qui finira par former une partie du placenta.

Cette procédure est principalement effectuée dans le cadre du dépistage prénatal pour identifier d’éventuelles anomalies chromosomiques ou génétiques chez le fœtus.

Parmi les conditions couramment testées, on trouve la trisomie 21 (syndrome de Down), la trisomie 18 (syndrome d’Edwards) et la trisomie 13 (syndrome de Patau).

La biopsie du trophoblaste est généralement réalisée entre la 11e et la 14e semaine de grossesse. Le choix de la méthode dépend de la position du placenta et des antécédents médicaux de la patiente.

Il est essentiel de consulter un professionnel de santé qualifié pour discuter des avantages et des risques potentiels de la biopsie du trophoblaste, et déterminer si cette procédure est appropriée pour votre situation individuelle.

Les différentes méthodes de biopsie du trophoblaste

Il existe plusieurs méthodes de biopsie du trophoblaste, chacune présentant des avantages et des inconvénients spécifiques. Voici les trois principales méthodes :

  • Choriocentèse : La choriocentèse est réalisée entre la 10ème et la 13ème semaine de grossesse. Sous échographie, un fin tube (cathéter) ou une aiguille est insérée à travers l’abdomen de la mère et dans le placenta pour prélever un échantillon de tissu placentaire. Cette méthode est généralement moins invasive que l’amniocentèse, mais elle comporte un risque légèrement accru de fausse couche.
  • Biopsie du trophoblaste par voie transcervicale : Cette méthode est également réalisée entre la 10ème et la 13ème semaine de grossesse. Un cathéter est inséré à travers le col de l’utérus jusqu’au placenta sous guidage échographique. L’échantillon de tissu placentaire est ensuite prélevé à l’aide d’une pince miniaturisée. Bien que cette méthode soit moins invasive que l’amniocentèse, elle présente également un risque légèrement plus élevé de fausse couche.
  • Biopsie du trophoblaste par voie transabdominale : Cette méthode est similaire à la choriocentèse, mais elle est réalisée plus tard dans la grossesse, généralement entre la 15ème et la 20ème semaine. Une aiguille est insérée à travers l’abdomen de la mère et dans le placenta sous guidage échographique. Le risque de fausse couche est similaire à celui de la choriocentèse.

Le choix de la méthode de biopsie du trophoblaste dépendra de plusieurs facteurs, tels que l’âge gestationnel, la position du placenta et les préférences de la mère et du médecin.

Il est essentiel de discuter avec un professionnel de la santé des avantages et des risques potentiels de chaque méthode avant de prendre une décision.

Définition anatomique du placenta

Le placenta est un organe crucial qui se forme pendant la grossesse, jouant un rôle déterminant dans la santé et le bien-être de la mère et du fœtus.

Le placenta est un organe plat et circulaire, généralement mesurant environ 22 cm de diamètre et 2-3 cm d’épaisseur à terme. Il est composé de deux parties principales :

  • Côté maternel (déciduale) : Cette partie est attachée à la paroi utérine et est formée par des cellules provenant de l’endomètre de la mère.
  • Côté fœtal (chorionique) : Cette partie est en contact avec le fœtus et est formée par des cellules provenant du blastocyste (embryon précoce).

Le placenta remplit plusieurs fonctions essentielles pour une grossesse saine :

  • Le placenta permet le transfert de nutriments et d’oxygène de la mère au fœtus, tout en éliminant les déchets et le dioxyde de carbone produits par le fœtus ;
  • Le placenta produit plusieurs hormones importantes pour la grossesse, telles que l’hCG (gonadotrophine chorionique humaine), la progestérone et l’estrogène. Ces hormones aident à maintenir et à soutenir la grossesse ;
  • Le placenta agit comme une barrière sélective, protégeant le fœtus contre certaines infections et substances nocives. Cependant, il ne peut pas bloquer complètement tous les agents pathogènes ou substances toxiques.

La compréhension de l’anatomie et des fonctions du placenta peut aider à mieux évaluer l’importance de la surveillance prénatale et de la bonne santé de la mère.

Pourquoi une biopsie du trophoblaste est-elle nécessaire ?

La biopsie du trophoblaste est généralement recommandée dans certaines situations spécifiques, telles que :

Résultats anormaux lors des tests de dépistage

Si vos tests de dépistage prénatal (comme la prise de sang ou l’échographie) indiquent un risque accru d’anomalies, la biopsie du trophoblaste peut être recommandée pour obtenir des informations plus précises.

Antécédents familiaux de maladies génétiques

Si vous ou votre partenaire avez des antécédents de maladies génétiques, comme la mucoviscidose ou la dystrophie musculaire, cette procédure peut aider à déterminer si votre bébé est également atteint.

Grossesses tardives

Lorsqu’une grossesse survient tardivement, c’est-à-dire chez une femme de plus de 35 ans, cela peut augmenter le risque de complications pour la mère et le fœtus. Pour cette raison, il est très important de surveiller la grossesse de près.

Dans ce cas, une biopsie du trophoblaste est nécessaire pour comprendre la santé du fœtus.

Antécédents de fausses couches ou de morts fœtales inexpliquées

Pour les femmes ayant un antécédent de fausses couches ou de morts fœtales inexpliquées, une biopsie du trophoblaste peut être nécessaire pour déterminer les causes génétiques éventuelles et prendre les précautions nécessaires pour prévenir de futurs problèmes.

Se préparer à une biopsie du trophoblaste

Pour que la procédure de biopsie du trophoblaste se déroule sans encombre, il est essentiel de bien s’y préparer. Voici quelques conseils pour vous aider à vous préparer à une biopsie du trophoblaste.

  • Consultez votre médecin : Discutez avec votre médecin des détails de l’examen, y compris les risques, les avantages et les alternatives. Assurez-vous de poser toutes les questions que vous pourriez avoir concernant la procédure ;
  • Informez votre médecin de vos antécédents médicaux : Informez votre médecin de tous les médicaments que vous prenez actuellement, y compris les médicaments en vente libre, les suppléments et les vitamines. Mentionnez également si vous avez des antécédents de saignement excessif, d’allergies ou de réactions aux médicaments ;
  • Prévoyez un accompagnateur : Il est préférable d’avoir quelqu’un pour vous accompagner le jour de l’examen, surtout si vous recevez une sédation. Cette personne pourra vous aider à rentrer chez vous après la procédure ;
  • Arrivez à l’heure : Assurez-vous d’arriver à l’heure pour votre rendez-vous, car cela vous donnera suffisamment de temps pour remplir les formulaires nécessaires et vous préparer à l’examen ;
  • Suivez les instructions post-biopsie : Après la biopsie, suivez attentivement les instructions de votre médecin concernant les soins post-opératoires et la gestion de la douleur.
RECOMMANDÉ :  Dépistage de la Chlamydia : L’importance des tests réguliers

Se préparer pour le jour de l’examen

Le jour de l’examen, suivez ces conseils pour vous préparer :

  • Le jour de la biopsie, portez des vêtements amples et confortables. Vous devrez probablement vous changer pour revêtir une blouse d’hôpital avant la procédure, mais des vêtements confortables faciliteront votre retour à la maison ;
  • Il n’est généralement pas nécessaire d’être à jeun pour subir une biopsie du trophoblaste. Suivez les instructions de votre médecin concernant le jeûne ;
  • Il est toutefois important que vous suiviez les instructions de votre médecin concernant les médicaments que vous devez prendre ou éviter avant la biopsie. Il se peut que vous deviez arrêter temporairement de prendre certains médicaments, par exemple ceux qui fluidifient le sang.

En suivant ces conseils et en vous préparant soigneusement, vous serez prêt à affronter votre biopsie du trophoblaste avec confiance et sérénité.

Biopsie du trophoblaste : que faut-il apporter ?

Lorsqu’on se prépare pour une biopsie du trophoblaste, il est important de bien se préparer et de savoir quoi emporter avec soi.

  • Tout d’abord, il est essentiel de ramener votre ordonnance originale ainsi qu’une liste de tous les médicaments que vous prenez actuellement ;
  • Ensuite, si votre médecin l’a prescrit, il faut apporter les résultats de vos analyses sanguines et autres bilans pour expliquer certains symptômes ou diagnostics ;
  • Si vous avez déjà subi des examens radiologiques ou opérations qui pourraient être utiles pour des diagnostics préalables, il est aussi conseillé d’apporter ces comptes rendus antérieurs ;
  • Enfin, n’oubliez pas votre carte VITALE de sécurité sociale et son attestation afin d’obtenir les remboursements et garantir un suivi, ainsi que votre carte de mutuelle ou autre assurance privée si nécessaire.

En ayant tout cela en main, votre biopsie du trophoblaste se déroulera de manière optimale, assurant un diagnostic précis et un accompagnement adapté.

Procédure de la biopsie du trophoblaste

Lorsqu’une biopsie du trophoblaste est recommandée, il est important de comprendre les différentes étapes de la procédure.

Admission à l’hôpital ou à la clinique

Lorsque vous vous présenterez pour une biopsie du trophoblaste, votre médecin vous expliquera en détail les risques et les avantages de la procédure. Avant de commencer toute manipulation, vous devrez signer un formulaire de consentement éclairé.

Cette étape essentielle garantira que vous êtes bien informé de toutes les implications de la biopsie et que vous êtes prêt à y faire face.

Une fois cela fait, un technicien vous guidera vers le vestiaire pour que vous puissiez vous dévêtir et éventuellement enfiler des vêtements adaptés.

Ces étapes préliminaires sont d’une importance capitale pour assurer que l’examen se déroule avec précision et sans complication.

Préparation du patient (médicaments, hygiène)

Lorsqu’il s’agit de subir une biopsie du trophoblaste, une bonne préparation du patient est essentielle pour garantir une procédure sûre et efficace.

Les médecins fournissent des instructions spécifiques avant la procédure, qui peuvent inclure des conseils sur la prise de médicaments ou l’hygiène personnelle.

Il est important de prendre tous les médicaments prescrits avant la biopsie, car certains médicaments peuvent affecter plusieurs aspects de la procédure.

Une bonne préparation permet au patient de vivre une expérience plus agréable et aux médecins de maximiser les chances de réussite de la procédure.

Déroulement de l’examen

La biopsie du trophoblaste est une procédure médicale effectuée pour prélever un échantillon de tissu placentaire à des fins de diagnostic. Voici le déroulement de cet examen en plusieurs étapes clés.

  • Selon les besoins, la biopsie du trophoblaste peut être réalisée en consultation ambulatoire ou lors d’une hospitalisation de jour. Cette dernière option est choisie si la patiente nécessite une surveillance particulière ;
  • La ponction est effectuée sous guidage échographique, qui permet de localiser précisément le placenta. Une anesthésie locale est ensuite administrée pour insensibiliser le point de ponction. Le prélèvement à l’aiguille par voie transabdominale peut être réalisé dès la 11ème semaine d’aménorrhée ;
  • Le prélèvement se déroule dans une pièce stérile, sous conditions opératoires, après désinfection de l’abdomen de la patiente ;
  • Le médecin identifie d’abord une zone du trophoblaste facilement accessible, sans risque pour l’intestin de la mère ou la poche des eaux entourant le fœtus. Il procède ensuite à une anesthésie locale sur l’ensemble du trajet de l’aiguille jusqu’au point de ponction du trophoblaste ;
  • Sous échographie, le médecin introduit une longue aiguille fine en direction du trophoblaste, en suivant le trajet préalablement anesthésié. Une fois l’aiguille en place, il connecte une seringue pour aspirer des fragments de trophoblaste ;
  • Les villosités choriales obtenues sont immédiatement examinées par un généticien pour évaluer la qualité du prélèvement. Si nécessaire, le geste peut être répété plusieurs fois pour obtenir un échantillon suffisant.

La biopsie du trophoblaste est une procédure importante pour détecter d’éventuelles anomalies génétiques chez le fœtus. Il est essentiel de suivre les étapes ci-dessus pour garantir la sécurité de la patiente et la précision des résultats.

Biopsie du trophoblaste : Durée de l’intervention

La biopsie du trophoblaste est une procédure délicate qui peut prendre différents temps selon divers facteurs, notamment le type et la complexité de la biopsie choisis.

Si vous envisagez cette procédure, il est important de discuter avec votre médecin pour obtenir une estimation précise en fonction de votre cas particulier.

Grâce à une communication transparente avec votre professionnel de la santé, vous pourrez mieux comprendre le processus et anticiper le déroulement de la biopsie du trophoblaste.

Lorsque vous êtes informé, vous pouvez prendre des décisions éclairées concernant votre santé et vous sentir plus à l’aise tout au long de la procédure.

Biopsie du trophoblaste : Est-ce douloureux ?

Lorsque les médecins suggèrent une biopsie du trophoblaste, de nombreuses femmes peuvent être légèrement inquiètes quant à l’inconfort ou à la douleur pouvant accompagner la procédure.

Cependant, la plupart des femmes qui ont subi cet examen décrivent simplement une sensation d’inconfort temporaire plutôt que de douleur.

RECOMMANDÉ :  Dépistage cancer du sein: méthodes et recommandations

Bien sûr, il est normal de ressentir une légère pesanteur au niveau du point de ponction après le prélèvement, mais cette gêne disparaît rapidement.

En fin de compte, la biopsie du trophoblaste peut être une étape importante dans la surveillance de votre grossesse et de la santé de votre bébé, et il est de la plus haute importance d’en discuter avec votre médecin pour être prête et bien informée concernant la procédure.

Risques et complications associées à la biopsie du trophoblaste

La biopsie du trophoblaste est une procédure médicale efficace pour dépister des anomalies chromosomiques chez le fœtus. Cependant, elle n’est pas sans risque.

  • En effet, le taux de fausse-couche est d’environ 0,5%, surtout dans les jours suivant la biopsie. Ce risque pourrait être amplifié par certains facteurs tels que votre état de santé actuel, vos antécédents, ou un traitement médicamenteux en cours. Il est donc important de partager toutes les informations médicales avec votre médecin pour minimiser ces risques ;
  • Dans certains cas, les cellules du placenta peuvent présenter des anomalies chromosomiques différentes de celles du fœtus. Cela peut entraîner des résultats faussement anormaux et nécessiter des tests supplémentaires pour confirmer l’état du fœtus ;
  • Les femmes ayant un facteur Rh négatif courent un risque accru de sensibilisation Rh si elles sont enceintes d’un fœtus Rh positif. Pour éviter ce risque, les femmes enceintes doivent recevoir une injection de sérum « anti-D » juste après la biopsie.

Il est important de discuter des risques et des avantages de la biopsie du trophoblaste avec votre médecin avant de prendre une décision concernant cette procédure.

Votre médecin prendra en compte vos antécédents médicaux, la santé de votre grossesse et vos préoccupations personnelles pour déterminer si la biopsie du trophoblaste est appropriée pour vous.

Alternatives à la biopsie du trophoblaste

Il existe plusieurs alternatives non invasives à la biopsie du trophoblaste. Parmi celles-ci, on trouve :

  • Le test prénatal non invasif (NIPT) : Le NIPT est un test sanguin qui analyse l’ADN fœtal libre circulant dans le sang maternel. Ce test permet de détecter les anomalies chromosomiques, telles que la trisomie 21, 18 et 13, avec une grande précision. Le NIPT présente un faible risque pour la mère et le fœtus, et peut être réalisé dès la 10e semaine de grossesse.
  • L’échographie de dépistage : L’échographie de dépistage est une méthode non invasive qui utilise des ondes sonores pour créer une image du fœtus en développement. Elle permet de détecter certaines anomalies structurelles et de mesurer la clarté nucale, un indicateur de certaines anomalies chromosomiques. L’échographie de dépistage est généralement réalisée entre la 11e et la 14e semaine de grossesse.
  • Le dépistage sérique intégré : Le dépistage sérique intégré est un test sanguin qui mesure les niveaux de certaines protéines et hormones dans le sang maternel. Il est combiné avec les résultats de l’échographie de dépistage pour évaluer le risque d’anomalies chromosomiques chez le fœtus. Ce test est généralement effectué au cours du premier et du deuxième trimestre de grossesse.
  • L’amniocentèse : Bien que l’amniocentèse soit une procédure invasive, elle est considérée comme une alternative à la biopsie du trophoblaste. L’amniocentèse consiste à prélever un échantillon de liquide amniotique, qui contient des cellules fœtales, à l’aide d’une aiguille insérée dans l’utérus. Cette procédure permet d’analyser les chromosomes fœtaux et de détecter certaines maladies génétiques. L’amniocentèse est généralement réalisée entre la 15e et la 20e semaine de grossesse.

Il est important de discuter avec votre médecin des avantages et des inconvénients de chaque option de dépistage pour déterminer la meilleure approche pour vous et votre bébé.

Résultats de la biopsie et interprétation

L’interprétation des résultats de la biopsie du trophoblaste dépend de l’indication de l’examen et peut inclure des informations sur la santé du fœtus, le risque de maladies génétiques, ou encore la présence de certaines conditions médicales.

Les résultats sont généralement classés en trois catégories :

  • Normal : Les résultats indiquent que le fœtus ne présente pas d’anomalie chromosomique ou génétique détectable par cet examen. Cela signifie que le risque de développer certaines maladies génétiques est faible, mais il est important de noter que la biopsie du trophoblaste ne peut pas détecter toutes les conditions médicales possibles.
  • Anormal : Les résultats montrent la présence d’une anomalie chromosomique ou génétique chez le fœtus. Selon la nature de l’anomalie, le médecin pourra donner des informations sur les conséquences potentielles pour la santé du fœtus et les options de prise en charge médicale.
  • Incertain : Dans certains cas, les résultats peuvent être difficiles à interpréter en raison de problèmes techniques ou de la qualité du prélèvement. Dans ce cas, il peut être nécessaire de réaliser une nouvelle ponction ou une amniocentèse pour obtenir des informations plus précises.

En général, on peut s’attendre à un résultat préliminaire dans les 5 jours ouvrables. Cependant, une confirmation supplémentaire est souvent nécessaire, ce qui peut prendre entre 3 et 4 semaines.

Une fois les résultats obtenus, le médecin prescripteur discutera avec les futurs parents des implications pour leur grossesse et les aidera à prendre des décisions éclairées concernant la prise en charge médicale.

Il est essentiel de discuter de toutes les questions et préoccupations avec le médecin afin de bien comprendre les résultats et leurs implications.

Coûts d’une biopsie du trophoblaste

La biopsie du trophoblaste peut être une procédure coûteuse, en fonction du type d’examen nécessaire.

Cependant, il est important de se rappeler que les coûts associés peuvent varier en fonction d’un certain nombre de facteurs, tels que la localisation géographique et le type de clinique sélectionné.

Pour obtenir des informations précises sur les coûts et les éventuels remboursements, il est recommandé de contacter directement la clinique.

Toutefois, il convient de noter que la plupart des mutuelles remboursent les frais associés à la biopsie du trophoblaste à 100%.

En fin de compte, bien que le coût soit un facteur à prendre en compte, il ne doit pas être le seul critère dans votre décision de subir une biopsie du trophoblaste.

Où puis-je effectuer une biopsie du trophoblaste près de chez moi ?

Si vous recherchez un endroit pour effectuer une biopsie du trophoblaste près de chez vous, il existe plusieurs options.

Vous pouvez tout d’abord consulter votre médecin traitant pour obtenir des recommandations et des références.

Ensuite, vous pouvez contacter des centres médicaux locaux pour vérifier s’ils proposent des biopsies du trophoblaste.

Les hôpitaux universitaires ou les cliniques spécialisées sont des options courantes pour ce type de procédure.

Il est important de noter que la biopsie du trophoblaste est une procédure invasive et il est donc essentiel de choisir un établissement de soins de qualité et de confiance.

Si vous voulez connaître tous les centres offrant des biopsies du trophoblaste près de chez vous, visitez la page en cliquant ici !

Références 

https://www.american-hospital.org/examen/biopsie-de-trophoblaste

http://www.cngof.net/Publications-CNGOF/Fiches-info-patientes/2017/cngof_info_17-biopsie_de_trophoblaste_.pdf

Biopsie de trophoblaste
Biopsie de trophoblaste

https://www.passeportsante.net/famille/grossesse?doc=biopsie-trophoblaste

https://www.researchgate.net/profile/Svatopluk-Cech/publication/255619786/figure/fig1/AS:297870847692800@1448029352240/Biopsy-of-trophoblast-cells-from-a-high-quality-expanded-blastocyst-541_Q320.jpg (image)

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut