Bursite de l’épaule : Définition et prise en charge (tout savoir)

Article rédigé par le 27 décembre 2022

La bursite de l’épaule (souvent appelée bursite sous-acromiale) est une inflammation de la petite enveloppe de liquide synovial (appelée bourse séreuse), qui se trouve au niveau de l’articulation de l’épaule.

Cette affection est souvent due à un traumatisme ou à une surutilisation provoquant une douleur aigüe à l’épaule, et son diagnostic se fait grâce à une combinaison de tests cliniques et d’imageries médicales.

La prise en charge d’une bursite de l’épaule dépend du stade d’évolution et des symptômes. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur cette condition, depuis le diagnostic jusqu’à la prise en charge.

Anatomie de l’épaule, court rappel

Afin de mieux comprendre en quoi consiste la bursite de l’épaule, il est important de connaître l’anatomie de cette articulation.

L’épaule est une articulation complexe qui se compose de trois os, de deux articulations et de plusieurs muscles. Les os sont la clavicule (clavicule), l’omoplate (omoplate) et l’humérus (os du bras).

En travaillant ensemble, la clavicule et l’omoplate forment l’articulation acromio-claviculaire, tandis que l’humérus rencontre l’omoplate pour créer l’articulation gléno-humérale.

La bourse séreuse, quant à elle, est une petite poche remplie de liquide synovial qui agit comme un coussinet entre les structures de l’épaule pour réduire la friction et faciliter les mouvements.

Dans le contexte de la bursite d’épaule, la bourse séreuse impliquée est la bourse sous-acromiale (« subacromial bursa » en anglais).

Cette bourse se situe entre l’os de l’acromion (qui est une saillie osseuse située sur le dessus de l’omoplate) et les tendons des muscles de la coiffe des rotateurs.

Lorsqu’un bourse est irritée et subit une inflammation, on parle alors de bursite.

Bursite de l’épaule : Définition

La bursite de l’épaule, également appelée bursite sous-acromiale ou bursite sous-deltoïdienne, est l’une des causes les plus fréquentes de douleurs dans la partie antérieure et supérieure de l’épaule.

Avec l’atteinte de la coiffe des rotateurs, la bursite sous-acromiale représente entre 44% et 65% des visites médicales pour douleur à l’épaule. Elle touche autant les hommes que les femmes.

Parmi la population atteinte, la bursite de l’épaule concerne surtout les sportifs qui effectuent des mouvements répétés du bras au-dessus de la tête, comme les lanceurs, les joueurs de tennis et les haltérophiles.

Hormis les sportifs, la bursite sous-acromiale peut également toucher les individus qui soumettent leurs membres supérieurs à des activités au-dessus de la tête (tels que les ouvriers d’usine ou les travailleurs manuels).

En outre, les personnes âgées peuvent également davantage développer des bursites à l’épaule, probablement en raison de la dégénérescence et de la sollicitation prolongée des structures constituant l’espace sous-acromial.

Phases de bursite de l’épaule

La bursite sous-acromiale peut être subdivisée en trois phases : aiguë, chronique et récurrente.

Dans la phase aiguë, il y a une inflammation locale associée à un épaississement du liquide synovial. Comme l’espace sous-acromial se voit réduit, la bourse subit une friction entre les tendons supra-épineux (et du deltoïde) avec l’acromion. Cela entraîne des mouvements douloureux caractéristiques, en particulier lors d’activités en élévation.

La bursite chronique, quant à elle, entraîne une douleur constante due à un processus inflammatoire chronique dans la bourse. Cette inflammation chronique peut également conduire à l’affaiblissement et à la rupture éventuelle des ligaments et tendons environnants.

Dans les cas de bursite chronique, il n’est pas rare de développer une tendinite de la coiffe des rotateurs (surtout le supra-épineux) en parallèle. C’est notamment ce qui explique pourquoi plus d’une condition peuvent coexister à l’épaule.

La bursite récurrente peut se produire chez les patients exposés à des traumatismes répétitifs ou à des activités répétées en élévation. Elle peut également survenir chez les patients atteints de conditions inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde.

Causes de la bursite de l’épaule

Il existe différentes manières de contracter une bursite, mais le facteur déclenchant est généralement une surcharge de l’articulation. Une mauvaise posture peut également contribuer à l’apparition d’une bursite de l’épaule.

Jetons un coup d’œil aux principales causes de la bursite de l’épaule :

  • Mouvements répétitifs et prolongés des bras au-dessus de la tête ;
  • Travail exigeant une force physique constante ou des mouvements manuels répétés ;
  • Tendinite de la coiffe des rotateurs (ou tout trouble articulaire de l’épaule comme l’arthrose ou un conflit sous-acromial) ;
  • Une blessure traumatique, comme une luxation ou une fracture ;
  • Une posture inadaptée (tête projetée vers l’avant, épaules enroulées maintenues excessivement) qui irrite les structures de l’épaule ;
  • Les conditions métaboliques comme l’obésité ou le diabète ;
  • Présence de calcifications ;
RECOMMANDÉ :  Peut-on travailler avec une rupture du tendon supra épineux ? (explication)

Quels symptômes ?

Les symptômes les plus communs d’une bursite sont : douleur, gonflement et raideur.

Les symptômes peuvent être aggravent par le mouvement ou la pression appliquée sur l’épaule. La douleur peut être localisée à l’épaule ou irradier vers le bras, la nuque ou l’omoplate.

Les autres symptômes peuvent inclure :

  • Difficultés à dormir sur le côté affecté ;
  • Rougeur et chaleur autour de l’articulation, indiquant une infection bactérienne ou fongique ;
  • Diminution de la force musculaire et de la gamme de mouvements ;
  • Difficultés à effectuer des activités quotidiennes et sportives habituelles ;
  • Une sensation de craquement ou de clic lors du mouvement ;
  • Des démangeaisons autour de l’articulation ;
  • Pression et douleur lors de la poussée sur la partie supérieure de l’épaule.

La douleur peut être légère jusqu’à ce qu’elle devienne insupportable et empêche toute forme de mouvement de l’épaule. Elle augmente généralement la nuit, lorsque la bourse se remplit de liquide synovial, et au réveil, elle rend tout mouvement impossible et douloureux.

Bursite sous-acromiale et douleur : toujours liées ?

Tel que mentionné, la bursite d’épaule peut être très douloureuse et provoquer une limitation des activités quotidienne.

Ceci s’explique par l’inflammation de la bourse sous-acromiale. Le processus inflammatoire provoque notamment une irritation des terminaisons nerveuses au niveau de l’épaule, qui sont d’ailleurs nombreuses dans cette région.

Cependant, il arrive qu’une bursite d’épaule puisse être être asymptomatique, ce qui signifie qu’elle ne provoque pas de douleur ou d’inconfort chez le patient !

Par exemple, une recherche scientifique a étudié l’épaule de 51 sujets n’ayant aucune douleur à l’épaule grâce à l’échographie. Parmi d’autres trouvailles, l’étude a révélé un épaississement de la bourse sous-acromiale-sous-deltoïdienne chez 78% (40 sur les 51) des sujets.

Cela peut s’expliquer par la capacité du corps à s’adapter à l’inflammation de la bourse, ou encore si l’épaississement associé à la bourse est minime.

Par ailleurs, certaines conditions médicales, comme la polyarthrite rhumatoïde, peuvent être associées à des bursites asymptomatiques, car l’inflammation généralisée du corps peut masquer les symptômes spécifiques de la bursite.

En somme, l’intensité de la douleur n’est pas proportionnelle à la gravité de la bursite, car la douleur est subjective et varie en fonction de plusieurs facteurs.

Bursite aux deux épaules : Est-ce possible ?

Dans certains cas rares, il est possible de développer une bursite aux deux épaules. Elle peut survenir simultanément, ou se développer de manière indépendante dans chaque épaule à des moments différents.

Dans ces cas, la cause proviendrait vraisemblablement de mouvements répétitifs impliquant les deux membres supérieurs de façon symétrique. On pense notamment à certaines activités professionnelles ou sportives comme l’haltérophilie.

Par ailleurs, les personnes atteintes de maladies inflammatoires systémiques, telles que la polyarthrite rhumatoïde, peuvent également présenter une bursite des deux épaules en raison de l’inflammation généralisée dans le corps.

Diagnostic de la bursite de l’épaule

Le diagnostic d’une bursite à l’épaule est établi par un examen orthopédique qui permet de constater les douleurs à l’épaule et la sollicitation des bourses séreuses.

Suite à l’anamnèse, des tests cliniques (comme les tests de Neer, Hawkins-Kennedy, Speed ou Yergason) permettront de mettre en valeur des irritations tendineuses, et établir un diagnostic différentiel en éliminant d’autres causes de douleur à l’épaule.

Le spécialiste peut élargir son diagnostic à l’aide de tests d’imagerie médicale :

  • Échographie : Une échographie est l’une des options les plus courantes, car elle permet de visualiser clairement les structures touchées afin de déterminer l’étendue de l’inflammation ;
  • Radiographies : Des radiographies sont également parfois réalisées, mais elles n’offrent pas beaucoup d’informations lorsqu’il s’agit de diagnostiquer définitivement une bursite en particulier ; elles sont souvent utilisées pour écarter d’autres maladies potentielles ;
  • IRM : Enfin, il peut être conseillé de passer une IRM si les professionnels de la santé ont des doutes sur le diagnostic à poser, ou si le temps de guérison se fait long.
RECOMMANDÉ :  Capsulite rétractile de l’épaule : durée d’arrêt de travail (maladie professionnelle ?)

En outre, des tests de laboratoire sont parfois demandés par le médecin (tels que des analyses de sang ou du liquide présent dans la bourse).

La plupart du temps, les analyses ne révèlent rien de spécial, et ne sont donc pas indiquée dans le cas de bursite d’épaule.

Par contre, si on suspecte une arthrite septique de l’épaule ou une bursite bactérienne, le médecin pourrait procéder à une aspiration de liquide articulaire ou liquide synovial.

Traitement de la bursite de l’épaule

Le traitement de la bursite à l’épaule dépend de l’étendue et de la gravité des symptômes. En général, un médecin peut recommander une combinaison de :

Traitement conservateur

Le traitement conservateur de la bursite de l’épaule nécessite généralement quelques semaines à quelques mois de soins afin de réduire la douleur, le gonflement et les autres symptômes.

Les traitements courants comprennent des médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), le repos, la glace sur la zone affectée, des exercices thérapeutiques et une thérapie physique (incluant des mobilisations, des modalités d’électrothérapie en kinésithérapie comme les ondes de choc, etc.).

Le yoga thérapeutique peut être intéressant pour les problèmes d’épaule, tant qu’il est réalisé par un praticien compétent qui saura travailler avec votre équipe médicale.

Comment dormir avec une bursite d’épaule symptomatique ?

Il peut être difficile de trouver une position de sommeil confortable lorsqu’on souffre de bursite sous-acromiale douloureuse la nuit. Voici quelques conseils pour mieux dormir en présence de bursite à l’épaule :

  1. Évitez de dormir sur le côté douloureux : Si votre bursite affecte principalement une épaule, évitez de dormir sur le côté douloureux. Optez plutôt pour le côté opposé ou dormez sur le dos.
  2. Utilisez des oreillers de soutien : Placez un oreiller sous l’aisselle pour placer l’épaule dans une position de repos, et éviter un surétirement de l’épaule.
  3. Changez de position pendant la nuit : Si vous avez du mal à trouver une position confortable, essayez de changer de position régulièrement pendant la nuit. Cela peut éviter que l’épaule ne s’ankylose, s’engourdisse ou développe des tensions musculaires.
  4. Évitez les mouvements brusques au réveil : Lorsque vous vous réveillez le matin, évitez de faire des mouvements brusques avec l’épaule douloureuse. Prenez votre temps pour vous lever doucement et progressivement.
  5. Utilisez des traitements topiques avant le coucher : Appliquez des crèmes ou des gels anti-inflammatoires sur l’épaule avant d’aller dormir pour soulager la douleur et l’inflammation.

En outre, si la douleur persiste et demeure handicapante, il peut être nécessaire d’immobiliser l’épaule pendant une période donnée. Le médecin peut également prescrire un arrêt de travail pour permettre un repos optimal.

En absence d’amélioration, le médecin peut également recommander des injections de corticostéroïdes pour diminuer l’inflammation et la douleur chronique. Par contre, cette approche n’est généralement pas appréciée des patients qui préfèrent explorer les solutions naturelles.

Dans certains cas extrêmes, lorsque les méthodes conservatrices ne parviennent pas à améliorer les symptômes, une intervention chirurgicale peut être recommandée pour traiter une bursite grave.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical le plus couramment utilisé pour la bursite de l’épaule est une bursectomie-acromioplastie arthroscopique.

Au cours de cette procédure, la bourse enflammée est retirée à l’aide de petits instruments insérés par une incision près de l’articulation de l’épaule du patient.

L’utilisation d’un équipement vidéo spécialisé et de longs instruments permet de minimiser tout dommage potentiel aux tissus et aux nerfs environnants.

L’autre objectif, cependant, est de réduire les mouvements de l’articulation afin de diminuer le risque de nouvelle blessure ou de dommages supplémentaires.

Pour tout savoir sur la chirurgie de bursite d’épaule, consultez l’article suivant.

En fonction de la gravité de l’inflammation et de sa cause sous-jacente, des traitements supplémentaires peuvent être nécessaires pour un rétablissement complet, comme la kinésithérapie (physiothérapie), la modification des activités ou la prise de médicaments.

En fin de compte, il convient de consulter un médecin en cas de symptômes de bursite de l’épaule afin de créer un plan de traitement personnalisé et de le mettre en œuvre.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 4

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut