Canal carpien et arthrose : quel lien ? (explications)

Article rédigé par le 4 mars 2024

La main est l’une des parties du corps que l’on utilise presque constamment. Cette surutilisation l’expose à diverses pathologies comme le syndrome du canal carpien et l’arthrose du poignet. Les deux maladies peuvent survenir séparément, mais il y a aussi des cas où elles sont liées. C’est ce dont nous allons expliquer dans cet article.

Anatomie du poignet et de la main

Le poignet est l’articulation qui relie le bras à la main. Elle se forme par l’union de l’extrémité inférieure du radius et de l’ulna (cubitus) avec le carpe.

La structure du poignet est complexe.

Il est avant tout constitué de 8 petits os disposés en 2 rangées.

  • Dans la première rangée : le scaphoïde, le semi-lunaire (ou lunatum), le triquetrum (ou pyramidal), et le pisiforme.
  • Dans la deuxième rangée : le trapèze, le trapézoïde, le grand os (ou capitatum) et l’os crochu (ou hamatum).

L’ensemble forme ce qu’on appelle le carpe.

Entre les os du carpe se trouvent divers ligaments comme : le ligament scapho-lunaire, le ligament luno-triquétral et le ligament triangulaire. Ils garantissent l’adhérence des os et la souplesse de la main.

On y retrouve également 3 articulations spécifiques qui sont :

  • l’articulation radio-carpienne: entre le radius et les os de la première rangée du carpe ;
  • l’articulation médiocarpienne : entre les deux rangées d’os du carpe ;
  • l’articulation radio-ulnaire: entre l’extrémité distale du radius et la tête de l’ulna.

Les mouvements du poignet sont assurés par ces articulations. Par exemple, la flexion, l’extension et les mouvements d’inclinaison latérale (radiale et ulnaire) sont contrôlés par l’articulation radio-carpienne et l’articulation médiocarpienne.

La rotation axiale du poignet à lui est possible grâce à l’articulation radio-ulnaire.

Une autre structure importante du poignet est le canal carpien qui se situe dans sa partie antérieure. Il s’agit d’un tunnel délimité à l’arrière et sur les deux côtés par les os du carpe, et à l’avant par le ligament annulaire.

Possédant un rôle fonctionnel important pour la main, le canal carpien est la zone de passage des tendons des muscles fléchisseurs des doigts et du nerf médian.

En ce qui concerne le nerf médian, c’est un nerf à la fois moteur et sensitif. Il transmet les influx nerveux qui proviennent du cerveau pour commander les mouvements de la main et des doigts (notamment le pouce, l’index, le majeur et l’annulaire). Et, en sens inverse, il envoie vers le cerveau les informations sur la température et les sensations tactiles que la main perçoit. C’est également le nerf qui émet les signaux de douleur en cas de lésions ou de pathologie au niveau de la main.

RECOMMANDÉ :  Peut-on travailler avec une fracture du scaphoïde ? (Conseils et reprise)

Le canal carpien est inextensible. À cet effet, toutes conditions qui peuvent augmenter le volume de ses constituants (ligament et os carpiens) et de ses contenus (tendons) sont susceptibles de provoquer une compression et une irritation du nerf médian.

Zoom sur l’arthrose du poignet

L’arthrose du poignet est un terme médical qui désigne l’usure du cartilage de l’un ou de plusieurs articulations qui se trouvent au niveau du poignet.

Pour rappel, le cartilage est un tissu qui recouvre les extrémités des os dans une articulation. Il facilite le glissement des os lors des mouvements de l’articulation ce qui évite les frottements. En même temps, il joue aussi le rôle d’amortisseur en répartissant bien les charges et les poids qui s’exercent sur les structures osseuses.

Le cartilage est constitué de cellules qui se renouvellent systématiquement avec le temps. Toutefois, plus on vieillit, plus le processus ralentit et finit par s’arrêter totalement. C’est un phénomène naturel et normal.

En revanche, il y a certains cas où le cartilage se détériore bien en avance.

La cause la plus courante est le traumatisme. En effet, les traumatismes non traités ou mal traités sont de véritables facteurs à l’origine de l’arthrose du poignet. Selon les sources, celle-ci apparaît le plus souvent à la suite de ruptures ligamentaires et de fracture du scaphoïde non consolidée.

Dans certains cas, l’arthrose du poignet résulte d’autres pathologies comme la chondrocalcinose, les arthrites chroniques, la maladie de Preiser, la maladie de Kienböck, etc.

Par ailleurs, il existe aussi d’autres facteurs qui prédisposent sa survenue. On peut citer :

  • le syndrome d’ulna long ;
  • les travaux manuels excessifs et prolongés ;
  • les activités sportives qui exigent une forte utilisation de la main et du poignet : le tennis, le vélo, le hand-ball… ;
  • la génétique : l’arthrose est plus fréquente chez certaines familles que d’autres.

Les principaux symptômes de l’arthrose du poignet regroupent :

  • la douleur ;
  • l’enraidissement du poignet ;
  • la faiblesse de la main ;
  • la tuméfaction au niveau de la main ou du poignet (rare) ;
  • les sensations de grincements et de craquement lors de la mobilisation du poignet.

Si aucune prise en charge n’est effectuée, il peut se manifester des déformations visibles comme le poignet empâté et volumineux.

Zoom sur le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien désigne une compression du nerf médian au sein du canal carpien.

Nombreux sont les causes possibles et les facteurs de risque à l’origine de l’affection. On peut citer en particulier :

  • les traumatismes ;
  • le faux mouvement ;
  • la surutilisation de la main, surtout avec des mouvements répétitifs et les mouvements de préhension serrée comme quand on joue à la guitare ;
  • l’exposition à des vibrations ;
  • les mauvais positionnements prolongés de la main.

Certaines maladies peuvent également favoriser le développement du syndrome. C’est le cas de la polyarthrite rhumatoïde, de l’hypothyroïdie, du diabète et de l’arthrose.

RECOMMANDÉ :  Arthrose digitale et alimentation : Quel lien ? (Conseils)

En outre, il s’avère que les femmes enceintes et ménopausées sont aussi plus susceptibles d’en souffrir.

Pour ce qui est des symptômes, ils se déclenchent surtout la nuit, lorsque la main est au repos. Ils se caractérisent par de la douleur, des tremblement et des troubles de la sensibilité de la main. Le patient ressent souvent des sensations d’engourdissement et de picotements. Il perd aussi peu à peu l’habilité de sa main et de ses doigts. Le syndrome du canal carpien peut présenter des signes similaires à une tendinite, à une sclérose en plaques (SEP) ou aussi à la fibromyalgie.

Au début, les manifestations touchent uniquement les 3 premiers doigts. Toutefois, au fur et à mesure que le syndrome progresse, les symptômes peuvent s’étendre sur la main entière et parfois même atteignent le bras et l’épaule.

Le syndrome du canal carpien peut toucher une seule main ou les deux en même temps. Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de passer un examen clinique et un examen d’imagerie.

Il est possible de traiter le syndrome du canal carpien par des moyens orthopédiques non invasifs ou par la chirurgie. Il est aussi possible de procéder par une infiltration du canal carpien si les douleurs sont rebelles aux moyens classiques. Si l’affection est liée à l’exercice d’un métier particulier, elle peut figurer dans le statut de maladie professionnelle. Le temps de convalescence dépend du traitement utilisé et de la gravité de la maladie.

No post found!

Quel lien entre canal carpien et arthrose ?

 Comme nous l’avons déjà mentionné plus haut, l’arthrose du poignet peut aussi être la cause du syndrome du canal carpien. Cela s’explique par le fait que l’arthrose peut venir avec des ostéophytes. Il s’agit d’excroissances osseuses qui se développent autour d’une articulation lorsque le cartilage s’altère. C’est un signe de tentative de réparation de l’organisme.

Les ostéophytes ne provoquent pas de douleur. Toutefois, leur développement engendre un épaississement des os du carpe qui forment le plancher du canal carpien. Ainsi, le diamètre de ce dernier va se réduire ce qui va comprimer les structures à l’intérieur, d’où l’irritation du nerf médian.

Si vous avez des doutes, il est toujours préférable de consulter un spécialiste.

Ressources

Canal carpien ou tendinite : comment différencier ?

Canal carpien ou SEP (sclérose en plaques) : comment différencier ?

Canal carpien et arthrose : quel lien ? (explications)

Canal carpien et fibromyalgie : comment différencier ?

Canal carpien et tremblement : quel lien ? (explications)

Canal carpien et hypothyroïdie : quel lien ?

Références

https://www.epaule-main.fr/fr/poignet/anathomie

https://epitact.fr/douleur-main-poignet/syndrome-canal-carpien

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut