Canal carpien durant la grossesse : quelle prise en charge ?

Article rédigé par le 4 mars 2024

Le syndrome du canal carpien durant la grossesse est un phénomène courant. Selon les estimations, une femme enceinte sur quatre est touchée par cette pathologie.

Le trouble musculosquelettique se manifeste par un fourmillement des doigts, une maladresse des mains ou une douleur au poignet. Il se manifeste le plus souvent lors des derniers mois de la grossesse.

La grossesse est une période délicate qui rend la prise en charge du canal carpien particulière. En effet, les médecins évitent surtout l’utilisation des médicaments habituellement prescrits lors de cette pathologie.

Dans cet article, découvrez comment traiter le canal carpien durant la grossesse et les mesures simples pour la prévenir.

Le syndrome du canal carpien durant la grossesse : explications

Le canal carpien, aussi appelé tunnel carpien, est situé entre les os de l’avant-bras, au niveau du poignet. Il comporte le nerf médian et les tendons fléchisseurs des doigts, en dehors de l’auriculaire.

Le canal carpien est étroit. De plus, comme les structures qui l’entourent ne sont pas extensibles, une inflammation au niveau du poignet peut le rétrécir et entraîner une compression du nerf médian. C’est ce qui explique le « syndrome du canal carpien ».

Pendant la grossesse, les déséquilibres hormonaux entraînent une rétention d’eau qui fait enfler les tissus.

Si la rétention d’eau touche les tissus du poignet, le gonflement qui s’en suit laisse peu de place au nerf médian. C’est ce qui explique le syndrome du canal carpien durant la grossesse.

Le phénomène est plus fréquent lors des derniers mois de la grossesse.

Si vous voulez en savoir plus sur le syndrome du canal carpien, vous pouvez lire cet article.

Syndrome du canal carpien chez la femme enceinte, les symptômes

Le trouble musculosquelettique touche souvent les deux mains. Il apparait sous forme de picotement, d’engourdissement, de tremblement, de fourmillement ou d’une sensation de décharge dans les doigts.

Ce sont essentiellement le pouce, l’index et le majeur qui sont les plus touchés. La main peut paraître gonflée. De plus, la patiente peut souffrir d’une maladresse en raison d’une faiblesse musculaire. D’ailleurs, cette maladie pourrait être handicapante au niveau professionnel en cas général.

Des douleurs au niveau de la main surviennent la nuit au point de réveiller la femme enceinte. Parfois, elles apparaissent seulement au petit matin.

Dans la journée, les douleurs peuvent être déclenchées par certains mouvements. Il arrive que le malade ne puisse exécuter des tâches simples comme de se peigner les cheveux ou de tenir un téléphone.

RECOMMANDÉ :  Kyste de gaine digitale : Définition et prise en charge

Le canal carpien peut associé à d’autres pathologies comme l’arthrose ou l’hypothyroïdie.

Comment se fait le diagnostic du canal carpien durant la grossesse ?

Pour établir le diagnostic du canal carpien pendant la grossesse, le médecin effectue différents tests cliniques après avoir posé des questions sur l’état de santé et les antécédents de la patiente.

Il s’agit entre autres du signe de Tinel, du test de Phalen. Le signe de Tinel est la douleur réveillée à la percussion du nerf médian à la face palmaire du poignet. La patiente perçoit aussi des picotements au niveau de la main.

Le test de Phalen consiste à mettre le poignet dans une position d’hyperflexion dorsale pendant au moins une minute. En cas de syndrome de canal carpien, la patiente devra ressentir des picotements dans les premiers doigts.

L’ENMG (éléctroneuromyogramme) confirme le diagnostic. Cet examen mesure la conduction électrique du nerf médian pour apprécier s’il existe un ralentissement. On l’effectue sur les deux mains pour comparer.

Qu’en est-il de la prise en charge du syndrome du canal carpien durant la grossesse ?

Dans l’imaginaire populaire, le syndrome du canal carpien est souvent confondu avec la tendinite. Pourtant, c’est une affection plus complexe qui nécessite une prise en charge rapide pour éviter les compressions.

Chez une femme enceinte, la prise en charge du syndrome du canal carpien est particulière.

En effet, plusieurs médicaments sont contre-indiqués au cours de la grossesse, entre autres les corticoïdes qui sont habituellement prescrits pour cette pathologie.

Les traitements du canal carpien durant la grossesse se concentrent donc sur les traitements non médicamenteux.

  • Élever la main et l’avant-bras à l’aide d’une serviette roulée ou d’un oreiller pour diminuer l’inflammation.
  • Porter une attelle qui permet de garder droit le poignet, surtout la nuit.
  • Faire un massage des bras, des avant-bras et des mains auprès d’un masso-kinésithérapeute  pour améliorer le drainage lymphatique et réduire l’inflammation au niveau du canal carpien.

Les professionnels de santé conseillent également de faire des exercices pour étirer et renforcer les muscles de la main. En voici quelques exemples.

  • Garder les doigts droits, plier le poignet vers le haut puis vers le bas (10 répétitions).
  • Former un poing puis allonger les doigts (10  répétitions).
  • Toucher le pouce avec chacun des autres doigts en alternance pour former un « O » (10 répétitions).

La cryothérapie est également une autre approche qui donne de bons résultats pour traiter le syndrome du canal carpien durant la grossesse. Elle consiste à poser une poche de glace ou à faire couler l’eau du robinet sur les poignets endoloris pendant 20 minutes.

L’utilisation presque concomitante de froid et de chaleur a aussi fait ses preuves. Pour ce faire, il suffit d’alterner chaque minute l’application de chaleur et de froid, pendant 5 à 6 minutes, 3 à 4 fois par jour.

RECOMMANDÉ :  Convalescence après une opération de maladie de Dupuytren : Tout savoir

Syndrome du canal carpien durant la grossesse : évolution

Généralement, si les symptômes surviennent durant le troisième trimestre de grossesse, l’évolution est bénigne. Ils disparaissent peu de temps après l’accouchement.

Par contre, si le syndrome du canal carpien apparait tôt, il arrive que les poussées douloureuses soient régulières et deviennent handicapantes au fil des mois.

Très rarement, le syndrome persiste après l’accouchement où il est aggravé par le port du bébé. Quoi qu’il en soit, dans ce cas, la prise en charge se fait au cas par cas.

Dans les cas extrêmes, il est possible d’envisager la chirurgie. L’intervention se déroule sous anesthésie locale. Le chirurgien incise dans la paume de la main. Quand il atteint le ligament, il va le découper pour libérer le nerf médian.

Peut-on prévenir le syndrome du canal carpien durant la grossesse ?

Oui, il convient de mettre en place des mesures de prévention contre le syndrome du canal carpien chez la femme enceinte. Il faudra entre autres :

  • éviter les positions où le poignet est plié ou complètement en extension ;
  • faire des pauses fréquentes entre les mouvements répétitifs ;
  • varier les tâches manuelles autant que possible.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la grossesse peut être un facteur qui favorise la survenue du syndrome du canal carpien. Cette condition peut être très gênante et handicapante pour la femme enceinte. C’est pourquoi il faut consulter un médecin dès l’apparition de signes suspects pour bénéficier d’une prise en charge spécifique.

Canal carpien et allaitement

Si le syndrome du canal carpien se développe pendant la grossesse et persiste après l’accouchement, elle peut avoir un impact sur l’allaitement.

Plus particulièrement, l’allaitement peut aggraver les symptômes pour les raisons suivantes :

  1. Position des mains et des poignets : La position des mains et des poignets lors de la tenue et de l’allaitement du bébé peut augmenter la pression sur le canal carpien, exacerbant ainsi les symptômes.
  2. Réflexe d’éjection du lait : La libération d’ocytocine pendant l’allaitement peut parfois provoquer un léger gonflement des mains, ce qui peut accentuer la compression du nerf médian.
  3. Changements hormonaux : Même après l’accouchement, certaines femmes continuent d’éprouver des fluctuations hormonales, en particulier si elles allaitent, ce qui peut contribuer à la rétention de liquide et à l’enflure.
  4. Manque de repos : La fréquence de l’allaitement, en particulier pendant les premiers mois, peut signifier que le poignet est sollicité régulièrement sans avoir le temps de se reposer et de récupérer correctement.

Pour prévenir l’aggravation de la douleur et des paresthésies, les mêmes principes de traitement que ceux décrits ci-haut s’appliquent.

Si les symptômes persistent, il est important de consulter aussitôt pour une prise en charge adaptée.

Ressources

Doigt à ressaut après une opération du canal carpien : quel lien ? (Explications)

Canal carpien et fibromyalgie : comment différencier ?

Canal carpien ou SEP (sclérose en plaques) : comment différencier ?

Références

https://bebesetmamans.20minutes.fr/grossesse/sante/7206-syndrome-canal-carpien-frequent- grossesse?fbclid=IwAR1AauFxKLwVsqHhIGHd4ZqEPs_atYLwQfc1rxYJBLR775ffHoEudsVtEYw

https://naitreetgrandir.com/fr/grossesse/trimestre3/grossesse-engourdissements-douleurs-mains/?fbclid=IwAR24UPatk65UIZmE-G8sEgdjEfMsF7pwkPOwBnfS6k4YksGXVi3q6nsS-AU

https://syndrome-canal-carpien.fr/symptomes/?fbclid=IwAR2LpyVBCs4KerTLxNiT-HI1eulpdrZ5PhUGdM7OSfjbTv8QxP_R7yTOano

https://dr-falcone.com/actualites/canal-carpien-grossesse-allaitement/?fbclid=IwAR2FgrdphZ4JAR9tX-ikcgL_YhTm2OtXUpODwD_KUc7kYapjoogFS7uLP6c

https://main-clinique.fr/actualites/canal-carpien-et-grossesse-que-faire/?fbclid=IwAR0he10i8O0LqZ21Y2M4dNA0R3vUEfdRWiBoGgF0m-5hGQ9Qwk2iAQsyEvM

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut