Canal carpien et fibromyalgie : comment différencier ?

Article rédigé par le 7 juin 2023

Le syndrome du canal carpien et la fibromyalgie sont tous les deux responsables d’une douleur et d’une gêne au niveau de la main. Beaucoup de gens n’arrivent pas à faire la différence entre ces deux maladies. Dans cet article, on va vous aider à y voir clair.

Anatomie du poignet

Le poignet est une articulation qui joint l’avant-bras à la main. Il est composé par l’extrémité inférieure des deux os de l’avant-bras (le radius et l’ulna) et du carpe.

Le carpe regroupe les huit os du poignet (os carpiens). Ils sont disposés en deux rangées de quatre os : proximale (1re rangée) et distale (2e rangée). Les os carpiens sont liés et maintenus entre eux par des ligaments interosseux et forment un canal appelé « canal carpien ou tunnel carpien ». C’est à l’intérieur de ce canal que les tendons fléchisseurs et le nerf médian de la main passent. Ils permettent à la main de se mouvoir correctement.

En outre, il faut savoir que le poignet peut effectuer des mouvements très particuliers comme : la flexion, l’extension et la rotation. Cela est possible grâce à plusieurs articulations qui sont :

  • l’articulation radio-carpienne (entre le radius et la proximale) ;
  • l’articulation médio-carpienne (entre la proximale et la distale) ; l’articulation radio-ulnaire (entre le radius et la tête de l’ulna).

En raison de sa structure complexe, le poignet peut être, à tout moment, le siège de diverses pathologies. Il suffit d’un simple faux mouvement ou d’un traumatisme pour les provoquer. Parfois, il peut aussi provenir d’une surutilisation de la main ou d’une maladie plus grave (polyarthrite rhumatoïde, tumeur, stress intense, etc.).

Parmi les pathologies les plus courantes qui affectent la main et le poignet se trouvent le syndrome de canal carpien, la fibromyalgie, l’arthrose et la tendinite.

Zoom sur le syndrome de canal carpien

Le syndrome de canal carpien est un trouble musculo-squelettique dû au rétrécissement du tunnel carpien. Cette anomalie au niveau du poignet provoque la compression des nerfs médians et perturbe ses fonctions motrices et sensitives (influx nerveux).

Ce syndrome peut être idiopathique (sans cause exacte) ou être la conséquence des certaines maladies comme l’hypothyroïdie, des blessures et des fractures des poignets qui provoquent une tuméfaction des tendons et des ligaments et réduit ainsi le volume de l’espace du canal. Les mouvements répétés de flexion comme la pratique de la guitare; certains travaux manuels (il peut être considéré comme une maladie professionnelle) et la grossesse favorisent également sa survenue.

Les symptômes les plus ordinaires sont les altérations de la sensibilité, les fourmillements, les tremblements, la sensation de décharge électrique et la douleur au niveau des trois premiers doigts (le pouce, l’index et le majeur). La main devient ensuite de plus en plus faible, rendant de plus en plus difficiles l’exécution des tâches manuelles et la saisie des petits objets. Et quand le syndrome évolue, la douleur se répand au niveau de la main, du poignet, voire du bras et de l’épaule. Ils peuvent s’intensifier avec le temps, mais en général les manifestations s’aggravent pendant la nuit.

RECOMMANDÉ :  Fracture du doigt : Peut-on travailler ? (tout savoir sur l’arrêt de travail)

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui présente les mêmes symptômes que le syndrome carpien.

Il est toujours préférable de consulter un spécialiste comme un neurologue ou un rhumatologue pour bénéficier d’un avis poussé sur le cas. Le diagnostic repose surtout sur un examen clinique et radiologique. Le traitement peut être orthopédique ou chirurgical. Il existe aussi des moyens plus spécifiques comme l’infiltration pour soulager la douleur si celle-ci devient rebelle aux antalgiques classiques.

Qu’en est-il de la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est un syndrome nommé également « syndrome polyagique idiopathique diffus ». C’est une maladie classée comme étant une douleur chronique généralisée d’origine neurologique.

Les causes exactes de la fibromyalgie sont encore mal connues. Toutefois, quelques facteurs sont susceptibles de la provoquer comme les facteurs physiologiques (troubles hormonaux, trouble du système nerveux), les facteurs génétiques (héréditaires) et les facteurs environnementaux (traumatismes, choc…). Elle s’aggrave également avec le froid, le stress, l’inactivité…

Les douleurs qui s’étendent sur tout le corps sont les principaux symptômes de la fibromyalgie (18 points de la fibromyalgie). Elles se diffusent au niveau des muscles, des tendons et des ligaments, y compris ceux qui sont au niveau de la main et du poignet. Elles sont souvent accompagnées par divers symptômes : troubles de sommeil, engourdissement des articulations, fatigue générale, troubles d’humeur et anxiété.

La fibromyalgie du poignet s’extériorise par du fourmillement, de la douleur et de la raideur au niveau de la main et du poignet qui apparaît de façon brusque. Quelques études menées par des chercheurs américains sur le patient de la fibromyalgie mettent en évidence l’existence des anomalies neurovasculaires au niveau de la main. Cela leur a fait penser que la main peut être la partie à l’origine de la fibromyalgie.

Canal carpien et fibromyalgie : comment différencier ?

Le fourmillement et la douleur ressentie au niveau de la main sont les deux symptômes qui font la ressemblance entre le syndrome de canal carpien et la fibromyalgie au niveau du poignet. Toutefois, il existe aussi quelques points spécifiques qui aident à les distinguer tant sur la symptomatologie que sur le diagnostic.

La première différence entre le syndrome du tunnel carpien et la fibromyalgie se démarque au niveau de la répartition de la douleur. La douleur due à la fibromyalgie peut s’étendre dans 18 points de douleur repartie sur le genou, la hanche, le fessier, les omoplates, le thorax, les muscles du cou et les trapèzes. Par contre, celle du syndrome du tunnel carpien se localise au niveau de la main du poignet et rarement dans les épaules et les bras.

Le traitement et la durée de la convalescence sont aussi différents pour les deux maladies.

Quoi qu’il en soit, consulter un médecin pour faire le diagnostic est la meilleure méthode pour différencier le canal carpien et la fibromyalgie.

En ce moment, aucun examen clinique (test marqueur ou radiographie) ne permet d’affirmer la fibromyalgie. Toutefois, la présence de plainte au niveau de 11 points sur les 18 points de douleur caractéristiques peut confirmer l’existence de la pathologie. Bien entendu, il faut également que celles-ci soient présentes depuis au moins trois mois.

Pour la différencier à d’autres pathologies, le médecin réalise également des examens qui permettent d’éliminer ces dernières. Cela s’effectue généralement par une prise de sang et une analyse en laboratoire. On peut aussi se baser sur les résultats d’un examen physique et sur l’étude des antécédents de santé du patient.

RECOMMANDÉ :  Rééducation après une lésion des extenseurs des doigts : approche kiné

Pour le cas de la fibromyalgie confondue avec un syndrome de canal carpien, des examens qui confirment le syndrome de canal carpien s’avèrent importants. Voici quelques exemples.

  • L’examen par l’électromyogramme (EMG) : pour mesurer l’activité électrique du nerf médian.
  • Un examen physique du cou, des épaules, des bras, des mains et des poignets : pour déterminer si la cause est liée à une maladie sous-jacente ou aux activités quotidiennes.
  • Des examens physiques spécifiques (signe de Phalen ou test de flexion du poignet, test de Tinel) : des exercices qui identifient les mouvements pouvant provoquer ou aggraver les symptômes du SCC.
  • La radiographie du poignet : pour observer les structures osseuses et déceler les éventuelles anomalies.
  • L’échographie pour vérifier la taille du nerf médian et la comparer avec les valeurs normales.
  • L’IRM ou imagerie par résonance magnétique du poignet : pour étudier l’anatomie de poignet et les éventuelles anomalies.

Canal carpien : Cause psychologique en jeu ?

Tel que mentionné ci-haut, le canal carpien résulte d’une cause mécanique où le nerf médian est comprimé au niveau du poignet.

Cependant, il existe également des discussions sur les facteurs psychologiques et psychosomatiques qui peuvent jouer un rôle dans l’apparition et la persistance des symptômes du canal carpien.

Ceci n’est pas forcément démontré scientifiquement, mais il ne faut pas nier le fait que plusieurs patients ont pu établir un lien entre leurs symptômes et leur état d’esprit.

Effectivement, les causes psychologiques et psychosomatiques du canal carpien sont parfois liées à des troubles émotionnels tels que l’anxiété et la dépression. Certaines études ont même suggéré que le stress psychologique chronique peut aggraver les symptômes du canal carpien ou contribuer à leur persistance.

On sait que l’anxiété et la dépression peuvent influencer la perception de la douleur et réduire le seuil de douleur d’un individu, ce qui peut amplifier la sensation d’inconfort associée au syndrome du canal carpien.

De plus, il n’est pas rare de focaliser son attention sur ses symptômes physiques lorsqu’on est stressé. Il s’agit d’un phénomène appelé hypervigilence somatique, ou encore somatisation. Ceci peut intensifier la perception de la douleur et de l’incapacité fonctionnelle liée au canal carpien.

Comme pour la prise en charge de la fibromyalgie, il peut être bénéfique d’aborder les aspects psychologiques et émotionnels sous-jacents au canal carpien. Cela peut inclure des stratégies de gestion du stress, des techniques de relaxation, la psychothérapie ou la thérapie cognitivo-comportementale pour aider à faire face à l’anxiété, la dépression ou les problèmes émotionnels connexes.

Une approche intégrée, combinant des interventions physiques et psychologiques, peut être plus efficace pour soulager les symptômes du canal carpien et améliorer la qualité de vie globale.

Ressources

Canal carpien ou tendinite : comment différencier ?

Canal carpien ou SEP (sclérose en plaques) : comment différencier ?

Canal carpien et arthrose : quel lien ? (explications)

Canal carpien et fibromyalgie : comment différencier ?

Canal carpien et tremblement : quel lien ? (explications)

Canal carpien et hypothyroïdie : quel lien ?

Références

https://www.vidal.fr/maladies/douleurs-fievres/fibromyalgie.html

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-canal-carpien/comprendre-syndrome-canal-carpien

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut