Canal carpien et hypothyroïdie : quel lien ?

Article rédigé par le 3 août 2022

Les douleurs et les troubles rencontrés au niveau du poignet et des doigts peuvent être des symptômes révélateurs d’une hypothyroïdie. En effet, il s’avère que la perturbation des fonctions de la glande thyroïde pourrait être à l’origine des troubles neurologiques comme le syndrome du canal carpien.

Dans cet article rédigé par un professionnel de santé, on vous dit tout sur le lien entre le canal carpien et l’hyperthyroïdie.

Zoom sur le syndrome du canal carpien

Le canal carpien est un tunnel localisé sur la face antérieure du poignet. Ce tunnel étroit est formé par les os du carpe à la base et sur les côtés. Sur le dessus, il est couvert par un ligament épais, le ligament carpien transverse. À l’intérieur de ce tunnel passent le nerf médian et les tendons fléchisseurs qui permettent de plier les doigts.

Une irritation ou compression du nerf médian dans le canal carpien peut conduire à une condition connue sous le nom de syndrome du canal carpien. Ce syndrome se caractérise par des douleurs au poignet, des sensations de picotements et d’engourdissement, une faiblesse ou une sensation de brûlure dans les doigts et la main.

Le plus souvent, cette condition est provoquée par :

  • une posture statique des mains en extension devant l’ordinateur,
  • par des travaux manuels impliquant plusieurs mouvements répétitifs,
  • par des dommages structurels au poignet,
  • par des antécédents de blessure au poignet (fracture, luxation, arthrite rhumatoïde, etc.)
  • certaines conditions personnelles ou médicales (comme le diabète, la grossesse, ou l’hypothyroïdie)

Pour en savoir plus sur le syndrome du canal carpien, consultez l’article suivant.

En outre, il a aussi été prouvé que la diminution de la sécrétion hormonale influence beaucoup l’état du canal carpien. Nous allons d’ailleurs étudier cela de plus près.

Hypothyroïdie, c’est quoi ?

L’hypothyroïdie est une condition endocrinienne caractérisée par une production insuffisante d’hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde. Ces hormones, la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), jouent un rôle crucial dans la régulation du métabolisme, affectant pratiquement tous les systèmes de l’organisme.

Une carence en ces hormones entraîne un ralentissement des processus métaboliques, ce qui peut conduire à une variété de symptômes tels que :

  • fatigue et faiblesse musculaire,
  • prise de poids,
  • intolérance au froid,
  • perte de mémoire et troubles de la concentration
  • peau sèche,
  • constipation
  • le développement du syndrome du canal carpien.
RECOMMANDÉ :  Mal au poignet : Signification émotionnelle

Quel lien entre canal carpien et trouble de la thyroïde ?

Le lien entre le syndrome du canal carpien et l’hypothyroïdie s’explique principalement par les effets physiologiques de l’hypothyroïdie sur le corps.

L’hypothyroïdie peut entraîner une myxœdème, qui est un gonflement des tissus causé par l’accumulation de mucopolysaccharides. Ces substances s’accumulent dans les tissus en raison d’un métabolisme réduit, caractéristique de l’hypothyroïdie.

Lorsque la formation d’oedème touche le poignet, le volume dans le canal carpien peut augmenter. Ceci va forcément exercer une pression supplémentaire sur le nerf médian, entraînant ou aggravant les symptômes du syndrome du canal carpien.

En outre, la baisse de la sécrétion hormonale affaiblit les métabolismes cellulaires, y compris les cellules des muscles de la main. Ainsi, les tissus des gaines synoviales subissent une inflammation puis une rétention de liquide. La rétention d’eau gonfle les tissus qui, eux, vont mettre une pression sur le nerf médian.

Ensemble, ces phénomènes vont alors entraîner une irritation du nerf médian, ce qui peut provoquer un syndrome du canal carpien.

Ce que disent les études :
Selon une étude réalisée par Sampada Karne en 2016, il semblerait que l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) est un facteur de risque important pour le syndrome du canal carpien chez les patients souffrant d’hypothyroïdie.

Établir le diagnostic

Lorsqu’un patient présente des symptômes du syndrome du canal carpien, il est crucial de déterminer si l’hypothyroïdie pourrait être à l’origine ou contribuer à ces symptômes. La clarification du diagnostic et l’identification de la source du problème nécessitent une approche méthodique comprenant plusieurs étapes clés :

Bon à savoir : La Société Britannique de Chirurgie de la Main (BSSH en anglais) recommande d’évaluer la fonction thyroïdienne chez tous les patients devant subir une opération pour syndrome du canal carpien. Ceci s’explique par l’incidence élevée de ce syndrome chez les personnes souffrant d’hypothyroïdie.

  • Historique médical : Collecter des informations détaillées sur les symptômes du patient, leur durée, et tout autre problème de santé sous-jacent, y compris des symptômes qui pourraient indiquer une hypothyroïdie (fatigue, prise de poids, sensibilité au froid, etc.).
  • Examen physique : Examiner le poignet pour détecter des signes de syndrome du canal carpien, tels que l’engourdissement, la douleur, et la faiblesse dans la main et les doigts. Le test de Tinel et le test de Phalen peuvent être utilisés pour évaluer la présence de symptômes du syndrome du canal carpien.
  • Tests de la fonction thyroïdienne : Si besoin, mesurer les niveaux d’hormones thyroïdiennes visant à clarifier le diagnostic de troubles de la thyroïde.
  • Électromyographie (EMG) et étude de conduction nerveuse : Ces tests peuvent aider à confirmer la présence et la sévérité du syndrome du canal carpien en mesurant l’activité électrique des muscles et la vitesse de conduction des nerfs.
RECOMMANDÉ :  Maladie de Kienbock après l’opération : Pronostic (comment vivre avec ?)

La combinaison des résultats de l’évaluation clinique, des tests de la fonction thyroïdienne, et des études électrodiagnostiques permet d’établir un diagnostic précis.

Si l’hypothyroïdie est confirmée, il est possible que son traitement adéquat atténue ou élimine les symptômes du syndrome du canal carpien. Selon une étude réalisée par Arafat Kasem et collaborateurs, les symptômes aux mains se sont dissipés chez 86% des patients nouvellement diagnostiqués avec de l’hypothyroïdie, et ayant subi un traitement hormonal.

Bon à savoir : Une étude a révélé que les patients souffrant d’hypothyroïdie récupéraient moins bien après une chirurgie de syndrome du canal carpien, en comparaison avec des sujets sains.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut