Canal carpien : maladie professionnelle et invalidité

Article rédigé par le 1 août 2022

Le syndrome du canal carpien ou SCC est actuellement un problème de santé publique. Il touche de nombreuses personnes qui exercent dans le travail manuel et les expose à un risque de handicap physique. Maladie professionnelle et invalidité : découvrez dans cet article ce qu’il en est dans le cas du syndrome du canal carpien.

Anatomie et définitions

Anatomie du canal carpien

Le canal carpien est une petite galerie qui loge sur la face antérieure du poignet. Il est entouré par les os du poignet, les tendons extenseurs et par le ligament annulaire.

La cavité abrite les tendons des muscles fléchisseurs de la main et le nerf médian. Ce dernier innerve les doigts longs ainsi que le pouce. C’est un nerf mixte, car il assure à la fois une fonction motrice et un rôle sensitif. C’est en même temps, un facilitateur des mouvements et un régulateur de sensibilités de la partie de la main.

Qu’est-ce que le syndrome du canal carpien (SCC) ?

Le SCC est une maladie de la main qui est due à la compression du nerf médian.

La compression est aggravée par des mouvements répétitifs des doigts, par une posture statique de la main et par certains troubles.

Le syndrome se manifeste par divers symptômes :

  • une douleur au niveau du canal carpien ;
  • un trouble de la sensibilité ;
  • une diminution de la force des pouces au pincement d’objet ;
  • un engourdissement au bout des doigts ;
  • une faiblesse de la main ;
  • une décoloration du poignet.

Les signes apparaissent généralement au niveau des trois premiers doigts, mais l’inconfort se ressent jusqu’au poignet et avant-bras.

Cette maladie est plus fréquente chez la femme que chez l’homme.

Qu’est-ce que le syndrome du canal carpien bilatéral ?

Le syndrome du canal carpien bilatéral se traduit par une paresthésie locale et bilatérale des membres. La paresthésie est engendrée par une mauvaise circulation sanguine. Elle peut aussi provenir d’une thrombose ou préexistence des caillots sanguins dans les artères.

L’affection se démarque par des fourmillements, des picotements et une sensation soudaine de froid qui touchent les deux mains. Les signes sont d’abord ressentis au niveau du pouce, de l’index et du majeur.

Pour ce qui est des causes, ce syndrome se développe à la suite de certaines activités qui sollicitent les mains ou des problèmes hormonaux. Dans ces situations, les tendons des muscles fléchisseurs des doigts se gonflent. Cela entraîne la compression et une irritation du nerf qui innerve les membres supérieurs.

RECOMMANDÉ :  Peut-on conduire avec une fracture du scaphoïde ? (Réponse du kiné)

Parfois, le simple fait de changer la position des doigts fait disparaître les symptômes.

Dans d’autres cas, il est nécessaire de recourir aux antalgiques, aux antibiotiques, à la rééducation, ou même à une intervention chirurgicale (dans les formes sévères).

Si la maladie est mal soignée, elle peut provoquer une paralysie permanente des doigts.

No post found!

Le canal carpien est-il une maladie professionnelle invalidante ?

Le syndrome du canal carpien fait partie de ce qu’on appelle un trouble musculo-squelettique. Il est reconnu dans le tableau de maladie professionnelle du régime de la sécurité sociale.

Quels sont les métiers concernés par le syndrome ?

Le SCC concerne les personnes qui exercent des activités sollicitant une prise continue et serrée d’un outil. On peut citer :

  • les artisans ;
  • les ouvriers de la manutention ;
  • les hôtesses de caisses ;
  • les métiers de la coiffure ;
  • les conducteurs ;
  • les praticiens.

Il affecte aussi les travailleurs qui manifestent une posture non naturelle de l’usage des bras. Voici les métiers concernés :

  • le secrétariat ;
  • l’aide à domicile ;
  • les bouchers ;
  • les musiciens.

Et enfin, il y a les personnes qui font appel à l’utilisation des engins ou des machines qui produisent de la vibration :

  • les agriculteurs ;
  • les menuisiers ;
  • les ouvriers dans le secteur de la construction ;

Les conséquences de cette maladie sur la vie professionnelle

Les traitements : impact sur la vie professionnelle

Pour éliminer les symptômes transitoires, le patient suit généralement divers traitements.

  • Les antalgiques : pour combattre les douleurs et l’inflammation.
  • Les injections de corticostéroïdes : soulagent les symptômes de façon passagère.
  • Le port d’une attelle : pour corriger les mauvaises postures.
  • Le port d’un gant : pour éviter à la main d’attraper froid.

Le but de ces traitements est de désenfler la zone traversée par le canal carpien. Cela va par la suite libérer les tendons des muscles fléchisseurs et extenseurs.

Il faut aussi rappeler que tous ces types de soin sont palliatifs. Il est de ce fait probable que le syndrome revient après 3 mois.

Le patient doit en effet rester en repos durant les traitements. D’où la nécessité d’une déclaration d’un arrêt de travail, que seul le médecin est habilité à faire.

Les complications

Si les soins apportés à ce syndrome ne sont pas adéquats, les nerfs mixtes s’irritent de façon permanente et deviennent non fonctionnels. Dans ce cas, les doigts deviennent paralysés ce qui va empêcher les travailleurs manuels de s’exercer.

En présence des symptômes permanents et sévères, le nerf médian est continuellement comprimé. Dans ce cas, ce nerf doit être libéré, par une intervention chirurgicale, depuis une petite partie du ligament.

RECOMMANDÉ :  Fracture de l’hamatum (os crochu) : Guide complet

Il existe 3 techniques de chirurgie : la chirurgie classique, l’opération endoscopique et l’intervention intrusive. La dernière technique permet de se rétablir très vite. Mais dans tous les cas, le malade sera soumis à une convalescence passagère.

Quels que soient les types de traitements suivis par une personne atteinte du syndrome, il s’exposera à un arrêt de travail. Ce dernier risque d’être récurrent si les soins n’aboutissent pas. Par conséquent, le syndrome aura de mauvaises répercussions sur la situation professionnelle du travailleur.

Par ailleurs, une situation d’inaptitude peut durer sous plusieurs jours et peut conduire la personne à un reclassement de poste au sein de l’entreprise. Une inaptitude perpétuelle peut aussi mener à un licenciement.

Ressources

Canal carpien ou tendinite : comment différencier ?

Canal carpien ou SEP (sclérose en plaques) : comment différencier ?

Canal carpien et arthrose : quel lien ? (explications)

Canal carpien et fibromyalgie : comment différencier ?

Canal carpien et tremblement : quel lien ? (explications)

Canal carpien et hypothyroïdie : quel lien ?

Références

https://www.gestion-des-ressources-humaines.fr/canal-carpien-une-maladie-professionnelle-reconnue/

https://main-clinique.fr/actualites/canal-carpien-maladie-professionnelle/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut