Canal carpien ou tendinite : comment différencier ?

Article rédigé par le 4 juillet 2023

Le syndrome du canal carpien et la tendinite du poignet sont deux affections courantes qui touchent la main et le poignet.

Les symptômes de ces deux affections sont très similaires, ce qui peut entraîner une confusion et un mauvais diagnostic. Il est toutefois important d’obtenir un diagnostic précis, car les affections de la main peuvent entraîner des séquelles irréversibles et permanentes.

Ainsi, comment distinguer le syndrome du canal carpien de la tendinite du poignet ? Voyons ensemble les réponses dans cet article.

Anatomie du poignet

Le poignet est l’articulation entre la main et l’avant-bras. Il résulte de la rencontre entre les os du carpe (qui sont au nombre de 8, répartis sur 2 rangées), le radius (os de l’avant-bras) et l’ulna (anciennement appelé cubitus et os de l’avant-bras).

Ces os forment une cavité dans le poignet et sont fermés au niveau de la paume par un ligament. C’est le canal carpien. Il se situe à la face antérieure du poignet et contient les tendons des muscles fléchisseurs des doigts et le nerf médian.

Le poignet ne contient pas de muscles, mais des ligaments issus des muscles du bras et de l’avant-bras. Ils viennent s’insérer aux os du carpe et permettent leur mobilité.

Le nerf médian est un nerf à la fois sensitif et moteur. Il commande la sensibilité d’une partie de la main et du bras. Il permet aussi de réaliser des mouvements avec la main et le poignet. Pour ce qui est de son trajet, ce nerf descend dans l’avant-bras, passe dans le canal carpien au niveau du poignet, et se répartit dans les quatre premiers doigts : le pouce, l’index, le majeur (ou médius) et une partie de l’annulaire.

Zoom sur le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien est une affection bénigne caractérisé par des engourdissements et des fourmillements dans les doigts (trois premiers doigts de la main), et une perte de force musculaire dans le poignet et la main touchés. On retrouve également des douleurs et des troubles de la sensibilité. Les douleurs peuvent se diffuser dans la main et dans l’avant-bras et sont généralement plus intenses durant la nuit. Il résulte de la compression du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien, au niveau du poignet.

Le nerf médian transmet les signaux par lesquels le cerveau contrôle les mouvements des doigts et de la main. Il achemine aussi, de la main au cerveau, de l’information sur la température, la douleur et les sensations tactiles et contrôle la transpiration de la main. Le pouce, l’index, le majeur et l’annulaire sont contrôlés par le nerf médian.

Si les tendons enflent, l’espace est réduit dans le canal, et le nerf médian, plus mou que les tendons, se trouve comprimé. Cette compression peut endommager le nerf ce qui va par la suite perturber l’influx nerveux et causer l’apparition des divers troubles sensitifs et moteurs de la main.

RECOMMANDÉ :  Maladie de Kienbock après l’opération : Pronostic (comment vivre avec ?)

Le syndrome du canal carpien est très fréquent dans l’ensemble de la population, particulièrement lors de la grossesse et chez les femmes d’une cinquantaine d’années. Il touche environ 11 % des femmes et 3,5 % des hommes. L’origine du syndrome du canal carpien est souvent multifactorielle. Le risque est plus élevé chez les travailleurs de force effectuant des gestes répétitifs (comme les emballages et les conditionnements) et les travailleurs qui manipulent des outils qui vibrent.

Le syndrome du canal carpien fait partie des troubles musculo-squelettiques. C’est l’une des maladies professionnelles les plus fréquentes dans la plupart des pays européens.

Zoom sur la tendinite du poignet

Les tendons sont de petites structures élastiques, permettant de rattacher les muscles aux os. Ils participent à la mise en mouvement du corps, en mettant en action les os lors de la contraction musculaire.

La tendinite du poignet est une inflammation des tendons du poignet. Elle est la conséquence de la surutilisation des tendons (on parle d’inflammation mécanique).

Dans la majorité des cas, l’affection provient d’une activité répétitive de trop longue durée ou trop intense qui endommage les fibres du tendon. Elle entraîne une cicatrisation anarchique des tissus et des douleurs chroniques. En effet, lorsque les tendons sont hypersollicités, des microlésions apparaissent et les fragilisent. L’organisme tente de se soigner, le tendon enfle et s’inflamme, d’où l’apparition des douleurs à la contraction ou à l’étirement prolongé du poignet ou de la main. Plus une tendinite dure, plus le retour à la normale est difficile.

Certaines activités peuvent être à l’origine du développement d’une telle atteinte. Il s’agit notamment :

  • des travaux sur ordinateur (clavier, souris) ;
  • l’abus de SMS ;
  • activités en chaîne de production, nécessitant une répétitivité importante des actions ;
  • les sportifs de raquettes : tennis de table, badminton ;

Et, en ce qui concerne les premiers signes de la pathologie. On peut dire qu’ils sont plutôt faciles à reconnaître.

  • Une douleur au bord externe du poignet ou lors de la palpation du tendon. Ces douleurs sont particulièrement ressenties dans l’exécution de mouvements des poignets.
  • Une perte de force du poignet (faiblesse musculaire).
  • Un gonflement qui s’accompagne de chaleur et/ou de rougeurs au niveau de l’articulation concernée.
  • Une raideur importante du poignet au réveil (diminution de l’amplitude).
  • Une sensation de craquements des tendons.
  • Une incapacité à effectuer certains mouvements.
  • Une apparition de nodules (parfois).

Comment différencier le canal carpien et la tendinite ?

La principale différence entre les deux affections réside dans leurs origines, dans la localisation de la douleur et dans les signes qui accompagnent cette dernière.

Avant tout, vous devez comprendre que le syndrome canal carpien résulte d’une compression nerveuse, alors que la tendinite est le résultat d’une irritation des nerfs.

Dans le syndrome du canal carpien, la douleur est localisée sur la face palmaire du poignet (c’est-à-dire, du côté de la paume de la main). Elle s’associe à des sensations de fourmillements ou à un engourdissement qui survient la nuit ou le matin au réveil. La douleur peut remonter vers l’avant-bras ou s’étendre vers le pouce et les autres doigts (principalement l’index et le majeur).

RECOMMANDÉ :  Arthrose digitale et alimentation : Quel lien ? (Conseils)

Dans la tendinite du poignet, en revanche, la douleur siège au bord externe du poignet. Elle se déclenche à la mobilisation et à la mise en tension du poignet. Lors des mouvements du poignet, son intensité s’accentue. Une sensation de craquements des tendons peut se ressentir lorsque le patient bouge le poignet. Un nodule (une bosse) peut également apparaître autour du tendon.

Une autre façon de cerner le problème est d’évaluer le petit doigt, si le petit doigt connaît des engourdissements ou des picotements, alors le problème provient probablement d’une tendinite du poignet. Cela s’explique par le fait que le nerf médian n’irradie pas vers le petit doigt.

Canal carpien et douleur dans le bras : Ne pas exclure cette possibilité !

On estime souvent que la douleur provoquée par le syndrome du canal carpien doit se retrouver au poignet ou à la main, et que toute douleur irradiant vers l’avant-bras proviendrait d’une autre condition (comme la tendinite). Ce n’est pas forcément le cas.

Lorsqu’il y a une compression du nerf médian dans le canal carpien, les symptômes peuvent non seulement être ressentis dans la main et les doigts, mais ils peuvent également irradier vers l’avant-bras, le bras ou même l’épaule ! Cela peut s’expliquer par plusieurs raisons :

  1. Irritation nerveuse : La compression du nerf médian dans le canal carpien peut provoquer une irritation du nerf lui-même. L’irritation peut se propager le long du nerf, entraînant une sensation de douleur ou de picotement qui se propage du poignet vers le bras.
  2. Douleur référée : Dans certains cas, la douleur ressentie au niveau du canal carpien peut irradier à d’autres parties du corps, y compris l’avant-bras, le bras ou l’épaule. La douleur référée est un mécanisme complexe, mais il implique la manière dont les nerfs transmettent les signaux douloureux au cerveau, provoquant des symptômes à distance du site douloureux.
  3. Compensations : Lorsque quelqu’un ressent des douleurs au poignet ou à la main en raison d’un canal carpien, il peut inconsciemment modifier sa posture et sa façon de bouger. Cela peut entraîner une tension ou une surutilisation des muscles du membre supérieur, ce qui peut provoquer des douleurs irradiantes vers le coude, l’épaule, ou même la nuque dans certains cas.

En somme, les symptômes irradiants dans le bras ne sont pas spécifiques à la tendinte, et peuvent également être causés par un canal carpien de manière indirecte.

Il est toujours pertinent de consulter un professionnel de santé pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.

Ressources

Canal carpien ou tendinite : comment différencier ?

Canal carpien ou SEP (sclérose en plaques) : comment différencier ?

Canal carpien et arthrose : quel lien ? (explications)

Canal carpien et fibromyalgie : comment différencier ?

Canal carpien et tremblement : quel lien ? (explications)

Canal carpien et hypothyroïdie : quel lien ?

Références

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-canal-carpien/comprendre-syndrome-canal-carpien#:~:text=Le%20syndrome%20du%20canal%20carpien%20d%C3%A9signe%20%3A,carpien%2C%20au%20niveau%20du%20poignet.

https://www.institut-main.fr/syndrome-du-canal-carpien/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut