Cancer chez le chien : Guide complet

Article rédigé par le 12 janvier 2024

L’apparition du cancer chez les chiens constitue une préoccupation majeure pour les propriétaires d’animaux de compagnie. Les tumeurs cancéreuses peuvent avoir diverses causes, allant des facteurs génétiques à l’environnement et à l’hygiène de vie.

Les liens entre la génétique et le cancer sont confirmés, avec une mortalité pouvant atteindre 50 % dans certaines races du chien, comme le montrent des études statistiques. De plus, l’âge, surtout chez les chiens de plus de 10 ans, joue un rôle crucial dans le risque de cancer.

Il est donc crucial de reconnaître les signaux précurseurs du cancer, d’explorer les possibilités de prévention et de connaître les diverses méthodes thérapeutiques pour garantir le bien-être de nos chiens confrontés à cette maladie redoutée. Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

05 Points clés de cet article

  1. Le cancer est fréquent chez les chiens, touchant environ 1 sur 4.
  2. Certains cancers cutanés, comme le mastocytome, sont courants, représentant 20 % des tumeurs.
  3. Les chiens plus âgés, particulièrement ceux de plus de 10 ans, sont plus susceptibles de développer un cancer.
  4. Vigilance aux signes tels que perte de poids, fatigue, problèmes cutanés, troubles respiratoires, changements de comportement, masses, gonflement des ganglions lymphatiques, et présence de sang dans les selles ou les vomissements.
  5. La détection précoce est cruciale, car un traitement réussi est possible dans 50 % des cas lorsque le cancer est détecté tôt.

Que ce qu’un cancer chez le chien ?

Tout comme chez l’homme, un cancer ou une tumeur chez le chien résulte de la croissance incontrôlée d’un groupe de cellules. Au début, il affecte généralement un seul organe. Cependant, s’il n’est pas traité, il peut se propager à l’ensemble du corps, mettant en péril la vie de l’animal à court ou moyen terme.

Le cancer est fréquent chez les animaux de compagnie, avec une estimation d’une tumeur touchant 1 chien sur 4 et 1 chat sur 6 au cours de leur vie. De plus, 50% des chiens de plus de 10 ans succombent à une affection liée au cancer.

  • Le terme cancer, souvent utilisé incorrectement, se réfère à la multiplication et à la formation d’une tumeur maligne provenant de certains types de cellules, et les médecins spécialisés dans les maladies tumorales sont appelés cancérologues ou oncologues.

L’origine du cancer et les divers types de cancer chez le chien

Certains facteurs environnementaux, tels qu’une exposition prolongée au soleil ou l’inhalation de gaz d’échappement, peuvent également accroître le risque de cancer chez les chiens.

Bon à savoir: Les chiens de fumeurs sont exposés à environ 4 000 substances chimiques, dont une cinquantaine sont cancérigènes, soit en inhalant la fumée de cigarette, soit en étant en contact avec les résidus nocifs du tabac sur leur pelage, qui sont ensuite ingérés.

Les hormones jouent un rôle dans l’apparition de certains cancers. Par exemple, le choix de ne pas stériliser les chiennes, ou de le faire à un âge avancé, augmente significativement le risque de développer des tumeurs mammaires.

En effet, des facteurs génétiques entrent également en jeu. Certaines races sont plus prédisposées à certaines formes de cancer, par exemple, les chiens de grande taille sont plus susceptibles de développer des tumeurs osseuses.

La susceptibilité au cancer chez les chiens dépend en partie de la morphologie de leur museau. Les races à museau long, telles que le colley ou le berger des Shetland, sont plus enclines à développer un cancer du nez ou des sinus, car les particules cancérigènes restent piégées dans leur nez.

En revanche, les races à museau court ou aplati, comme le bouledogue, le Pékinois ou le Carlin, dépourvues de filtre nasal, voient les particules cancérigènes s’accumuler dans leurs poumons, augmentant ainsi le risque de cancer pulmonaire.

Types du cancer chez le chien

Il existe divers types de cancer selon les organes affectés et la gravité. Le cancer métastasé, avec des cellules cancéreuses dans plusieurs organes, est plus grave avec la présence de métastases.

RECOMMANDÉ :  Arthrose chez le cheval: bien comprendre (explication vétérinaire)

Un cancer est bénin s’il évolue lentement avec peu ou pas de métastases, tandis qu’un cancer est malin s’il se propage rapidement avec des métastases sur d’autres organes.

Bon à savoir: Le cancer chez le chien peut se manifester sous différentes formes, dont : 
-le carcinome,
-le lymphome,
-l'ostéosarcome,
-le mélanome,
-l'adénocarcinome,
-le sarcome,
-la leucémie, 
-le mastocytome,
-le chondrosarcome et le fibrosarcome.

Selon une étude décennale de l’Universidade Federal da Bahia, menée par Gessica A.C. et collaborateurs et portant sur l’incidence des tumeurs cutanées chez les chiens, le mastocytome (14,7 %) s’est avéré être la tumeur la plus fréquente, suivi du lipome (7,48 %).

Symptômes du cancer chez le chien

Il est difficile de fournir une liste complète de tous les signes associés au cancer chez le chien et le chat. Ces signes peuvent comprendre, mais ne sont pas limités à :

  • Des gonflements ou des masses anormales qui ne disparaissent pas ou qui grossissent.
  • Des lésions et des plaies qui ne guérissent pas.
  • Une perte d’appétit.
  • Une mauvaise haleine.
  • Une perte de poids inexpliquée.
  • Des difficultés à manger ou à avaler.
  • Une boiterie ou une raideur persistante.
  • Un essoufflement ou une diminution de l’endurance.
  • Des difficultés à uriner ou à déféquer.
  • Des saignements ou des écoulements par un orifice corporel.

Ces signes peuvent également être liés à d’autres problèmes de santé que le cancer, par exemple, la boiterie peut être due à une tumeur osseuse ou à de l’arthrose chez un chien âgé.

Quand consulter un vétérinaire ?

Si votre chien montre des signes tels que perte de poids, appétit réduit, manque d’énergie, problèmes de peau ou troubles respiratoires, il est essentiel de consulter un vétérinaire rapidement.

Détecter un cancer tôt, surtout chez les chiens de plus de 10 ans, augmente les chances de succès du traitement.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Diagnostic du cancer chez le chien

Le diagnostic du cancer chez le chien implique généralement plusieurs étapes. Voici un aperçu du processus de diagnostic :

  • Le vétérinaire effectuera un examen physique approfondi du chien, cherchant des anomalies, des masses ou des symptômes spécifiques. Il recueillera des informations sur les antécédents médicaux du chien, y compris les symptômes observés, la durée de leur présence, les changements de comportement et tout facteur pertinent.
  • Des examens complémentaires peuvent être nécessaires, tels que des analyses sanguines, des radiographies, des échographies ou des biopsies. Ces tests aident à évaluer l’étendue de la maladie et à déterminer le type de cancer.
  • Une biopsie consiste en un prélèvement d’un échantillon de tissu pour analyse. Elle est souvent cruciale pour confirmer le diagnostic de cancer et déterminer le type de cellules impliquées.
  • Des examens d’imagerie médicale, tels que des radiographies, une tomodensitométrie (scanner) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM), peuvent être utilisés pour visualiser la présence de masses ou de tumeurs.
  • Une fois le cancer diagnostiqué, le vétérinaire évalue le stade de la maladie, c’est-à-dire la mesure dans laquelle le cancer s’est propagé dans le corps.

Un diagnostic précis du cancer chez le chien est crucial pour élaborer un plan de traitement adapté et déterminer le pronostic de la maladie.

Options de traitement du cancer ou d’une tumeur chez le chien

Si la tumeur chez le chien est considérée comme non nocive par le vétérinaire, il peut choisir de ne pas l’enlever, sauf si elle gêne vraiment l’animal.

Si la tumeur est maligne, mais n’a pas encore atteint d’autres parties du corps (métastases), le vétérinaire peut décider de l’enlever chirurgicalement. Dans certains cas, cette opération peut guérir l’animal en retirant les parties malades.

Si la tumeur s’est étendue dans le corps, comme c’est le cas avec le lymphome chez le chien, le vétérinaire pourrait envisager d’utiliser une chimiothérapie. Cela implique l’utilisation de médicaments spéciaux, appelés cytostatiques, pour aider à combattre la maladie.

En dernier lieu, la radiothérapie peut être envisagée pour éliminer ou réduire l’impact de certains cancers en utilisant des rayonnements qui entravent la multiplication des cellules cancéreuses.

La radiothérapie vétérinaire nécessite une expertise spécialisée et ne peut être réalisée que dans des centres hautement spécialisés. Il peut arriver que différents types de traitements soient combinés pour traiter le cancer chez le chien.

RECOMMANDÉ :  Coccidiose chez le lapin : prévention et traitement efficaces

Selon le type de tumeur, le stade du cancer, l’âge, les risques associés, etc., certains cancers peuvent être complexes à traiter. L’objectif dans ces cas est de fournir des soins palliatifs visant à maximiser le confort de vie de votre compagnon et à prolonger au mieux son espérance de vie.

Des traitements naturels complémentaires, tels que l’homéopathie ou l’acupuncture, peuvent être utilisés comme partie intégrante des soins palliatifs pour soulager les douleurs ou les effets secondaires des traitements médicamenteux.

Quel est le coût du traitement contre le cancer du chien ?

Le coût du traitement contre le cancer chez le chien peut varier en fonction du type de cancer et de la méthode thérapeutique sélectionnée.

Les tarifs, dépendant du traitement spécifique, peuvent varier de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers d’euros, en raison de la diversité des cancers et des approches médicales.

  • Le coût de la chimiothérapie pour chien peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que les molécules utilisées, l’établissement choisi, et la durée du traitement. En général, le budget nécessaire pour une séance est d’environ 300 euros selon le type de cancer et l’évolution de la santé de votre compagnon.
  • Le coût de la radiothérapie pour traiter le cancer de votre animal peut être plus élevé que celui de la chimiothérapie. Bien que les tarifs puissent varier d’une clinique vétérinaire à une autre, il est conseillé de prévoir des frais allant de 1200 à 1300 €, incluant tous les soins nécessaires.

Combien de temps peut vivre un chien avec une tumeur ou un cancer ? 

La notion de cancer peut susciter la peur, mais elle ne signifie pas nécessairement la mort. De nombreux chiens traités pour une tumeur se sentent mieux que d’autres animaux atteints de maladies chroniques.

Certains cancers sont hautement traitables, permettant au chien de vivre de nombreuses années après le diagnostic. Par exemple, un mastocytome peut généralement être traité avec succès par chirurgie, permettant au chien de maintenir une espérance de vie normale après le traitement.

Cependant, certains cancers plus agressifs comme l’ostéosarcome (cancer des os) peuvent avoir un pronostic plus sombre, et malgré un traitement intensif, l’espérance de vie peut être réduite à quelques mois à un an dans ces cas.

En effet, un diagnostic précoce est crucial, car plus la tumeur est détectée tôt, plus le chien a de chances de vaincre le cancer, surtout s’il est jeune.

Comment prévenir l’apparition d’un cancer chez le chien ?

Le cancer est fréquent chez les chiens, et ses causes peuvent être liées à leur mode de vie, notamment leur alimentation et leur exposition à des produits chimiques. Certains races, comme le Golden Retriever, sont plus susceptibles de développer certains types de cancers.

Pour prévenir le cancer, il est recommandé de consulter régulièrement un vétérinaire pour un diagnostic complet, car un traitement précoce augmente les chances de guérison.

Il est crucial de fournir une alimentation adaptée aux besoins de santé de votre chien. Il est essentiel que votre chien consomme une alimentation de qualité, riche en protéines et faible en glucides, car les cellules cancéreuses dépendent principalement du glucose pour leur croissance.

Le surpoids est préjudiciable pour votre chien, surtout dans la prévention du cancer. Éviter l’obésité est crucial, donc assurez-vous qu’il pratique régulièrement des exercices d’une durée d’environ 30 à 60 minutes par session pour maintenir un métabolisme sain et sa bonne santé.

Limiter l’exposition aux produits chimiques tels que les pesticides et les produits ménagers est crucial. La stérilisation avant les premières chaleurs chez les chiennes réduit également le risque de tumeurs mammaires.

Enfin, il est conseillé de limiter les vaccins inutiles, car ils peuvent surstimuler le système immunitaire du chien et affaiblir sa capacité à se défendre contre le cancer. Certains vaccins sont même classés comme cancérigènes par l’Organisation mondiale de la santé, donc la vigilance est de mise.

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://www.goodbro.fr/conseils-veterinaires/cancer-chez-le-chien/

https://www.homeoanimo.com/blogs/sante-animale/traitements-cancer-du-chien

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9tection_du_cancer_par_les_chiens

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut