Candidose buccale : tout savoir sur le muguet buccal

Article rédigé par le 25 septembre 2023

La candidose buccale, communément appelée muguet buccal, est une mycose courante de la bouche. Elle frappe à tout âge, préférentiellement les nourrissons. Généralement bénigne, cette affection peut, néanmoins, se compliquer chez certaines populations à risque.

La candidose buccale est une infection mycosique non contagieuse. Elle se présente sous forme d’enduit blanche crémeux sur la langue ou à l’intérieur de la bouche. Autrement, des plaques blanchâtres apparaissent sur les commissures des lèvres : on parle alors de « perlèche ».

Découvrez dans ce qui suit tout ce qu’il faut savoir sur la candidose buccale. Nous commencerons par donner un coup de projecteur sur l’apparition de cette maladie. Viendront ensuite les populations à risque ainsi que les symptômes et les éventuelles complications. À la fin de l’article, vous trouverez le traitement et les différentes mesures de prévention contre la candidose buccale.

Les 5 points essentiels

  • 1. La candidose buccale est due à un champignon de la famille de Candida.
  • 2. La baisse de l’immunité et le déséquilibre de la flore sont les deux causes de la candidose buccale.
  • 3. Les nourrissons et les personnes âgées sont parmi les populations à risque de la candidose buccale.
  • 4. Les populations à risque sont sujettes aux complications de la candidose buccale.
  • 5. La prise en charge est basée sur l’utilisation de traitement antifongique.

Candidose buccale : zoom sur son apparition

Comment apparaît la candidose buccale ?

Le mot « candidose » dérive du nom d’un champignon levuriforme de la famille de Candida. Selon la revue de littérature sur les candidoses buccales menée par Frédéric Born en 2013, 23 espèces de Candida sur 200 sont susceptibles d’être pathogènes pour l’organisme. 

Habituellement, c’est le Candida albicans qui est incriminé. Ce dernier est naturellement présent sur la peau et les muqueuses de l’organisme sans aucun souci pour la santé.

Toutefois, en cas d’une baisse d’immunité ou de déséquilibre de la flore où il se trouve, le Candida albicans prolifère et provoque une infection appelée « candidose ». Cela va de soi que si la prolifération du champignon concerne la bouche, elle est dite : “candidose buccale”.

Quels sont les facteurs favorisant l’apparition d’une candidose buccale ?

Immunodépression

La baisse de l’immunité (immunodépression)  peut avoir plusieurs origines. Il pourrait s’agir de :

RECOMMANDÉ :  Facette dentaire : tout savoir (explications dentiste)

Infection

Au cours d’une infection, l’immunité de l’organisme est mise à rude épreuve. C’est pour cela que la candidose buccale apparaît, le plus souvent, après une angine ou un rhume.

Par ailleurs, le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) attaque le système immunitaire. De ce fait, l’infection au VIH est une des causes fréquentes de la candidose buccale.

Maladies chroniques

Le diabète de type 1, la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde sont des maladies chroniques connues pour affaiblir le système immunitaire.

Effets thérapeutiques

Les immunosuppresseurs, la chimiothérapie et la radiothérapie ont des effets d’immunosuppression.

Prolifération secondaire à… 

Les circonstances qui font le lit de la prolifération des Candida sont : 

  • la sécheresse buccale ;
  • le manque d’hygiène bucco-dentaire ;
  • l’utilisation excessive de bain de bouche antiseptique ;
  • le port de prothèses buccales ;
  • le diabète (quel que soit le type) : les champignons affectionnent le sucre ;
  • la perturbation hormonale, notamment pendant la grossesse.

Candidose buccale : les populations à risque

  1. Les nourrissons et les personnes âgées
  2. Les femmes enceintes
  3. Les diabétiques
  4. Les personnes atteintes du syndrome de Gougerot Sjögren
  5. Les personnes immunodéprimées qui sont :
  • les personnes en convalescence ;
  • les personnes infectées par le VIH ou sont atteintes du syndrôme d’immunodéficience acquise (SIDA) ;
  • les personnes sous traitements anticancéreux ;
  • les personnes sous traitements antibiotiques de longue durée ou de stéroïdes.

Source

Candidose buccale : les symptômes

Les symptômes de la candidose buccale sont facilement identifiables. Ce sont :

  • des enduits blanchâtres sur la langue, sur la muqueuse à l’intérieur de la bouche ou au niveau des commissures des lèvres. Ces dépôts se détachent au grattage ;
  •  une sensation de picotement ou de brûlure voire de douleur dans la bouche ;
  • un trouble du goût sous forme soit d’un goût métallique persistant soit carrément d’une perte du goût ;
  • une inflammation de la langue (glossite) qui se présente sous forme d’une langue gonflée et lisse. On dit qu’elle est vernissée. Il arrive que la langue soit couverte de plaque brun filamenteuse. Dans ce cas, il s’agit d’une langue noire villeuse.

Chez les bébés, il n’est pas rare de constater un inconfort lors de la succion. Le nourrisson a tendance à pleurer pendant l’allaitement.

Au vu de ces symptômes presque évidents, le médecin ou le dentiste établit le diagnostic. Néanmoins, il peut toujours demander un examen microscopique notamment pour identifier l’espèce en cause. Pour ce faire, un prélèvement par grattage des enduits est envoyé au laboratoire et mis en culture.

Source

Candidose buccale : les complications

Chez certaines populations à risque, notamment les personnes infectées par le VIH ou les sidéennes, le muguet buccal peut se compliquer en s’étendant à l’œsophage, au larynx voire sur tout le tube digestif. Cela entraîne :

  • une gêne à la déglutition ;
  •  des troubles de la voix ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • une anorexie ;
  • une perte de poids.
RECOMMANDÉ :  Comment trouver un bon dentiste ? 

Candidose buccale : le traitement

Des traitements antifongiques permettent de guérir le muguet buccal. Ils peuvent être utilisés localement sous forme d’application de gel ou  de pastilles à sucer. C’est le cas de la NYSTATINE, de l’AMPHOTÉRICINE ou MICONAZOLE.

En cas d’échec du traitement local ou chez les populations à risque, un traitement antifongique par voie orale est nécessaire. Il s’agit le plus souvent de FLUCONAZOLE ou du KÉTOCONAZOLE.

Quant à la prothèse dentaire, elle doit être décontaminée avec une solution antifongique à base d’AMPHOTÉRICINE.

Du reste, la guérison spontanée de la candidose buccale est possible au bout de quelques jours chez les personnes immunocompétentes.

Candidose buccale : les mesures de prévention

Étant donné que le Candida est présent dans la bouche, il n’est pas facile de prévenir un muguet buccal. Toutefois, quelques mesures préventives s’offrent à vous pour réduire le risque d’apparition de candidose buccale :

  1. buvez suffisamment d’eau, pour éviter la sécheresse buccale ;
  2. observez une bonne hygiène bucco-dentaire : brossage des dents au moins deux fois par jour avec utilisation de fil dentaire ou de brossettes interdentaires ;
  3.  n’abusez pas des bains de bouche antiseptiques ;
  4. parlez de vos traitements à votre médecin : un changement de médicament peut être instauré, si besoin et si c’est possible. Notez bien que, chez les immunodéprimés, un traitement antifongique est parfois prescrit en prévention en cas d’un traitement antibiotique de longue durée. 
  5. chez les nourrissons, assurez-vous d’avoir une hygiène impeccable entre autres au moment de l’allaitement comme le lavage soigneux des mamelons ou des tétines de biberon. Il en est de même pour les tétines ou les anneaux de dentition d’ailleurs.
  6. consultez sans tarder votre médecin (ou le pédiatre de votre enfant) si : 
  • une candidose buccale se développe simultanément avec un érythème fessier chez le bébé ;
  • une candidose buccale apparaît régulièrement chez le nourrisson ;
  • vous allaitez au sein votre enfant.

Références

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/infections/infections-fongiques/candidose

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2501718-traitement-muguet-buccal-adulte-enfant-nourrisson/

https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/muguet-177749

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut