Cannabis thérapeutique : disponible en France dès 2025

Article rédigé par le 17 avril 2024

Depuis 2021, une expérimentation d’envergure sur le cannabis thérapeutique a marqué un tournant dans le paysage médical français. La phase test s’est terminée en mars 2024, ouvrant la voie à une commercialisation officielle d’ici 2025.

Faisons le point sur cette mise sur le marché prochaine du cannabis thérapeutique.

Les 4 points à retenir

  1. Une expérimentation clinique sur le cannabis thérapeutique a été menée sur 3 000 patients depuis 2021.
  2. Cet essai clinique qui s’est achevéen mars 2024 montre des résultats encourageants pour le soulagement de divers symptômes.
  3. La commercialisation du cannabis thérapeutique est prévue en France d’ici 2025, avec l’huile comme seul mode de consommation autorisé.
  4. Cette avancée offre aux patients français un accès à des traitements alternatifs pour des maladies graves, tout en distinguant clairement le cannabis thérapeutique du cannabis récréatif.

Une expérimentation menée sur 3000 patients

Lancée en 2021, l’expérimentation française sur le cannabis thérapeutique a ciblé un groupe de 3 000 patients souffrant de maladies graves. L’objectif premier de ces essais cliniques était d’évaluer l’efficacité du cannabis dans le traitement de plusieurs symptômes.

On peut par exemple citer les nausées et les vomissements suite à la chimiothérapie, les spasmes musculaires et les douleurs chroniques.

Des lueurs d’espoir confirmées par les premiers résultats

Les premiers résultats de cette expérimentation sont encourageants. La majorité des patients participants ont ressenti une amélioration de leurs symptômes, sans aucun cas de toxicomanie ou d’effets secondaires graves signalés.

Les professionnels de santé adoptent toutefois une approche prudente et soulignent que le cannabis thérapeutique ne constitue pas une solution miracle. Il s’agit plutôt d’un complément aux traitements existants.

Le Dr Nicolas Authier, président du comité scientifique chargé du suivi de l’essai, résume ainsi les premiers retours de l’expérimentation : « Nos évaluations indiquent que 30 à 40% des symptômes tels que la douleur, les spasmes, la qualité de vie ou les crises d’épilepsie, par exemple, se sont améliorés de manière significative. »

Un premier essai qui a pris fin en mars 2024

La phase initiale d’expérimentation s’est achevée le 27 mars 2024, mettant fin au recrutement de nouveaux participants. Les patients déjà inclus dans le programme pourront toutefois poursuivre leur traitement sous surveillance médicale.

RECOMMANDÉ :  Les 5 erreurs que vous faites en buvant de l’eau (Attention, à ne pas négliger !)

L’ANSM a précisé que cette mesure vise à garantir un suivi optimal des patients et à recueillir des données complètes sur les effets du cannabis thérapeutique.

Les fleurs de cannabis seront exclues

L’expérimentation française proposait aux participants deux modes de consommation : l’huile par voie orale et les fleurs séchées inhalées. Dans le cadre de la future commercialisation, seule l’huile sera autorisée.

En effet, l’ANSM a choisi d’exclure les fleurs de cannabis de la procédure de légalisation, probablement en raison d’une distinction souhaitée entre le cannabis récréatif et le cannabis thérapeutique.

Vers une légalisation encadrée du cannabis thérapeutique

Un pas important a été franchi en fin 2023 vers la légalisation du cannabis thérapeutique en France. En effet, la loi annuelle de financement de la Sécurité sociale a ouvert la voie à un encadrement spécifique de son utilisation à des fins médicales.

Cette mesure confère à l’ANSM la possibilité d’autoriser des produits à base de cannabis sur une période de cinq ans, sans attendre une hypothétique autorisation au niveau européen.

Si l’autorisation sur le marché est prévue d’ici 2025, des questions restent à trancher pour cette nouvelle pratique médicale. Parmi les enjeux majeurs figurent la tarification du traitement et son éventuel remboursement par la Sécurité sociale.

Vous cherchez un professionnel de santé pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut