Capsulite rétractile de l’épaule : durée d’arrêt de travail (maladie professionnelle ?)

Article rédigé par le 29 janvier 2023

La capsulite rétractile de l’épaule possède généralement un bon pronostic à long terme. Elle peut cependant s’avérer handicapante et limiter les activités professionnelles, surtout chez les personnes ayant un travail physique.

Dans cet article, nous aborderons la durée d’arrêt de travail généralement associée à la capsulite rétractile de l’épaule, ainsi que les facteurs qui peuvent influencer cette période de récupération.

La capsulite rétractile de l’épaule : bref rappel

Comme son nom l’indique, la capsulite rétractile de l’épaule est une affection qui touche la capsule articulaire. Elle est caractérisée par l’inflammation et la rétraction de cette dernière.

La cause exacte de l’affection est souvent moins évidente. Toutefois, il existe des facteurs de risque évoqués par les professionnels de santé :

  • Les traumatismes ;
  • L’immobilisation prolongée de l’épaule ;
  • Le diabète ;
  • Le cancer ;
  • L’AVC ;
  • Les pathologies de l’épaule : une tendinite, une déchirure musculaire, une bursite ;
  • Les troubles de la thyroïde ;
  • Une pathologie neurologique…

Au niveau du symptôme, il faut savoir que la capsulite de l’épaule progresse en 3 phases.

L’affection évolue en 3 temps. Le patient souffre de douleur permanente au niveau de l’épaule et parfois même jusqu’au coude. C’est ce qui se produit dans la première phase.

Puis, dans la deuxième phase, la raideur s’installe (épaule gelée).

Et enfin à la troisième phase qui est la phase de récupération, les symptômes régressent progressivement.

La durée totale de l’évolution de l’affection se situe entre 1 à 2 ans. Le traitement comprend plusieurs éléments : prise d’antalgiques, d’anti-inflammatoire et parfois même d’antidépresseurs, infiltration, capsulo-distension et rééducation.

Voici un article qui traite ce sujet en détail (définition, diagnostic, rééducation, traitements naturels, etc.)

No post found!

Quelle est la durée d’arrêt de travail pour une capsulite rétractile de l’épaule ?

La durée du traitement de la capsulite rétractile de l’épaule

L’essentiel dans le traitement d’une épaule gelée est la mise au repos de l’articulation. Cela nécessite entre quelques jours et plusieurs mois selon le cas.

De manière générale, une capsulite rétractile de l’épaule guérit normalement au bout de 18 mois, surtout avec les traitements et rééducations adéquats. La prise d’anti-inflammatoires et l’application de crème se réalisent pendant les 3 premiers mois qui suivent le diagnostic. Cela correspond à la première phase de la pathologie.

L’injection de corticoïde peut avoir lieu si la douleur persiste. La rééducation se réalise par des séances de kinésithérapie qui peuvent durer entre 1 à 9 mois selon le stade de la maladie.

  • Le traitement de la première phase consiste à réaliser des massages décontracturants pour soulager l’inflammation. Cela peut durer entre 1 à 3 mois.
  • Pendant la deuxième phase, le patient doit répéter quelques mouvements doux et progressifs pour récupérer en amplitude. Le kinésithérapeute préconise entre 3 à 6 mois d’exercices.
  • Dans la troisième phase, les exercices sollicitent de plus en plus l’épaule pour retrouver une amplitude satisfaisante. Ceci dure entre 5 et 9 mois avant une récupération totale.
RECOMMANDÉ :  Soigner une tendinite naturellement : que faire ?

La durée de l’arrêt de travail pour une épaule gelée

Le médecin prescrit généralement quelques jours d’arrêt de travail pour effectuer un diagnostic. Une réévaluation hebdomadaire sera nécessaire afin d’observer l’évolution de la condition.

Dans le cas d’une activité professionnelle qui engage des gestes répétitifs sollicitant l’épaule, la convalescence peut aller jusqu’à 3 mois, suivie de séances de rééducation. Cela concerne le travail des manutentionnaires, des peintres et même des sportifs.

Si l’épaule gelée nécessite une dilatation capsulaire sous anesthésie locale (cas sévère), l’arrêt de travail peut durer 6 mois. Il est primordial d’avoir la confirmation du chirurgien avant toute reprise d’activité.

Est-il possible de travailler avec une capsulite rétractile ?

Comme nous le savons, la capsulite de l’épaule est à l’origine de douleur et d’enraidissement de l’épaule. Dans ces conditions, il est clair que cette pathologie constitue un obstacle dans l’exercice de certaines activités professionnelles.

Mais, faut-il donc cesser de travailler quand on souffre de capsulite rétractile de l’épaule ? La réponse dépend de plusieurs paramètres.

Pour commencer, il faut comprendre que pour guérir la capsulite, il est nécessaire d’arrêter le travail pendant un certain temps, quelques jours à quelques mois. La durée varie en fonction de la gravité de l’affection. Cela est surtout utile pendant la phase aigüe. L’objectif est de mettre l’articulation au repos afin de diminuer l’inflammation.

En outre, pour ce qui est de la reprise et de la continuité du travail, il faudra tenir compte de l’état de santé générale du patient ainsi que du type de métier qu’il exerce.

Pour les travaux sédentaires, la reprise du service est favorable après un traitement bien adéquat et une bonne rééducation (comprenant notamment médication, exercices kiné, traitements naturels et alternatifs). Les travailleurs concernés ici sont en particulier les travailleurs de bureaux : chargés de clientèles, professionnels de santé, juristes…

Par contre, si le métier exige des gestes excessifs et répétitifs de l’épaule (bricoleur, chauffeur, peintre, maçon, sportif, etc.), il reste judicieux d’arrêter et d’envisager une reconversion professionnelle. Cela permet d’éviter la récidive et l’aggravation de la maladie. En parallèle, cela préserve aussi le patient d’un mauvais reclassement professionnel ou même d’un licenciement. Pour ce faire, il convient d’entreprendre les démarches administratives pour reconnaître la capsulite rétractile de l’épaule en tant que maladie professionnelle.

Malgré la douleur et l’impotence fonctionnelle qu’elle engendre, la capsulite rétractile de l’épaule reste généralement une pathologie bénigne (malgré qu’il existe des cas sévères avec un pronostic réservé).

RECOMMANDÉ :  Tendinite de l’épaule et musculation : Quelles précautions ? (tout savoir)

Toutefois, dans le cadre professionnel, il convient de bien réviser les conditions et les modalités du travail pour ne pas aggraver la situation. Dans tous les cas, avant de prendre une décision, il est conseillé de consulter un médecin.

Ressources

Capsulite rétractile de l’épaule et infiltration : indication et types

Capsulite rétractile de l’épaule : traitements naturels et huiles essentielles

Références

https://www.institut-kinesitherapie.paris/actualites/epaule-douloureuse-capsulite-retractile/#:~:text=Le%20kin%C3%A9%20va%20d%C3%A9tendre%20cette,petit%20une%20amplitude%20articulaire%20satisfaisante.

https://www.sosmain93.com/epaule/capsulite-epaule/#:~:text=La%20capsulite%20de%20l’%C3%A9paule%20exige%20parfois%20un%20arr%C3%AAt%20de,en%20fonction%20de%20diff%C3%A9rents%20param%C3%A8tres.

https://www.epaule-toulouse.com/sp_faq/quelle-sera-la-duree-de-mon-arret-de-travail-pourrais-je-retravailler-comme-avant-que-faire-sinon/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut