Capsulite rétractile de l’épaule et invalidité : maladie professionnelle ?

Article rédigé par le 29 janvier 2023

La capsulite rétractile de l’épaule et l’invalidité professionnelle ont-elles un lien quelconque ? Dans cet article, on va voir si cette maladie de l’épaule est une maladie professionnelle ou non.

La capsulite rétractile de l’épaule : bref rappel

La capsulite rétractile de l’épaule résulte d’une rétractation de la capsule articulaire au niveau de l’épaule. Elle se manifeste par une douleur qui s’installe progressivement. Une raideur se ressent en stade avancé de la maladie.

La maladie atteint majoritairement les personnes âgées de plus de 40 ans. Bien que les traitements proposés ne font pas l’unanimité d’un point de vue scientifique, elle se traite généralement grâce à divers procédés tels que la kinésithérapie (physiothérapie), l’ostéopathie, la naturothérapie, l’aromathérapie ou des traitements médicamenteux.

La capsulite se confond souvent avec la tendinite. Elle se classe comme une affection bénigne. La consultation auprès d’un médecin demeure nécessaire pour pouvoir établir un diagnostic fiable et entamer le traitement adéquat.

La capsule rétractile de l’épaule se soigne bien en suivant un traitement adapté. L’évolution de la guérison dépend de la rigueur quant aux étapes de traitement et à l’urgence de la prise en charge. Toutefois, il faut comprendre que la durée de la prise en charge et du temps de guérison interfèrent souvent les activités professionnelles.

Pour en savoir plus, voici un lien vers un article qui en parle.

No post found!

La capsulite rétractile de l’épaule est-elle une maladie professionnelle ?

Les causes de la capsulite rétractile de l’épaule

L’origine de la capsulite reste encore mal connue. Les traumatismes dus aux fortes sollicitations de l’épaule peuvent induire le développement de l’affection. La maladie peut également survenir suite à un déséquilibre musculaire.

La capsulite rétractile de l’épaule au travail

La capsulite rétractile de l’épaule ou « épaule gelée » résulte d’une sollicitation excessive de l’épaule. Les activités qui nécessitent une utilisation fréquente du bras sont les plus à même de provoquer la maladie. Sont appelés à être vigilants les professionnels qui pratiquent :

  • des gestes à fortes répétitivités ;
  • le port de lourdes charges ;
  • un travail nécessitant des gestes précis et très fins ;
  • un travail qui exige que les bras soient au-dessus des épaules ou toute autre posture inconfortable.

En cas de capsulite, les personnes exerçant ces types de travail peuvent rencontrer des difficultés dans leur profession.

RECOMMANDÉ :  Bursite de l’épaule et douleur: quel lien? 

L’épaule gelée au travail et prise en charge : maladie professionnelle

Le patient est ainsi tenu de consulter l’avis d’un médecin agréé qui va établir le diagnostic et faire le lien entre l’affection et le travail. Le médecin délivre le formulaire s6100 qu’il faudra présenter auprès de la CPAM pour déclarer la maladie professionnelle. Le délai de reconnaissance d’une maladie professionnelle du tableau 57 est de 3 mois.

La validation de la maladie comme étant une « maladie professionnelle » et le délai de la prise en charge doit correspondre aux stipulations du Tableau de maladie professionnelle n° 57.

  • Une tendinopathie aiguë non rompue non calcifiante avec ou sans enthésopathie de la coiffe des rotateurs correspond à un délai de prise en charge de 30 jours.
  • Tendinopathie chronique non rompue non calcifiante avec ou sans enthésopathie de la coiffe des rotateurs objectivée par IRM correspond à un délai de prise en charge de 6 mois.
  • Une rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs objectivée par IRM correspond à un délai de prise en charge de 1 an.

Le traitement de la capsulite rétractile prend du temps. L’épaule affectée doit être mise au repos pendant une période de 6 à 12 mois. De manière générale le médecin préconise en premier lieu quelques jours d’arrêt de travail pour établir un diagnostic et constater l’amplitude de la maladie. Une réévaluation hebdomadaire se fera à la suite. 

Le temps d’arrêt de travail peut aller jusqu’à plusieurs semaines voire même des mois pour les cas les plus graves.

La durée de prise en charge et des arrêts de travail dépendent des cas spécifiques de chaque patient. La délimitation de celle-ci repose principalement sur le diagnostic et l’évaluation du médecin traitant.

Ressources

Capsulite rétractile sévère : que faire ?

Capsulite rétractile de l’épaule : traitements naturels et huiles essentielles

Références

https://www.inrs.fr/publications/bdd/mp/tableau.html?refINRS=RG%2057

https://www.inrs.fr/risques/tms-troubles-musculosquelettiques/facteurs-risque.html

https://association-maladie-accident-travail.fr/maladie-professionnelle/tableaux-des-maladies-professionnelles/regime-general/tableau-57-affections-periarticulaires-provoquees-par-certains-gestes-et-postures-de-travail#:~:text=Pr%C3%A9sentation%20du%20tableau%2057%20du,gestes%20et%20postures%20de%20travail&text=Tendinopathie%20aigu%C3%AB%20non%20rompue%20non,de%20la%20coiffe%20des%20rotateurs.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut