Capsulite rétractile et ostéopathie : efficace ?

Article rédigé par le 2 mars 2024

La capsulite rétractile et l’ostéopathie suscitent beaucoup de questions comme quoi cette méthode est-elle efficace pour soulager les douleurs à l’épaule. On va tenter de répondre à cette question dans cet article.

La capsulite rétractile : c’est quoi ?

La capsulite rétractile est une pathologie bénigne de l’articulation de l’épaule. Elle est plus connue sous le nom de « épaule gelée ». 

Petit rappel anatomique, l’épaule est une articulation complexe entourée par une capsule formée par des ligaments.   

Lorsque cette capsule se rétracte, on parle de la capsulite rétractile. Elle provoque une inflammation et un enraidissement de l’articulation de l’épaule.

L’épaule gelée s’extériorise en 3 phases. La douleur permanente au niveau de l’épaule marque la première phase. Puis, la douleur diminue, mais elle est accompagnée par une perte de mobilité de l’épaule. C’est en troisième phase que la mobilité revient progressivement avec moins de douleur.      

La cause de cette pathologie est mal connue. Toutefois, elle peut être d’origine traumatique, psychologique ou encore idiopathique. Elle est parfois liée avec certains problèmes de santé comme les autres pathologies de l’épaule (tendinite), le diabète, l’hypothyroïdie ou l’hyperthyroïdie.

Le traitement de la capsulite rétractile dépend de la phase de la maladie. Il repose sur l’utilisation des antidouleurs ou anti-inflammatoires et la rééducation.

Cette dernière consiste à pratiquer quelques exercices physiques adaptés, la kinésithérapie et l’ostéopathieCertaines personnes utilisent des traitements naturels avec succès.

Pour en savoir plus sur la capsulite rétractile de l’épaule (diagnostic et prise en charge), cliquez ici.

No post found!

L’ostéopathie est-elle efficace contre la capsulite rétractile ?

Oui, l’ostéopathie procure des effets positifs sur la capsulite rétractile même si ses efficacités ne sont pas prouvées scientifiquement. En général, pour traiter ce type de pathologie, il faut plusieurs séances. 

En cas d’une capsulite rétractile, il est toujours important de consulter un professionnel de santé pour avoir une prise en charge optimale. Le traitement et la durée de guérison sont différents d’un patient à un autre. 

Cette thérapie manuelle figure parmi les médecines douces. En pratique, les résultats sont souvent évidents : elle agit à la fois sur la mobilité de l’épaule et sur le soulagement de la douleur. Elle permet ainsi de diminuer le temps de guérison en freinant l’évolution de la pathologie.       

RECOMMANDÉ :  Quelle rééducation après une arthroscopie de l’épaule ? Conseils kiné

En ce qui concerne l’ostéopathie en particulier, elle vise à soulager les tensions au niveau de l’épaule atteinte, voire toute la partie supérieure du corps. Elle élimine également celles qui perturbent la mobilité de l’épaule et participe à la reprise progressive des mouvements des articulations et des muscles.    

Les effets de l’ostéopathie sur la douleur ne sont plus à prouver. Elle soulage tous types des douleurs, y compris la douleur de l’épaule. Elle permet également de prévenir le risque de récidive.

Capsulite rétractile et ostéopathie : quels sont les limites ?

L’ostéopathie est une thérapie complémentaire. Si elle est combinée avec d’autres traitements destinés pour la capsulite rétractile plus particulièrement la kinésithérapie, les résultats sont encore meilleurs.   

Par ailleurs, il faut savoir aussi que l’ostéopathie possède certaines limites.

Dans le cadre du traitement de la capsulite rétractile, ce traitement peut être contre-indiqué devant des situations particulières comme :

  • une fracture grave ;
  • une hémorragie ;
  • une altération de l’état général du patient ;
  • une pathologie osseuse, une myopathie, une fragilité des tendons.

Bien entendu, avant de prendre en charge le patient, l’ostéopathe effectue toujours un bilan complet du patient. Cela permet de déterminer la faisabilité ou non de la thérapie.

Il va également cesser les traitements s’il observe un plateau thérapeutique, c’est-à-dire une absence d’amélioration malgré un traitement bien conduit.

Dans ce cas, l’ostéopathe pourra référer vers des traitements plus invasifs comme l’infiltration dans les cas extrêmes. Il convient de discuter avec un professionnel de santé pour bénéficier d’une prise en charge adaptée dans le cas où la capsulite ne s’améliorerait pas.

Ressources

Capsulite rétractile de l’épaule et invalidité : maladie professionnelle ?

Capsulite rétractile de l’épaule : durée d’arrêt de travail

Références

https://www.osteopathe-quinti.com/l-epaule-gelee-ou-la-capsulite-retractile—l-apport-de-l-osteopathie_ad101.html

https://www.osteopathe-beausoleil.fr/blog/articles/la-capsulite-retractile-ou-epaule-gelee#:~:text=L’ost%C3%A9opathie%20joue%20un%20r%C3%B4le,et%20donc%20ralentir%20le%20r%C3%A9tablissement.

https://osteopathie.ooreka.fr/comprendre/contre-indication-osteopathie

https://kine-osteo-paray.fr/les-limites-de-l’osteopathie

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut