Chirurgie parodontale : la continuité du surfaçage radiculaire dans le traitement de la parodontite

Article rédigé par le 1 décembre 2023
Partagez avec vos proches concernés
0
(0)

La chirurgie parodontale est une prolongation du surfaçage radiculaire et regroupe les traitements chirurgicaux réalisés sur les tissus du parodonte. C’est un traitement définitif de la parodontite.

La chirurgie parodontale est indiquée au bilan de réévaluation après 6 semaines de réalisation des surfaçages. C’est primordial pour qu’elle soit une réussite.

Découvrez dans cet article une définition succincte, les détails de l’indication, les objectifs et le déroulement de la chirurgie parodontale. Quelles sont les précautions à prendre en postopératoire d’une chirurgie parodontale ?

Les 5 points essentiels à retenir

  • 1. La chirurgie parodontale est un prolongement de l’assainissement par le surfaçage. C’est le traitement définitif de la parodontite.
  • 2. La parodontite est une inflammation des tissus du parodonte, d’origine bactérienne le plus souvent. Le parodonte est composé de la gencive, du cément, du desmodonte et de l’os alvéolaire.
  • 3. La chirurgie parodontale est indiquée en cas de persistance de la poche parodontale au bilan de réévaluation après surfaçage.
  • 4. C’est une intervention sous anesthésie locale, d’une heure environ, au cabinet de parodontie.
  • 5. Évitez de brosser ou de mastiquer au niveau du site opératoire pendant 1 semaine pour optimiser la cicatrisation.

Rappels sur la parodontite

Le parodonte est l’ensemble des éléments qui assurent la fixation et le soutien de la dent au sein de la mâchoire (maxillaire en haut et mandibule en bas). On distingue :

  • Le parodonte profond, constitué de l’os alvéolaire, du desmodonte et du cément
  • Le parodonte superficiel composé de la gencive.
La dent et le parodonte
Source

La parodontite est ainsi l’inflammation du parodonte, due principalement à une infection d’origine bactérienne. Cliniquement, elle se manifeste par l’existence d’une poche parodontale, précédée d’une gingivite ou inflammation de la gencive.

Parodontite
Source

Votre praticien va effectuer un sondage pour mesurer la profondeur de la poche. Cette lésion est objectivée par un défaut d’os alvéolaire inter-dentaire à la radiographie.

Défaut os alvéolaire
Source

Le traitement consiste en l’élimination du tartre et de la plaque dentaire en dessus ou sous la gencive. Il s’agit du surfaçage dentaire et/ou radiculaire, effectué par votre dentiste ou un hygiéniste dentaire. Le cas échéant, on vous adressera à un parodontiste pour une chirurgie parodontale.

Qu’est-ce que la chirurgie parodontale ?

La chirurgie parodontale englobe les procédures chirurgicales effectuées sur les tissus du parodonte ainsi que sur l’os alvéolaire sous-jacent.

L’indication est posée au bilan parodontal de réévaluation après un surfaçage radiculaire. Notez l’existence d’une chirurgie mini-invasive qui vise à minimiser les incisions et les traumatismes des tissus environnants. Cela réduit le temps de guérison en post-opératoire.

De plus, une sélection rigoureuse des patients est nécessaire selon l’article de Alizée Ancel. En chirurgie parodontale mini-invasive, une hygiène bucco-dentaire irréprochable est impérative.

Quand faut-il avoir recours à la chirurgie parodontale ?

En général, votre personnel soignant vous proposera une chirurgie parodontale quand le surfaçage n’est pas suffisant pour guérir la parodontite. Cette insuffisance sera objectivée par la persistance de la poche parodontale au bilan de réévaluation.

Sondage parodontal
Source

La chirurgie parodontale est optimale quand cette poche mesure entre 6 et 9mm. Par contre, une contre-indication est absolue en cas de poche supérieure ou égale à 10mm. L’extraction dentaire sera la solution adéquate.

Quels sont les objectifs de la chirurgie parodontale ?

L’objectif général de la chirurgie parodontale est d’éradiquer la parodontite, mais plus spécifiquement, elle vise à :

  • Enlever les poches parodontales
  • Extraire les tissus de granulation. Ce sont des résidus de cicatrisation au niveau de l’os.
  • Réaliser une greffe osseuse si c’est nécessaire
  • Rattacher à nouveau la gencive à la dent

Comment se déroule une chirurgie parodontale proprement dite ?

La chirurgie parodontale se réalise en ambulatoire, c’est-à-dire que vous n’avez pas à séjourner à l’hôpital avant et après l’intervention, comme dans le cas des chirurgies majeures telles que l’appendicectomie, la mastectomie, les transplantations, etc. Elle aura lieu dans un cabinet de parodontie ou dans un bloc opératoire d’un service d’odontostomatologie

L’intervention dure 1 heure en moyenne sous anesthésie locale. Le site opératoire concerne une zone de 3 à 6 dents. Voici successivement les étapes de l’intervention :

  • Anesthésie locale
  • Décollement de la gencive de l’os
  • Ablation des tissus de granulation
  • Nettoyage à l’aide d’une curette ou de détartreurs à ultrasons comme dans le surfaçage dentaire et radiculaire
  • Si nécessaire, greffe osseuse. Il s’agit de combler les défauts osseux à l’aide d’un biomatériau spécial.
  • Repositionnement de la gencive et points de sutures solubles. Autrement dit, vous n’en garderez aucune trace dans quelques jours.
Etapes de l’intervention
Source

Les précautions à prendre en post-opératoire

  • En général, le pronostic est bon. La parodontite va guérir définitivement.
  • Un antalgique de palier 1, type paracétamol vous sera prescrit en post-opératoire contre une éventuelle douleur.
  • Toute pression mécanique sur le site opératoire est interdite. Ceci dit, évitez de mastiquer ou de brosser cette partie pendant 1 semaine.
  • Suivez bien les recommandations de votre chirurgien-dentiste et respectez les visites de contrôle. Les résultats du traitement seront évalués 6 à 8 semaines après.

Références

https://www.sop.asso.fr/admin/documents/aros/AROS000103/_Livres_1-032_Livres_1-03_C.pdf

https://www.arenas-dentistes.fr/parodontie/etape-5-la-chirurgie-parodontale/

https://parodontie-chevalier.fr/traitements/chirurgie-parodontale/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Auteur / autrice

  • Cathy H.

    « Le moment présent est plus important que n’importe quelle période de votre vie, car c’est ce que vous faites aujourd’hui qui conditionne l’individu que vous devenez ». Mon nom est HENINTSOANIRINA Cathy et je m’inspire de cette affirmation chaque jour de ma vie. C’est d’ailleurs avec un tel état d’esprit que j’ai pris la décision de devenir rédactrice web en étant thésard en médecine humaine actuellement. J’effectue des recherches dans le domaine de la Pneumologie. Huit années se sont écoulées depuis que j’ai été admise en Faculté de Médecine. Nous avons fait des stages d’externat et d’internat dans tous les Centres hospitaliers universitaires ou CHU et dans les Centres de santé de base de niveau II ou CSBII de la ville d’Antananarivo ainsi qu’en périphérie. Des stages de médecine, de soins infirmiers, de chirurgie, de pédiatrie, de gynécologie obstétrique et de santé publique ont été obligatoires afin de valider nos années d’étude et d’obtenir nos diplômes de docteur en médecine générale hormis les travaux de thèse, les cours magistraux et la validation par évaluation écrite de tous les semestres. Durant ce parcours, nous avons été confrontés à de nombreuses pathologies dentaires. Leurs complications sur la santé générale constituent de vrais problèmes de santé publique alors qu’il aurait suffi d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire, par exemple. C’est pour cela que je suis ravie de travailler en tant que rédactrice en dentisterie et de pouvoir sensibiliser les gens sur l’importance des soins dentaires. C’est toujours aussi un plaisir de partager et d’enrichir ses connaissances en entamant de nouvelles expériences.

Retour en haut