Coccidiose chez le lapin : prévention et traitement efficaces

Article rédigé par le 3 août 2023

La coccidiose du lapin est une maladie parasitaire courante causée par des parasites appartenant au groupe des coccidies. On dénombre environ 25 espèces de coccidia qui, selon l’espèce, affectent le foie ou l‘intestin du lapin, provoquant ainsi de sérieux dégâts.

Cette affection est parfois très dangereuse pour le lapin en particulier pour le lapereau juste après le sevrage et se manifestent généralement par de la diarrhée, et peut entraîner la mort si elle n’est pas traitée.

Un lapin domestique, lorsqu’il est bien soigné et en bonne santé, peut vivre de 6 à 8 ans. Si vous voulez profiter de votre lapin le plus longtemps possible, continuez à lire cet article pour vous informer sur la coccidiose chez le lapin, afin de savoir plus facilement comment agir et comment prévenir cette maladie.

Qu’est-ce que la coccidiose chez le lapin ?

La coccidiose est une maladie très contagieuse chez le lapin, causée par un protozoaire: un organisme unicellulaire de l’espèce Eimeria. Bien qu’il existe 25 types différents d’Eimeria trouvés chez les lapins, l’identification de ces types individuels est très difficile, et le traitement est le même pour tous.

Les parasites de la coccidiose se reproduisent dans les intestins et créent des kystes infectieux, qui sont transmis à l’animal suivant, prêt à l’infecter. Les parasites ingérés peuvent alors rester dans l‘intestin, mais chez certains lapins, ils peuvent également se propager dans le foie. Les jeunes lapins sont particulièrement susceptibles de développer des signes d’infection et, dans certains cas bien développés, il peut être très difficile de guérir complètement la coccidiose chez un lapin.

Bon à savoir : les parasites Eimeria sp. ont une spécificité très poussée vis-à-vis de leur hôte. De ce fait, le lapin ne peut pas être parasité par les coccidies d’autres espèces animales, et réciproquement.

Types de coccidiose

On distinguer deux types de coccidiose chez le lapin, car une des espèces d’Eimeria ne se développe pas dans les cellules du tube digestif mais dans certaines cellules du foie. Il s’agit d’Eimeria stiedai, responsable de ce que l’on appelle la coccidiose hépatique. Dans cette partie, on va découvrir ces deux types: la coccidiose intestinale et la coccidiose hépatique.

Coccidiose intestinale

La coccidiose intestinale est causée par différentes espèces d’Eimeria qui parasitent l’intestin des lapins. Cette forme de coccidiose affecte principalement les jeunes lapins âgés de 6 semaines à 5 mois. Toutefois, elle peut aussi toucher des lapins plus âgés.

Chez les sujets malades, on observe un gros ventre chez le lapereau, une légère diarrhée, une déshydratation, perte d’appétit, l’amaigrissement et une importante mortalité.

Le diagnostic de la coccidiose intestinale se fait généralement par examen microscopique des selles, à la recherche des coccidies.

Coccidiose hépatique

La coccidiose hépatique est causée par l’espèce Eimeria stiedai et attaque le foie des lapins de tout âge. Cette infection peut entraîner une importante dégradation des tissus hépatiques et se traduit par des symptômes tels que :

Cette forme évolue de façon silencieuse, dure 15 jours environ. On note un amaigrissement, perte du poids, jaunisse, avec une augmentation du volume de l’abdomen qui correspond à celui du foie. A l’autopsie, on note la présence de nombreux nodules de formes et de tailles irrégulières sur le foie.

Le diagnostic de la coccidiose hépatique est généralement plus complexe et implique des examens tels que l’échographie, l’analyse de sang ou l’autopsie en cas de décès de l’animal.

Qu’est-ce qui cause la coccidiose : facteurs de risque

C’est une combinaison de facteurs liés à l’hôte (lapin), à l’agent pathogène ( Eimeria) et à l’environnement qui cause la coccidiose chez le lapin. Lorsque tous les facteurs s’unissent d’une certaine façon (typiquement lorsque les effets de l’agent pathogène et de l’environnement submergent le système immunitaire des lapins), une maladie se manifeste. La partie ci-dessous décrit les principaux facteurs de risque:

Le pouvoir pathogène du parasite

Le pouvoir pathogène des coccidies varie selon les espèces. Expérimentalement, en se basant uniquement sur des critères de mortalité et de croissance, les coccidioses intestinales du lapin peuvent être classées dans 4 catégories selon les espèces en cause.

•Coccidies non pathogènes: E. coecicola n’induit aucun signe clinique même avec des doses très élevées;

•Coccidies peu pathogènes: E. perforans, E.exigua n’entraînent pas de diarrhée ni de mortalité mais uniquement de légers retards de croissance;

•Coccidies pathogènes: E. irresidua, E. magna, E piriformis et .E. media peuvent conduire à une réduction importante de la croissance, de la diarrhée, voire de la mortalité, en particulier à partir de 105 oocystes inoculés;

•Coccidies hautement pathogènes: E. intestinalis et E. flavescens sont responsables de pertes de poids, de diarrhées sévères et de mortalité.

RECOMMANDÉ :  Chien qui claque des dents : Faut-il s'inquiéter ? (explication vétérinaire )

Bon à savoir : E. stiedai, l’agent de la coccidiose hépatique, ne provoque que des retards de croissance mais des doses supérieures à 105 oocystes peuvent induire la mortalité.

Stress

le stress est un facteur qui peut affaiblir le système immunitaire des lapins, ce qui les rend plus vulnérables aux infections par les coccidies. Le stress peut être causé par des facteurs environnementaux tels que des changements de température, des bruits forts ou des problèmes de santé sous-jacents.

Insectes

les insectes, tels que les mouches, peuvent transmettre des coccidies d’un lapin infecté à un autre. En particulier, les mouches peuvent ingérer les coccidies en se nourrissant des excréments d’un lapin malade, puis les transmettre à d’autres lapins en se posant sur leur fourrage ou leur eau.

Élevages intensifs

Dans les élevages intensifs de lapins, les animaux vivent souvent dans des conditions de sur peuplement et de stress, ce qui augmente le risque d’infection par les coccidies. De plus, les installations d’élevage intensif peuvent faciliter la propagation rapide des infections entre les animaux.

Alimentation et foin pollué

une alimentation et un foin contaminés par des excréments et de l’urine de lapins infectés peuvent contribuer à la transmission des coccidies. Il est important de fournir aux lapins une alimentation et un foin propres et exempts de contamination pour prévenir la propagation de la coccidiose.

Mauvaise hygiène

la mauvaise hygiène des cages et des enclos des lapins est un facteur clé dans la transmission de la coccidiose. Les cages et les enclos mal nettoyés et sales fournissent un environnement propice à la survie et à la multiplication des coccidies.

Symptômes de la coccidiose chez le lapin

Les symptômes de la coccidiose chez les lapins peuvent varier en fonction de l’ampleur de l’infestation parasitaire. Voici quelques-uns des principaux symptômes observés chez les lapins atteints de coccidiose.

  • Diarrhées: la diarrhée est le premier symptôme visible, avec la déshydratation cutanée, qui peut être accompagnée de mucus dans les excréments. Elle apparait entre le 4e et le 6e jour qui suit l’infestation; son intensité est maximale vers le 8e-10e jour, puis elle régresse en trois quatre jours et si elle n’est pas traitée, elle peut provoquer des complications mortelles.
  • Perte de poids: en raison du manque d’appétit, les lapins souffrant de coccidiose peuvent subir une perte de poids significative, ce qui affaiblit davantage leur état de santé général.
  • Douleurs abdominales: les lapins souffrant de coccidiose peuvent également ressentir des douleurs abdominales. Ce symptôme peut se manifester par une prostration ou un ventre gonflé, cela peut être dû à l’inflammation de l’intestin ou du foie, ainsi qu’à la présence de gaz.
  • Retard de croissance: chez les jeunes lapins infectés, un retard de croissance peut être observé. Cela est dû aux dommages causés par les parasites dans l’intestin ou le foie, ce qui entraîne une mal absorption des nutriments.
  • Convulsions: dans certains cas, les lapins atteints de coccidiose peuvent présenter des convulsions, résultant probablement de l’état général affaibli de l’animal.
  • Prostration: les lapins infectés par la coccidiose peuvent également présenter une prostration, c’est-à-dire une faiblesse générale et un manque d’énergie. Ce symptôme peut être dû à une combinaison de facteurs tels que la déshydratation, la douleur abdominale et l’affaiblissement du système immunitaire.

Bon à savoir : de nombreux lapins atteints de cette maladie ne présentent aucun symptôme ou signe clinique. Ils portent simplement l’organisme dans leur tractus intestinal et le transmettent à d’autres lapins par leurs selles infectées.

Diagnostic et examen clinique

Votre vétérinaire examinera soigneusement votre animal et discutera avec vous de ses antécédents. Bien que cette maladie entraîne souvent des modifications du foie et du système gastro-intestinal visibles à l’examen macroscopique, le diagnostic est souvent difficile à établir.

Examen des fèces

Le diagnostic de la coccidiose chez les lapins repose sur l’examen des fèces par un vétérinaire. Il s’agit d’analyser des échantillons de fèces au microscope pour rechercher la présence des coccidies. Ce contrôle des selles permet de déterminer si le lapin est infecté et quel type de coccidiose est en cause. Lorsqu’un test révèle la présence des coccidies, le traitement doit commencer immédiatement.

Autopsie en cas de décès

Si un lapin meurt à cause de la coccidiose, une autopsie peut être réalisée par un vétérinaire pour confirmer le diagnostic et identifier le traitement le plus adapté pour les autres lapins du troupeau. L’autopsie permet d’examiner les organes internes afin d’identifier les lésions causées par les parasites et d’y détecter leur présence.

Bon à savoir : si l’on soupçonne une infection grave, des radiographies peuvent être effectuées et révéler des occlusions hépatiques ou intestinales ou une accumulation de liquide.

Traitement de la coccidiose

Si votre vétérinaire diagnostique cette maladie chez votre animal, l’objectif du traitement sera de gérer la maladie plutôt que de la guérir.

Traitement curatif

Il existe dans les pharmacies vétérinaires des anticoccidiens efficaces contre les coccidies. Parmi eux figurent:
La sulfadiméthoxine est la plus efficace et la mieux supportée par les femelles allaitantes ou gravides. L’activité bactériostatique de ce
sulfamide, en particulier sur les pasteurelles, en fait l’un des meilleurs médicaments pou les lapins.

RECOMMANDÉ :  Physiologie digestive du cheval : tout comprendre

Le formosulfathiazole est également un excellent coccidiostatique qui peut être utilisé à 0,5-0,8 g par kilogramme d’aliment à titre curatif
ou 0,3-0,5 g à titre préventif. Il est malheureusement insoluble dans l’eau.

D’autres médicaments plus récents sont également très efficaces en traitement curatif notamment: le Diclarzuril et le Toltrazuril (Baycox), anticoccidiens de synthèse sont aussi très efficaces (7 mg/Kg, pendant 2 jours).

Pour la coccidiose hépatique, des doses orales d’agents antiprotozoaires tels que la sulfaquinoxaline, administrées soit dans l’eau de boisson pendant 30 jours, soit dans la nourriture pendant 20 jours, peuvent réduire les signes cliniques. Cela peut diminuer les symptômes mais ne peut pas empêcher la formation des lésions.

Pour la coccidiose intestinale, le traitement est similaire à celui de la coccidiose hépatique. La sulfaquinoxaline est administrée dans l’eau de boisson pendant 7 jours, puis répétée après un intervalle de 7 jours.

Remarque : il faut savoir que, même si ces traitements sont mis en place rapidement (dès l’observation des premiers morts), les sujets contaminés depuis plus de 7 jours continueront de mourir pendant quelques jours alors que les sujets atteints depuis moins de 7 jours pourront être sauvés.

Traitement de Soutien

En plus des antibiotiques et des sulfamides, le traitement de soutien peut être nécessaire pour aider les lapins à se rétablir de la coccidiose. Ce soutien peut inclure :

  • Réhydratation: puisque la diarrhée est un symptôme courant de la coccidiose, il est important de veiller à ce que les lapins restent bien hydratés. Les solutions de réhydratation peuvent être administrées par le vétérinaire pour compenser les pertes d’électrolytes dues à la diarrhée.
  • Nutrition: les lapins atteints de coccidiose peuvent perdre l’appétit et maigrir. Il est crucial de leur fournir une alimentation adaptée pour les aider à retrouver des forces et à combattre l’infection.
  • Confort: il est important de veiller au confort des lapins pendant leur convalescence, en maintenant une litière propre et en minimisant le stress dans leur environnement.

Attention !
Cette thérapie ne débarrasse pas votre animal du parasite mais permet à votre lapin de développer son système immunitaire pendant que le protozoaire est contrôlé. Votre animal peut développer une immunité à vie contre les espèces de coccidiose et peut avoir besoin de traitements répétés à intervalles réguliers.

Quel pronostic de la coccidiose chez les lapins ?

Le pronostic pour les lapins atteints de coccidiose est bon lorsqu’elle est détectée tôt. Pour les animaux gravement infectés ou présentant des signes d‘insuffisance hépatique, le pronostic peut être réservé.

Prévention et contrôle de la coccidiose

Quarantaine des lapins malades

Pour prévenir la propagation de la coccidiose, il est important d’isoler les lapins malades dès l’apparition des premiers symptômes. La quarantaine permet de réduire les risques de contamination entre les animaux, évitant ainsi la transmission des oocystes (spores) par le contact avec les matières fécales infectées.

Nettoyage et désinfection des cages

L’entretien régulier des clapiers est essentiel pour prévenir la coccidiose. Il est recommandé de nettoyer et désinfecter les cages régulièrement pour détruire les oocystes présents dans l’environnement. Il faut également veiller à l’élimination des matières fécales et du mucus, qui sont des sources potentielles de contamination. Utilisez de l’eau et des produits désinfectants spécifiques pour assurer un nettoyage efficace.

Important! le clapier doit rester sec et la cage doit être désinfectée régulièrement à l’eau chaude (plus de 80°C) ou avec une solution mortelle pour les oocystes, comme l‘ammoniac (10 %).

Alimentation saine et équilibrée

Fournir une alimentation saine et équilibrée est crucial pour la santé globale des lapins et pour prévenir les infections comme la coccidiose. Une nutrition adéquate renforce le système immunitaire et limite les effets néfastes des parasites sur les intestins. Veillez à fournir de l’eau propre et évitez de donner de l’herbe fraîche ou d’autres aliments contaminés par des oocystes.

Remarque : ajouter du vinaigre de cidre dans les eaux de boissons (1 % normalement et jusqu’à 5-6 %).

Gestion du stress

Un stress élevé peut favoriser le développement de la coccidiose chez les lapins. Il convient donc de gérer les facteurs de stress tels que la surpopulation, un mauvais entretien des cages, ou des conditions environnementales inadaptées. Prévenir le stress chez les lapins contribue à une meilleure santé intestinale et réduit les risques de coccidiose.

Utiliser des médecines alternatives comme antiparasitaire

  • Huiles essentielles de basilic et de thym: 3 gouttes de chaque pour 60 litres d’eau de boisson.
  • Teinture mère de thym et d’ail: 1 bouchon pour 10 litres d’eau de boisson, à donner une fois tous les 15 jours.
  • Fleur de Bach (dilution dans l’eau de boisson).
  • Chlorure de magnésium: entre 50 et 100 grammes pour 10 litres d’eau de boisson, à donner une fois par mois.

Références

https://www.planeteanimal.com/coccidiose-chez-les-lapins-symptomes-et-traitement-512.html

https://www.ummto.dz/dspace/bitstream/handle/ummto/9752/Djebouri%20Dihia%20%26%20Naami%20C%C3%A9lia.pdf?sequence=1&isAllowed=y

http://www.cuniculture.info/Docs/Documentation/Publi-Lebas/1990-1999/1996-Lebas-&-al-FAO-Le%20lapin%20elevage%20et%20pathologie.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 4

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut