Colite chez le chien : causes, symptômes et traitements efficaces

Article rédigé par le 15 septembre 2023

Votre chien a de la diarrhée et le vétérinaire diagnostique une colite ? En termes simples, c’est une inflammation du côlon. Il y a la colite aiguë, qui survient rapidement, et la colite chronique, persistante depuis plus d’un mois.

Les causes sont variées, allant d’aliments inhabituels au syndrome du côlon irritable. Bien que cela puisse causer des épisodes douloureux de diarrhée, un traitement approprié peut souvent mener à une récupération rapide.

Ce guide couvre les symptômes et les options de traitement liés à la colite chez les chiens.

Zoom sur le colon du chien

Anatomie du colon

Le côlon, également appelé gros intestin, fait suite à l’intestin grêle, Il est moins long , mais beaucoup plus large et forme la dernière partie du tube digestif, avant l’anus.

Chez le chien, le côlon se divise généralement en plusieurs parties :

  • Le cæcum : est en forme de sac et correspond à la première partie du gros intestin. Il relie le côlon à l’intestin grêle.
  • Le côlon ascendant : est la première partie du côlon après l’iléon, la dernière partie de l’intestin grêle. Il s’élève du côté droit de l’abdomen du chien et remonte vers le haut.
  • Le côlon transverse : qui traverse l’abdomen de droite à gauche, sous l’estomac et le foie. C’est dans cette partie que l’eau est principalement réabsorbée, ce qui épaissit les selles.
  • Le côlon descendant : qui suit le côlon transverse et descend du côté gauche de l’abdomen vers le bas.
  • Le côlon sigmoïde : est une section en forme de « S » du côlon qui se connecte au rectum, la dernière partie de l’intestin avant l’anus. C’est là que les selles sont stockées avant d’être évacuées lors de la défécation.
  • Le rectum : est la dernière partie du côlon avant l’anus. C’est un tube musculaire reliant le gros intestin au canal anal dont la fonction est de collecter les selles avant la défécation.

Rôle

Voici en détail les principaux rôles du colon chez le chien :

  1. Absorption de l’eau et formation des selles : le rôle du côlon est, à partir du chyme (les aliments prédigérés par l’estomac), de réabsorber ce qui ne l »a pas été par l’intestin grêle. Chaque jour, près de 2 litres d’eau transitent par le côlon qui en réabsorbe 90%. Il réabsorbe également quelques vitamines. Cette absorption d’eau permet d’épaissir les selles, ce qui est essentiel pour former des selles solides et bien formées.
  2. Fermentation : le côlon abrite une grande quantité de bactéries bénéfiques qui aident à la fermentation des substances non digérées, comme les fibres alimentaires. Cette fermentation produit certains nutriments essentiels pour le chien, notamment des acides gras à chaîne courte, qui sont une source d’énergie.
  3. Stockage temporaire : le côlon, en particulier la partie du côlon sigmoïde, agit comme un réservoir temporaire pour les selles. Il stocke les selles jusqu’à ce que le chien soit prêt à les évacuer lors de la défécation.
  4. Évacuation des déchets : lorsque les matières fécales sont correctement formées et que le chien ressent le besoin de déféquer, les muscles du côlon se contractent afin de propulser les selles vers le rectum et l’anus, d’où elles sont ensuite éliminées du corps.

Attention ! Le côlon du chien joue un rôle crucial dans la digestion, l’absorption des nutriments, la formation des selles et l’élimination des déchets du corps. En cas de colopathie, tout dysfonctionnement de ces processus peut entraîner l’apparition de diarrhées coliques ou de constipation.

C’est quoi une colite ?

Le côlon constitue la portion la plus vaste du gros intestin et est responsable de l’absorption de l’eau. Ainsi, toute affection touchant cet organe est désignée par le terme de colite, la diarrhée étant le symptôme principal indiquant un dysfonctionnement.

RECOMMANDÉ :  Selles des chats : Tout savoir ( Quand s’inquiéter ?)

Quelles sont les causes les plus fréquentes de colite chez le chien ?

L’inflammation du côlon chez le chien peut être la conséquence :

  • en cas de stress ou d’anxiété, pouvant exercer une pression sur le système immunitaire,
  • lors de changements soudains dans l’alimentation,
  • suite à l’ingestion de substances indigestes ou toxiques,
  • en cas de blessure ou lésion du côlon,
  • en présence de parasites internes tels que les Ankylostomes, les Trichures ou des protozoaires comme Giardia,
  • en cas d’intolérance alimentaire,
  • en présence d’une infection bactérienne, avec des agents tels que Salmonelle, Clostridium, Yersinia ou Campylobacter,
  • en cas d’infection fongique par Histoplasma Capsulatum, responsable de l’histoplasmose,
  • en cas de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI),
  • en présence d’une tumeur maligne telle qu’un lymphome ou un adénocarcinome. Les tumeurs du côlon sont plus rares que les colites, et environ 40 % d’entre elles sont bénignes.
  • en cas de pathologie associée, telle que la pancréatite.

Le saviez-vous ?

La maladie inflammatoire chronique de l’intestin, également appelée colite, entérite granulomateuse ou syndrome de côlon spastique, se manifeste chez les chiens par des troubles gastro-intestinaux chroniques tels que selles molles et vomissements.

Cette inflammation perturbe l’absorption des nutriments et entrave la progression du contenu à travers le système digestif.

C’est une maladie auto-immune avec une prédisposition génétique, et la reproduction est déconseillée pour les chiens atteints.
 
 

source

Types de colite

Il existe deux types de colite chez les chiens : la colite aiguë (soudaine) et la colite chronique (diarrhée durant plus d’un mois).

  • Colite aiguë : Elle se manifeste de manière soudaine et peut être déclenchée par une infection bactérienne ou virale, une réaction allergique alimentaire, l’ingestion d’un corps étranger, ou un stress significatif.

Les symptômes incluent généralement la diarrhée, parfois avec du sang, des vomissements, de la fièvre et une perte d’appétit.

  • Colite chronique : À la différence de la colite aiguë, la colite chronique perdure sur une durée prolongée. Elle peut être associée à des problèmes de santé sous-jacents, tels que des allergies alimentaires, une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) ou des infections récurrentes.

Les symptômes peuvent être similaires à ceux de la colite aiguë, mais ils se manifestent de manière plus prolongée.

Quels sont les symptômes de la colite chez le chien ?

Les colites se manifestent principalement par des signes digestifs. Les signes les plus typiques sont les suivants :

  • Émission de selles liquides et plus fréquentes.
  • Présence de sang frais ou de mucus dans les selles.
  • Douleur pendant la défécation.
  • Constipation.
  • Ténesme, caractérisé par une sensation persistante de besoin de déféquer, même en l’absence d’émission de selles.
  • Désintérêt pour la nourriture ou changements dans les habitudes alimentaires.
  • Perte de poids.
  • Augmentation des flatulences.
  • Léthargie.

Attention ! Diverses conditions peuvent déclencher des épisodes de diarrhée chez votre fidèle compagnon, notamment la colite canine. Il est crucial de consulter rapidement un vétérinaire pour obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié.

Comment diagnostique-t-on une colite chez le chien ?

Si vous suspectez une colite chez votre chien, consultez immédiatement le vétérinaire pour un examen approfondi.

Il examinera les antécédents de votre chien pour exclure d’autres causes possibles des symptômes gastro-intestinaux et demandera probablement un échantillon de selles pour détecter la présence de vers ou d’autres parasites.

Des tests complémentaires tels qu’un examen rectal, une cytologie et des analyses de sang peuvent également être effectués.

Dans certains cas, des tests supplémentaires tels que des radiographies ou des rayons X peuvent être nécessaires pour examiner le côlon et le tractus intestinal à la recherche d’anomalies, de blessures ou de dommages.

Des procédures plus avancées comme les coloscopies, les fibroscopies, les biopsies du côlon, les échographies abdominales et les lavements barytés peuvent également être envisagées pour exclure d’autres affections telles que les tumeurs coliques ou le syndrome du côlon irritable.

À noter : Lors d’une fibroscopie et d’une biopsie du côlon, le vétérinaire explore l’intérieur de l’intestin de l’animal à l’aide d’un faisceau de fibres optiques et prélève un échantillon de la muqueuse pour analyse.

Quels sont les options de traitement des colites chez le chien ?

Le traitement de la colite dépend de sa cause sous-jacente. Il peut inclure :

  1. Un régime alimentaire spécial pour les allergies ou les intolérances alimentaires.
  2. Des médicaments pour traiter les infections, réduire l’inflammation ou soulager la douleur.
  3. La gestion du stress ou de l’anxiété.
RECOMMANDÉ :  Mon lapin peut-il manger de la tomate? (Explication vétérinaire)

Régime alimentaire :

Le traitement des colites implique souvent une amélioration de la digestibilité de la nourriture.

Le vétérinaire peut recommander un régime spécifique, notamment des aliments hypoallergéniques avec des protéines non réactives telles que le riz et le poulet bouilli, et des glucides hautement digestibles comme le riz et le tapioca.

L’utilisation de fibres solubles, telles que le psyllium, est conseillée pour les colopathies associées à des diarrhées.

Médicaments :

Le diagnostic de la colite étant délicat, une diète est souvent prescrite aux animaux pendant les deux jours suivant les premiers symptômes.

En fonction de la cause sous-jacente, le vétérinaire peut prescrire divers médicaments tels que des antibiotiques, des anti-diarrhéiques, des anti-inflammatoires, et parfois des immunosuppresseurs, des probiotiques, ou des médicaments pour réduire la production d’acide gastrique.

Attention ! Il est extrêmement dangereux d'administrer des médicaments destinés aux humains à votre chien, car les chiens ne métabolisent pas les médicaments de la même manière que les humains.
De plus, cela peut être contre-productif si la cause précise de la colite n'est pas connue. Évitez d'auto-administrer des médicaments à votre chien à la maison.

En cas de colite causée par des parasites et après identification du type de parasite, le vétérinaire recommandera un médicament antiparasitaire adapté.

Les traitements antiparasitaires courants incluent des vermifuges pour les vers et des médicaments spécifiques pour traiter les protozoaires tels que la giardiose.

À noter : En cas de diarrhée sévère causée par la colite, votre chien risque rapidement la déshydratation. Dans de tels cas, une réhydratation par voie intraveineuse ou sous-cutanée peut s’avérer nécessaire, impliquant souvent une hospitalisation.

Gestion du stress :

Identifiez et réduisez les déclencheurs de stress pour votre chien, y compris des modifications de l’environnement ou l’utilisation de médicaments calmants.

Consultez un vétérinaire en cas de suspicion de colite, car un traitement approprié est essentiel pour soulager la douleur et résoudre le problème sous-jacent.

Des suivis vétérinaires réguliers peuvent être nécessaires en cas de colite chronique pour surveiller la santé intestinale de votre chien.

Récupération et prise en charge de la colite chez le chien

Dans les cas de colite aiguë, la guérison complète survient généralement en quelques jours.

La colite chronique, nécessitant des diagnostics et des essais de médicaments et régimes, peut ne pas être guérissable en fonction de la cause sous-jacente.

Cependant, elle peut souvent être gérée par des moyens tels que le régime alimentaire, les suppléments de fibres, les antibiotiques, les corticostéroïdes, les anti-inflammatoires ou les modulateurs immunitaires.

10 conseils pour prévenir la colite chez le chien

La prévention des colites chez les chiens implique plusieurs mesures visant à maintenir une santé gastro-intestinale optimale et à réduire les facteurs de risque potentiels. Voici quelques conseils pour prévenir les colites chez les chiens :

  1. Offrez une alimentation de qualité répondant aux besoins spécifiques de votre chien, évitant les changements fréquents de régime pour éviter les perturbations gastriques.
  2. Évitez les aliments humains, en particulier ceux toxiques comme le chocolat, les raisins, les oignons, l’ail, et les os cuits.
  3. Assurez un accès permanent à de l’eau fraîche pour prévenir la déshydratation.
  4. Fournissez suffisamment d’exercice pour favoriser un transit intestinal sain.
  5. Suivez un programme de vermifugation recommandé par le vétérinaire et utilisez des produits antiparasitaires pour prévenir puces, tiques, et vers du cœur.
  6. Évitez les situations stressantes, connues pour contribuer aux problèmes gastro-intestinaux.
  7. Surveillez votre chien à l’extérieur pour prévenir l’ingestion d’objets étrangers ou de matières fécales d’autres animaux.
  8. Maintenez la propreté de l’environnement de votre chien, évitant la contamination croisée des selles et pratiquant une bonne hygiène des mains.
  9. Limitez les contacts avec des chiens potentiellement malades, surtout dans des lieux publics.
  10. Assurez-vous que votre chien reçoive tous les vaccins recommandés par les vétérinaires.

Points importants

  • La colite est une inflammation du côlon ou du gros intestin, organe responsable des dernières étapes de la digestion et du stockage temporaire des selles.
  • Lorsqu’il est enflammé, le côlon ne peut pas absorber l’eau correctement, entraînant une diarrhée.
  • La colite aiguë peut être déclenchée par le stress ou l’ingestion d’objets inappropriés.
  • En cas d’allergies alimentaires, un régime à base de nouvelles protéines ou de protéines hydrolysées peut être prescrit.
  • Un régime riche en fibres peut également être bénéfique dans certains cas de colite.
  • Le traitement de la colite peut impliquer l’utilisation de régimes spéciaux, de suppléments de fibres, de probiotiques, d’antibiotiques et de stéroïdes, en fonction de la gravité, de la durée des symptômes et de la cause sous-jacente.

Références

https://www.purina.co.uk/articles/dogs/health/digestion/colitis-in-dogs

https://www.atavik.fr/945-colite-chien/#:~:text=Les%20sympt%C3%B4mes%20de%20la%20colite,mais%20il%20les%20%C3%A9vacue%20directement.

https://www.thedodo.com/dodowell/colitis-in-dogs

https://iloveveterinary.com/fr/Articles/comment-reconna%C3%AEtre-et-traiter-la-colite-de-stress-chez-le-chien/

https://www.clinique-veterinaire-desmettre-fath.fr/conseils/diarrh%C3%A9e-chronique-chien/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.7 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut