Colite du chat : soulager et prévenir cette affection intestinale

Article rédigé par le 22 septembre 2023

La colite du chat est une affection digestive assez répandue, mais souvent négligée. Elle se caractérise par une inflammation du côlon. Cette inflammation de la paroi du côlon peut entraîner des symptômes digestifs inconfortables et perturber la qualité de vie de vos compagnons à quatre pattes.

Dans cet article, nous explorerons les causes de la colite du chat, les symptômes qu’elle provoque, ainsi que des options de traitement pour soulager les symptômes et améliorer la santé générale des chats touchés.

Cette information précieuse sur la colite du chat vous permettra de mieux comprendre cette condition et de prendre soin de votre chat de manière proactive.

Colite du chat : 9 points à retenir

  • 1. La colite du chat est une affection courante caractérisée par une inflammation du côlon.
  • 2. Les symptômes de la colite chez le chat comprennent de la diarrhée, des douleurs abdominales et une perte d’appétit.
  • 3. Les causes de la colite chez le chat peuvent être multiples, y compris une alimentation inadaptée, des infections parasitaires, des allergies alimentaires, le stress ou des maladies sous-jacentes.
  • 4. Un diagnostic précis de la cause de la colite est essentiel pour mettre en place un traitement approprié.
  • 5. Le traitement de la colite du chat implique souvent des modifications alimentaires, des médicaments anti-inflammatoires ou des antibiotiques, ainsi que des mesures pour réduire le stress.
  • 6. Il est important de maintenir une bonne hydratation et un régime alimentaire équilibré pour aider à rétablir l’équilibre intestinal chez les chats atteints de colite.
  • 7. Des mesures préventives telles qu’une alimentation saine, la prévention des infections parasitaires et la gestion du stress peuvent aider à réduire les risques de colite chez les chats.
  • 8. La communication avec le vétérinaire et la surveillance régulière de la santé intestinale de votre chat sont essentielles pour détecter et traiter rapidement tout problème digestif.
  • 9. Avec un diagnostic précoce et un traitement approprié, la plupart des chats atteints de colite peuvent retrouver une santé intestinale optimale.

Qu’est-ce que la colite du chat ?

La colite est une inflammation du gros intestin, spécifiquement appelé côlon, qui peut entraîner divers symptômes gastro-intestinaux chez le chat.

Il s’agit d’une affection courante chez les félins et peut avoir plusieurs causes, notamment des infections bactériennes, des allergies alimentaires, des parasites intestinaux, une maladie inflammatoire de l’intestin, entre autres.

Le côlon : une brève description anatomo-physiologique

Le tractus gastro-intestinal du chat est composé de plusieurs parties, dont l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin. Le gros intestin est la dernière partie du système digestif et se compose de plusieurs segments, dont le colon.

Le rôle principal du côlon chez le chat est d’absorber l’eau des matières non digérées qui proviennent de l’intestin grêle. Cette absorption d’eau permet de former des matières fécales solides.

Le colon agit également comme un réservoir temporaire pour les matières fécales avant leur élimination par le rectum et l’anus.

Quelles sont les causes possibles de la colite du chat ? 

La colite chez le chat peut être causée par divers facteurs, chacun ayant ses propres mécanismes.  Notamment : 

Alimentation inappropriée ou déséquilibrée 

Une alimentation de mauvaise qualité ou qui ne répond pas aux besoins nutritionnels spécifiques du chat peut entraîner des problèmes digestifs, y compris la colite. Certains aliments peuvent être irritants pour le côlon et provoquer une inflammation.

Parasites intestinaux 

La présence de parasites intestinaux tels que les vers ronds ou les vers plats peut provoquer une irritation et une inflammation du côlon. Ces parasites peuvent être contractés par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés, ou lors de contacts avec d’autres animaux infestés.

 Allergies alimentaires 

Certains chats peuvent développer une sensibilité ou une allergie à certains ingrédients alimentaires. Ces allergies alimentaires peuvent provoquer une réaction inflammatoire dans le côlon, entraînant une colite. Les allergies les plus courantes chez les chats sont liées aux protéines animales comme le poulet, le bœuf ou le poisson.

Stress ou anxiété 

Les situations stressantes, les changements dans l’environnement du chat, ou l’anxiété peuvent avoir un impact sur son système digestif. Le stress peut provoquer une inflammation du côlon et conduire à la colite.

Des facteurs tels qu’un déménagement, l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille ou des tensions entre les chats peuvent être des déclencheurs de colite chez certains chats sensibles.

Infections bactériennes 

Certaines infections bactériennes peuvent causer une inflammation du côlon et provoquer une colite chez les chats. Les bactéries telles que Salmonella, Campylobacter, Anaerobiospirillum spp ou Clostridium peuvent être responsables de ces infections.

RECOMMANDÉ :  Pathologies du boulet chez le cheval: menace pour sa performance

Un diagnostic fait par J. Séguéla a mis en évidence une colite ulcéreuse à Anaerobiospirillum spp chez un chat Shorthair de 4 ans.

Troubles intestinaux inflammatoires 

Certains chats peuvent souffrir de troubles intestinaux inflammatoires chroniques tels que la maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI). Dans ces cas, le système immunitaire du chat réagit de manière excessive, provoquant une inflammation du côlon et des symptômes de colite.

Quels sont les différents types de colite du chat ?

Il existe différents types de colite chez le chat, qui peuvent être classés en fonction de leur origine et de leur cause sous-jacente. 

Colite infectieuse 

Cela se produit lorsque le gros intestin du chat est infecté par des bactéries, des virus, des parasites ou des champignons. Des exemples courants incluent la colite bactérienne, la colite virale (comme le virus de la leucémie féline) ou la colite parasitaire (causée par des parasites intestinaux tels que les vers).

Colite alimentaire 

Certains chats peuvent développer une colite en réaction à des allergies ou à une intolérance alimentaire. Certains ingrédients alimentaires, tels que le gluten, les protéines de viande spécifiques ou certains additifs, peuvent provoquer une inflammation du gros intestin.

Colite inflammatoire 

La colite inflammatoire fait référence à une inflammation chronique du gros intestin sans cause infectieuse évidente. Elle peut être associée à des maladies auto-immunes ou à des troubles inflammatoires de l’intestin, tels que la maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI).

Colite idiopathique 

Dans certains cas, la cause exacte de la colite chez le chat reste inconnue. On parle alors de colite idiopathique. Bien qu’il n’y ait pas de cause connue, il est possible qu’il y ait des facteurs génétiques, immunitaires ou environnementaux impliqués.

Comment se manifeste la colite chez le chat ?

Les symptômes de la colite chez les chats peuvent varier en intensité et en durée, mais ils incluent souvent :

  • Diarrhée : La présence de selles molles ou liquides est un symptôme courant de la colite chez les chats. La diarrhée peut être fréquente et parfois accompagnée de mucus ou de sang. Elodie, Laura GILBIN a mis en évidence dans ses études la présence de sang dans les fèces d’un chat atteint de colite.
  • Incontinence : Les chats atteints de colite peuvent ressentir des douleurs ou des irritations au niveau de l’anus, ce qui peut les pousser à faire leurs besoins plus fréquemment ou à avoir du mal à retenir leurs selles.
  • Vomissement
  • Flatulences : Les chats atteints de colite peuvent produire des gaz excessifs, ce qui entraîne une augmentation des flatulences et peut parfois provoquer une gêne.
  • Perte d’appétit : La colite peut entraîner une diminution de l’appétit chez les chats, car ils peuvent ressentir des douleurs ou de l’inconfort en mangeant.
  • Perte de poids : En raison de la diminution de l’appétit et de la diarrhée persistante, les chats atteints de colite peuvent perdre du poids de manière significative.
  • Léchage excessif de l’anus : Certains chats atteints de colite peuvent se lécher fréquemment l’anus, en raison de l’irritation ou de l’inflammation qui s’y produit.
  • Gêne ou douleur abdominale : Les chats atteints de colite peuvent montrer des signes de douleur ou d’inconfort dans la région abdominale, en se recroquevillant ou en se montrant sensibles lorsqu’on les touche.
  • Ulcère : Les ulcères peuvent être associés à la colite chez le chat. L’inflammation chronique du gros intestin peut provoquer des lésions et des ulcérations de la muqueuse intestinale, ce qui contribue aux symptômes de la colite.

Quelles sont les complications possibles de la colite du chat ?

La colite chez les chats peut entraîner certaines complications.

Déshydratation 

La diarrhée fréquente et liquide associée à la colite peut entraîner une perte excessive de liquides corporels, entraînant une déshydratation. La déshydratation peut être potentiellement dangereuse pour la santé du chat.

Déséquilibre électrolytique 

La diarrhée prolongée peut également entraîner une perturbation de l’équilibre électrolytique du chat, avec une diminution des niveaux de minéraux essentiels tels que le sodium, le potassium et le calcium. Cela peut entraîner des problèmes de santé supplémentaires.

Perte de poids excessive 

La colite chronique chez les chats peut entraîner une perte de poids importante si elle n’est pas traitée correctement. La diminution de l’appétit, la diarrhée persistante et les problèmes d’absorption des nutriments peuvent contribuer à une diminution de l’état corporel et de la masse musculaire.

Infection secondaire 

Dans certains cas, la colite peut affaiblir le système immunitaire du chat, le rendant plus susceptible de contracter des infections bactériennes ou virales supplémentaires. Ces infections secondaires peuvent aggraver les symptômes.

Syndrome de l’intestin irritable (SII) 

Dans certains cas, une colite non traitée ou récurrente peut évoluer vers un syndrome de l’intestin irritable. Cela peut entraîner des symptômes gastro-intestinaux intermittents, une sensibilité alimentaire accrue et une diminution de la qualité de vie du chat.

Mégacôlon 

Chez certains chats atteints de colite chronique, l’inflammation prolongée et les troubles de la motilité intestinale peuvent entraîner une dilatation excessive du côlon, connue sous le nom de « mégacôlon ». Cette condition peut provoquer une obstruction du flux des selles.

RECOMMANDÉ :  Souffle au cœur chez le chat : causes, symptômes et traitements

Anémie 

Dans certains cas de colite sévère ou chronique, l’inflammation de l’intestin peut affecter l’absorption du fer ou provoquer des saignements intestinaux. Cela peut conduire à une anémie, qui se caractérise par une diminution des taux d’hémoglobine et une réduction de la capacité du sang à transporter l’oxygène.

Comment le vétérinaire peut diagnostiquer la colite du chat ?

Le vétérinaire peut utiliser différentes méthodes pour diagnostiquer la colite chez un chat.

  • Examen physique : Le vétérinaire examinera votre chat pour détecter tout signe d’inconfort abdominal, de douleur ou d’autres symptômes associés à la colite.
  • Prise d’histoire médicale : Il vous posera des questions sur les symptômes de votre chat, son régime alimentaire, ses antécédents médicaux et tout facteur de stress potentiel.
  • Tests sanguins : Des analyses sanguines peuvent être effectuées pour évaluer la santé générale de votre chat et rechercher des infections, des inflammations ou des anomalies biochimiques.
  • Analyse de selles : Une analyse de selles peut être réalisée pour détecter la présence de bactéries ou de parasites intestinaux pouvant provoquer une inflammation du côlon.
  • Radiographies ou échographie abdominale : Ces examens d’imagerie permettent d’évaluer l’état du côlon et des autres organes abdominaux pour rechercher toute anomalie structurelle ou obstruction.
  • Endoscopie : Dans certains cas, une endoscopie peut être recommandée. Cela implique l’insertion d’un tube souple équipé d’une caméra dans le rectum ou l’intestin grêle de votre chat pour visualiser directement l’intérieur du côlon et prélever des échantillons tissulaires pour une biopsie (observation microscopique d’un échantillon tissulaire) si nécessaire.

Quelles sont les options de traitement possibles pour un chat atteint de colite ?

Les options de traitement de la colite chez le chat peuvent varier en fonction de la cause sous-jacente de l’inflammation. 

Alimentation spécifique 

Dans certains cas, un changement d’alimentation peut être recommandé pour aider à contrôler les symptômes de la colite. Votre vétérinaire peut recommander une alimentation hypoallergénique, une alimentation à base de fibres spécifiques ou une alimentation digestive spéciale pour aider à apaiser l’intestin de votre chat.

Médicaments anti-inflammatoires 

Le vétérinaire peut prescrire des médicaments anti-inflammatoires tels que des corticostéroïdes ou des médicaments immunosuppresseurs pour réduire l’inflammation dans le côlon du chat.

Traitement des infections ou parasites  

Si la colite est causée par une infection bactérienne ou parasitaire, un traitement antibiotique ou antiparasitaire spécifique peut être nécessaire pour éliminer l’infection.

Suppléments digestifs 

Certains suppléments digestifs contenant des probiotiques ou des prébiotiques peuvent être recommandés pour soutenir la santé intestinale de votre chat et aider à rétablir l’équilibre de la flore intestinale.

Gestion du stress 

Si le stress est un facteur contributif à la colite de votre chat, des mesures de gestion du stress peuvent être recommandées, telles que l’utilisation de phéromones apaisantes, l’aménagement d’un environnement calme et sûr, ou d’autres techniques de relaxation.

Réhydratation

Quand votre chat subit une diarrhée chronique, une des complications de la colite est la déshydratation. Par conséquent, une réhydratation par administration de solution physiologique par voie intraveineuse ou sous-cutanée peut être entamée selon la décision du vétérinaire.

Comment prévenir la colite du chat ?

Pour la prévention, il faut juste éviter toutes les causes possibles de la colite. Pour ce faire :

  • Adoptez un régime alimentaire adéquat pour votre chat
  • Réalisez le déparasitage du chat de manière régulière
  • Programmez des visites régulières chez votre vétérinaire selon sa recommandation
  • Surveillez quotidiennement l’état sanitaire et comportemental de votre chat
  • Consultez immédiatement un vétérinaire dès l’apparition de changement spontané dans la santé ou le comportement de votre chat

La colite du chat : nos conseils en tant que vétérinaires

  • Consultez toujours un vétérinaire 

Si vous soupçonnez que votre chat a une colite, il est important de consulter un vétérinaire. Seul un professionnel de la santé animale pourra poser un diagnostic précis et recommander le traitement approprié.

  • Suivez les recommandations du vétérinaire 

Une fois que le diagnostic a été établi, il est essentiel de suivre les recommandations de votre vétérinaire en matière de traitement, d’alimentation et de soins généraux. Respectez les doses de médicaments prescrits et suivez les consignes d’alimentation spécifique si cela est recommandé.

  • Contrôlez l’alimentation  

L’alimentation joue un rôle important dans la gestion de la colite. Votre vétérinaire peut recommander une alimentation spécifique pour aider à apaiser l’intestin de votre chat. Il est important de suivre cette alimentation de manière cohérente et de ne pas donner d’aliments non recommandés.

  • Veillez au bien-être émotionnel 

Le stress peut être un facteur contributif à la colite. Essayez de créer un environnement calme et sûr pour votre chat et de minimiser les facteurs de stress. Offrez-lui des moments de jeu, d’attention et de détente.

  • Soyez attentif aux symptômes 

Surveillez les symptômes de la colite et notez tout changement dans les selles, l’appétit, le comportement ou l’état général de votre chat. Cela peut aider le vétérinaire à ajuster le traitement si nécessaire.

  • Suivez les visites de suivi 

Assurez-vous de respecter les visites de suivi chez le vétérinaire pour évaluer l’évolution de l’état de santé de votre chat. Ces visites permettent d’apporter d’éventuels ajustements au traitement ou à l’alimentation.

Références

www.sciencedirect.com

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut