Comblement osseux dentaire : C’est quoi ?

Article rédigé par le 4 mars 2024

Le sourire est un élément essentiel de notre communication et de notre bien-être. Malheureusement, la perte d’une ou plusieurs dents peut affecter notre confiance en nous et notre qualité de vie. Heureusement, les progrès de la dentisterie moderne permettent de remplacer les dents manquantes par des implants dentaires, qui offrent une solution durable et esthétique.

Cependant, il arrive que la quantité d’os disponible dans la mâchoire ne soit pas suffisante pour supporter un implant. C’est là que le comblement osseux intervient. Cette technique chirurgicale permet d’augmenter le volume osseux et de créer une base solide pour l’implant.

Dans cet article, rédigé par un dentiste, nous allons voir en détail le comblement osseux, ses différentes techniques, ses risques et ses suites opératoires. 

Les points essentiels à retenir 

  • Le comblement osseux est une procédure chirurgicale visant à reconstruire un manque de volume d’os, généralement dans la mâchoire, avant la pose d’implants dentaires.
  • Les matériaux de comblement osseux les plus courants sont les greffons osseux autogènes (provenant du patient lui-même), les allogreffes (provenant de donneurs humains), les xénogreffes (provenant d’animaux) et les biomatériaux synthétiques.
  • Les techniques de comblement osseux varient en fonction de la quantité d’os à reconstruire et de la localisation du défaut. Les techniques les plus courantes sont : Le comblement osseux post-extractionnel, Le sinus lift, ou l’élévation du sinus, Le comblement osseux pré-implantaire et la greffe osseuse
  • Le comblement osseux est une procédure invasive qui comporte, bien que rares, des risques et des complications.
  • Un suivi post-opératoire est nécessaire pour assurer le succès de la procédure. 

Qu’est-ce que le comblement osseux ? 

Le comblement osseux, également appelé greffe osseuse dentaire, est une intervention chirurgicale visant à augmenter la masse osseuse au niveau de la mâchoire. Plus précisément, le comblement osseux s’impose lorsque la masse osseuse de la mâchoire est :

  • rétrécie (diminue) en hauteur,
  • trop fine en épaisseur,
  • très irrégulière suite à certaines extractions.

Cette technique est utilisée dans plusieurs situations :

  • Avant la pose d’un implant dentaire : Si la quantité d’os est insuffisante pour supporter l’implant, un comblement osseux est nécessaire pour garantir sa stabilité et sa longévité.
  • Après l’extraction d’une dent : Suite à la perte d’une dent, l’os alvéolaire (os qui entoure la dent) peut se résorber, réduisant le volume osseux disponible. Un comblement osseux peut alors être réalisé pour combler le vide et préserver la structure osseuse.
  • En cas de parodontite : Cette maladie infectieuse peut également affecter l’os alvéolaire et entraîner une perte osseuse. Le comblement osseux peut alors être utilisé pour traiter les lésions osseuses et stabiliser les dents restantes. 

Les différentes techniques de comblement osseux

Le comblement osseux réalisé avec l’os du patient ou greffe autogène 

Cette technique consiste à prélever un fragment d’os du patient (vous-même) pour le greffer dans la zone à combler. 

L’os peut alors être utilisé entier, sous forme de bloc ou broyé sous forme de copeaux. Les os utilisés sont généralement prélevés au niveau du menton et dans l’angle de la mâchoire inférieure, juste après les molaires. 

Le comblement osseux avec un os d’origine humaine ou greffe allogène

Dans ce cas, le greffon osseux provient d’un donneur humain. Ces greffons proviennent de laboratoires spécialisés qui assurent que ceux-ci soient parfaitement sécuritaires.

RECOMMANDÉ :  Hygiène bucco-dentaire après 65 ans (conseils dentiste)

Bon à savoir : Cette technique est moins utilisée que le comblement autologue en raison des risques de rejet et de transmission de maladies. 

Le comblement osseux réalisé avec un os d’origine animale ou greffe xénogénique 

Le greffon osseux est d‘origine animale, le plus souvent bovin. Cette technique est moins invasive que les deux autres et ne présente pas de risque de transmission de maladies entre humains. 

Le comblement osseux réalisé avec un os synthétique ou greffe alloplastique 

Il est aussi possible de réaliser un comblement osseux en utilisant un os synthétique.

Un greffon alloplastique est généralement fait d’un mélange de phosphate et de calcium.

Ce substitut osseux est produit en laboratoire, dans des conditions d’hygiène extrême afin de maximiser les chances de réussite de la greffe. 

Les differents techniques de comblement osseuse 

L’opération peut être réalisée par un chirurgien-dentiste en cabinet (qui procèdera à une anesthésie locale) ou en centre de soins (cliniques, hôpitaux) avec des chirurgiens maxillo-faciaux et/ou stomatologistes qui réaliseront une anesthésie générale

Le comblement osseux post-extractionnel 

Le comblement osseux post-extractionnel consiste à combler la cavité laissée suite à l’extraction dentaire avec un biomatériau de comblement qui se rapproche le plus à l’os humain. L’objectif de cette greffe est d’éviter la résorption de l’os en vue de la pose d’implants dentaires. 

Le sinus lift, ou l’élévation du sinus 

Il s’agit d’une intervention pour remplacer une dent sur la mâchoire supérieure, au niveau du sinus. 

Le chirurgien-dentiste ouvre la muqueuse à cet endroit précis, remplit la cavité sinusale à l’aide du biomatériau (comportant de l’anti-inflammatoire) et la referme avec une membrane. 

En utilisant cette méthode, il est possible d’obtenir une quantité suffisante d’os pour remplacer les dents du secteur molaire. 

La greffe osseuse 

En effectuant cette intervention, il est possible d’augmenter considérablement le volume osseux très limité. Il ne s’agit plus d’un simple renforcement, mais plutôt d’une reconstruction osseuse en termes de largeur et de hauteur dans les zones ayant été les plus affectées par la résorption osseuse. 

Les biomatériaux et le propre os du patient (récupéré soit de la mâchoire soit de la hanche) y sont utilisés comme substitut osseux. 

Le comblement osseux pré-implantaire

La greffe pré-implantaire est le terme utilisé pour décrire une greffe d’os effectuée avant la pose de l’implant

Cette technique permet d’augmenter le volume osseux en hauteur comme en épaisseur et ce, quel que soit le secteur de la dentition, aussi bien au niveau du maxillaire supérieur que de la mandibule. 

Avis du dentiste : Le comblement osseux est réalisé sous anesthésie locale, et la durée de l’intervention varie en fonction de la technique utilisée et de l’importance du défaut osseux. 

Après l’intervention, une période de cicatrisation est nécessaire, généralement de plusieurs mois, avant de pouvoir poser l’implant dentaire. 

Les risques et complications possibles après un comblement osseuse 

Bien que les risques de complications liées à la greffe d’os dentaire soient très faibles, ils ne peuvent pas être complètement évités. Les complications les plus courantes comprennent un rejet des greffons ou des infections au niveau de la zone greffée. 

Risque d’infection

Le risque principal est l’infection de la greffe osseuse. Toutefois, ce risque est contrôlé et limité car cette complication reste peu fréquente. L’apparition d’une infection peut être associée :

  • à une sinusite post-opératoire due à un virus ou une bactérie
  • à un retard de cicatrisation de la gencive favorisant le développement de bactéries.

Bon à savoir : Ce risque est plus présent chez les patients fumeurs ou les patients qui n’adoptent pas une bonne hygiène bucco-dentaire.

RECOMMANDÉ :  Bienfaits de l'eau oxygénée pour les dents

Risque d’échec de la greffe

Dans les rares cas où la greffe ne fonctionne pas, l’échec peut être causé par un rejet du greffon par le patient ou par un manque d’apport sanguin au niveau de la zone greffée. En cas d’échec de la greffe, un nouvelle intervention peut être réalisée pour pouvoir positionner le ou les implants prévus. 

Que se passe-t-il après une greffe osseuse ? 

A la suite d’une augmentation osseuse, le patient peut ressentir certains désagréments et légères douleurs, ce qui est tout à fait normal puisqu’il s’agit d’une intervention chirurgicale. 

La douleur ressentie varie d’un patient à un autre en fonction du type et de l’importance du comblement osseux, et de sa tolérance à la douleur.

Cette douleur peut séaccompagner de : 

  • Saignements : généralement légers et contrôlables.
  • Gonflement : pouvant durer quelques jours.
  • Ecchymoses : coloration bleuâtre de la peau, disparaissant en quelques jours.

Bon à savoir : Suite à une greffe osseuse, le temps de cicatrisation de la muqueuse est de 2 à 5 jours. 

Quelques précaution particulières : 

  • Dans les jours qui suivent l’intervention, il peut y avoir un léger œdème (gonflement) au niveau de la zone opérée.
  • L’alimentation doit être tiède ou froide dans les deux jours suivant l’intervention pour éviter les saignements. 
  • Vous devez également manger des choses plutôt molles pour éviter les douleurs et d’éviter les poches de glace qui pourraient réduire le flux sanguin.
  • L’hygiène dentaire doit être irréprochable pour éviter les infections post-opératoires.
  • Selon le Dr Decaudaveine en 2022, “Il faut attendre au minimum 6 mois avant d’envisager la pose de l’implant”.
  • En cas de projet de réhabilitation implantaire, il est fortement recommandé de ne pas utiliser le tabac car il présente un risque important d’échec de greffe osseuse ainsi que de complications après la pose de l’implant. 
  • Un suivi post-opératoire est nécessaire pour assurer le succès de la procédure.

Quand consulter un dentiste ? 

Un rendez-vous est nécessaire pour discuter de vos besoins et déterminer si un comblement osseux est le traitement adéquat. Le dentiste examinera votre bouche, prendra des radiographies et discutera des risques et des avantages de la procédure. 

Le dentiste déterminera la quantité de greffe osseuse nécessaire et le type de greffe le plus approprié. Il vous expliquera également les étapes de la procédure et les instructions post-opératoires.

Des rendez-vous de suivi sont importants pour surveiller la guérison et s’assurer que le site de la greffe est en bonne santé. Le dentiste peut vous prescrire des antibiotiques et des analgésiques pour prévenir l’infection et soulager la douleur.

Il est important de continuer à consulter votre dentiste pour des examens et des nettoyages réguliers, même après la guérison de la greffe. Cela permettra de s’assurer que votre santé bucco-dentaire est optimale. 

En cas de complications (douleur intense, gonflement et saignement excessif, fièvre, rougeur, écoulement ou mal de gorge) contactez immédiatement votre dentiste. 

Vous cherchez un dentiste pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références 

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article.
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTEPOURTOUS.

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de création strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut