Glaucome chez le chien : conseils aux propriétaires (tout comprendre)

Article rédigé par le 11 août 2023

L’œil du chien est une partie assez sensible de son anatomie. Le moindre problème peut entraîner des troubles importants de la vision, et il existe de nombreuses maladies des yeux chez le chien: le glaucome est l’un de ces maladies dont les chiens peuvent souffrir.

Il se manifeste par une élévation de la pression intra-oculaire. L’hérédité, les cataractes, l’inflammation au niveau des yeux ou une tumeur au niveau de l’œil sont des causes possibles du glaucome chez le chien.

Les symptômes les plus classiques d’un glaucome sont une rougeur de l’œil, une douleur, une mydriase et un œdème cornéen plus ou moins marqué. Le diagnostic et le traitement doivent être mis en place le plus rapidement afin de conserver la vision. Pour en savoir plus, consultez notre article à ce sujet ci-dessous.

Qu’est-ce que le glaucome?

Définition du glaucome

Le glaucome est une maladie oculaire liée à une hypertension oculaire, qui aboutit à une dégénérescence du nerf optique et de la rétine, évoluant vers une perte de vision irréversible.

En médecine vétérinaire l’augmentation de la pression intraoculaire liée a une accumulation d’humeur aqueuse est le facteur principal dans le développement du glaucome. L’atteinte visuelle causée par la maladie touche d’abord la périphérie du champ visuel, puis s’étend progressivement vers le centre.

Le fonctionnement des yeux: l’humeur aqueuse

L’œil contient un liquide appelé humeur aqueuse, est contenue dans la chambre antérieure (entre la cornée et l’iris) et la chambre postérieure (entre l’iris et le cristallin). Ce liquide aide à réguler la pression intraoculaire et donne forme à l’œil. Il est produit et filtré en fonction du débit sanguin, en maintenant le niveau de pression constant. 

Lorsque les tubes de drainage (réseau trabéculaire), s’obstruent, le liquide n’est plus filtré correctement. Le réseau peut également être bloqué par une obstruction comme un vaisseau sanguin qui empêche le filtrage de l’humeur aqueuse. Cependant, la raison du blocage initial n’est pas toujours connue. 

L’humeur aqueuse commence alors à s’accumuler, ce qui engendre une augmentation de la pression intra-oculaire, causant le glaucome. Cela peut aboutir à une dégénérescence de la rétine et du nerf optique.

Quelles sont les origines du glaucome chez le chien ?

Le glaucome est provoqué par une obstruction du filtre d’évacuation du liquide intraoculaire, provoquant une hausse de la pression intraoculaire. Chez nos carnivores domestiques, le glaucome peut avoir trois origines différentes :

  • Le glaucome congénital

Le glaucome congénital est rare et est la conséquence d’anomalies du développement de l’œil présentes dès la naissance. Le chiot naît avec un globe oculaire anormal et les signes apparaissent dès ses premiers mois de vie. Le signe le plus caractéristique est une augmentation du volume du globe oculaire, appelée buphthalmie. L’affection peut être unilatérale.

  • Le glaucome primaire

Causé par une prédisposition génétique, ce type de glaucome est héréditaire. Les chiens concernés par le glaucome héréditaire sont porteurs dès la naissance d’un défaut dans la structuration de l’œil qui les prédispose à développer l’affection à l’âge adulte (l’âge de 2 ans ou après).

Les races génétiquement prédisposées comprennent: Beagle, Caniche, Elkhound, Cocker, Springer Spaniel, Basset Hound, Bouvier des Flandres, Schnauzer géant, Fox Terrier, Teckel… Ici le débit de fluide dans ou hors de l’œil est anormal, ce qui entraîne une augmentation de la pression oculaire. 

Bon à savoir: il existe une forme particulière de glaucome héréditaire, que l’on rencontre essentiellement chez le Cairn Terrier. Il s’agit du glaucome mélanocytaire du Cairn Terrier. Dans cette affection particulière, les tissus de l’œil sont envahis par des mélanocytes. Ces cellules contenant des pigments noirs appelés la mélanine, empêchent également la « vidange » de l’humeur aqueuse.

  • Le glaucome secondaire

Contrairement au primaire, le glaucome secondaire, causé par une autre pathologie oculaire qui obstrue le drainage de l’humeur aqueuse à l’intérieur de l’œil, entraînant une augmentation de la pression. Il peut ainsi résulter d’une infection, d’une inflammation, d’une blessure, d’une luxation du cristallin ou encore d’une tumeur. Cette version est deux fois plus fréquente que le glaucome primaire.

RECOMMANDÉ :  Leucose féline : Causes, symptômes et traitement

Attention! une cataracte est en fait une opacité partielle ou totale du cristallin. Elle peut se remarquer par une teinte blanche ou bleutée au centre de l’œil de votre chien. Une cataracte avancée peut causer le développement d’un glaucome.

Parmi d’autres causes du glaucome chez le chien, les stress oxydatifs répétés altèrent les cellules du trabéculum et de la couche ganglionnaire de la rétine. Ces lésions associées à une augmentation de la pression oculaire entrainent des troubles vasculaires au niveau de la rétine et du nerf optique.

Quels sont les signes du glaucome?

Les symptômes d’un glaucome chez le chien peuvent varier d’un animal à l’autre. Un glaucome peut se remarquer par un œil mi-clos, inconfortable, comme par œil augmenté de taille dans les cas plus avancés. Les signes varient donc en fonction du stade de la maladie.

En général, les signes associés au glaucome peuvent être les suivant :

  • œil rouge,
  • cornée bleutée/nuageuse,
  • douleur,
  • pupille dilatée (mydriase),
  • écoulement oculaire,
  • cécité,
  • augmentation de la taille de l’œil (buphthalmie).

Bon à savoir: dans le cas du glaucome mélanocytaire du Cairn Terrier, le maître peut parfois apercevoir des tâches gris clair sur la sclère de l’œil (partie blanche du globe oculaire) avant que la maladie ne se déclare

En résumé, le glaucome est une condition sévère pouvant entrainer la perte de vision de votre animal et la douleur. La reconnaissance des signes cliniques est importante afin d’adresser cette condition le plus tôt possible et ainsi limiter la perte de la fonction visuelle.

Comment diagnostiquer un glaucome ?

Pour diagnostiquer le glaucome du chien, le vétérinaire examine les yeux et contrôle la tension oculaire à l’aide d’un tonomètre. Un examen plus approfondi de l’intérieur de l’œil peut se faire à l’aide d’instruments spécialisés tels qu’un ophtalmoscope ou un gonioscope.

Voici quelques tests ophtalmologiques et examens complémentaires effectués:

Tonométrie : La mesure de la pression intra-oculaire (PIO)est le moyen le plus fiable de confirmer le glaucome. Cette mesure se réalise au moyen d’un Tonomètre. Pour cela une goutte d’anesthésique peut d’abord être appliquée sur l’œil.

Bon à savoir: la pression intraoculaire s’exprime en millimètre de mercure. Les valeurs normales chez le chien sont comprises entre 7 et 20 mm Hg. Au-delà de 20 mm Hg, le vétérinaire peut conclure que le chien souffre de glaucome.

Gonioscopie : permet un examen de l’angle entre l’iris et la cornée. Il est très important d’examiner l’œil opposé, un examen gonioscopique de l’angle iridocornéen doit être réalisé afin de déterminer s’il est susceptible de développer un glaucome.

 Échographie oculaire: l’imagerie de l’œil et de l’orbite et notamment l’échographie de l’œil peut être indiquée dans les cas où des structures intraoculaires ne sont pas directement visibles, d’une atteinte de l’espace orbital (inflammation, masse cancéreuse, abcès) et d’un examen avant la chirurgie de la cataracte.

La fonction de la rétine est également évaluée grâce à l’électrorétinogramme chez un ophtalmologiste.

Quels sont les traitements possibles ?

 L’objectif du traitement est de rétablir une pression oculaire normale (en diminuant la production de liquide ou en augmentant le drainage du liquide) et de soulager la douleur.

Un traitement médical d’urgence doit être mis en place rapidement afin d’éviter l’apparition de lésions irréversibles. Il fait appel à des collyres prescrits par le vétérinaire. Une perfusion lente d’un médicament (diurétique) à visée anti-œdémateuse peut également être associée à des injections, selon le cas.

Bon à savoir: dans les cas où il s’agit d’une maladie héréditaire, le deuxième œil est également affecté, c’est pourquoi il est traité par prévention.

En cas d’échec du traitement médicamenteux, la pression intra-oculaire remonte au dessus de 25 mm de mercure. Dans ce cas, si le praticien pense qu’il a des chances de sauver la vision de l’animal, il peut entreprendre un traitement chirurgical au laser, qui consiste à ’induire par l’énergie du laser une destruction partielle des corps ciliaires de façon à diminuer la production d’humeur aqueuse.

Dans les cas les plus avancés ou les symptômes sont graves et irréversibles, il est préférable de procéder à une chirurgie oculaire du chien avec une énucléation chirurgicale (ablation) de l’œil ou une prothèse intra-oculaire seront à envisager pour éviter à l’animal de souffrir.

RECOMMANDÉ :  Mon lapin tape du pied : Explication vétérinaire (que faire ?)

Bon à savoir: bien qu’une ablation de l’œil de votre chien puisse sembler radicale, il est important de noter qu’un chien s’adapte généralement très bien à la perte de sa vision, qui n’est d’ailleurs pas un sens très développé chez cette espèce.

En résumé, le glaucome du chien se soigne plus difficilement que celui de l’homme. Le vétérinaire tente de traiter l’hypertension oculaire pour préserver la vision et limiter la douleur, d’abord par des médicaments, puis, si nécessaire, par une intervention chirurgicale. S’il est trop tard et que l’œil est perdu, il veillera à vous aider à préserver le confort de vie de votre animal.

Conclusion

Bien que de nombreux cas de glaucomes puissent être gérés de façon efficace pour une période donnée, le pronostic visuel à long terme est bien souvent très réservé . La vie du chien n’est pas nécessairement danger, mais sa fonction visuelle est généralement compromise.

Gestion et prévention du glaucome

On ne peut pas parler de prévention du glaucome à proprement parler. Cependant, il est primordial de faire des contrôles réguliers de l’état de santé de votre chien en allant en visite chez le vétérinaire. Le diagnostic précoce de certaines pathologies pouvant être à la base d’un glaucome est une solution pour limiter les complications. 

 Dans les cas de glaucome secondaire à une maladie, le vétérinaire pourra vous suggérer de donner une médication préventive à l’œil non-atteint puisqu’une cause sous-jacente prédispose les deux yeux au développement de glaucome.

Veillez aussi à la qualité et l’équilibre de son alimentation et s’assurer qu’il reçoive tous les nutriments et vitamines nécessaires au bon fonctionnement de ses yeux.

Voici quelques apports alimentaires complémentaires permettent d’optimiser la gestion du glaucome:

Les carottes

Les carottes contiennent un type de caroténoïde bien précieux pour la santé des yeux, le bêta-carotène. Ce dernier est un précurseur de la vitamine A et joue un rôle important dans le maintien de l’intégrité des cellules au niveau des yeux. Ajouter des morceaux de carottes frais à travers le repas de votre chien est un bon moyen de l’intégrer à l’alimentation de votre chien.

Bon à savoir: la vitamine A est naturellement présente dans la carotte et elle est également présente sur le marché sous forme de complément.

Les myrtilles

Les myrtilles propres, sans pépins et bien hachés, ils sont l’un des aliments les plus intéressants pour la gestion du glaucome. Ils renforcent les vaisseaux sanguins des yeux et régulent la pression intraoculaire, alors n’hésitez pas à leur donner de temps en temps.

Les épinards

Les épinards contiennent un haut taux de caroténoïdes, qui aident à soutenir et renforcer les tissus oculaires. Ils permettent de renforcer le tissu oculaire et de ralentir la progression de la maladie.

Le magnésium

Il peut aider à soulager le glaucome de votre chien, puisqu’il agit sur la circulation sanguine en relaxant la paroi des vaisseaux sanguins. Comme le glaucome se manifeste par une augmentation de la pression dans l’œil, le magnésium peut avoir un impact sur cette maladie graĉe à cette caractéristique.

Les vitamines du groupe B

Les vitamines B1, B2, B3, B5, B6 et B8 sont impliquées dans la production d’énergie. Les vitamines B9 et B12 sont nécessaires pour la production de globules rouges, pour la synthèse des protéines, pour la régénération des cellules, et le maintien du fonctionnement du système nerveux central (SNC).

Ils jouent un rôle important dans le stress oxydatif, ralentissant la destruction des cellules ganglionnaires de la rétine et donc contribuer à  la gestion du glaucome et la préservation de la vision. La supplémentation en vitamine B3, B9 et B12 devrait faire partie du traitement standard dans la gestion du glaucome du chien.

Références

https://www.clinique-veterinaire-lesson-laroche.net/publication/show.aspx?item=1383

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chien/conseils-sante/glaucome-chez-le-chien/

https://monchienetmoi.fr/le-glaucome-chez-le-chien-causes-symptomes-et-traitement/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut