Conduire après une fracture de la tête radiale : Tout savoir

Article rédigé par le 26 février 2024

Une fracture de la tête radiale est une blessure relativement courante qui peut survenir suite à une chute sur un bras tendu ou à un impact direct sur l’avant-bras.

Pour de nombreuses personnes, la capacité de conduire après une fracture de la tête radiale peut-être affectée en raison de la douleur ou de la perte de mobilité.

Dans cet article, nous examinerons si les patients atteints de cette fracture peuvent conduire et quelles précautions doivent-ils prendre pour conduire en toute sécurité.

Qu’est-ce qu’une fracture de la tête radiale ?

Le radius est un os de l’avant-bras qui s’étend du coude au poignet.

C’est l’un des os de l’articulation du coude qui s’articule avec le cubitus (autre os de l’avant-bras) et l’humérus (os du bras) pour former l’articulation du coude.

Le radius est essentiel à la flexion/extension du coude et à la rotation de l’avant-bras.

Les fractures de la tête radiale  sont les plus fréquentes parmi tous les traumatismes du coude.

La principale cause de ces fractures est la chute sur la main tendue, lorsque la force de la chute passe du poignet à la tête du radius.

Elles sont généralement associées à des lésions des ligaments adjacents, à une luxation du coude, à des fractures du coude et, rarement, à des fractures des os du carpe.

On les traite normalement avec une immobilisation, des modalités antalgiques pour contrôler la douleur, une thérapie physique, et un retour progressif aux activités. Un chirurgie est parfois nécessaire dans les cas plus complexes.

Pour tout savoir sur la fracture de la tête radialeconsultez l’article suivant.

No post found!

Quand pourrai-je reprendre la conduite (et le travail) ?

C’est souvent une des premières questions que s’interrogent les patients après cette fracture.

Vous pouvez reprendre le travail après 2 à 4 semaines si vous avez un emploi de bureau, mais cela peut prendre jusqu’à 3 mois si votre emploi implique un travail physique.

Pour ce qui est de la reprise des sports de contact, elle prend généralement de 3 à 6 mois et dépend de la gravité de la blessure.

Vous devriez pouvoir reprendre la conduite automobile au bout de 6 à 12 semaines.

RECOMMANDÉ :  Plexus brachial : Anatomie et pathologies (tout savoir)

Les délais ci-dessus peuvent varier en fonction de la gravité de la blessure et de la modalité de traitement.

Est-il possible de conduire avec une fracture de la tête radiale ?

La réponse à cette question dépend de la gravité de la blessure et de l’avis de votre médecin.

En général, si vous pouvez encore utiliser votre bras et votre poignet avec une douleur minimale, vous pouvez conduire en prenant des précautions supplémentaires pour éviter tout mouvement brusque ou inconfortable.

Cependant, si la fracture est plus grave et que vous ressentez une douleur importante ou une perte de mobilité, il est préférable de s’abstenir de conduire jusqu’à ce que la blessure guérisse.

Il est important de noter que la sécurité est la priorité absolue lors de la conduite après une fracture de la tête radiale.

 Une douleur intense ou une perte de mobilité peut affecter votre capacité à contrôler le volant ou les pédales, ce qui peut augmenter les risques d’accidents de la route.

Conduire après une fracture de la tête radiale :

Précautions à prendre

Si vous êtes autorisé à conduire après fracture de la tête radiale , vous devrez prendre certaines précautions pour conduire en toute sécurité et éviter les douleurs supplémentaires.

Voici quelques précautions que vous pouvez prendre pour minimiser les risques de complications :

  • Évitez de conduire sur des routes cahoteuses : les routes cahoteuses peuvent causer des mouvements brusques et douloureux dans votre bras et votre poignet.
  • Utilisez des aides à la conduite : des aides à la conduite telles que des protège-genoux, des manettes de direction ou des pédales spéciales peuvent être utilisées pour minimiser les mouvements inconfortables et douloureux du bras.
  • Prenez des pauses régulières : si vous conduisez sur de longues distances, il est important de prendre des pauses régulières pour vous reposer et minimiser la fatigue musculaire.
  • Ne forcez pas la mobilité de votre bras : évitez de forcer la mobilité de votre bras ou de votre poignet, car cela peut aggraver la blessure. Essayez de bouger votre bras et votre poignet lentement et en douceur pour éviter les douleurs et les complications.
  • Évitez les situations de conduite stressantes : évitez les situations de conduite stressantes car cela peut augmenter les risques de douleur et d’inconfort dans votre bras.

Conclusion

En conclusion, il est possible de conduire après fracture de la tête radiale si la blessure n’est pas trop grave et que vous êtes capable de contrôler le véhicule en toute sécurité.

RECOMMANDÉ :  Coude qui craque quand je tends le bras : Est-ce normal ? (explication)

Cependant, la sécurité doit être la priorité absolue lors de la conduite après fracture de la tête radiale. Si la douleur ou la perte de mobilité affecte votre capacité à conduire en toute sécurité, il est préférable de ne pas conduire jusqu’à ce que la blessure guérisse.

Consultez toujours votre médecin pour obtenir des conseils spécifiques sur votre capacité à conduire avec une fracture de la tête radiale.

Références 

https://groupesantepourtous.com/fracture-de-la-tete-radiale-sequelles/

https://groupesantepourtous.com/fracture-de-la-tete-radiale/

https://www.londonupperlimbsurgery.co.uk/radial-head-fractures-of-the-elbow#:~:text=Regarding%20return%20to%20contact%20sports,driving%20in%206%2D12%20weeks.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut