Quand conduire après une fracture du poignet ? 

Article rédigé par le 4 mars 2024

Le poignet, une articulation essentielle pour les activités quotidiennes, est souvent sujet à des traumatismes, entraînant des lésions, notamment des fractures osseuses.

Une fracture au niveau du poignet peut compromettre la réalisation de tâches quotidiennes et perturber vos activités jusqu’à sa guérison.

Cela peut être particulièrement gênant lorsque vous conduisez, impactant ainsi votre capacité à manipuler le volant.

Dans cet article, nous aborderons les divers types de fractures du poignet et déterminerons le moment optimal pour reprendre la conduite après une telle blessure.

Les 5 points à retenir

  • 1. Quand la partie du radius sur le poignet se déplace vers le haut, c’est une fracture de Pouteau Colles.
  • 2. Quand la partie du radius sur le poignet se déplace vers le bas, c’est une fracture de Goyrand-Smith.
  • 3. Une fracture d’un des os du carpe est possible, surtout par atteinte du scaphoïde. 
  • 4. Si vous portez un plâtre pour traiter votre fracture du poignet, il vous faudra entre 4 à 6 semaines pour reprendre la conduite. 
  • 5. Si vous avez eu recours à une chirurgie, vous pourriez ne pas conduire pendant plusieurs mois. 

Bref rappel anatomique sur l’anatomie du poignet

L’articulation du poignet est constituée par l’extrémité distale des deux os de l’avant bras (radius et ulna) et les huit os du carpe, disposés en deux rangées.

Ces os sont unis par de nombreux ligaments interosseux. 

Il existe en fait trois articulations distinctes dans le poignet :

  • L’articulation radiocarpienne.
  • L’articulation médiocarpienne.

Ces deux articulations permettent les mouvements de flexion et d’extension du poignet, ainsi que les mouvements d’inclinaison latérale (radiale et ulnaire).

  • L’articulation radioulnaire distale. Elle permet les mouvements de pronation et de supination de la main (rotation axiale).

Quelle est la nature de votre fracture au poignet ?

Fractures de la partie inférieure de votre avant-bras

les fractures concernent généralement le radius, l’os principal de la partie inférieure de l’avant-bras.

Parfois, le cubitus, l’os plus petit, peut également être fracturé. Ces fractures combinées sont alors catégorisées comme des fractures du poignet.

la fracture du poignet survient souvent lors d’une chute sur une main tendue, avec le poignet fléchi vers l’arrière.

Dans ce cas, le radius se casse près du poignet, et l’extrémité fracturée est déplacée vers le haut, vers l’arrière de la main.

RECOMMANDÉ :  Canal carpien : traitement naturel (huiles essentielles et remèdes de grand-mère)

Cette fracture est appelée fracture de Pouteau-Colles. Dans certains cas, une déformation évidente du poignet peut être observée.

Une fracture du poignet peut également se produire de manière moins fréquente lorsque la main est inclinée vers l’avant lors d’une chute ou si l’arrière du poignet est impacté, par exemple, avec une crosse de hockey ou de crosse.

Dans ce cas, l’extrémité fracturée du radius est déplacée vers le bas, du côté paume du poignet. Cette fracture est nommée fracture de Goyrand-Smith.

Fractures touchant votre scaphoïde

Les fractures du scaphoïde impliquent un os du poignet près de la base du pouce (os scaphoïde).

Bon à savoir !
Les fractures du scaphoïde sont en effet courantes et peuvent entraîner des complications car elles peuvent perturber l’approvisionnement sanguin de cet os.
Elles surviennent généralement à la suite d’une chute sur une main tendue, cet os étant situé entre les os de l’avant-bras et ceux de la main.

Quand conduire après une fracture du poignet ? 

La reprise de la conduite après une fracture du poignet dépend de votre processus de guérison et du traitement reçu.

Votre poignet doit être suffisamment rétabli et stable avant de reprendre toute activité nécessitant une utilisation intensive.

Conduire après un traitement par plâtre 

Dans les cas des fractures de la partie inférieure de l’avant-bras, pour le traitement, vous avez recours à : 

  • Un réalignement des os cassés réalisé avec ou sans chirurgie
  • Un plâtre ou cadre métallique avec broches

Une fois les os réalignés, une attelle (telle qu’une attelle palmaire ou en U) est appliquée.

Vous êtes ensuite orienté vers un chirurgien orthopédique pour assurer votre suivi.

Généralement, l’attelle est retirée et un plâtre est mis en place. Il sera porté pendant 4 à 6 semaines.

Pendant ce temps, vous ne pourrez pas encore conduire à cause de votre plâtre. 

Conduire après un traitement par une attelle 

Il est important de suivre les recommandations du médecin concernant le traitement d’une fracture du scaphoïde.

L’attelle Spica de pouce est souvent prescrite pour une période de 6 à 8 semaines pour maintenir le poignet immobile et favoriser la guérison.

Pendant cette période, il est conseillé d’éviter de conduire, car la mobilité du poignet peut être compromise, ce qui pourrait affecter votre capacité à contrôler le véhicule en toute sécurité.

Conduire après un traitement chirurgical 

Parfois, une chirurgie est requise pour réaligner et immobiliser les morceaux cassés pendant une fracture du scaphoïde. 3 à 4 mois peuvent être nécessaires pour que l’os guérisse pour ensuite reprendre votre conduite

RECOMMANDÉ :  Fracture de la main : Les traitements qui s’offrent à vous

La chirurgie, appelée réduction ouverte avec fixation interne (ROFI), peut être envisagée dans le cas de fractures de la partie inférieure de l’avant-bras si l’articulation est touchée ou si les os fracturés sont enchevêtrés.

La sensation de bienêtre, la souplesse et la force du poignet peuvent continuer à s’améliorer pendant 6 à 12 mois après la fracture, ce qui veut dire qu’il est possible d’attendre jusqu’à un an pour pouvoir conduire à nouveau. 

Selon une étude réalisée par Johan Guillou et al dans “Évaluation radio-clinique du devenir de la comminution postérieure dans les fractures extra-articulaires du poignet” : 

  • Dans les fractures du radius distal à déplacement postérieur, persiste après la consolidation radiologique, un défect métaphysaire distal (une atteinte de l’extrémité de l’os sur le poignet) lié à la compression de l’os spongieux lors du traumatisme.

La présence de ce défect ne semble pas être à l’origine d’une fragilité accrue de la métaphyse.

  • La comminution postérieure (plusieurs traits de fracture), très fréquente dans ce type de fracture, guérit complètement sans lésion résiduelle.

Ce qui signifie que vous n’avez pas à vous inquiéter dans ce type de fracture du poignet parce que vous pourriez conduire après la chirurgie. 

Références 

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
  • https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1297320315002565 :  “Évaluation radio-clinique du devenir de la comminution postérieure dans les fractures extra-articulaires du poignet”, Johan Guillou, Elvire Guerre, Nicolas Christiaens, Cécile Pouges, Christian Fontaine et  Christophe Chantelot, dans Googgle scholar
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut