Conduire après une fracture de l’humérus : conseils du kiné

Article rédigé par le 20 mars 2023

Conduire après une fracture de l’humérus pose une question fréquente d’autant que ce type de fracture est assez courant. Bien qu’il soit recommandé d’attendre un rétablissement total avant de penser à prendre le volant, voici quelques conseils du kiné si vous souhaitez conduire après une fracture du bras plus rapidement.

Fracture de l’humérus : description

On distingue plusieurs types de fractures de l’humérus en fonction de leur localisation humérale : vers l’épaule, sur la tête humérale, intra ou extra-articulaire, sur la diaphyse et vers le coude.

La cassure peut avoir un caractère déplacé, non déplacé, comminutif ou ouvert. La forme déplacée et comminutive prend du temps à se consolider, et la forme ouverte laisse une lésion cutanée.

La fracture de l’humérus survient à l’occasion d’une chute qui est souvent consécutive au traumatisme à haute cinétique. Chez les patients âgés, l’ostéoporose rend l’humérus vulnérable et sujette aux complications.

Par exemple, la fracture de l’humérus peut laisser un hématome, une déformation et une enflure du membre touché.

Voici un article qui traite ce sujet en profondeur.

No post found!

Les conseils du kiné pour conduire après une fracture de l’humérus

Être au volant nécessite la capacité de répondre rapidement à des situations imprévues et de créer un environnement de sécurité.

C’est difficile à réaliser en cas de fracture, alors suivez les astuces de pratiques suivantes si vous souhaitez conduire après une fracture de l’humérus.

Évidemment, il est préférable de ne pas prendre le volant peu après la fracture, notamment pour minimiser les risques d’accident. D’ailleurs, un repos complet et un arrêt de travail seront prescrit pour permettre une guérison optimale.

Il existe toutefois des situations où la conduite est impérative. Suivez alors les conseils mentionnés ci-dessous.

S’habituer à gérer son véhicule avec la fracture

Avant la conduite proprement dite, il faut d’abord optimiser l’usage de ses bras pour les tâches annexes. Ainsi, entraînez-vous à manipuler votre voiture : ouvrir la porte, s’asseoir, gérer la commande, démarrer… Une fois que vous parvenez à reprendre le contrôle de la commande, essayez de rouler sur une petite distance. Ensuite, augmentez la distance du trajet en fonction de vos capacités.

Il faut noter la douleur lors d’une fracture de l’humérus peut durer plusieurs semaines selon le cas.

Conduire avec un bras en écharpe

Le port d’une écharpe est aussi parfois indiqué pour une fracture de l’humérus. Conduire avec un bras en écharpe est possible, mais il faudra d’abord que le véhicule soit adapté (spécifique pour les personnes ayant perdu l’usage d’un bras). Une écharpe d’épaule soutient le poids et limite les mouvements du bras. Elle doit maintenir le coude en flexion de 90 °, donc elle doit être placée sur la partie basse du volant. C’est donc l’autre main qui va faire la manœuvre.

RECOMMANDÉ :  Arthroscopie de l’épaule : cicatrice (tout savoir)

Conduire prudemment si vous portez une attelle

Conduire avec une attelle n’est pas impossible, mais doit se faire avec délicatesse, car ce support va limiter les mouvements et la réactivité. Pour ce faire, il convient de conduire lentement, et ce, dans un lieu où il y a moins de trafic.

Afin de permettre à l’articulation de bouger avec une attelle, il convient de sécuriser la zone fracturée par une orthèse (support non-immobilisant).

Optimiser le processus de guérison : surveiller l’alimentation et arrêter de fumer

Si vous voulez conduire après une fracture de l’humérus, il va falloir manger des aliments riches en nutriments essentiels à la consolidation de l’os. Pour restructurer rapidement la cassure des os, l’organisme doit faire le plein de vitamine D, de phosphore, de vitamine B12, d’oméga-3 et de Calcium. Préférez les produits laitiers, les fruits, les légumes et noix. Cela aide aussi à raccourcir la convalescence.

Pour optimiser la guérison et accélérer la convalescence, vous pouvez toujours vous faire accompagner par un professionnel en rééducation tel un kinésithérapeute (physiothérapeute).

Dans tous les cas, il est recommandé de ne pas conduire après une fracture de l’humérus que lorsque vous êtes complètement remis de votre blessure.

Références

https://kinedarbois.fr/2022/12/22/fracture-humerus-temps-de-guerison-reeducation/

https://www.institut-kinesitherapie.paris/actualites/fracture-de-lhumerus/

https://www.automobile-club.org/actualites/l-auto-et-la-loi/conduire-avec-une-attelle-gare-aux-faux-mouvements#:~:text=Est%2Dil%20possible%20de%20conduire%20avec%20une%20attelle%20%3F&text=Dans%20le%20Code%20de%20la,elle%20soit%20amovible%20ou%20non

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut