Peut-on conduire avec une fracture du scaphoïde ? (Réponse du kiné)

Article rédigé par le 17 septembre 2022

Lorsque vous vous fracturez le scaphoïde et que vous devez vous déplacer loin en voiture pour travailler ou autre, la première question qui vous vient à l’esprit est probablement « Puis-je encore conduire ? »

La réponse à cette question dépend de quelques facteurs. Dans cet article, nous allons aborder les bases des fractures du scaphoïde et ce que vous devez savoir sur la conduite avec cette blessure.

Nous vous donnerons également quelques conseils d’un physiothérapeute (kinésithérapeute) sur la façon de rester en sécurité au volant lorsque vous avez une fracture du scaphoïde.

Anatomie de la main et du poignet

La main humaine est une structure complexe d’os, de muscles, de tendons et de ligaments qui travaillent ensemble pour permettre à la main d’effectuer un large éventail de mouvements. Le scaphoïde est l’un des petits os du poignet qui contribue à former la base du pouce.

Il est situé sur le côté ulnaire du poignet et s’étend de l’extrémité distale de l’avant-bras à la base du pouce. Le scaphoïde aide à stabiliser le pouce pendant le mouvement et empêche la dislocation de l’articulation du pouce.

Il constitue également un point d’attache pour plusieurs muscles et ligaments. Le scaphoïde est un os relativement long qui est susceptible de se fracturer. Les fractures du scaphoïde peuvent être dues à des chutes ou à un traumatisme direct sur l’os.

Le diagnostic est normalement confirmé grâce à un examen clinique et une imagerie médicale, notamment dans le but de classifier la fracture du scaphoïde.

Le traitement des fractures du scaphoïde consiste généralement à immobiliser le poignet dans un plâtre ou une attelle pour permettre la guérison et éviter les complications.

Une intervention chirurgicale peut également être nécessaire dans certains cas.

No post found!

Quels sont les mouvements qu’un scaphoïde fracturé peut empêcher ?

Une fracture du scaphoïde limite généralement les mouvements de votre poignet. Pour faciliter le processus de guérison, il est essentiel de s’abstenir de tout mouvement intense susceptible d’exercer une pression sur l’os pendant sa guérison.

RECOMMANDÉ :  Luxation du carpe : Définition et prise en charge (tout savoir)

Par exemple, vous ne serez probablement pas en mesure d’étendre ou de fléchir complètement votre poignet lorsque le scaphoïde est fracturé.

De plus, il faut éviter de tordre ou de plier le poignet de manière excessive. Même si le scaphoïde est correctement guéri, il peut subsister une faiblesse ou une raideur dans l’articulation.

Par conséquent, il est généralement recommandé de ménager le poignet pendant quelques mois après la guérison de la blessure afin de minimiser le risque de nouvelle blessure. Ceci implique des ajustements dans vos loisirs, au quotidien, ou au travail.

Comment les gestes de la conduite peuvent affecter une fracture du scaphoïde ?

Les gestes de conduite peuvent exacerber une fracture du scaphoïde en raison de la pression accrue exercée sur le poignet lors de la prise du volant.

En outre, les virages ou les freinages brusques peuvent exercer une pression supplémentaire sur l’os, ce qui entraîne une douleur et une gêne supplémentaire.

Ainsi, il est important d’être conscient de la manière dont les gestes de conduite peuvent affecter une fracture du scaphoïde et de prendre des mesures pour éviter d’aggraver la blessure.

Est-il possible de conduire avec une fracture du scaphoïde ?

Le scaphoïde est l’un des os du poignet. C’est un os très important, car il aide à stabiliser les autres os de la main. Une fracture du scaphoïde est une rupture de cet os et peut constituer une blessure très grave.

Si la fracture n’est pas traitée correctement, elle peut entraîner des problèmes à long terme au niveau de la main et du poignet.

Alors, est-il possible de conduire avec une fracture du scaphoïde ? La réponse du physiothérapeute (kinésithérapeute) est oui, mais seulement si la fracture a bien guéri et si vous avez reçu l’autorisation de votre médecin et de votre kiné.

Si vous êtes toujours en cours de guérison ou s’il existe un risque de vous blesser à nouveau à la main, il est préférable d’éviter de conduire. Cependant, il existe pas mal de solutions qui pourraient vous aider à conduire.

Quelles sont les solutions qui peuvent vous aider à conduire lorsque vous avez une fracture du scaphoïde ?

Lorsque vous avez une fracture du scaphoïde, il existe heureusement quelques solutions qui peuvent vous aider à continuer à conduire. Si la fracture se situe à la main gauche, vous pouvez investir dans une poignée rotative pour le volant de votre voiture.

Cela vous permettra de tourner le volant sans utiliser votre paume ou votre poignet, ce qui est essentiel lors de la guérison d’une fracture du scaphoïde.

RECOMMANDÉ :  Convalescence après une opération de tendinite de Quervain

Si la fracture du scaphoïde se situe sur votre main droite, vous pouvez toujours conduire, mais vous devrez faire très attention. Vous pouvez louer une voiture à conduite à gauche pour ne pas avoir à utiliser votre main droite lors du passage de vitesses ou de tirer le frein à main.

Il est aussi possible d’installer une extension sur le levier de vitesse. Cela vous permettra de changer de vitesse sans avoir à saisir le levier avec votre main droite.

Vous pouvez également louer une voiture à vitesse automatique, qui facilitera le passage des vitesses sans solliciter votre poignet blessé.

Enfin, veillez à faire des pauses régulières lorsque vous conduisez, car cela vous aidera à réduire le gonflement et à prévenir toute douleur supplémentaire. Suivez ces étapes et vous serez de retour au volant en un rien de temps !

Conduire avec une fracture du scaphoïde : Les conseils du kinésithérapeute

Les fractures du scaphoïde sont l’une des blessures les plus courantes de la main. Elles se produisent lorsque le petit os situé à la base du pouce est cassé.

Bien que les fractures du scaphoïde puissent être douloureuses, il est possible de conduire avec une telle fracture si vous suivez quelques conseils d’un kinésithérapeute qualifié. Voici cinq conseils d’un physiothérapeute :

  1. Utilisez de la glace pour réduire la douleur et le gonflement. Placez une poche de glace sur votre pouce pendant 20 minutes, trois fois par jour.
  2. Prenez des analgésiques en vente libre, comme l’ibuprofène ou l’acétaminophène.
  3. Portez une attelle ou un appareil orthopédique pour immobiliser votre pouce et prévenir toute nouvelle blessure. Votre physiothérapeute (kinésithérapeute) peut vous aider à choisir le meilleur type d’attelle ou d’appareil orthopédique pour vos besoins.
  4. Éviter les activités qui vous obligent à utiliser votre pouce, comme cuisiner ou ouvrir des portes, gardez les forces de votre poignet exclusivement pour la conduite. Si vous devez faire ces activités, faites souvent des pauses pour reposer votre pouce.
  5. Consultez régulièrement votre kinésithérapeute pour des exercices et un traitement visant à accélérer la guérison et à prévenir la raideur de l’articulation du pouce.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut