Conflit sous-acromial : arrêt de travail (maladie professionnelle ?)

Article rédigé par le 19 février 2023

Combien de temps dure l’arrêt de travail pour un conflit sous-acromial ? Est-ce une maladie professionnelle ? Ce sont des questions assez préoccupantes. De plus, c’est une cette affection qui résulte généralement des frottements répétés des tendons de la coiffe des rotateurs. Elle est source de douleur invalidante. Faisons le point sur le sujet.

Rappel sur le conflit sous-acromial

Le conflit sous-acromial (encore appelé syndrome d’accrochage) est un trouble qui survient au niveau de l’acromion. Il s’agit d’une partie de l’omoplate qui se situe au-dessus de la coiffe des rotateurs.

L’affection se produit lorsqu’il y a des frottements anormaux entre la coiffe des rotateurs et de l’acromion. Ces derniers entraînent une inflammation suivie d’une intense douleur. La douleur peut même s’intensifier sous l’effet de certains mouvements ce qui rend difficiles certains métiers.

Le plus souvent, ce sont les mouvements répétitifs et brusques qui causent le conflit sous-acromial (travail manuel, musculation, sport de lancer, etc).

Il existe également des personnes qui sont des sujets à risque, comme le cas des personnes âgées et surtout ceux qui ont une maladie osseuse déjà existante.

On observe cette condition grâce à un examen clinique, et des examens d’imagerie médicale (comme une radiographie) en complément.

Le conflit sous-acromial est une maladie traitable, que ce soit de manière médicamenteuse ou encore par kinésithérapie (via des exercices thérapeutiques). Dans le cas où aucun de ses traitements n’a pu être efficace, une chirurgie est nécessaire.

Pour en savoir plus, voici un article qui parle de cette condition en détail.

Le conflit sous-acromial et l’arrêt de travail

En ce qui concerne le conflit sous-acromial et l’arrêt de travail qu’il implique, il faut savoir que cette affection se trouve dans la liste des maladies professionnelles.

RECOMMANDÉ :  Fracture de la clavicule : Définition et prise en charge (tout savoir)

Pour rappel, les mouvements répétitifs sont des facteurs de la maladie. Stopper toute activité peut donc aider à accélérer le processus de guérison. C’est la raison pour laquelle, il faut une mise à repos pour le patient. Cela aide aussi à réduire la douleur.

Par ailleurs, selon le tableau numéro 57 des maladies professionnelles, les affections provoquées par certains gestes et postures de travail sont indemnisées. Il en est de même pour toute inflammation au niveau de l’épaule comme la tendinopathie de la coiffe des rotateurs, le conflit sous-acromial, la bursite sous-acromiale, l’arthropathie, la capsule rétractile, la tendinite calcifiante de l’épaule.

Dans le cas du conflit sous-acromial, il est possible de le contracter dans tous les métiers. Surtout pour les personnes qui exercent une profession qui nécessite le port constant de charge trop lourde : travailleurs de chantiers, déménageur. Les personnes qui font des travaux en hauteur tels que les jardiniers, les peintres sont aussi des sujets potentiellement à risque.

La durée d’arrêt de travail pour un conflit sous-acromial varie selon chaque individu, mais aussi selon certains facteurs, comme la gravité de la maladie. Mais de manière générale, la prise en charge pour le conflit sous-acromial est d’environ 30 jours.

Une fois que le patient reprend le travail, il devra limiter ses mouvements. À savoir que le feu vert du médecin est nécessaire avant de reprendre toute activité physique. La reprise d’activité devra aussi se faire après une réévaluation et après avoir suivi un traitement adéquat.

L’arrêt du travail est donc nécessaire lorsque l’on souffre d’un conflit sous-acromial. Cela fait partie du traitement et accélère le processus de guérison. La reprise de toute activité devra ensuite se faire après une rééducation et l’accord du médecin traitant.

Références

https://www.institut-main.fr/syndrome-du-conflit-sous-acromial/

https://www.inrs.fr/publications/bdd/mp/tableau.html?refINRS=RG%2026

https://www-atousante-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.atousante.com/actualites/pathologies-epaule-reconnues-maladies-professionnelles-modifictaion-tableau-57/amp/?amp_gsa=1&amp_js_v=a9&usqp=mq331AQKKAFQArABIIACAw%3D%3D#amp_tf=Source%C2%A0%3A%20%251%24s&aoh=16764506951271&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.atousante.com%2Factualites%2Fpathologies-epaule-reconnues-maladies-professionnelles-modifictaion-tableau-57%2F

https://www.inrs.fr/publications/bdd/mp/tableau.html?refINRS=RG%2057

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 4

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut