Constipation : signification émotionnelle 

Article rédigé par le 17 juin 2024

La constipation, un trouble digestif fréquent, se caractérise par une difficulté à évacuer les selles. Bien que bénigne, la constipation peut devenir une source d’inconfort majeur si elle persiste ou se répète fréquemment. Au-delà des désagréments physiques qu’elle engendre, la constipation peut également refléter des aspects plus profonds de notre bien-être émotionnel

Cet article, rédigé par un médecin, explore les liens fascinants entre la constipation et les émotions, en explorant la signification émotionnelle de ce trouble et les stratégies pour les surmonter favorisant ainsi une meilleure digestion. 

Qu’est-ce que la constipation ?

La constipation est un trouble digestif fréquent qui se caractérise par une fréquence réduite des selles, moins de trois fois par semaine, et des selles plus dures rendant la défécation difficile, voire douloureuse. Si le rythme intestinal est lent, mais que les selles sont normales, ce n’est pas considéré comme de la constipation.

La constipation est causée soit par : 

  • un transit lent dans le côlon ;
  • une défécation dyssynergique (difficulté des muscles abdominaux, rectaux, du plancher pelvien et du sphincter anal à travailler ensemble pour permettre la défécation).

Selon une étude réalisée par Satish SC Rao et ses collaborateurs, la dyssynergie est associée à une constipation plus sévère et à une qualité de vie plus altérée que la constipation à transit lent.

Constipation aiguë et constipation chronique

Selon sa durée, la constipation se divise en deux types :

  • Constipation aiguë ou occasionnelle : Elle apparaît soudainement, souvent en raison de changements temporaires dans l’alimentation ou l’environnement, et se résout généralement par des ajustements simples.
  • Constipation chronique : Elle est marquée par des épisodes récurrents et prolongés de difficultés à évacuer les intestins, durant plus de six mois. Ce type de constipation nécessite une prise en charge approfondie, car il peut indiquer une condition médicale sous-jacente.

À noter : La constipation peut provoquer des hémorroïdes, qui sont des veines gonflées, douloureuses, extériorisées au niveau de l’anus. Cela peut engendrer un cercle vicieux où la personne évite d’aller à la selle à cause de la douleur.

Que reflète la constipation sur le plan émotionnel ?

La constipation peut être le reflet de sentiments de retenue, de refus de lâcher prise, ou de difficulté à laisser aller. La signification émotionnelle de la constipation peut être divisée en deux grandes catégories :

Peur du jugement

La constipation peut exprimer une peur de se révéler ou de s’exprimer par crainte de déplaire, de déranger ou de ne pas être conforme aux attentes des autres. L’opinion des autres peut être extrêmement importante pour vous.

Vous vivez souvent davantage en fonction des attentes et des jugements des autres plutôt que de vos propres désirs. Inconsciemment, vous craignez que si vous vous montrez telle que vous êtes vraiment, vous pourriez déplaire et ainsi perdre l’intérêt ou l’affection de ceux qui vous sont chers. 

Peur du changement

Retenir les selles inconsciemment peut symboliser une tendance à s’accrocher à ce qui est familier, que ce soient des idées, des personnes ou des possessions matérielles. Par exemple :

  • Garder de la rancune ou s’accrocher à des croyances ou à des principes, et refuser de changer ;
  • Vous préférez rester dans vos habitudes plutôt que d’explorer de nouvelles possibilités ; 
  • Vous avez tendance à vouloir conserver vos biens matériels « au cas où », même si vous n’en aurez probablement pas besoin.

Cette zone de confort crée une illusion de sécurité qui vous empêche d’explorer l’inconnu. Par ces constipations, votre corps vous signale qu’il est temps de laisser aller les vieilles croyances et habitudes qui ne sont plus bénéfiques, afin de faire de la place à de nouvelles idées et expériences.

RECOMMANDÉ :  Endométriose : le test salivaire pourrait être remboursé d'ici 2025

Comment intervenir sur la signification émotionnelle de la constipation ?

Pour surmonter la constipation, il est important d’intervenir sur ces causes. Voici quelques conseils pour y arriver : 

Apprendre à dépasser la peur du jugement

Pour surmonter la peur du jugement qui cause votre constipation et vous détacher de ce que les autres peuvent penser de vous :

  • Remarquez quand vous avez des pensées négatives ou critiques envers vous-même, ou lorsque vous vous souciez excessivement de l’opinion des autres ;
  • Identifiez les situations ou les personnes qui déclenchent ces pensées et ces sentiments ;
  • Favorisez des relations basées sur la confiance, le respect et la communication ouverte ;
  • Passez du temps avec des personnes qui vous soutiennent, vous inspirent et vous font vous sentir bien, et éloignez-vous des personnes toxiques ou qui vous font douter de vous-même.

Point important : Rappelez-vous que vous êtes digne d’amour et de respect, peu importe ce que les autres pensent. Personne n’est parfait, et c’est précisément cette imperfection qui vous rend unique et précieux.

Apprendre à dépasser la peur du changement

Pour surmonter la peur du changement et améliorer votre bien-être physique et émotionnel :

  • Remarquez quand vous ressentez de la peur, de l’anxiété ou de la résistance face à des situations nouvelles ou différentes ;
  • Réfléchissez aux expériences passées qui peuvent avoir contribué à la peur du changement qui est à l’origine de votre constipation ;
  • Cultivez une attitude positive face au changement : rappelez-vous que le changement peut être une source d’opportunités, de croissance et d’épanouissement ;
  • Sortez de votre zone de confort : essayez de nouvelles choses, même si cela vous effraie au départ. 

Conseil : Rappelez-vous que l’échec fait partie du processus d’apprentissage. Ne le fuyez pas, mais utilisez-le comme une occasion de grandir.

Avis du professionnel

En-dehors des causes émotionnels, divers facteurs peuvent également être à l’origine de la constipation, parmi lesquels :

  • Une déshydratation : Un apport insuffisant en eau peut durcir les selles et rendre leur passage difficile ;
  • Un manque de fibres alimentaires : Les fibres jouent un rôle crucial dans le maintien d’un transit intestinal régulier. Une faible consommation de fibres alimentaires peut causer de la constipation ;
  • Une inactivité physique : L’activité physique stimule les mouvements intestinaux et favorise l’évacuation des selles. Un mode de vie sédentaire peut favoriser l’apparition de la constipation ;
  • Certains médicaments : Certains médicaments, tels que les antidépresseurs ou les antinauséeux, peuvent avoir des effets secondaires sur le transit intestinal et provoquer une constipation.

À souligner : il est important de noter que la constipation peut également être le symptôme d’une pathologie sous-jacente plus grave. C’est pourquoi, dans certains cas, il est important de consulter un médecin.

Quand consulter ? (5 signes à ne pas négliger)

En cas de constipation, il est important de consulter immédiatement un médecin si vous rencontrez l’une des situations suivantes :

  • Vous avez moins d’une selle par semaine : Une telle situation peut indiquer un blocage intestinal ou un problème digestif plus grave ;
  • Vous ressentez des douleurs abdominales intenses et persistantes : Ces douleurs peuvent être le signe d’une inflammation ou d’une autre complication intestinale ;
  • Vous ne parvenez plus à évacuer de gaz : Cette situation, associée à d’autres symptômes, peut indiquer une occlusion intestinale ;
  • Vous avez des nausées ou des vomissements : Ces symptômes peuvent accompagner une occlusion intestinale ou une autre pathologie digestive grave ;
  • Vous êtes totalement incapable d’aller à la selle : Cette situation nécessite une intervention médicale immédiate pour éviter des complications graves.

Il est important de ne pas négliger ces signes avant-coureurs et de consulter un médecin dès que possible pour obtenir un diagnostic précis et un traitement adapté. Un traitement précoce peut prévenir des complications graves et favoriser une guérison rapide.

Si vous ne pouvez pas consulter rapidement votre médecin traitant, n’hésitez pas à utiliser notre répertoire pour trouver un professionnel de santé dans votre région. 

Point important : en cas d’urgence vitale, contactez le SAMU ou rendez-vous au service des urgences le plus proche.

RECOMMANDÉ :  Douleur aux épaules : Signification spirituelle

Les 4 points importants à retenir

  1. La constipation est définie comme une difficulté à évacuer les selles, et elle est divisée selon sa durée en deux types principaux : la constipation aiguë et la constipation chronique.
  2. La constipation peut présenter des significations émotionnelles telles que la peur du jugement et la peur du changement. Ces aspects émotionnels peuvent se manifester par le refus de se révéler authentiquement ou la tendance à s’accrocher à ce qui est familier.
  3. Des stratégies sont recommandées pour surmonter les causes émotionnelles, telles que l’identification des pensées négatives, le développement de relations positives, et l’adoption d’une attitude positive face au changement.
  4. Il existe des signes d’alerte de complications graves nécessitant une consultation médicale immédiate, tels qu’une absence de selle pendant plus d’une semaine, des douleurs abdominales intenses, l’incapacité à évacuer les gaz, des nausées ou des vomissements. Ces symptômes pourraient indiquer des complications graves nécessitant une intervention médicale urgente.

Témoignages

Bonsoir, je me permets d’exposer ma situation dans l’espoir de trouver des mots rassurants. Depuis mars 2020, j’ai eu 6 mois complets sans aucune selle moulée […], maux de ventre, spasmes, ballonnements et perte de poids importante. […] Analyses de sang, scanner abdo-pelvien, recherche de parasites ou sang dans les selles : RAS […]. Au bout de 9 mois, je commence à me demander si ce n’est pas le début d’une tumeur digestive et je m’inquiète…
Je suis une jeune femme de 28 ans, diagnostiquée avec le Syndrome de l’Intestin Irritable à 19 ans après avoir essayé tous les traitements (non-médicamenteux) et passé tous les examens possibles. J’ai entamé une longue thérapie, j’y ai pris goût et veux en faire mon métier donc j’ai passé des études universitaires de psychologie. […] J’ai appris à me gérer et ai vite repris une vie pleinement normale et un transit aussi, en dehors de quelques brèves périodes de « rechute » dues à des contrariétés.
Puis en 2020, 11 ans plus tard, mon père a été diagnostiqué avec Parkinson, j’ai eu le Covid en mars 2020, ma mère a eu un cancer du sein, un événement météorologique traumatisant, le décès de ma grand-mère, une rupture amoureuse compliquée, et j’en passe. Bref : année particulière. […] Mais je fais du yoga régulièrement, je mange bien et en bonnes quantités, je fais au moins 2 séances de sophro par semaine, je médite, je continue d’être plus ou moins accompagnée psychologiquement […] Malgré tout ça, mon transit est toujours anormal depuis mars dernier ! […] Je veux juste me rassurer en me disant que j’ai du mal à « digérer » cette année et que je ne risque pas de cancer, mais tant que je n’ai pas cette coloscopie le doute persiste et m’angoisse… quelqu’un peut-il m’éclairer s’il vous plaît ?

Lire la suite de la conversation sur la ligue contre le cancer.

Références 

Les ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut