Contracture du biceps : tout savoir (conseils)

Article rédigé par le 26 décembre 2023

La contracture du biceps peut résulter de la fatigue musculaire, d’une condition médicale grave telle qu’un AVC, ou encore d’une mauvaise pratique sportive.

Souvent confondue avec des crampes ou des courbatures, elle survient pendant l’exercice ou quelques heures après.

Vous trouverez dans cet article un développement approfondi sur la contracture du biceps. Il aborde les symptômes, les causes, les méthodes de prise en charge, ainsi que les mesures préventives recommandées.

Points à retenir 

  • 1. La douleur du biceps seule ne définit pas forcément une contracture, elle peut s’accompagner de gonflement, de perte de puissance et de difficultés dans vos mouvements. 
  • 2. Les imageries sont complètement inutiles pour le diagnostic d’une contracture du biceps. 
  • 3. Les causes sont multiples : excès d’utilisation du biceps, fatigue, stress, troubles dans les sels minéraux, etc.
  • 4. Divers traitements possibles : application de chaleur, massages ou prise de médicaments : anti-douleur et décontractants. 
  • 5. Une hygiène de vie saine peut grandement contribuer à prévenir les contractures musculaires. Veiller à rester hydraté, pratiquer des exercices adaptés à votre niveau de condition physique et éviter de dépasser vos limites de force

Quelques rappels sur le biceps

Le biceps brachial est l’un des muscles principaux situés dans la partie antérieure du bras. Il s’étend de l’épaule au coude et est un des principaux muscles fléchisseurs du bras.

Le biceps brachial est impliqué dans différents mouvements du membre supérieur :

  • La supination de l’avant-bras ;
  • La flexion du coude ;
  • Dans une moindre mesure, le fléchissement du bras vers l’épaule.

La contracture du biceps par définition

Elle définit une contraction musculaire involontaire d’un certain nombre de fibres musculaires de votre biceps.

Elle se différencie de la crampe par une durée beaucoup plus longue.

Souvent douloureuse, la contracture musculaire du biceps est en général non associée à une lésion de la fibre musculaire.

Les symptômes en faveur d’une contraction du biceps

Les symptômes observables peuvent inclure :

  • Une douleur d’intensité variable qui est localisée au niveau de la partie supérieure de votre bras (biceps) et qui apparaît progressivement,
  • Des difficultés à fléchir votre bras en raison de la douleur ressentie,
  • Un léger gonflement au niveau de votre biceps,
  • Une perte de puissance musculaire dans votre bras atteint.
RECOMMANDÉ :  Déchirure du biceps distal (coude) : Quelle prise en charge ?

Identifier une contracture du biceps

La contracture musculaire du biceps est en effet courante, généralement ressentie après une activité physique intense ou un effort excessif. Elle peut persister entre 5 et 10 jours, résultant souvent d’un entraînement intensif ou d’une surcharge musculaire.

les courbatures surviennent fréquemment après un exercice intense. Elles sont dues à l’accumulation de déchets dans les fibres musculaires.

Ces douleurs peuvent également être associées à des états grippaux. Les courbatures se résorbent généralement d’elles-mêmes et apparaissent entre 24 et 72 heures après un effort intense.

La crampe musculaire, quant à elle, est une douleur vive mais brève causée par la contraction soudaine de votre biceps.

Chez les sportifs, la crampe peut survenir lorsque le muscle n’a pas été correctement étiré et échauffé. Sinon, elle peut survenir dans d’autres situations, lors d’une grossesse par exemple.

Une tendinite du biceps est une pathologie qui provoque l’inflammation des tendons liés à votre biceps. La douleur est ressentie lors des mouvements de flexion de votre coude contre résistance, lors de la palpation de votre tendon ou lors de l’étirement de votre muscle.

Confirmer votre diagnostic de la contracture du biceps 

Un point dur se révèle à la palpation.

Votre biceps est douloureux sur la partie contracturée, lors de l’étirement passif et lors de la contraction contre résistance.

Une contracture peut être diagnostiquée par un examen clinique simple.

Faire une échographie ne sert à rien : en effet, celle-ci ne révèlera aucune anomalie.

Quelles peuvent-être les origines d’une contracture du biceps ? 

Une contracture de votre biceps peut avoir différentes causes :

  • Une contraction réflexe à la suite d’un étirement important ;
  • Une fatigue importante entraînant des désordres de certaines molécules au niveau cellulaire telles que le calcium, le potassium, le magnésium ;
  • Un mécanisme de défense, généré par une entorse (une distorsion violente et douloureuse des ligaments entourant une articulation) ou autres…
  • Votre stress, la fatigue générale ou un défaut d’hydratation.
  • L’accident vasculaire cérébral ou AVC.

Bon à savoir !
Dans une étude réalisée par NJ O’Dwye, L.Ada, PD Neilson dans “Spasticité et contracture musculaire suite à un AVC” : la spasticité représente un problème différent de la perte de dextérité.
Elle peut contribuer à la formation de contractures musculaires et influer sur la récupération de la force musculaire.

Vingt-quatre (24) patients ont été recrutés de manière non sélective dans trois unités de rééducation dans les 13 mois suivant leur accident vasculaire cérébral.
La moitié des patients présentaient une contracture musculaire, la plus précoce deux mois après un AVC

RECOMMANDÉ :  Déchirure du Biceps : combien de temps ça dure ?

Quelles prises en charge pour une contracture du biceps ? Les traitements possibles 

Pour débuter, le repos est crucial pour permettre à votre biceps de guérir.

Vous pouvez appliquer une compresse chaude, enveloppée dans un tissu, sur la zone douloureuse pendant 20 à 30 minutes. Évitez l’exposition au froid en cas de contracture.

Dans certains cas, des médicaments tels que des myorelaxants (qui détendent les muscles) ou des antalgiques (comme le Paracétamol pour soulager la douleur) peuvent être prescrits.

Une contracture peut durer de 5 à 10 jours. Les myorelaxants peuvent être obtenus avec ou sans ordonnance, sous différentes formes en fonction de leur application : pommades, gels, crèmes, sprays, roll-ons ou huiles chauffantes.

Les massages peuvent également apporter un soulagement, avec ou sans l’application de pommades, et parfois des séances de kinésithérapie peuvent être recommandées, incluant des étirements progressifs après quelques jours.

Contractures du biceps : mesures préventives

Pour la prévention des contractures de votre biceps, il vous faudra : 

  • Boire avant, durant et après l’exercice, par petites quantités : la déshydratation est un risque de contracture.
  • Faire en sorte d’avoir un apport en sel, minéraux et oligo-éléments capable de suppléer les pertes engendrées par l’activité physique.
  • Reconnaître les signes de fatigue voire d’épuisement musculaire et savoir s’arrêter avant que les douleurs apparaissent.
  • Prendre toutes les précautions nécessaires si les conditions climatiques sont très chaudes
  • Progresser graduellement dans un sport. La fatigue musculaire qui survient lorsque le muscle n’est pas habitué à fournir la force demandée peut causer des contractures.
  • Prendre l’habitude de s’échauffer avant de pratiquer et de s’étirer lorsque l’effort est terminé.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut