Convalescence après une arthroscopie du poignet : explications

Article rédigé par le 14 août 2022

L’arthroscopie du poignet est une procédure chirurgicale utilisée pour diagnostiquer et traiter les problèmes de l’articulation du poignet.

Un patient ayant subi une arthroscopie du poignet a besoin d’une convalescence pour permettre à la plaie chirurgicale de guérir et à l’inflammation causée par la chirurgie de se dissiper. Cet article vous fournira des explications sur tout ce que vous devez savoir sur la convalescence après une arthroscopie du poignet.

Anatomie du poignet

Le poignet est une articulation complexe qui relie la main à l’avant-bras. Il est composé de huit petits os appelés os carpiens, qui sont maintenus ensemble par des ligaments.

Le poignet permet à la main de se déplacer dans de nombreuses directions, y compris de haut en bas, d’un côté à l’autre et dans des mouvements circulaires. L’articulation est également relativement souple, ce qui permet d’absorber les chocs lorsque la main entre en collision avec des objets.

Pour tout savoir sur l’anatomie du poignet et de la main, cliquez ici.

Tâches et fonctions de l’articulation du poignet

Le poignet se compose de différentes articulations partielles qui, ensemble, rendent possibles les multiples tâches fonctionnelles et professionnelles.

Grâce à ses nombreuses fonctions, le poignet peut placer la main dans différentes positions et l’y stabiliser suffisamment. Par exemple, les mouvements de la main et des doigts, comme la préhension, la prise ferme et la prise de précision stable, sont commandés à partir du poignet.

Qu’est-ce qu’une arthroscopie du poignet ?

L’arthroscopie du poignet est une procédure chirurgicale peu invasive qui peut être utilisée pour diagnostiquer et traiter une variété de conditions affectant l’articulation du poignet.

La procédure est réalisée à l’aide d’une petite caméra, appelée arthroscope, qui est insérée dans l’articulation par une minuscule incision. Cela permet au chirurgien d’obtenir une vue claire de l’intérieur de l’articulation, sans avoir à pratiquer une grande incision.

Une fois le diagnostic établi, le chirurgien peut traiter l’affection à l’aide d’instruments spéciaux insérés par des incisions supplémentaires. L’arthroscopie du poignet peut être utilisée pour traiter une variété de conditions, notamment :

  • Le syndrome du canal carpien ;
  • Les kystes ganglionnaires ;
  • Les fractures du poignet ;
  • Arthrite du poignet ;
  • Tendonitis ;
  • La maladie de De Quervain.

Elle peut également être utilisée pour réparer des déchirures de ligament ou de tendon. L’ensemble de la procédure se déroule généralement en ambulatoire, ce qui signifie que le patient n’a pas besoin de passer la nuit à l’hôpital.

RECOMMANDÉ :  Rééducation après une lésion des extenseurs des doigts : approche kiné

Ce type de chirurgie présente de nombreux avantages par rapport à la chirurgie ouverte traditionnelle, notamment moins de douleur, moins de complications et un rétablissement plus rapide.

No post found!

Convalescence après une arthroscopie du poignet

L’arthroscopie du poignet est une procédure chirurgicale qui peut être utilisée pour traiter un certain nombre de conditions affectant l’articulation du poignet. Le rétablissement après ce type d’intervention dépend de la pathologie traitée et de la méthode chirurgicale utilisée.

Il est important de discuter avec votre médecin et votre kinésithérapeute des particularités de votre cas afin d’avoir une idée claire de ce à quoi vous devez vous attendre après l’opération.

En général, le processus de rééducation comporte trois phases principales :

  • La phase de début, qui inclut les 2 premières semaines après la chirurgie ;
  • La phase intermédiaire, qui dure de 2 à 6 semaines après l’opération ;
  • La phase avancée, qui commence 6 semaines après l’opération.

Les objectifs initiaux seront de contrôler la douleur et l’inflammation par des mesures telles que la pose d’attelles, le repos (arrêt de travail) et l’immobilisation temporaire, et la prise de médicaments. Lorsque ces symptômes commenceront à s’améliorer, l’accent sera mis sur la récupération de l’amplitude articulaire et de la mobilité complète.

Cela implique d’augmenter progressivement les exercices d’amplitude de mouvement et de progresser vers des activités plus intenses, selon la tolérance. Il est également important de retrouver la force musculaire, la coordination, la dextérité fine et le contrôle moteur des doigts et de la main.

Une fois ces objectifs atteints, l’accent sera mis sur la récupération de la fonction globale du membre supérieur et la reprise des activités quotidiennes et sportives. Pour de nombreuses personnes, cela signifie également le retour au travail.

En fonction du type de chirurgie pratiquée et de la profession de la personne, cela peut être possible en quelques semaines ou prendre plusieurs mois. Dans tous les cas, il est important de suivre les instructions et les recommandations de votre médecin afin d’assurer un bon rétablissement.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut