Côte fêlée : Définition et prise en charge

Article rédigé par le 1 juillet 2024

Une côte fêlée correspond à une fissure au niveau des côtes, un des éléments principaux de la cage thoracique. Elle provoque une douleur vive et occasionne des difficultés respiratoires. Parfois, elle peut se compliquer en une infection respiratoire.

Une côte fêlée apparaît suite à un traumatisme sur la poitrine. Mais contrairement à une croyance populaire, il n’y a pas que les chocs violents qui la provoquent : même un traumatisme mineur comme une simple toux ou un éternuement peut causer une côté fêlée notamment chez les personnes à risque.

Pour en savoir plus, lisez notre article. Vous verrez entre autres la définition, les causes et les personnes prédisposées à une côte fêlée. Vous saurez également la conduite à tenir. À la fin de l’article, nous répondrons aux questions récurrentes sur la côte fêlée.

Les 5 points essentiels

  1. Une côte fêlée se traduit par une névralgie intercostale.
  2. Les sportifs, les personnes âgées et les femmes enceintes sont prédisposés à une côte fêlée.
  3. Une côte fêlée  est confirmée par une radiographie.
  4. Le port d’une ceinture thoracique et la cryoneurolyse  font partie des moyens thérapeutiques d’une côte fêlée.
  5. Il faut au moins plusieurs semaines pour qu’une côte fêlée se remette complètement.

La côte fêlée, qu’est-ce que c’est ?

Rappel anatomique d’une côte

Étymologiquement, le mot « côte » vient du latin « costae » qui signifie « gardien ». Les côtes sont nommées ainsi, car elles sont « les gardiennes » des organes de la poitrine. En effet, les côtes sont des os plats recourbés qui, avec le sternum et les vertèbres thoraciques (dorsales), constituent la cage thoracique protégeant le cœur et les poumons.

Il existe 12 paires de côtes. Et l’ensemble des côtes est appelé « gril costal ». Ce sont :

  • 7 paires de vraies côtes : aussi appelées « côtes sternales », elles désignent les 7 premières côtes qui sont reliées directement au sternum ;
  • 3 paires de fausses côtes : des huitièmes aux dixièmes côtes, elles ont leur cartilage uni à celui des côtes sus-jacentes ;
  • 2 paires de côtes flottantes : les onzièmes et les douzièmes côtes qui ont le cartilage antérieur libre.

La lettre C étant retenue pour représenter les vertèbres cervicales, c’est la lettre K qui est utilisée pour parler des paires de côtes. Elle est numérotée de 1 à 12 de haut en bas.

Du reste, l’innervation des côtes est assurée par les nerfs intercostaux. Ces derniers passent dans l’espace intercostal entre deux côtes adjacentes.

Quand une côte est fêlée…

Une côte fêlée est une fracture superficielle – ou plus précisément une fissure -, d’une côte. Un traumatisme, même mineur, sur la poitrine peut la provoquer.

RECOMMANDÉ :  Douleur au flanc : Causes possibles (et que faire ?)

Quand une côte est fêlée, les fibres nerveuses du nerf intercostal sont endommagées. Il en résulte une douleur vive, très intense, qui entrave la respiration appelée « névralgie intercostale ».

Par ailleurs, des bactéries peuvent s’infiltrer dans la fêlure de la côte. Ce qui peut provoquer une infection.

Côte fêlée : quelles sont les causes ?  

Une côte fêlée survient suite à :

  • un choc sur la poitrine ;
  • une chute ;
  • une quinte de toux ou un éternuement, en particulier chez les personnes à risque ;
  • un port d’une charge lourde en mauvaise posture.

Côte fêlée : qui sont les personnes à risque ?

Les personnes susceptibles d’avoir une côte fêlée sont :

  • les sportifs, notamment ceux qui pratiquent l’haltérophilie, le sport de combat, le rugby, le sport automobile, et même le golf (leur geste répétitif, notamment pour le swing, est un mouvement contraignant pour les côtes) ;
  • les personnes âgée, carcar lles ont une ossature fragile ;
  • les personnes atteintes d’ostéoporose ;
  • les femmes enceintes, du fait de la distension abdominale qui augmente le volume de la cage thoracique déformant ainsi sa structure.

Côte fêlée : quels sont les symptômes ?

Comme dit plutôt, la côte fêlée se présente par l’apparition d’une douleur à la poitrine. D’autres symptômes peuvent accompagner celle-ci comme une sensibilité ou une ecchymose. En tout cas, le diagnostic est confirmé par la radiographie du thorax.

Douleur à la poitrine

La douleur est très intense. Elle est située à un endroit précis de la cage thoracique, là où la côte s’est fêlée.

La côte peut être sensible au toucher. Elle s’aggrave lors de la respiration profonde, d’un effort de toux, d’un éternuement ou de mouvement du tronc. De ce fait, le patient fait de la respiration superficielle : il a l’impression de ne pas être capable de prendre de grandes respirations.

Autres symptômes

La douleur à la poitrine peut être accompagnée par :

  • un gonflement de la zone touchée ;
  • une ecchymose ;
  • un picotement ou un engourdissement.

En cas de complication infectieuse, il peut y avoir :

  • une fièvre et des frissons ;
  • une fatigue
  • une perte d’appétit ;
  • une douleur abdominale.

Côte fêlée : quid du traitement ?

La prise en charge d’une côte fêlée est symptomatique. Le but est de soulager rapidement la douleur et de faire retrouver au patient une respiration profonde. Cela comprend :

Le repos

Le repos va permettre au corps, et bien évidemment à la côte, de se régénérer. Au début, le repos doit être total puis reprendre les activités petit à petit quand la douleur commence à diminuer significativement. Toutefois, évitez de pratiquer une activité violente durant les douze premières semaines.

La ceinture thoracique de soutien

C’est un équipement médical qui, comme son nom l’indique, permet de soutenir la cage thoracique. La ceinture thoracique de soutien est indiquée pour soulager la douleur et éviter les mouvements traumatiques du thorax.

Les antalgiques

Pour calmer la douleur, la prise d’antalgique est indispensable. 

Bon à savoir : dans le cadre de la prise en charge d’une douleur intercostale, outre les antalgiques, le médecin prescrit souvent un myorelaxant.

RECOMMANDÉ :  Syndrome de Tietze : définition et prise en charge

La thérapie respiratoire

Pour aider le patient à retrouver une respiration normale et éviter les complications respiratoires, il est conseillé au patient d’observer une grande inspiration au moins une fois par heure.

La cryoneurolyse

C’est une procédure médicale qui consiste à éliminer les fibres nerveuses douloureuses du nerf intercostal par l’application du froid. Non seulement elle soulage la douleur, mais elle accélère le processus de guérison d’une côte fêlée.

La cryoneurolyse se fait sous anesthésie locale et dure environ 45 à 60 minutes. Il est réalisé par un radiologue.

La procédure se passe comme suit :

  • le nerf intercostal douloureux est repéré à l’aide d’une échographie en temps réel ;
  • une fois qu’il est repéré, le radiologue introduit une fine aiguille et injecte des gaz réfrigérants dans le nerf intercostal pour détruire les fibres nerveuses douloureuses ;
  • le radiologue retire l’aiguille et applique un pansement.

Si vous voulez en savoir plus sur la cryoneurolyse, vous pouvez consulter la publication du Dr Romain Pastre et de Dr Marie Cuinet du Centre Léon Bérard-Lyon, Centre hospitalier Emile Roux-Le Puy-en-Velay, intitulée : « Cryoneurolyse des racines thoraciques ». Vous pouvez la trouver ici.

Côte fêlée : les réponses à vos questions

Combien de temps faut-il pour récupérer d’une côte fêlée ?

Le temps de récupération d’une côte fêlée est assez long. De plus, il varie en fonction de la gravité de fissure et de l’état de santé de la personne touchée. Généralement, il faut compter plusieurs semaines voire plusieurs mois pour récupérer complètement. Soyez donc patient !

Est-ce que la glace peut aider à réduire la douleur d’une côte fêlée ?

‍Oui, l’application de glace sur la zone affectée peut aider à réduire la douleur et le gonflement en réduisant le flux sanguin. Pour ce faire, appliquez la glace pendant 20 minutes toutes les heures pendant les premiers jours du traumatisme.

Quand consulter un médecin quand on a une côte fêlée ?

Il vaut mieux consulter d’emblée si vous avez une suspicion de côte fêlée. Votre médecin vous fera faire une radiographie pour voir l’étendu des dégâts sur votre cage thoracique. Une consultation médicale permet également d’éliminer les autres diagnostics relatifs à une douleur à la poitrine.

Aussi, présentez-vous aux urgences si vous sentez des douleurs thoraciques intenses ou avez subi une perte de connaissance.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut