Cystographie rétrograde chez l’enfant : Guide complet

Article rédigé par le 23 février 2024

Bien que la perspective d’une cystographie rétrograde chez votre enfant puisse susciter des inquiétudes et des appréhensions, il est important de reconnaître que cette procédure joue un rôle crucial dans le diagnostic des conditions urinaires.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de la santé, nous examinerons de manière approfondie la cystographie rétrograde : ses indications, le déroulement de la procédure, ainsi que ses avantages et inconvénients spécifiques lorsqu’elle est réalisée chez les enfants.

Les 5 points importants à retenir

  • 1. La cystographie rétrograde est une procédure diagnostique utilisée chez les enfants pour évaluer l’anatomie et la fonction de la vessie et de l’urètre.
  • 2. Cette technique d’imagerie médicale implique l’injection d’un agent de contraste dans la vessie par le biais d’une sonde urinaire, suivie par la réalisation de radiographies pour visualiser ces structures.
  • 3. Cette méthode permet de détecter diverses anomalies, telles que les reflux dans le rein ou les malformations de l’urètre, qui peuvent être associées à des problèmes urinaires chez les enfants.
  • 4. Les risques associés à cet examen sont minimes, avec des complications rares telles qu’une infection urinaire, une rétention d’urine ou des saignements.
  • 5. Une bonne explication préalable de l’examen a votre enfant est nécessaire au bon déroulement de l’acte.

Qu’est-ce que la cystographie rétrograde et son utilité chez l’enfant ?

La cystographie rétrograde est une procédure radiographique utilisée pour observer la vessie.

Pour rendre la vessie visible sur l’image, elle est remplie d’un agent de contraste, administré par le biais d’une sonde urinaire.

Cet examen permet de rechercher de manière fiable deux anomalies fréquentes chez les enfants, surtout en cas d’infection urinaire : les reflux dans le rein et les malformations de l’urètre.

En cas de détection d’une anomalie, un traitement sera initié pour offrir à votre enfant les meilleures chances de maintenir la fonction rénale en bon état pendant une longue période.

Bon à savoir !
Ces deux anomalies ne sont pas détectables par échographie. Ainsi, la cystographie est essentielle en complément de l’échographie rénale lorsque l’enfant a eu une infection urinaire.

Court rappel anatomique sur l’appareil urinaire

L’appareil urinaire est composé de plusieurs organes qui jouent un rôle crucial dans l’élimination des déchets du corps et le maintien de l’équilibre hydrique.

Voici un rappel anatomique de l’appareil urinaire :

  • Les reins : Ils sont en forme de haricots et sont situés de chaque côté de la colonne vertébrale, au niveau de la région lombaire. Les reins filtrent le sang pour éliminer les déchets et produire l’urine.
  • Les uretères : ce sont des tubes qui relient les reins à la vessie. Ils transportent l’urine des reins vers la vessie par des contractions musculaires.
  • La vessie : un organe en forme de poche qui stocke l’urine avant son élimination. La vessie a la capacité de se contracter pour vider son contenu à travers l’urètre.
  • L’urètre : un tube qui transporte l’urine de la vessie vers l’extérieur du corps. Chez les hommes, l’urètre sert également au transport du sperme.
RECOMMANDÉ :  Radiographie du gril costal : Guide complet

En résumé, les reins filtrent le sang pour produire de l’urine, les uretères la transportent vers la vessie, la vessie stocke l’urine, et l’urètre permet son élimination du corps.

Cet ensemble d’organes constitue l’appareil urinaire, essentiel pour maintenir l’homéostasie et éliminer les déchets métaboliques du corps.

Ce que disent les études !
– Une étude rétrospective réalisée dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU de Treichville a porté sur l’analyse de 25 dossiers d’enfant ayant présenté une infection urinaire et hospitalisés sur une période de 3 ans allant d’avril 2000 à avril 2003.
L’étude a démontré l’intérêt d’associer systématiquement à l’échographie une cystographie rétrograde lors de l’exploration d’une infection urinaire chez l’enfant, car nombre d’anomalies n’ont pas pu être détectées à l’échographie uniquement.
*Etude documentée dans Tese em Francês | AIM (África) | ID: biblio-1277286.

Comment se déroule un examen de cystographie rétrograde chez l’enfant ?

Votre enfant sera entièrement dévêtu et placé en position allongée sur la table de radiologie. Avant la pose de la petite sonde urinaire par le radiologue, une toilette antiseptique sera effectuée.

Bien que le sondage puisse être délicat, il est généralement peu douloureux. La coopération de votre enfant facilitera cette procédure.

Une fois en place, la sonde sera connectée à un flacon de produit de contraste pour opacifier la vessie.

Des images seront prises lorsque la vessie est pleine.

L’examen se conclura par l’observation du processus d’urination. Cette phase peut parfois être prolongée, dépendant de la volonté d’uriner de votre enfant.

Le médecin responsable du poste vous fournira un résultat oral à la fin de l’examen, et le compte-rendu écrit sera remis avec les images dans les plus brefs délais.

L’examen dure environ 40 minutes. 

Bon à savoir !  
Si vous le souhaitez et si vous n’êtes pas enceinte, vous avez la possibilité d’assister à l’examen et de rester à côté de votre enfant pour le rassurer.

Quelles mesures préventives garantissent le bon déroulement de l’examen ?

Selon les protocoles spécifiques de chaque établissement, il peut être recommandé de réaliser un examen des urines (ECBU) deux ou trois jours avant une cystographie, afin de prévenir l’aggravation d’une éventuelle infection urinaire non diagnostiquée.

Certains centres offrent également la possibilité aux enfants de respirer un mélange gazeux (MEOPA) à l’aide d’un masque lors de la pose de la sonde.

Bien que ce produit ne provoque pas l’endormissement de votre l’enfant, il a pour effet de le détendre, atténuant ainsi son anxiété.

Pour assurer le confort de votre enfant, il est recommandé de lui faire porter des vêtements faciles à retirer et de planifier un repas ou une collation environ une heure avant l’examen afin qu’il ne ressente pas de sensation de faim pendant la procédure.

RECOMMANDÉ :  Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) : Guide complet

Y a-t-il des risques et complications associés à cet examen ?

Les risques associés à cet examen sont minimes, avec des complications rares telles qu’une infection urinaire, une rétention d’urine ou des saignements.

Il est fréquent que l’enfant signale une certaine gêne lors des mictions qui suivent l’examen, attribuable à une légère irritation lors du passage de la sonde, pouvant entraîner un saignement temporaire.

En ce qui concerne l’irradiation, aucune preuve de risque n’a été démontrée chez les patients, compte tenu des faibles doses utilisées et des mesures prises pour minimiser au strict minimum la zone examinée.

Point d’information !
À votre retour à domicile, veuillez observer attentivement les premières mictions de votre enfant. Il est courant de ressentir une légère gêne le soir de l’examen, et une petite tache de sang peut éventuellement apparaître sur le sous-vêtement.
En cas d’aggravation de la gêne persistante le lendemain, d’apparition de fièvre ou si votre enfant éprouve des difficultés significatives pour uriner, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

Avis du professionnel de santé

La cystographie rétrograde est une procédure diagnostique utile dans certaines circonstances, notamment lorsqu’il y a des soupçons de reflux dans le rein ou des malformations de l’urètre, en particulier après une infection urinaire.

Les avantages de la cystographie rétrograde résident dans sa capacité à fournir des images détaillées de la vessie et de l’urètre.

L’examen permet aux médecins de détecter d’éventuelles anomalies qui ne seraient pas visibles par d’autres méthodes d’imagerie, telles que l’échographie.

Cela peut être particulièrement pertinent chez vos enfants présentant des antécédents d’infections urinaires récurrentes.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

https://www.sparadrap.org/sites/default/files/pdf_feuilletable/F08/index.html

https://www.chu-bordeaux.fr/Les-p%C3%B4les/P%C3%B4le-imagerie-m%C3%A9dicale/INFORMATIONS-EXAMENS/PIM0099-Cystographie-enfant.pdf/

https://pesquisa.bvsalud.org/portal/resource/pt/biblio-1277286

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut