Démodécie chez le chat : traitements et prévention efficaces

Article rédigé par le 23 juillet 2023

La démodécie chez le chat est une maladie parasitaire de la peau, qui est assez rare par rapport à d’autres animaux comme le chien. Elle est provoquée par un acarien microscopique appelé « Demodex » qui envahit les follicules pileux de l’animal. La démodécie fait partie des trois types de gales qui peuvent affecter les félins, y compris la gale des oreilles et la gale sarcoptique.

Cette maladie parasitaire touche principalement certaines races de chats comme les Siamois et les Birmans, ou les individus ayant un système immunitaire affaibli. Les symptômes de la démodécie comprennent des problèmes cutanés tels que la perte de poils, des démangeaisons et une inflammation de la peau. Dans certains cas, elle peut même provoquer une dégradation de l’état général de l’animal.

Le traitement de la démodécie chez le chat varie en fonction de la gravité de la maladie, allant des traitements topiques aux médicaments antiparasitaires oraux. Il est important de consulter un vétérinaire pour un diagnostic précis et un plan de traitement adapté à votre animal.

Qu’est-ce que la démodécie chez le chat ?

La démodécie chez le chat est une maladie parasitaire de la peau, rare, infectieuse, contagieuse dans certains cas, causée par un acarien microscopique appelé Demodex. Cette maladie est plutôt rare chez les félins et est plus fréquemment observée chez certaines races telles que les chats siamois et birmans ou en cas de déficience du système immunitaire.

Important ! la démodécie ne peut pas se transmettre du chat au chien, ou du chat à l’homme, car différents parasites sont mis en cause pour chaque espèce.

Espèces de Demodex

Il existe deux espèces principales de Demodex chez le chat : Demodex cati et Demodex gatoi. Tandis que Demodex cati est l’espèce la plus commune, Demodex gatoi est considéré comme plus contagieux. L’ensemble du cycle de Demodex cati se déroule dans les follicules pilosébacés alors que Demodex gatoi vit dans la couche cornée de l’épiderme de leur hôte.

Symptômes de la démodécie chez le chat

Les symptômes de la démodécie chez le chat comprennent des lésions cutanées, des démangeaisons, alopécie(une perte de poils partielle ou totale), des rougeurs et des croûtes. Ces symptômes ne sont cependant pas spécifiques à cette pathologie et peuvent être observés dans d’autres maladies de la peau. Il est donc important de consulter un vétérinaire pour un diagnostic précis.

RECOMMANDÉ :  Selles des chats : Tout savoir ( Quand s’inquiéter ?)

Bon à savoir : les symptômes de la démodécie du chat peuvent différer en fonction de l’espèce de Demodex mise en cause. Classiquement, lors d’une démodécie à Demodex cati, une alopécie et de l’érythème sont observés alors que, le prurit est un signe clinique majeur, lors de démodécie à Demodex gatoi.

Forme localisée et généralisée

La démodécie chez le chat peut se présenter sous deux formes: localisée et généralisée.

Forme localisée: cette forme est bénigne et se manifeste principalement par une perte de poils autour de l’œil. Elle peut également toucher le museau, les oreilles et les pattes. La plupart des chats atteints de cette forme guérissent spontanément sans traitement spécifique.

Forme généralisée: cette forme est plus grave et se caractérise par une extension des lésions cutanées sur l’ensemble du corps. Les chats présentant cette forme de démodécie peuvent également souffrir de problèmes de santé sous-jacents, tels qu’un système immunitaire affaibli, qui doivent être traités pour garantir la guérison complète.

Diagnostic de la démodécie

Différents examens sont à la disposition du praticien pour lui permettre d’établir le diagnostic de la démodécie.

Raclages cutanés

Le diagnostic de la démodécie chez le chat débute généralement avec un examen vétérinaire et des raclages cutanés. Cette méthode consiste à prélever des échantillons de peau pour les examiner au microscope afin de détecter la présence d’acariens Demodex1. Les zones touchées par la démodécie, comme les yeux, la gueule, le cou et les pattes, sont particulièrement ciblées pour ces prélèvements. Le prélèvement cutané est réalisé jusqu’au sang, mais cela ne cause généralement pas de douleur importante pour l’animal2.

Biopsie

Dans certains cas, lorsque les raclages cutanés ne permettent pas de poser un diagnostic définitif, une biopsie de la peau peut être réalisée. La biopsie consiste à prélever un petit morceau de tissu cutané pour une analyse approfondie en laboratoire. Cette méthode peut permettre de confirmer la présence d‘acariens Demodex et d’évaluer l’ampleur de l’infection3.

Cette technique est en effet très peu utilisée en médecine vétérinaire, elle est surtout employée en médecine humaine.

L’écouvillonnage auriculaire

Dans le cas d’une otite externe cérumineuse, l’examen direct du cérumen, prélevé à l’aide d’une curette, est suffisant. A noter que des Demodex ont été, exceptionnellement, observés lors de raclage de conduit auditif chez des individus ne présentant aucune maladie auriculaire.

Trichogramme

Enfin, le trichogramme est une autre technique utilisée pour diagnostiquer la démodécie chez le chat. Il s’agit d’un examen microscopique des poils de l’animal, permettant de détecter la présence d’acariens Demodex dans les follicules pileux4. Le trichogramme est moins invasif que les raclages cutanés et la biopsie, mais il peut être moins sensible pour détecter une démodécie débutante ou localisée.

RECOMMANDÉ :  Comment donner un médicament à mon chat ? (conseils véto)

C’est une méthode utilisable uniquement pour le diagnostic d’une démodécie à Demodex cati.

Le traitement de la démodécie du chat

Quel que soit l’acarien incriminé, le traitement prend la forme d’antiparasitaires acaricides. Selon les cas, il peut prendre différentes formes (pommade, pipette ou injection) et peut durer de 1 à 2 mois, en fonction de l’ampleur des symptômes et de l’état de santé du chat.

L’efficacité du produit est appréciée de deux façons, celles-ci étant, bien sûr, liées entre elles :

  • par sa capacité à diminuer voire à supprimer les signes cliniques de démodécie,
  • par son pouvoir à détruire les Demodex, ceci étant contrôlé par des raclages réguliers, suite à la mise en place du traitement

Bon à savoir : les chats souffrant de démodécie peuvent être traités à la chaux sulfureuse (sulfure de calcium – immersion de soufre et de chaux), avec des bains d’amitraz (0,0124%) ou avec un spot-on hebdomadaire de moxidectine et d’imidaclopride. Bien qu’il soit apparemment efficace, les chats sont sensibles à l’utilisation de l‘amitraz et il est contre-indiqué chez les chats diabétiques.

Prévention de la démodécie chez le chat

La démodécie à Demodex gatoi est une maladie contagieuse dans un contexte de pression parasitaire précis, quelques précautions sont donc à prendre. Lors de l’introduction d’un nouvel individu dans un effectif, toute dépilation, même discrète, ou tout prurit, même léger, doit faire l’objet d’un raclage cutané. La mise en évidence de Demodex doit conduire à la mise en quarantaine de l’individu jusqu’à guérison de la démodécie.

Pronostic de la démodécie chez le chat

Le pronostic concernant les démodécies localisées est bon. Lors de démodécie généralisée, il est bon à réservé, selon, en particulier, l’existence ou l’absence d’une maladie concomitante, de sa gravité et de l’existence d’un traitement.

Références

https://www.esccap.fr/arthropodes/demodecie-demodex.html

https://www.zoomalia.com/blog/article/demodecie-chat-causes-symptomes-traitement.html

https://www.chatsdumonde.com/sante/demodecie-chat-18699.php

https://www2.vetagro-sup.fr/bib/fondoc/th_sout/dl.php?file=2013lyon001.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut