Dépistage de l’apnée du sommeil : toutes les informations à savoir

Article rédigé par le 2 juin 2023

L’apnée du sommeil est un trouble qui se caractérise par des pauses respiratoires involontaires pendant le sommeil. Elle touche environ 8% de la population. 

Les conséquences de ce trouble respiratoire peuvent grandement affecter la qualité de vie des personnes atteintes. Pourtant, 8 apnéiques sur 10 ne sont pas au courant qu’ils font de l’apnée du sommeil.

Souvent, ce sont les membres de la famille et les conjoints qui remarquent en premier les symptômes de l’apnée du sommeil. Dans ce cas, un dépistage de l’apnée du sommeil est nécessaire pour poser le diagnostic et mettre en place une prise en charge adéquate.

Justement, cet article est dédié à vous informer des symptômes, des complications, du traitement, mais surtout, de l’importance du dépistage de l’apnée du sommeil.

Apnée du Sommeil : court rappel

Définition de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire caractérisé par l’interruption de manière répétée et incontrôlée de la respiration pendant le sommeil.

Ces arrêts respiratoires peuvent durer entre 10 à 30 secondes et se reproduisent plusieurs fois au cours de la nuit.

L’apnée du sommeil se manifeste soit par un arrêt complet de la respiration, soit par une réduction partielle de la ventilation avec diminution de l’apport en oxygène.

Les causes de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil peut être causée par divers facteurs, notamment :

  • Une obstruction physique : la langue tombe en arrière pendant le sommeil, obstruant les voies aériennes.
  • Une atteinte des amygdales : des amygdales enflammées ou trop grosses peuvent provoquer une obstruction du pharynx.
  • Une obstruction nasale : une congestion nasale ou des polypes nasaux (excroissances qui se forment dans les sinus nasaux) peuvent entraîner une difficulté à respirer pendant le sommeil.

Les types d’apnées du sommeil

Les deux types d’apnée du sommeil les plus courants sont :

L’apnée obstructive du sommeil (AOS)

L’AOS est due à un rétrécissement ou à un blocage des voies respiratoires supérieures (bouche, nez, gorge, larynx et la trachée) pendant le sommeil.

En d’autres termes, dans l’AOS, la cause est périphérique.

L’apnée centrale du sommeil

L’apnée centrale est caractérisée par une défaillance de la communication entre le cerveau et les muscles respiratoires.

Les symptômes : Comment reconnaître une apnée du sommeil ?

Les symptômes de l’apnée du sommeil peuvent inclure :

  • Des ronflements bruyants
  • Des épisodes de respiration haletante ou de suffocation
  • Des pauses respiratoires
  • Des réveils soudains avec reniflement
  • Un sommeil agité
  • Une somnolence excessive pendant la journée
  • Une sensation de fatigue et maux de tête au réveil
  • Des troubles de la concentration la journée et pertes de mémoire

Les complications potentielles

Les complications de l’apnée du sommeil sont surtout liées à des épisodes répétés de sommeils de mauvaise qualité.

Ainsi, le dépistage de l’apnée du sommeil est nécessaire pour éviter les complications potentielles, telles que :

  • Des problèmes cardiovasculaires tels que les maladies coronariennes, l’AVC ou les arythmies cardiaques.
  • Des problèmes cognitifs comme une perte progressive de la mémoire, des problèmes de concentration lors des activités quotidiennes (école, travail, etc.)
  • Une dépression accompagnée de troubles de l’humeur (anxiété, stress)

Qui devrait se faire dépister, et pourquoi ?

Les personnes présentant les symptômes etcelles qui sont prédisposées aux facteurs de risques doivent effectuer un dépistage de l’apnée du sommeil sans tarder.

Comme nous avons vu précédemment les symptômes alertant l’apnée du sommeil, voyons maintenant les facteurs de risques à prendre en compte :

RECOMMANDÉ :  Dépistage Hypercholestérolémie Familiale : Comprendre l’Importance et les méthodes

Surpoids avec IMC élevé 

Un indice de masse corporelle élevé (rapport entre le poids et la taille, surpoids si supérieur à 25) signe un surpoids. Ce dernier est le principal facteur de risque de l’apnée du sommeil.

L’accumulation de graisse au niveau du thorax, de la gorge et du ventre peuvent gêner la respiration et même entraîner une obstruction des voies respiratoires.

Problèmes au sein de la sphère ORL 

Si vous présentez des problèmes au niveau des voies respiratoires supérieures (nez, sinus, gorge et amygdales) il est conseillé de consulter un spécialiste ORL et réaliser un dépistage de l’apnée du sommeil.

Cela peut être une inflammation, des amygdales hypertrophiées, un septum nasal dévié ou encore des polypes. 

Le tabagisme

Fumer augmente considérablement le risque de développer l’apnée du sommeil. En effet, le tabagisme provoque des inflammations et des obstructions des voies respiratoires.

L’alcoolisme 

L’apnée du sommeil peut être aggravée par l’alcool, qui fatigue et ramollisse les muscles des voies respiratoires (diaphragme, muscles intercostaux, muscles du cou).

Les ronflements

Les personnes qui ronflent sont également plus susceptibles de souffrir d’apnée du sommeil.

La ménopause 

Elle augmente le risque de l’apnée de sommeil chez les femmes adultes, avec une prévalence passant de 0.6% avant la ménopause à 2.7% après la ménopause.

Si vous êtes concerné par un ou plusieurs de ces facteurs, il est important de consulter votre médecin. Ce dernier pourra vous orienter vers un dépistage de l’apnée du sommeil ainsi que des examens et des traitements adaptés à votre situation.

Comment réaliser le dépistage de l’apnée du sommeil ?

Le dépistage et diagnostic de l’apnée du sommeil implique plusieurs étapes. Voici un aperçu des méthodes couramment utilisées :

Examen clinique

 Le processus débute généralement par un examen clinique, au cours duquel le médecin recherche des symptômes et rassembleles antécédents médicaux du patient.

Si l’on suspecte une apnée du sommeil, un enregistrement du sommeil peut être réalisé pour confirmer le diagnostic et déterminer la gravité du trouble.

Questionnaire STOP-BANG

C’est un questionnaire utilisé pour évaluer la probabilité d’apnée du sommeil. Ce questionnaire permet de recenser les symptômes ayant une bonne valeur prédictive pour suspecter un syndrome d’apnée du sommeil (SAS).

STOP-BANG est l’acronyme anglais de :

  • Snoring (ronflement)
  • Tired (fatigue)
  • Observed apnea (apnée observée)
  • Pressure (pression artérielle)
  • BMI ( IMC ou indice de masse corporelle)
  • Age
  • Neck size (taille du cou)
  • Gender (genre)

Ils correspondent aux 8 sujets qui composent le questionnaire. 

Enregistrement du sommeil :

Le diagnostic de l’apnée du sommeil est confirmé par un enregistrement du sommeil.

Deux méthodes principales sont utilisées : la polysomnographie et la polygraphie ventilatoire nocturne.

Polysomnographie

Cet examen de sommeil est réalisé dans un laboratoire du sommeil.

Il consigne plusieurs paramètres, dont l’activité électrique du cerveau via un électroencéphalogramme (EEG), les mouvements oculaires, les mouvements musculaires et la respiration.

Polygraphie ventilatoire nocturne

Cette méthode peut être réalisée à domicile.

Elle consiste à enregistrer une série de paramètres liés à la respiration, tels que les mouvements thoraciques et abdominaux, la saturation en oxygène du sang et lesflux respiratoires.

Les bénéfices et risques liés au dépistage de l’apnée du sommeil

Les principaux bénéfices

L’amélioration de la qualité du sommeil

En identifiant et traitant l’apnée du sommeil, la qualité du sommeil s’améliore significativement.

La réduction des risques de complications

Le dépistage de l’apnée du sommeil contribue à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, de diabète ainsi que toutes les autres complications précédemment citées.

La prise en charge du traitement

La détection précoce de l’apnée d sommeil permet de mettre en place un traitement adapté pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie.

Les risques potentiels

Une perte temporaire de la mémoire

Certaines personnes peuvent présenter une légère perte de la mémoire après l’évaluation du sommeil. Mais pas de panique, cela reprend les jours suivants.

Faux positifs et faux négatif

Le dépistage n’est pas infaillible et peut donner des résultats erronés, cependant les médecins mènent une évaluation rigoureuse pour améliorer la précision de diagnostic.

RECOMMANDÉ :  Biopsie de l’endomètre : Guide complet

Adaptation au traitement

Les traitements tels que la PPC (Pression Positive Continue) peuvent prendre un certain temps pour s’ajuster et peuvent causer de l’inconfort initial chez certains patients.

On va tout de suite développer ce que PPC signifie.

Que faire en cas de positivité du dépistage de l’apnée du sommeil ?

Si une anomalie est détectée lors du dépistage de l’apnée du sommeil, cela signifie généralement que vous souffrez d’apnée ou d’hypopnée.

Le traitement de l’apnée du sommeil dépend de la gravité de la condition.

Pression Positive Continue (PPC)

En cas d’apnées obstructives sévères, une machine de Pression Positive Continue (PPC) est utilisée afin de maintenir les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil.

Cette technique permet de fournir de l’air sous pression grâce à un masque nasal ou buccal.

Chirurgie

Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire sur les tissus mous de la gorge (luette, voile du palais, amygdales) afin de corriger les obstructions dans les voies respiratoires.

Appareil dentaire amovible 

L’orthèse d’avancée mandibulaire se porte durant le sommeil pour maintenir les voies aériennes ouvertes.

Il est essentiel de suivre les recommandations du médecin pour évaluer le traitement qui convient le mieux à votre situation.

Une prise en charge adéquate de l’apnée du sommeil peut améliorer la qualité de votre sommeil et votre santé globale.

Conseils et préventions

Adopter une bonne hygiène de vie 

Notamment en perdant du poids en cas de surpoids, en pratiquant une activité physique régulière, en arrêtant le tabac, et en réduisant la consommation d’alcool.

Dormir sur le côté 

Plutôt que dormir sur le dos, mettez-vous sur le côté afin d’atténuer la pression de la gravité sur les tissus du fond de la gorge et du cou.

Adopter une bonne hygiène du sommeil 

Maintenir un horaire de sommeil régulier, se coucher et se lever approximativement à la même heure tous les jours, contribuent à améliorer votre condition.

Consulter régulièrement son médecin

Un suivi médical régulier permet de mieux gérer l’apnée du sommeil et d’ajuster le traitement si nécessaire.

Il est important de consulter votre médecin avant de prendre des médicaments pour l’apnée du sommeil, car certains traitements peuvent aggraver la condition.

Ressources complémentaires

Assurance maladie

En France, l’assurance maladie propose un suivi et une prise en charge adaptée pour les personnes souffrant d’apnée du sommeil.

Québec

Au Québec, Biron offre un test de dépistage de l’apnée du sommeil et des téléconsultations avec des inhalothérapeutes (expert en soins du système cardio-respiratoire) pour les personnes souffrant d’apnée du sommeil.

Conclusion

L’apnée du sommeil est une maladie respiratoire dont les symptômes sont souvent négligés par la plupart des gens.

Il est recommandé de faire un dépistage de l’apnée du sommeil si vous présentez les symptômes ou si vous êtes prédisposés à l’un ou plusieurs des facteurs de risque (ménopause, l’obésité, boit de l’alcool et fume des cigarettes)

Le dépistage se fait généralement par l’enregistrement du sommeil. Faire le dépistage de l’apnée du sommeil est essentiel pour recevoir un traitement efficace et guérir afin d’éviter les complications dangereuses pour la vie quotidienne. 

Témoignages

J’ai découvert mon apnée du sommeil par le biais de mes proches. Plus précisément, c’est ma compagne qui m’a poussé à consulter un professionnel de santé, car elle n’arrivait plus à supporter mes ronflements. Cela a eu un impact direct sur notre quotidien ; nous étions obligés de faire chambre à part, car elle n’arrivait plus à dormir. Rajouté à cela, je me sentais tout le temps fatigué et je somnolais au volant

Olivier, 30 ans (Témoignage complet sur Carenity)

Références

Dépistage de l’hypertension artérielle : guide essentiel pour la prévention
Le syndrome d’apnée du sommeil
Dépistage du diabète : L’essentiel à savoir

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies-chroniques/apnee-sommeil.html

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut