Dépistage de l’hypertension artérielle : guide essentiel pour la prévention

Article rédigé par le 25 mai 2023

Le dépistage de l’hypertension artérielle est une étape cruciale pour identifier cette condition courante qui passe souvent inaperçue.

Le dépistage précoce de l’hypertension artérielle permet de prendre des mesures préventives et de commencer un traitement approprié pour réduire les risques de complications graves. Le dépistage est particulièrement important pour les personnes présentant des facteurs de risques.

En mesurant régulièrement la pression artérielle et en adoptant une mode de vie saine et équilibrée, il est tout à fait possible de la contrôler.

Cet article a pour but de vous fournir les informations à savoir sur le dépistage de l’hypertension artérielle. Mais il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils sur le dépistage et la gestion de l’hypertension artérielle.

Hypertension artérielle : court Rappel

Qu’est-ce que la pression artérielle ?

La pression artérielle est la force exercée par le sang sur les parois des vaisseaux sanguins.

Elle est chiffrée en deux valeurs :

  • La pression artérielle systolique (PAS) : la pression maximale lorsque le cœur se contracte et éjecte le sang dans les artères.
  • La pression artérielle diastolique (PAD) : la pression minimale lorsque le cœur se relâche entre chaque battement.

L’anatomie du système circulatoire est cruciale pour comprendre la pression artérielle. Les éléments clés à considérer sont :

  • Le cœur : organe principal qui pompe le sang dans tout le corps.
  • Les artères : vaisseaux sanguins qui transportent le sang riche en oxygène du cœur vers les organes et les tissus.
  • Les veines : vaisseaux sanguins qui ramènent le sang vre en oxygène des organes et des tissus vers le cœur.

L’hypertension artérielle : qu’est-ce que c’est ?

L’hypertension artérielle ou (HTA) est une atteinte médicale où la pression du sang exercée sur les parois des artères est trop élevée. Elle est caractérisée par des valeurs de pression artérielle supérieures ou égales à 140/90 mmHg.

L’hypertension peut être classée en deux catégories principales :

  • Hypertension artérielle essentielle (ou primaire) : c’est la plus fréquente, car elle représente environ 90 à 95% des cas des hypertensions, cependant, aucune cause connue n’explique son apparition.
  • Hypertension artérielle secondaire : elle est causée par une autre affection médicale, telle que les maladies rénales, cardiaques, les déséquilibres hormonaux ou l’utilisation de médicaments spécifiques.

Qui devrait se faire dépister et pourquoi ?

Voici quelques catégories de personnes qui devraient être particulièrement attentives au dépistage de l’hypertension :

  • Les individus souffrant de diabète, qui ont un risque accru de développer une hypertension artérielle. La surveillance régulière de la pression artérielle est importante pour ces individus.
  • L’obésité est un autre facteur de risque majeur de l’hypertension. Les personnes en surpoids sont également encouragées à se faire dépister.
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d’hypertension ont un risque plus élevé de développer cette condition. Le dépistage est donc crucial pour eux afin de mettre en place des mesures préventives adéquates.

Comment se déroule le dépistage ?

Comment dépister une hypertension artérielle ?

Le dépistage d’une hypertension artérielle consiste à déterminer les deux valeurs citées précédemment : la pression systolique (PAS) et la pression diastolique (PAD). Ces valeurs sont mesurées à l’aide d’un dispositif médical appelé tensiomètre.

Ce dernier existe sous deux différents types ;

  • Le tensiomètre électronique : recommandé pour les particuliers à cause de sa commodité. Les chiffres s’affichent automatiquement, les valeurs sont précises. Mais les valeurs ne sont pas toujours exactes.
  • Le tensiomètre manuel : plus fiable par rapport au modèle électronique, il est conçu pour les professionnels de santé.

Les étapes à suivre pour le dépistage de l’hypertension artérielle

Il y a des démarches spécifiques à suivre pour bien mesurer (dépister) la pression artérielle :

  • La personne à dépister doit être au repos depuis 15 min.  
  • Utilisation d’un tensiomètre de bonne qualité (brassard qui serre fort, poire de gonflage qui ne se relâche pas, manomètre qui indique bien les valeurs)
  • le brassard est placé autour du bras (préférentiellement le bras gauche), à 2cm au-dessus du pli du coude. Bien serrer.
RECOMMANDÉ :  Biopsie cutanée : Guide complet

NB : On ne peut pas prendre la pression artérielle d’un bras sous cathéter, paralysée ou avec des lésions cutanées à types de plaie ou de brulure. Préférez l’autre bras, si cela n’est pas possible, dans ce cas, on mesure la pression artérielle au niveau de la cheville.

  • Le pavillon du stéthoscope est posé au niveau de l’artère humérale (côté interne du pli du coude), sans le presser.
  • Le brassard est ensuite gonflé pour couper momentanément la circulation sanguine. Généralement, le brassard est gonflé jusqu’à ce que l’aiguille du manomètre dépasse de 20 mmHg de plus que la pression systolique habituelle de la personne.

Exemple : Si votre pression systolique est de 160 mmHg d’habitude, le brassard est gonflé jusqu’à ce que l’aiguille atteigne 180 mmHg.

  • On observe ensuite le manomètre tout en écoutant attentivement les battements perçus par le stéthoscope. 
  • Le premier battement perçu correspond à la PAS
  • Le dernier battement perçu indique la PAD

Pour confirmer le diagnostic d’hypertension, la mesure de la tension artérielle doit être effectuée dans des conditions optimales pour le patient (bien reposée, non stressé). La réalisation de plusieurs mesures sur différentes occasions est nécessaire.

Si la valeur de la pression artérielle indique plus de 140/80mmhg à des prises différentes et espacées, le diagnostic d’hypertension artérielle est posé.

Remarque : L’automesure de la tension artérielle peut également être effectuée par le patient lui-même, à domicile et dans son environnement habituel. Dans ce cas il est recommandé d’utiliser un tensiomètre électronique.

Les bénéfices et risques liés au dépistage

Les bénéfices du dépistage

Le dépistage précoce de l’hypertension artérielle (HTA) allonge l’espérance de vie.

En effet, la pression artérielle qui arrive aux organes (cerveau, foie, rein) ne doit pas être trop élevée pour ne pas altérer à leurs fonctions. 

L’hypertension artérielle (HTA) affecte ainsi le bon fonctionnement de l’organisme, c’est un facteur de risque de plusieurs atteintes graves (insuffisance rénale, Accident vasculaire cérébral, hypertension intracrânienne, fragilisation des artères, maladies cardiovasculaires, infarctus du myocarde)

Traitement

Un dépistage réussi permet la mise en place d’un traitement adapté, contribuant à réduire les risques de complications.

Il existe différentes classes de médicament qui traite l’hypertension artérielle. Chacune vise des mécanismes spécifiques en vue de réguler la pression artérielle

Le traitement de l’hypertension artérielle peut se faire sous mono, bi ou même trithérapie. On distingue :

  • Les IEC (Inhibiteur des Enzymes de Conversions) : ce médicament inhibe les fonctions d’une molécule produites par le poumon qui augmente la valeur de la pression artérielle.
  • IC (Inhibiteur calcique) : Ce médicament antihypertenseur ralentit la force de contraction du cœur afin de ralentir le débit sanguin pompé. Il permet également aux vaisseaux sanguins de se dilater.
  • ARA II (Antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II) : L’angiotensine II est une molécule qui augmente la pression artérielle. Le médicament ARA II bloque son action.
  • Bêta bloquant : Les bêtabloquants bloquent l’action de la catécholamine et de l’adrénaline. Ces derniers sont responsables de l’augmentation de la valeur de la pression artérielle.
  • Diurétique : Les diurétiques sont des médicaments qui augmentent le volume de l’urine. Cela contribue à diminuer la valeur de la tension artérielle.

Infarctus

Le dépistage de l’HTA permet de diminuer le risque d’infarctus en identifiant et contrôlant la pression artérielle à un stade précoce.

AVC

La détection de l’HTA et le suivi du traitement permettent de réduire considérablement le risque d’AVC.

Au long terme, l’hypertension fragilise les artères destinées au cerveau du fait de la grande force exercée sur la paroi de ceux-ci. L’artère est ainsi prédisposée à se rompre, causant un Accident vasculaire cérébral de type hémorragique

RECOMMANDÉ :  Dépistage de l’apnée du sommeil : toutes les informations à savoir

Mortalité

La prise en charge de l’HTA diminue la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et améliore la qualité de vie.

L’hypertension affecte également les petites artères qui irriguent les cellules du cœur. Leurs fonctions sont altérées, d’où l’insuffisance cardiaque. (Incapacité du cœur à exécuter ses fonctions).

Santé publique

Le dépistage et la prise en charge de l’HTA sont cruciaux pour la santé publique, car ils permettent de prévenir les complications et diminuer les coûts associés aux soins de santé. L’hypertension artérielle fait partie des pathologies les plus fréquentes chez les Français.

L’inconvénient

En dépit de ces avantages que nous venons de citer, le dépistage présente quand même un inconvénient pour certaines personnes.

Le stress

La connaissance de son état de santé peut provoquer une certaine anxiété, mais elle incite également à adopter un mode de vie plus sain.

En conclusion, les bénéfices du dépistage de l’hypertension artérielle l’emportent sur les risques. Cependant, il est important de suivre les recommandations médicales pour un dépistage et un traitement appropriés.

Que faire si on est diagnostiqué d’une hypertension artérielle ?

Votre médecin prendra un certain nombre de mesures pour établir un diagnostic précis et proposer un traitement adapté. Voici les étapes clés du processus :

Consultation avec le médecin

Le médecin examinera votre pression systolique et diastolique pour déterminer si elles sont trop élevées. Si c’est le cas, il recherchera d’autres signes et symptômes qui pourraient indiquer une hypertension. ( Maux de tête continus, douleur à la nuque, vertige et étourdissement, essoufflements, fatigue et flou visuel) 

Examen approfondi

Pour poser un diagnostic d’insuffisance cardiaque associé, le médecin peut prescrire des examens complémentaires tels qu’électrocardiogramme (ECG), échographie cardiaque ou autres tests de laboratoire pour vérifier la fonction cardiaque.

Les principales causes d’hypertension à rechercher incluent :

  1. L’âge 
  2. La génétique 
  3. L’obésité
  4. Le tabagisme
  5. L’hypercholestérolémie

Si après ces tests, vous êtes diagnostiqué d’une hypertension artérielle, il est important de suivre le traitement prescrit par votre médecin pour prévenir les complications potentielles.

Ressources complémentaires (en France)

La Haute Autorité de Santé (HAS) met à disposition des informations sur la prise en charge de l’hypertension artérielle (HTA).

Gestion de l’HTA

  • Adopter une hygiène de vie saine est essentiel pour prévenir et contrôler l’HTA.
  • Suivre les recommandations bien les recommandations de vos médecins et allez à toutes les consultations. Il se peut que votre traitement doive changer en cours de route.

Alimentation

  • Privilégier une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits, légumes et céréales complètes.
  • Limiter la consommation de sel, de graisse d’origine animale et d’aliments transformés (charcuterie, aliment en boîte et industriel) pour contrôler la tension artérielle.

Pharmacie

  • Votre pharmacien peut vous aider à comprendre et gérer vos médicaments pour l’HTA.
  • Respecter votre traitement médicamenteux, en suivant les prescriptions de votre médecin.

Autres recommandations

  • Maintenir une activité physique régulière et adaptée.
  • Réduire le stress et veiller à avoir un sommeil de qualité.
  • Diminuer le poids en cas de surpoids
  • Arrêter le tabac, l’alcool

Pour des informations plus approfondies, adressez-vous à votre médecin, pharmacien ou consultez le site de la Haute Autorité de Santé.

Conclusion

Le diagnostic d’hypertension est posé si les valeurs de la pression artérielle sur différentes prises sont toutes supérieures à 140/ 90 mmHg. 

Il est important pour chacun de surveiller régulièrement sa pression artérielle, en particulier en présence de facteurs de risque. Le dépistage précoce permet de réduire les complications et d’améliorer la qualité de vie.

Références

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/hypertension

https://www.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/hypertension-arterielle.html

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=hypertension-pm-personnes-a-risque

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut